English French German Spanish Russian
[Magazine] Zora-Match N°1 - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious12uiWebNext

#1 [fr] 

La nuit avait un parfum de tempête. Babylonia frissonnait sur le bord du quai en attendant de rencontrer ses contacts. Elle fini par voir deux silhouettes approcher, encapuchonnées dans de grandes capes.

«Des Zoraïs... étrange... je me serais attendue à des fyros ou des trykers, vu le ton des izams.»

L’obscurité empêchait de distinguer les masques sous les capuches, mais la taille ne trompait pas.
«Est-ce que tout est bon ? chuchota la plus petite des deux silhouettes.
-Oy, mais bon, pas la peine de faire tant de cachotteries, m’est avis, signala Babylonia en parlant à voix haute.
-Chuuuuut, siffla la seconde silhouette.»

Elles regardèrent d’un air inquiet les alentours. À cet heure et par ce temps, il n’y avait plus personne dans le coin. Babylonia profita d’un coup de tonnerre pour soupirer. Il y avait des dappers à se faire dans cette histoire, pas de doute, mais de là à jouer la carte des mystères et à se donner rendez-vous si tard, alors qu’elle avait des bureaux confortables à deux pas...

Elle sortit l’objet du délit de son sac et le tendit aux Zoraïs.
«Voilà la première épreuve. Couleur, papier glacé... J’ai dû investir pour arriver à ce résultat, mais ça valait le coup, je dois bien l’avouer.»

Elle était assez fière de ce qu’elle avait réussi à faire sortir de sa vieille imprimerie. Et si le résultat était à la hauteur de leurs attentes... La trykette se frotta les mains. Quinze pour cent des recettes, c’était un bon contrat, plus une partie des revenus de la publicité, la distribution... Oy, des tas de dappers...

Les Zoraïs feuilletaient l’épreuve, poussant des petits cris admiratifs.
«Ho, zo’li !
-Tiens, je voyais le zoziau plus bleu sur la lucio de base...
-Hi hi, c’était pas cet wazo-là qui attirait le plus ton regard quand tu l’a pris et ça se voit sur l’image finale !»

La plus grande finit par se retourner vers la tryker.
«Yui, ça va. On emmène un colis à Zora, c’est là-bas que ça doit sortir en premier. Vous vous chargez toujours de la distribution dans les autres villes ?»
Babylonia sourit, ravie. Le plus dur avait été de convaincre des contrebandiers de fournir Yrkanis et les villes du Royaume quand ils avaient découvert en quoi consistait la «marchandise».
D'où le prix prohibitif, mais les matis avaient des sous, alors tout allait bien ! Et le prix sur Fairhaven, c'était sa propre commission, bien sûr...

«Oy, tout est prêt. Je lance le tirage ce soir et d’ici deux jours, tout le monde saura que vous existez.»
Elle sentit un malaise chez ses interlocutrices.
«Que votre magazine existe, je voulais dire... Eny c’est si important que ça, que vous restiez anonymes ?»
La plus jeune eu un rire pitoyable. Babylonia commençait à se dire qu’elle reconnaissait ces expressions...
L’autre releva un peu sa cape pour montrer une épée à deux mains d’une taille impressionnante :
«Pourquoi, vous comptez en dire plus que nécessaire ?
-An, soupira la trykette, vous avez vos raisons... Enfin ça ne me paraît pas nécessaire de s’embêter autant. Mais tant que vous payez, c’est vous les patronnes.»

Des dappers changèrent de mains, puis Babylonia retourna à son imprimerie et finit les tirages avant d’envoyer chaque caisse dans les grandes capitales de l’Écorce. Voilà une publication qui se donnait les moyens de réussir... d’ici quelques jours, tout le monde aurait vu un exemplaire du journal.

#2 [fr] 




Un gamin parcoure la place de Zora en criant :
"Achetez ZoraMatch ! Des révélations exclusives ! "

Zora-Match N°1, Folialy 3e CA, 2561

Les gardes finissent par arriver pour ramener le calme. Le poko ne les attends pas et se sauve en abandonnant quelques exemplaires, dont les feuilles volètent dans le vent.

HRP
Vous avez accès à la version PDF (le lien au dessus), pour lire tranquillement. Ou bien aux textes sur le forum, si vous préférez. Et on vous met aussi les images à la fin de chaque sujet. Si ça, c'est pas du service de qualité ! Et pas cher en plus (à Zora, en tout cas) !

