English French German Spanish Russian
[Chronique] Retour d'exil - Lore & Chronicles - Ryzom Community ForumHomeGuest

Lore & Chronicles


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

<<Chronique écrite par Reedeek au 3e CA de l'an 2558, relatant le retour d'exil de Rodi di Varello, suite à sa libération des geôles trykers.>>


Reedeek était anxieux… Est-ce que ça allait fonctionner ? Les dangers étaient nombreux, et il n’osait imaginer ce qui allait se passer si le plan était éventé… Il secoua la tête et chercha à vider son esprit de toute pensée négative. Le plan était parfait, tout était prévu !

En regardant les homins qui s’étaient portés volontaires pour l’escorte, le Matis reconnut bon nombre de visages : l’Éveillée Zoraï Ki’atal, une alliée précieuse de longue date, envers qui le Matis avait développé une solide amitié. Nerwane, une des premières homines qu’il avait rencontrée en arrivant sur le Continent et qui l’avait énormément aidé à trouver ses marques. Kiwalie, l’Émissaire apatride pour la paix, toujours volontaire pour mener à bien une opération pouvant contribuer au bon déroulement de leur action pacifiste. L’imposant guerrier Zoraï Clintya, qui lui avait déjà sauvé la vie lors de son premier voyage au Nexus. Ainsi que bien d'autres encore...

Ils avaient tous répondu présent pour escorter la personnalité controversée qu’était Rodi di Varello. Pour eux, il ne faisait aucun doute que ce dernier avait servi de bouc émissaire, d’écran de fumée destiné à voiler la vérité… Ils n’entendaient pas le laisser servir de sacrifice dans l'intérêt de ceux qui ourdissaient de sombres complots dans l’ombre des Nations.

Rodi essayait de garder une contenance, veillant à afficher l’attitude hautaine et fière de la vieille Noblesse Matis. Reedeek espérait que celle-ci ne refroidirait pas les bonnes intentions des membres de l’escorte. Tous les homins se jetèrent à l’eau à la sortie de Fairhaven, se préparant pour le long et dangereux voyage qui les attendait. Une fois sur la terre ferme, de l’autre coté du lac qui entourait la magnifique capitale Tryker, Reedeek se retourna, observant les silhouettes qui entraient et sortaient de la ville. Avec un sourire satisfait, il se remit en route à la suite des autres, restant au plus près du conseiller d’Yrkanis.

Le voyage fut parsemé de rencontres avec les différents prédateurs d’Atys, Kitins y compris. Chacune de ces rencontres aurait pu s’avérer mortelle pour un homin isolé, néanmoins, l’escorte se défit sans aucune difficulté du moindre obstacle. Reedeek fut impressionné par les membres du groupes : les guerriers aux remarquables capacités martiales ainsi que les mages aux sorts puissants. Il se félicita de côtoyer autant d’alliés de valeurs.

Arrivé au pays malade, les membres du groupe firent une halte à Hoï-Cho pour se désaltérer, avant de rassembler leurs forces pour atteindre leur destination : le campement des Amazones Matis. Le raffut provoqué par autant d’homins dans le périmètre du camp ne manqua d’alerter Tinaera Rosirello, chef de la tribu des Amazones. Reedeek dut négocier avec elle pour que les Amazones acceptent d'accueillir Rodi en leur sein dans le plus grand secret. Tinaera avait demandé à ce que « l’invité » ne restât pas trop longtemps parmi elles, ce que s'empressa d'accepter l'Émissaire matis.

Une fois le marché conclu, l’escorte se dispersa, laissant Reedeek seul. Il se mit alors à sourire.

« Vous pouvez être sûre que votre invité ne restera pas longtemps parmi vous, mes chères Amazones », marmonna Reedeek à bonne distance du camp. « Il sera même sûrement parti dès demain. En fait, nul ne pourra jamais vous reprocher d’avoir hébergé Rodi di Varello… étant donné que le véritable conseiller d’Yrkanis n’a jamais mis les pieds dans votre camp ! »

****

Au même moment, à plusieurs kilomètres de là, Antoni Capalici, négociant en vins fins Matis, arrivait sain et sauf à Yrkanis au terme de son voyage à travers les Primes sous l’unique escorte d’un guerrier en armure sombre. Humant l’air de la Capitale qu’il avait quittée depuis trop longtemps, le négociant déclara :

« Je dois bien reconnaître que votre plan était ingénieux. Mes ennemis ne se douteront jamais de mon retour à Yrkanis sous une fausse identité. J’espère que Ser Reedeek a réussi à mener ma doublure à destination. »

« Faites-lui confiance pour ca. » répondit le guerrier. « Il n’est peut-être pas le meilleur des combattants, mais il sait s’entourer. Il doit sûrement être sur le voyage du retour à présent. »

À peine eut-il terminé sa phrase qu’un voyageur arriva par le téléporteur de la Karavan, l’Émissaire Matis revenait de son périple à travers le pays zoraï. Reprenant rapidement ses esprits, il se dirigea vers les deux homins et les accompagna dans son appartement, à l’abri des oreilles indiscrètes.

- « Mission accomplie, Ser. Étant donné que l’escorte a été placée sous le sceau du secret, vos ennemis arriveront probablement à déterminer que vous avez été mené en terre zoraï, mais ils ne se douteront jamais qu’ils ont retrouvé la trace d'une doublure.

- Votre plan était rusé jeune Matis, félicitations ! Je vais donc rester ici dans le plus grand secret, et j’attendrai patiemment le retour de notre Karan. J’espère que ce jour arrivera bientôt. »

- J’y travaille Ser... Les Gardiens du Savoir font tout leur possible pour accumuler un maximum de Dappers afin de payer la rançon, tout comme d'autres sujets. Avec un peu de chance, ce jour ne saurait plus tarder. »

***

Plusieurs semaines plus tard, dans la Chambre des Nobles, le Karan Yrkanis, de retour dans son Royaume, chargea Reedeek de retrouver son Conseiller disparu. Le jeune Matis accepta la mission, mais aucun homin présent ne put voir le discret sourire qui éclaira son visage pendant une seconde.
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Sat Mar 23 14:54:09 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api