Embassies


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Kamia'ata Tao Sian,
Je te demande humblement ton aide ou celle de tes disciples.

Gia'suki des Antekamis a fait quelque chose à l'un de nos hôtes, Nair Jazzy Mac Plantey, qui était venu passer quelques temps dans la jungle pour méditer. Lorsque je l'ai trouvé, il était confus, agité, fiévreux. Gia'suki a déjà essayer d'empoisonner ses deux filles ; nous ne savons pas ce qu'elle a fait exactement à Nair Jazzy durant son inconscience, mais en plus de son état, il se plaint de maux de ventre.

J'ai réussi à le calmer et à l'amener au temple avec l'aide de deux homines. Dans l'urgence, je lui ai donné un remède à base de charbon d'écorce de mitexi, me souvenant que cela avait déjà pu être efficace pour neutraliser de nombreux poisons.

Je ne sais pas si c'est ce remède improvisé ou le calme du temple, mais Nair Jazzy semble plus calme à présent. Cependant, je suis inquiète car les antekamis ont des drogues redoutables. J'espère aussi que mon intervention n'était pas une erreur, mais dans l'urgence je ne savais pas quoi faire.

Pourrais-tu envoyer quelqu'un pour vérifier qu'il va bien ?

Je te remercie par avance pour ton aide.

Que les kamis éclairent ta route,

Ylang Hao Sen-Siang

#2 [fr] 

Jazzy se sentait beaucoup mieux depuis l'intervention de Tao Sian.
Plus de fièvre ou de malaise, plus de délires... mais...
mais... différentes humeurs... un jour très fatigué, un jour surexcité, un jour attristé, un jour... en pleine forme, bref l'humeur de Jazzy faisait autant de vagues que les lacs de la liberté en plein vent d'automne.

Mais dernièrement, le Tryker se sentait... vidé! Vidé de sève! Bien qu'on lui avait vivement déconseillé de ne pratiquer aucune magie ou d'emprunter le moindre téléporteur, il sentit soudain sa magie disparaitre petit à petit. Il s'en rendit compte lorsqu'il voulu utiliser le don d'accélération pour fuir un torbak lors qu'une ballade en jungle, son pays de destination à la méditation. Le don ne se déclencha jamais...

Après en avoir parlé à Ylang'Hao, ils décidèrent de ne plus prendre quotidiennement le remède, il fallait qu'il puisse retrouver sa magie...
Il hesita...
Le premier choix qu'il avait, était de retrouver Giasuki pour qu'elle lui offre de quoi retrouver sa force magique qu'il avait si fièrement obtenue, au risque de tomber dans les plans des antekamis.
Le second choix, tout aussi fou, était d'envoyer un izam à Tao Sian en lui demandant son aide, lui, un simple voyageur Tryker.

Par respect envers ceux qui s'occupaient de lui, notamment Ylang'hao et Nikuya, il décida d'écrire ce simple mot et de l'envoyer par son izam blanc à la théocratie:
Tao Sian, guérisseuse dynastique,
m'accorderiez-vous un nouvel entretien pour faire le point sur mon état Kai'bini?
Je ne peux plus pratiquer de magie, je ne sens plus de sève en moi.
Ca m'inquiète beaucoup, je dois pouvoir au moins être capable de soigner ceux qui comptent pour moi. Je suis tenté de retrouver cette sorcière...
Je vous en supplie... je laisse mon sort entre les mains des kami...

Ari'kami pour ce que vous avez déjà fait et d'avance si vous en décidez.

Jazzy Mac'Plantey

---

Jazzy Mac'Plantey
Exilé
Commandant de Bai Trykali
Citoyen célèbre

#3 [fr] 

Ylang Hao avait réussi, à nouveau, à convaincre Jazzy de retourner voir Tao Sian.

C’était à chaque fois un véritable combat. Ylang Hao ne se sentait pas assez sûre d’elle pour soigner Jazzy. Les symptômes de ce dernier demandaient le retour de personnes expertes. À plusieurs reprises déjà, elle avait insisté, et insisté encore, afin qu’il aille voir une vraie guérisseuse. À chaque fois, le tryker acquiesçait, disait qu’il allait y aller… et ne prenait même pas contact avec les guérisseurs. L’Initiée, qui cherchait désespérément une porte de sortie à cette relation de soin un peu trop lourde pour elle, s’en rendait compte tardivement, ce qui la plongeait dans un puits d’angoisse : et s’il était trop tard ? Et si tout était fichu, juste parce que Tao Sian n’avait pas été mise au courant à temps ?

Ylang Hao avait ainsi dû apprendre par la force des choses la méthode de Tao Sian pour surveiller l’évolution de la goo dans l’organisme ; aux leçons que la guérisseuse lui avait données, elle avait ajouté une expérimentation pratique et incertaine sur le terrain, prélevant et analysant le sang de Jazzy en espérant ne pas commettre d’erreur.