#3 [fr] 

Sommaire
  • Éditorial
    • Djao Ga & Ni-Gia
  • Politique-Match
    • Brèves d'écorce
  • People-Match
    • Préparation de l'interview
    • En tête à tête avec Ulukyn
    • «Making of» du poster
    • Poster central
  • Publicité
  • Illumination Match
    • Kami-Sutra
  • Beauté-Match
    • Salade de kitins aux bourgeons de psykopla (Salade spéciale Desertstock)


Éditorial


Pour que les moeurs évoluent dans notre belle jungle
À la redécouverte de nos coutumes ancestrales

La jungle est un mélange de tradition et de moralité, les pieds posés sur l'Écorce et le regard tourné vers l'Illumination... Il est temps de redécouvrir les vraies valeurs de l'élévation zoraï, de faire bouger cette théocratie puritaine, ces coutumes qui s'enlisent et de dépoussiérer une théocratie vieillissante pour ne garder que le meilleur de l'Éveil.

Djao Gan et moi-même, Nia-Gia, toutes deux des zoraïes accomplies, dignes représentantes de ce peuple magnifique, homines aussi (et magnifiques, comme nos lucio vous le prouvent ! ), avons décidé d'entamer une guerre sainte d'un nouveau genre : vous apporter les connaissances essentielles de l'Écorce, pour que vous aussi, vous puissiez illuminer vos proches par votre seule présence ! ZoraMatch vous donne toutes les clés pour une hominité libérée de ses chaînes et de ses tabous, où beauté et sagesse se mêlent dans une harmonie parfaite.

Notre magazine est à votre service et a aussi besoin de vos lumières pour avancer. N'hésitez pas, devenez correspondantes à votre tour, pour la gloire de voir votre nom publié ! Parlez nous des nouvelles de votre ville, de la mode dans votre région, de toutes ces choses importantes qui font votre quotidien. Aidez, vous aussi, les autres homines à accéder à l'Éveil des sens en partageant vos histoires et vos conquêtes ! ZoraMatch, c'est vous, c'est nous, c'est la gente homine dans toute sa splendeur !
Vos dévouées et délurées

Ni-Gia & Djao Gan

Last edited by Babylonia (7 years ago)

#4 [fr] 

Politique-Match

Ne béez plus devant vos homins qui croient tout savoir de la politique. Voici résumés pour vous les faits importants de L'écorce sans devoir assister à ces Monotones assemblées des peuples

Brèves d'écorce

"Notre envoyée spéciale à Pyr nous écrit:"
«Scandale à Pyr. Alors que l'Empire manque de liquidité, que le trésor du palais a été pillé sauvagement par la vague maraudeur, que le coût du convoi de l'eau a encore doublé suite au renforcement de la garde, le gouvernement dilapide l'eau des patriotes dans une débauche d'ondées face au Bar de Lydix. Notre téméraire collaboratrice se mouille pour vous en menant l'enquête sur cette fontaine pour le moins troublante et ses ramifications au palais impérial. (à suivre) »

"Notre envoyée spéciale à Zora nous écrit:"
« Nous tenons ici à opposer un démenti ferme aux allégations mensongères selon lesquelles notre magazine paierait des dessous de table aux guérisseurs zoraï pour être mis en avant dans leurs salles d'attente. Contrairement aux insinuations de ces pseudo associations de bonnes mœurs, nous n'avons pas besoin du soutien de la congrégation des guérisseurs pour prouver notre respectabilité. Si la gente homine affectionne de lire notre magazine dans ces lieux où elles passent un temps certain, c'est tout simplement que nous lui proposons des articles de qualité pour aborder leurs soucis affectifs. »

"Notre envoyée spéciale à FairHaven nous écrit:"
« Esclandre à Fairhaven. La fédération démontre encore sa vénalité et sa gestion pingre des dappers de ses concitoyens : les gardes fédéraux, malgré un entraînement d'élite, sont sous-équipés en armes. C'est ainsi que l'on peut observer régulièrement à l'étable de Fairhaven des groupes de maraudeurs s'amusant au tir au yubo sur ces gardes incapables de riposter. Quand est-ce que la fédération mettra enfin la main au porte-monnaie pour doter ses gardes d'armes décentes ? »



