English French German Spanish Russian
Chanson à Silan - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Le Grand Fyros écoute le Scalde chantant et déclamant les vers venus du continent. Il conte les nouvelles et les choses anciennes.

Le Grand Fyros se souvient des longues soirées de son enfance dans la demeure de son Père.

Quand le Poète entame une nouvelle chanson.....
chanson pour I Umae
Voulez-Lye que ne Lye chante un son de Guerre et de vengeance?
Ktheros Nec le fit, Mais, Ainsi le Fit une Homine.

La bêtise des ignorants avait affligée Le Fils Aimant.
Et cette homine avait aussi reçu moult offenses.
Elle se mis en marche pour punir l'impudent.

Elle décida de rencontrer le pauvre homin-wivan.
Il n'était qu'un pauvre enfançon ignorant,
il hurlait et agitait les bras simplement pour exister.
jetant à la face de l'homine des quolibets et du mépris.

Ferme sur ses Pieds, elle ne plie pas.
Les menaces et les gesticulations ne l'effraye pas.
Toutefois, le primitif ne connait qu'un langage,
Sa Flamboyante Hache siffle dans l'air,
elle frappe mortellement "celle qui n'était personne".

Sur le sol du bar de Thesos cette fière homine s'écroule,
Sous les plaisanteries et les rires des Ktheros avinés.
Les suivants d'Umae horrifiés l'ont relevé pour se venger!
Saisissant I Satie son épée-Kin, Elle frappe sans répit
Le chef ktheros pétrifié et rendu fou par Umae est frappé.

La fière fille de Vae coupe, tranche et écrase.
Elle réduit à néant l'orgueil et la suffisance,
le petit homin dans son armure rouge ne peut que pleurer,
Il supplie, implorant la Clémence de L'homine enveloppée d'Umae.

Elle se met à chanter:
Ktheros, de ta loi. je n'attends rien
Tu es insensible aux lumières de La Mère.

Tu t'agites mais Tu n'es qu'un petit homin
De Na Karan, Tu insultes la Filirae Mère

Mes yeux s'abaissent sur ton impudence,

Mais, je suis Matis et aimée de Notre Mère
Reçois ma colère et la marque de ton châtiment

La Compassion poussa "Celle qui est" à abréger son tourment.

La Mère emmène l'akenak au loin pour relever dans sa lumière .
Le sourire aux lèvres et le cœur apaisé,
La noble homine Drapée par I umae Disparait
Les yeux Chassieux occultés par les démons
ne la voient pas rentrer en sa cité d'Avalae

Vae Aiye ainsi vont les choses.

Edited 7 times | Last edited by Echvarak (2 years ago)

uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Thu Jun 20 14:02:44 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api