ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Canillia Nindën et chef des Yenei du Filira Ordre Alkiane s'entretient avec Filira Tapco Herën de L'Ordre.

"Nya Herën, nous sommes toujours sans nouvelles de Filirae Aylia.
Elle a été vu pour la dernière fois le matin de la présentation des prétendantes.
Elle attendait la visite des coiffeurs et maquilleurs."


_"Canillia , Penssez-Lye qu'elle pusse avoir changer d'avis?"

_"Nec Filira, Elle se faisait une telle joie de recevoir tout le gotha de l'aristocratie, qu'elle ne peut avoir reculé.
Nos informateurs parlent tous d'un enlèvement.
Il aurait été commandité par la famille d'une des 3 autres candidates".


Tapco fronce les sourcils.

_"êtes Lye certaine de cela?"

_"Bien évidament, il convient toujours de traiter l'origine de nos informations avec circonspection.
Toutefois il existe une tel convergence des indices et informations que Ne songe nec à la remettre en cause."


_"Laye Maie...

Il convient d'avertir la chancellerie que Filirae Aylia a été rappelée pour raison de famille dans ses terres
et que nous sollicitons le pardon de Nya Karan pour cette défection indépendante de la volonté de l'Ordre."

_"Sil fait Nya Herën. Cela sera fait".

_"Par ailleurs, lacher nos Yenei nous devons la retrouver."

Canillia s'incline devant Tapco et se retire.

Last edited by Canillia (10 months ago)

#2 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Filira Tapco l'Herën du Filira Ordre Alkiane relit le message Chiffrée qu'il a reçu ce matin.

La gravité de la Nouvelle le laisse pensif,
il réfléchit aux conséquences et implications de cette attaque contre Sa Maison.

Edited 5 times | Last edited by Canillia (10 months ago)

#3 [fr] 

Une ombre haletante courait dans la nuit printanière, droit devant elle, éperdument, comme si sa vie en dépendait. Parfois ses délicats pieds nus contournaient un arbre, heurtaient une racine invisible mais sans jamais ralentir.
Si elle ralentissait, ils la rattraperaient. Elle serait à nouveau séquestrée dans ce sinistre petit camp isolé qui était devenu sa demeure d’infortune depuis… elle ne savait plus combien de temps.

Arriverait-elle trop tard ? Les prétendantes s’étaient-elles déjà présentées sans elle ? Le Karan Stevano avait-il déjà choisi laquelle sera la future épouse du Karin Aniro, celle qui sera la future Reine ? Un frisson de rage hérissa sa peau sale à cette pensée. Ce privilège lui revenait de droit !

Des craquements secs la poussèrent à jeter un œil derrière elle. Elle s’attendait à voir surgir le deuxième gardien matis, celui qu’elle n’avait pu qu’estourbir après qu’il soit entré sous la hutte, alerté par l’étrange couinement de son comparse. Celui-ci, juste avant qu’il s’écroule, avait été pris soudainement de sueurs froides, son visage blafard avait viré au verdâtre et sa respiration était devenue anormalement sifflante. Un cri bref, puis plus rien. Juste un corps sans intérêt affalé sur le sol, la bave aux lèvres. Bien mal lui en avait pris de sous-estimer à ce point une Alkiane !

Fausse alerte, ce n’était pas l’autre gardien mais des herbivores dérangés par sa course folle.
Reportant son regard vers l’horizon, Aylia di Valecio s’accorda enfin de ralentir sa course : au loin, la silhouette familière d’une paisible cité se découpait sur le fond étoilé. Des arbres maisons. La sécurité.

Ce fut avec un air digne et un port princier que la Noble matis entra dans Avalae, toisant de haut les gardes et les passants qui s’étonnaient trop peu discrètement du contraste saisissant entre sa démarche altière mais claudicante, sa blanche tenue Kara Vestini de haute qualité en guenilles et ses pieds délicats nus et écorchés.
Tandis qu’elle rejoignait le hall de l’Ordre Alkiane, le regard dur et déterminé, elle se jurait que le Matis qui était la cause de tout ceci et qu’elle avait fini par reconnaître le paierait très cher… et sa Maison aussi. Ainsi que celle qui, issue de son sang, espérait ardemment être choisie comme future Karae...

---

Filirae Aylia di Valecio,
Maison Noble Alkiane,
Dame de compagnie de la Karae Tamiela,
Ancienne Dame de compagnie de la Karae mère Lea,
Refondatrice et ancienne Herënae de la Maison Alkiane


BG d'Aylia :http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/8580/

#4 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Canillia se tient droite devant les Filirai Tapco et Aylia.

<< Ne suis heureuse que Flilirae Aylia se soit échappée.
Toutefois, pour laver ma honte de n'être en rien responsable de cet heureux dénouement,
Ne me dois de Lye Préenter Na...>>

Tapco interrompt l'homine:

<<SUFFIT!
Arrêtez Lye de Lye complaire dans votre culpabilité Serae Nindën.

Les Pistes que Lye avez suivi étaient les bonnes.
Lye ne pouviez pas connaitre tous les passages secrets de cette demeure.>>

_<<Sil...
Mais, N'aurais dus...>>

_<<SUFFIT! Lye dis-Ne...
Il convient maintenant de penser à notre réponse.

Le Filira Ordre Alkiane vient d’être gravement insulté.

Chaque Maison du Royaume doit se souvenir que Le Filira Ordre Alkiane ne se laissera jamais insulté sans réagir.

Notre vengeance doit être comme la manifestation de la colère de notre Mère Jena>>


Canillia approuve d'un signe de Tête.
Du coin de l'oeil,
Elle observe l'ancienne Herënae qui avec le regard froid d'un prédateur se tient fière à coté de Filira Tapco.

Edited 2 times | Last edited by Canillia (10 months ago)

uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Sat Feb 4 15:48:33 2023 UTC
P_:

powered by ryzom-api