Rybambel - Izam Express

De : Djao'Gan rédactrice en chef
A : To'Lok envoyée spéciale à Yrkanis

«Chère collaboratrice, ne pas écrire d'article sur la dernière assemblée des nobles en arguant que l'on vous a refusé l'accès parce que vous êtes une Zoraï est un prétexte fallacieux. Vous n'avez qu'à rappeler que vous avez de la sève bleue qui coule dans vos veines, n'est-ce pas synonyme de noblesse ? S'il le faut, inventez, après tout, ces assemblées de nobles sont soporifiques au dernier degré, un peu de fantaisie ne fera pas de mal à un tel article. Quant à vos jérémiades continuelles sur les prix exorbitants que pratiquent les marchands matis à votre encontre, cela ne changera aucunement votre dotation en matière de frais de missions. Alors cessez de demander à être mutée à Fairhaven, et dégotez-nous un fait croustillant. Vous ne me ferez pas croire que la famille royale est blanche comme neige... »

#5 [fr] 

People-Match

Déçues par votre homin qui ne sait parler que de courses de mektoubs ou du nombre de matières qui lui manquent pour son armure ? Nos rédactrices en chef interviewent pour vous les homins glamour et célibataires de l'écorce !

En tête à tête avec Ulukyn

"Transcription d'une discussion confidentielle entre les deux rédactrices en chef Djao Gan et Ni-Gia malencontreusement glissée dans cet exemplaire du magazine..."
- *s'interroge* L'interview contient des passages à la teneur explosive.
- *frémit* Il a réussi à nous faire tourner la tête, tu te rends compte c'est pourtant un "tryker".....
- *angoissée* Vu la nature fanatique voir assassine de certaines lectrices fans de l'homin on ne peut pas laisser nos noms apparents !
- *frissonne* Tu as raison, il faut garder l'anonymat, mais comment procéder ?
- *réfléchit* Choisissons des noms d'homines bourgeoises, cela sera amusant de voir leur masque une fois l'article publié et d'écouter leurs dénégations que personne ne croira.
- *rit de la bonne farce* Yui, je te propose de remplacer nos noms par ceux de cette dirigeante de l'ASA et de cette oratrice des Cercles, ce sont toutes deux des zoraï.
- *a les yeux qui pétillent* Je m'en occupe de suite.

Accueil et préparatif de l'interview

Ulukyn se sent tout petit...
Vrana fait une révérence des plus courtoises à Ulukyn.

Laofa s'incline devant Ulukyn : Woha !
Vrana dit : Kamia'ata Ulukyn. Je te présente Laofa, qui est co-rédactrice d'un magazine qui devrait sortit très vite. Il ne manque que ... *observe le tryker* ... l'interview coquin et le poster nu en page centrale. Alors avant de commencer, on va tout de même te parler du magazine ? *Donne un coup de coude à Laofa*.
Laofa dit : Heu, yui ! Un magazine pour apprendre pleins de choses utiles, ça manquait sur l'écorce...
Vrana chuchote à Laofa : Faut peut être s'asseoir pour être à la même taille ?
Laofa hoche le masque puis toussote : Donc, des trucs utiles, comme, heu... *Jette un regard désespéré à Vrana*.
Vrana dit : Eh bien le magazine s'appelle Zora-match. Il se veut léger, et heu .... à destination de la gente homine.
Laofa dit : Avec des interviews de personnalités importantes, entre autre. *Fait un clin d'oeil à Ulukyn*.
Ulukyn rougit.
Vrana chuchote à Laofa : Tu ne lui a pas dit pour la lucio à la fin.
Laofa dit : Ukio, es-tu prêt à répondre à toutes nos questions ?
Ulukyn dit : Oui bien sûr.
Laofa dit : Et à poser pour notre poster central ?
Vrana attend tranquillement la réponse d'Uukyn.
Laofa remarque que le tryker hésite à dire yui, pour le lucio...
Ulukyn se demande dans quelle tenue il devra poser...

Vrana dit : Sans tenue, cela va sans dire !
Laofa dit : Bon, pour les détails, on verra après !
Vrana dit : Cela évite de rester des heures à choisir.
Ulukyn dit : AH ! Mais il fallait le dire plus tôt ! C'est oui évidement !
Vrana pense que finalement c'est peut être pas une bonne idée : bref.

#6 [fr] 

People-Match

En tête à tête avec Ulukyn (suite)

L'interview
Vrana dit : Juste avant de commencer, j'aurais besoin d'une empreinte de ta main en bas de ce document.
Laofa sort un tonnelet de bière de son sac et sert chacun.
Vrana sort un parchemin avec un jargon aussi ennuyeux qu'un tryker à jeun voulant faire de l'humour.
Laofa arrache le parchemin des mains de Vrana tout en gardant le tonneau de bière d'Avendale à portée de main pour Ulukyn.