Pour la troisième fois, elle arrivait enfin à traîner le tryker devant la guérisseuse. La fois précédente avait déjà été laborieuse. Elle avait fini par menacer Jazzy de le laisser finir gooifié s’il n’y allait pas, et avait été obligée d’y aller avec lui… Si elle n’était pas là, il n’y avait aucune chance qu’il y aille. Répéter les gestes sous la supervision de Tao Sian avait été bénéfique, Ylang Hao comprenait de mieux en mieux ce qu’elle devait faire. La Guérisseuse Dynastique avait alors confirmé que Jazzy arrivait à la limite inférieure de Da'qi zi dans le sang et qu’il fallait baisser le remède ; autrement dit, le tryker était quasiment sans magie, à un stade qui risquait de lui porter préjudice. Mais, par ailleurs, la quantité de goo dans son sang était aussi au plus bas.

Les consignes de Tao Sian, lors du tout premier entretien, avaient été très claires : pas de magie, pas de téléportation pour le turbulent Commandant des Forces Armées Trykers, jusqu’à sa guérison complète. Il avait suivi ces consignes-là pour un temps remarquablement long, quand d’autres recommandations avaient été oubliées dans la demi-heure, mais ces derniers jours, il se plaignait en boucle de ne plus sentir la magie. Ylang Hao le soupçonnait d’essayer de lancer des sorts à l’occasion.

Elle avait vraiment hâte que tout ça soit fini. Éloigner Jazzy de la goo était un travail épuisant.

Comme la fois précédente, après les salutations d’usage, Ylang Hao avait accompli les gestes sous la supervision de Tao Sian. Elle avait sorti un petit bourgeon de psykopla, l’avait posé dans le bol qui lui servait à ces soins, et pesé soigneusement le tout. Puis elle avait fait couler un peu du sang de Jazzy dans le bol. C’était la partie qui lui était le plus pénible : appuyer le couteau contre la chair de cet homin à qui elle devait tant, faire couler son sang…

Aucun ne comprenait son effroi face à ce geste simple : la coupure était propre et peu profonde, la douleur absolument ridicule par rapport à ce que le guerrier pouvait vivre dans les champs de bataille, et la simple régénération du tryker refermait la plaie rapidement, même si Ylang Hao comme Tao Sian préféraient incanter un petit sort de soin. L’Initiée commençait à mieux gérer sa panique au moment de trancher, repoussant fermement les souvenirs derrière une prière qu’elle prononçait rituellement à ce moment-là. Mais jamais elle n’arriverait à rester complètement sereine à découper un homin, même si c’était pour une bonne cause, et même s’il était absolument consentant, voir légèrement masochiste sur le sujet.

La suite était plus facile. Peser à nouveau le bol, faire tournoyer le bourgeon pour solidifier une partie du sang sur lui, observer les stries que cela formait sur la petite perle de sang coagulé, vider le sang restant et peser encore…

Tao Sian fit peu de remarques cette fois, laissant son apprentie décrire ce qu’elle déduisait des diverses opérations :
— Da'qi zi est toujours très bas, alors que nous avons énormément réduit le remède. Mais je ne vois plus de trace de goo, et depuis quelques jours déjà. Est-ce qu’il est tiré d’affaire ?
— Il semblerait. Nous allons arrêter les médicaments pour le moment. Il faudra continuer à surveiller le sang du patient tous les jours ce mois-ci. Ensuite, une fois par semaine durant une saison. Après seulement, nous serons certaines qu’il est guéri. Si le taux remonte, il faudra reprendre le médicament et allonger la durée du traitement.

Ylang Hao poussa un soupir de soulagement. Il y avait enfin une date de fin pour ce calvaire.

— Et ma magie ? demanda Jazzy. Elle va revenir ?
— Progressivement, répondit Tao Sian. Pour encore deux saisons, il vaudrait mieux éviter d’y recourir, afin de ne prendre aucun risque.

La mine morose de Jazzy valait plus qu’un long discours, mais comme à son habitude, il n’allait pas en rester au langage gestuel qui suffisait aux zoraïs :
— Mais comment je vais faire pour protéger les gens si je n’ai plus de magie ? Je ne peux soigner personne, je ne peux pas lancer de sorts, je ne peux même pas utiliser mon pouvoir d’accélération !
— La magie reviendra, martela Tao Sian. Seulement, s’il reste de la goo dans ton organisme, cela la réveillera aussi. Donc, tu dois encore éviter toutes ces activités durant quelque temps.
— Mais…

Ylang Hao laissa le tryker essayer de négocier avec la guérisseuse. Pour une fois que ce n’était pas elle qui tentait de lui faire entendre raison ! Ce qu’il pouvait être obstiné...

Mais le principal était qu’il semble sorti d’affaire.
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Wed Jan 19 17:15:35 2022 UTC
P_:

powered by ryzom-api