Laofa dit : C'est juste la décharge habituelle pour nous couvrir au cas par ailleurs fort probable où une lectrice t'agresse après lecture de l'article.
Laofa tend le parchemin.
Vrana pousse Laofa, exaspérée, et ajoute : Cela dit, globalement le document ...
Vrana parcourt rapidement l'entête pour arriver au paragraphe important : Blabla ... la rédaction se réserve le droit de censurer tout propos banal, soporifique et de ne garder que les paroles croustillantes et grivoises à même de complaire aux chimères et obsessions de nos lectrices.
Vrana regarde Ulukyn droit dans les yeux.

Laofa dit : Il va de soi que si vous considérez que nous n'avons pas assez déformé vos propos, vous aurez un droit de réponse sur lequel en toute équité nous appliquerons également cette règle.
Laofa adore ce passage et l'a retenu par cœur.
Ulukyn trempe sa main dans la sève gluante et colle son empreinte sur le parchemin.
Vrana plie lestement le document paraphé et le range en lieu sûr.

Ulukyn dit : Je n'ai rien compris mais je suis tout "oui" !
Laofa a un grand sourire ravi !
Vrana pousse sans ménagement Laofa pour se rapprocher d'Ulukyn.

Vrana dit : Avant de commencer cette interview, il nous faut une réponse à cette question vitale pour nos lectrices...
Vrana fixe Ulukyn : Es-tu célibataire ?
Laofa retient son souffle incapable de cacher son appréhension.
Ulukyn dit : Non. Bien que j'eusse du m'absenter pour un très long voyage, je reste attaché à ma douce Mermaidia. Elle me manque vous savez...
Vrana se lève fulminante : Guzu nous nous sommes trompées d'interlocuteur pour cette interview. Il n'est pas célibataire ...
Laofa retient par le bras Vrana : Attend, il n'a jamais dit qu'il était absolument fidèle... et puis il est tout seul là !
Vrana observe Ulukyn d'un oeil calculateur avant de se rasseoir.
Vrana dit : Soit.
Ulukyn dit : Fidèle, moi ?
Vrana se tait un moment, réfléchissant.
Ulukyn dit : Comment pourrais-je... Je suis tryker...
Laofa chuchote à Vrana : Et puis, tu vas bien arriver à concurrencer Mermaidia né ?
Vrana sourit : Tu es fidèle donc ?
Ulukyn dit : Bien évidement que non...
Laofa rit.
Vrana dit : Tu es infidèle donc ?
Ulukyn réfléchit...
Ulukyn dit : Elles sont difficiles vos questions...
Laofa tente la pirouette : heu donc... "In-fidèle" de Ma-Duk ?
Vrana souffle à l'autre rédactrice : "Un fidèle" ... en deux mots !
Laofa dit : Ah, c'est vrai, ça ?
Ulukyn dit : Je suis un fidèle de l'infidélité... oui c'est ça... ça me résume bien.
Vrana s'emmêle. Laofa rature ses notes et se demande ce qu'elle va mettre au final.
Laofa dit : A propos de Ma-duk, d'ailleurs... Certains affirment que tu as rencontré Ma-Duk et qu'il t'a parlé. Nos lectrices ont besoin de le savoir, c'est important : Ma-Duk c'est "un" ou "une" ?
Ulukyn dit : Cela dépend...
Vrana se gratte le masque, perplexe.
Laofa dit : ça dépend ?
Ulukyn dit : Au bout de six verres de bière, c'est UN... Mais dès que je commence à attaquer le neuvième ça devient UNE... Je ne vous dirais pas ce qu'il se passe au 12ème verre... c'est... personnel...
Vrana chuchote à l'autre rédactrice, perplexe : C'est une manière de dire qu'il est impuissant, tu crois ?
Laofa répond sur le même ton : Qui, Ma-duk ?
Vrana fait celle qui n'a rien entendu.
Ulukyn dit : Non non je ne suis pas si puissant que ça... J'ai du muscle mais... Je manque d'entrainement.
Vrana dit : Puissant ? Comment cela, après douze verres ?
Laofa dit : Ha ha, je savais que j'étais sur la voie de l'illumination, à passer mon temps chez Ba'naer !
Laofa est aussi intéressée par ce qui se passe après le douzième verre.
Vrana se demande surtout comment il s'exerce.

Ulukyn dit : Je ne peux pas en parler.... Mais c'est une expérience inoubliable.
Laofa dit : Une boisson en particulier à conseiller pour les rencontres mystiques ?
Vrana bombe le torse discrètement.
Ulukyn fixe la poitrine de Vrana et en oublie la question.
Laofa s'irrite des yeux doux d'Ulukyn sur Vrana. Elle se venge en renversant sur Ulukyn de la bière d'un geste qui se veut maladroit.

Laofa dit : Guzu je vais nettoyer cela !
Vrana observe, agacée, Laofa qui essore le pantalon d'Ulukyn pour soi-disant éponger la bière pendant qu'il se contorsionne bizarrement.
Ulukyn s'agite pour s'en mettre de partout.
Laofa sourit au tryker
Vrana essaye de paraitre sérieuse.

Vrana dit : En tant que kamiste, es-tu plutôt du genre à forer en doux ou en agressif ?
Laofa dit : Préfères-tu caresser l'écorce afin qu'elle s'ouvre pour dévoiler ses trésors ?
Laofa papillone des yeux.
Vrana pince sa collègue de dépit.

Laofa crie : Aie !
Vrana fait semblant de chercher une position plus confortable et écrase sous ses cuisses le pied de sa collègue.
Ulukyn dit : Quand je fore, ça éclabousse de partout !
Laofa rougit.
Laofa pousse Vrana et se rapproche d'Ulukyn.

Ulukyn dit : Mais parfois j'aime aussi caresser les sources d'une homine.
Vrana trouve que c'est une chaude journée d'été et desserre un peu son corsage.
Laofa regarde d'un air réprobateur le corsage délacé au delà des limites de la décence.
Ulukyn est pris de frissons...
Laofa profite qu'Ulukyn soit déstabilisé et Vrana occupé à se dénipper.

Laofa dit : Tu es un tryker de petite taille, cela n'est pas gênant ?
Vrana ajoute : Yui, face à la majorité des homines cela te laisse à hauteur de...
Laofa donne un coup de coude à Vrana et rit niaisement.
Ulukyn dit : Et oui ! Je suis à la bonne hauteur !
Laofa dit : Yui, surtout avec les zorai !
Laofa sourit.
Ulukyn dit : J'embrasse les trykettes, me repose sur les poitrines des fyrettes et matisses et heu... les zorette... heu... me picotent le nez.
Vrana observe du coin de l'oeil une souris qui sautille dans le coin.
Vrana tente d'orienter discrètement de son pied la souris vers la jupe de Laofa tout en lançant des œillades à Ulukyn.
Laofa se contorsionne brusquement, sentant quelque chose de chaud contre sa cuisse, et giffle Ulukyn, exaspérée.

Laofa dit : Non mais !
Vrana rigole en douce de l'air ahuri d'Ulukyn tout en jouant l'homine surprise.
Ulukyn se dit qu'il n'a pas mérité la giffle.

Laofa voit Vrana rigoler et recule, vexée de s'être laissée avoir : Guzu !
Ulukyn s'avance vers Laofa et glisse sa main sous sa jupe.
Vrana ressent une pointe de jalousie.

Ulukyn dit : Autant la mériter maintenant !
Laofa s'écrie : Hé !
Laofa redonne une gifle à Ulukyn.
Ulukyn se dit qu'il l'a bien mérité celle là.
Vrana essaye de reprendre son sérieux.

Vrana dit : Heu donc ! On me dit que tu maitrises bien la langue.
Laofa tire la langue.
Vrana se reprend : Guzu , les langues.
Ulukyn dit : Oh ben oui plutôt bien !
Ulukyn se jette sur Vrana et lui saisi la langue.
Vrana recule et lui décoche un direct de la droite !
Ulukyn fait trois tours sur lui même.

Ulukyn dit : Je maitrise les langues... pas les homines...
Vrana grommelle : Quelle langue de bois.
Laofa est triste qu'il ne soit pas tombé dans les pommes, elle aurait tenté le bouche à bouche...
Laofa rougit et se demande ce qui lui prend aujourd'hui.

Vrana tance Laofa: Tiens ta langue !
Vrana dit : Bon on va vérifier ton assertion sur les langues.
Laofa dit : Interro surprise ! Comment dit-on amour dans chaque langue ?

(Note de la rédaction : S'ensuit un très long silence, à tel point que l'on se demande si Ulukyn qui n'a pourtant pas la langue dans sa poche ne l'a pas perdu...)

Vrana regarde l'heure tourner et se dit qu'il ne maitrise pas tant que cela les langues.
Laofa dit : Né, juste les échanges linguistiques...
Laofa est presque déçue.

Laofa dit : Et parler avec les mains ?
Ulukyn dit : Humm.
Vrana joue des mains sur son corsage.
Ulukyn dit : Quand je vois une trykette je lui dit : Tekif, une matisse : Aïe Sitipego, une zorai : Tedaïdaï quand tu veux, et une Fyrette : Dypanon s'il te plaît ! Je suis dans le bon ?
Laofa secoue le masque : C'est peut-être du maraudeur... Je crois qu'on va en rester au langage des mains, yui !
Vrana trouve que la grammaire laisse à désirer mais ne peut que s'incliner.
Ulukyn se demande s'il a bien répondu à la question...


(Note de la rédaction : Nous invitons nos lectrices à relire phonétiquement la réponse d'Ulukyn et constater ainsi qu'il a répondu correctement, même si la grammaire n'est pas son fort)

Laofa chuchote à Vrana : En tout cas, pour les sentiments, on repassera !
Vrana lui souffle : C'est un Tryker...
Vrana se reprend : Peux-tu nous parler de tes goûts, tes préférences ?
Ulukyn dit : À propos de quoi ?
Laofa fait la coquette.
Vrana regarde le tryker d'un air entendu : Quelle question .... !
Ulukyn fait une tête bizarre.
Vrana regarde Laofa : On en a fini avec les questions ?
Laofa consulte ses notes : Ah non il reste celle-là !
Vrana jette un œil sur les notes de Laofa : Bof elle n'est pas importante, franchement qui s'y intéresse ?
Laofa répond à Vrana avec de se tourner vers Ulukyn : Mais cela pourrait être amusant.
Vrana hausse les épaules.
Laofa dit : Ulukyn pourrais tu te présenter pour nos lectrices ?
Ulukyn dit : Oui, pas de soucis ! Je m'appelle Ul'U Kyn, j'ai dans les 20 ou 30 années de Jena...
Vrana sursaute à la mention de Jena.
Ulukyn dit : Je suis petit, blond des fois, mais pas toujours. Mon tatouage, je me souviens plus. Voilà !
Laofa dit : Hooo c'est court !
Laofa chuchote à Vrana : Il est toujours aussi rapide ?
Vrana rougit de la question de Laofa et cherche une échappatoire : Bien, il est temps de passer à la lucio du poster central.

Making of du poster

Laofa dit : Ha yui ! Mais... On a passé trop de temps à...
Laofa regarde les choppes de bière vides puis ressert chacun.
Ulukyn meurt de soif et vide la choppe en une seul fois.
Laofa ressert Ulukyn aussi vite, on sent la vieille habitude !

Laofa dit : Alors, on va les prendre où ces lucios ? Et surtout... dans quelle position ?
Vrana dit : Je ne suis sûre que de la tenue !
Laofa dit : Quoi, elle est jolie sa jupe ?
Ulukyn dit : Je peux l'enlever !
Vrana dit : Yui, Je la veux !
Laofa ne savait pas que Vrana collectionnait les tenues de ses anciennes conquêtes.
Ulukyn lui donne sa jupe.

Vrana caresse l'étoffe de la jupe : Confectionnée par Kiwie...
Vrana détaille Ulukyn et peste contre le tarif prohibitif des illustratrices : Toub va falloir retoucher sa bedaine sur la lucio du poster.
Laofa dit : Tu crois qu'il vaut mieux qu'il garde ses bottes à talon haut ? Sinon nos lectrices vont remarquer sa petite taille !
Laofa chuchote à Vrana : Hum, il n'est pas si mal pour un tryker...
Laofa dit : La pluie qui se met de la partie à présent !
Vrana dit : Attends, on ne peut pas faire quelque chose pour sa coiffure, là ?
Laofa grommelle que ça manque de glamour et qu'elle aurait dû amener le coiffeur.
Vrana secoue le masque : Né, les frais n'auraient pas été remboursés, on en aurait encore été de notre poche !
Laofa dit : Ukio, avec la vue sur les lacs derrière ?
Laofa dit : Ho, un peu plus de charme dans tes poses, Ulukyn !
Vrana dit : Yui, il faut que nos lectrices se pâment..
Laofa dit : Sinon elles n'achèteront pas le magazine.
Vrana rit : En tout cas, pas en double pour coller des lucios partout.
Laofa montre l'exemple : Comme ça !
Vrana regarde Laofa se trémousser devant Ulukyn d'un air désapprobateur et finit par éclater de rire.
Ulukyn dit : Comme ça?
Laofa dit : Non. Bouge ton corps Ulukyn ! Ressent l'écorce dans ta sève !
Ulukyn tente de mettre les conseils en application.
Vrana se dit que c'est dans le sac là !

Laofa dit : Yui, j'espère ! Sinon, on le rappellera.
Vrana dit : Ari'kami Ulukyn.
Ulukyn sourit.
Vrana dit : Je pense qu'on a tout ce qu'il faut là.
Laofa dit : Heuuuu tu crois que Mermaidia va nous en vouloir, quand on va publier ça ?
Ulukyn dit : Meuh nan.
Laofa dit : Parfait alors !
Vrana dit : Bonne fin de journée.
Laofa dit : Bonne fin de journée.
Ulukyn dit : A vous aussi !
Vrana fait un signe à Ulukyn qui se téléporte.
Vrana serre la jupe d'Ulukyn.

Laofa dit : Tu... tu as gardé sa jupe ?
Vrana dit : Yui.
Laofa ouvre de grands yeux en se rendant compte qu'Ulukyn est parti à poil.
Vrana est béate.
Laofa sourit.


Edited 2 times | Last edited by Babylonia (7 years ago)

#7 [fr] 

#8 [fr] 

Publicité


La rédaction sélectionne avec attention les annonces publicitaire susceptibles d'être publiées dans notre magazine, afin de complaire aux obsessions de nos lectrices.








Espace publicitaire à vendre

Pour l'achat d'espaces publicitaires, contacter notre régie d'annonces par Izam à :
Babylonia
Bout des Terres, FairHaven
Tarification succeptible d'être modifiée à tout moment en fonction du masque du client :
10 matières suprêmes le tiers de page
15 matières suprêmes pour la demi page

#9 [fr] 

Illumination-Match


Quand les désirs de l'homine et de l'homin se rencontrent, et qu'ils sont tous deux proches de l'illumination, leur union accède brièvement à l'énergie primordiale, qui permet à une nouvelle vie de naître.

Kami-Sutra

Votre dévouée rédactrice Djao Gan, aidée de Laï Baï-Do a interrogé un sage versé dans le kami-sutra. Celui-ci a accepté de nous parler du chemin de l'éveil propre aux Zoraï, de la façon dont s'y prennent les homins et homines de la jungle afin d'atteindre l'illumination des sens, affermir leur désir de plénitude, dans une recherche de révélation kamique. Voici ce qu'il nous a répondu :

«Toute chose naît de l'équilibre, et de l'association entre kito, mâle, passif et miko, femelle, actif. L'un accueille l'autre et leur union permet de retrouver le principe originel, quand tout dualisme n'était qu'en potentiel. Tout homin désireux de progresser sur la voie de l'Illumination aura à cœur de chercher à bien concilier ces principes dans toutes ses actions, à ne jamais favoriser l'un au détriment de l'autre. De la parfaite fusion jaillit le chemin à suivre. Chaque action, chaque geste doit être abordé comme s'il ne s'agissait que d'un pas de plus sur cette voie, tout de réciprocité entre ces deux principes. Il convient donc d'être motivé par la permanente recherche de la bonne façon d'accomplir les choses, en suivant la manière adéquate, la posture qui convient. Les Anciens, dans leur grande sagesse, nous ont laissé quelques sentences pour aiguillonner ce désir qui doit nous animer.

Je peux vous en narrer quelques-unes, mais celui qui sait écouter, sentir, saura trouver la voie juste en chaque moment. Il n'est nulle obligation de suivre des chemins rebattus pour parvenir à destination, tant qu'on est ouvert à ce qui nous entoure, à ce qu'on ressent, et à plus subtile conséquence d'une de nos actions.»

Kéan miko'o y kito'o ochi'i luynu, y siu népuké Zo'Laï, siu'o luonu ni'kéan Zo'Shi, ya'shi wang.
Kéan-dé, siu gan ni'kéan Kami Myan, fuu'niu ochi.


Les postures

La posture du sage :
Assis en tailleur, jambes écartées et pieds repliés sous les fesses, les mains doucement apposées sur l'intérieur des cuisses, cette posture favorise l'éveil des sens et permet d'atteindre l'illumination.

La posture des Cercles :
Cherchant à parachever la forme parfaite des cycles naturels, chaque masque n'ouvre la bouche que pour offrir ce qu'il a de meilleur en lui pour le plus grand ravissement de l'autre.

La posture du foreur :
Penché en avant, l'homin accroupi se sert adroitement de son outil pour ne pas brusquer la source. Parfois, il s'applique à prodiguer des caresses et des soins de ses mains afin d'aider l'Écorce à s'ouvrir.

La posture du soigneur de source :
Attentif à sa partenaire, le soigneur de source cherche, de la main et de son être, à améliorer par son dévouement l'offrande de la nature, progressivement, désireux de pas déclencher une explosion trop rapide ou une disparition trop brusque de la source.

La posture du Gibbaï :
Telle une liane dans le vent, laissez votre esprit osciller au rythme des balancements. Vibrez sous la force des bourrasques qui vous secouent, pliant avec félicité sous la caresse des alizés. Profitez de cette fougue pour que vos perceptions prennent le chemin de la Canopée.

(A suivre ....)

#10 [fr] 

Beauté-Match

Vite avant le début de la saison estivale aux lacs, se nourrir de ce qu'offre la jungle pour s'affiner sur mesure, avant la plage.

Salade de kipee aux bourgeons de psykopla

Profitons de la manne apportée par le raid sur Desertstock pour cuisiner le kitin de mille et une manières et redécouvrir les saveurs inédites de ces gros crabes. Cette recette simple à mettre en œuvre sera parfaite pour se revigorer après une ballade en amoureux.

Faire mariner au moins trois heures les bourgeons de psykopla avec de l'huile de gulatch et des baies rouges.

Dépecer le kipee. Les morceaux les plus fins se trouvent dans les pinces, qui sont assez dures à casser. Une bonne masse devrait cependant venir à bout de l'obstacle. Attention, si vous ne voulez pas vous retrouver recouvert de pulpe de kitin, il faut bien doser le coup, pour briser la carapace sans écrabouiller la chair.

Découper la chair en petits bâtonnets, puis les faire revenir à feu vif et relever avec une pincée de sarina pilée.

Faire une mayonnaise avec un jaune d'œuf d'yber (ou trois d'izam, mais le résultat final est moins crémeux), une cuillère à soupe de moutarde aux graines de caprice et un quart de litre d'huile de gulatch. On peut réutiliser celle de la marinade après l'avoir filtrée, afin d'avoir une huile parfumée adaptée à la salade.

Égoutter les bourgeons, les mélanger avec les bâtonnets de kipee et la mayonnaise, disposer le tout sur un lit de feuilles de slaveni et consommer frais !

#11 [fr] 

total hrp :

Mais XD j'adore me suis trop marré en lisant sa, surtout l'interview d'ulu !
continuez c'est génial ^^

#12 [fr] 

Hrp: ( j'adore, très beau travail, longue vie à Zora match )

#13 [fr] 

[hrp] Un grand merci à l'une des rédactrices m'ayant fait suivre l'exemplaire. Et un grand bravo à elle et son équipe de choc.
J'étais pliée sur l'interview d'Ulukyn ;D On m'avait promis du rire mais je ne pensais pas que ce serait à ce point là ! [/hrp]

Ma'iko ! *va de ce pas abandonner le magazine sur la table la mizu à l'intention des autres Graines de Kami et s'en va tester la salade de kipee*

#14 [fr] 

* Lak eut une bonne surprise le jour ou un livreur lui apporta expressément un exemplaire de cet incroyable magazine. Quel moment hilarant et même émoustillant lui procura la lecture !

Mais surprise elle le fut davantage encore en découvrant le nom de son amie Vrana utilisé dans une interview sulfureuse ! Ceci l'amusa d'abord beaucoup puis elle se mit à réfléchir, se demandant s'il était possible que... que.... non .... quand même pas ? .... mais .... rhoooo ça alors ! Elle se dit qu'il fallait qu'elle la cuisine pour en avoir le coeur net , mais la connaissant, ce ne sera pas une mince affaire... *

[HRP] Super bravo, quel humour savoureux, et quelle qualité de rendu ! un travail énorme, une passion. [/HRP]

Last edited by Lakshmee (7 years ago)

---

Lak She Me / La Lune Eternelle

#15 [fr] 

c'est GENIAL !!!
j'ai rangé la revue sous mon lit à Zora afin qu'on me la vole pas , croustillant à souhait , sans parler du lucio d'Ulukyn que j'ai placardé au dessus de mon lit !
je m'abonne !!! vivement la suite :))
uiWebPrevious12uiWebNext
 
Last visit Mon May 20 12:37:18 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api