ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Source Cachée : à portée de Lance grenades du camps Maraudeur :

L'aube se lève hésitante sur une troupe lourdement armée.
Au milieux des artilleurs et des soigneurs se trouve Filira Tapco l'Herën de L'Ordre Alkiane
Il lève le bras: " Pour Filira Arcando Berello et l'Ordre Alkiane....

FEU A VOLONTEEEE!!!"


Brusquement, toutes les armes crachent leurs projectiles mortels sur le camps endormis.
Les détonations sont si violentes et dévastatrices que les Gardes au milieux des incendies sont comme sonnés.
Ils finissent par se reprendre et se ruent sur les agresseurs mais leur charge est fauchée par les deux mitrailleuses...
C'est un massacre efficace et sans gloire.
Lucio animé

Pendant ce temps:

Dans les taillis de bambou au sud du camps, deux ombres sont dissimulées, dans leurs mains des dagues vivantes suintantes de poison.
Les Yennei dans leurs tenues noires s'approchent du trou dans la muraille qu'elles ont repéré la veille.
Elle se faufilent et s'infiltre dans le camps.
Des Marauds, débraillés à peine réveillés, surgissent des tentes et des bâtiments les armes à la main.
ils convergent vers la troupe de Matis sous le feux roulant des Lances grenade et des mitrailleuses.
Les Soigneurs sans casques ont le plus grands mal à relever les blessés.

Une des homines en noire désigne un bâtiment dont les portes sont restées ouvertes.
Les deux fantômes avancent discrètement, évitant les garde et esclaves qui essayent de luter contre les incendies.
Elles pénètrent avec précaution dans le bâtiment délaissé par ses occupants.
15 min plus tard, le commando ressort discrètement un sac sur le dos.

Filira Tapco observe les Clans Marauds qui sous le feu ininterrompu essayent de s’organiser.
Tout à coup: une fusée verte est tirée au dessus du camps.

"aller Alkiën! on vide les derniers chargeurs et on décroche dans l'ordre et la discipline.
si nous sommes séparés, Lye connaissez le point de rendez-vous"


Plus tards au camps des gardes frontière:

Filira Tapco Et Serae Ayala sont à l'entrée guettant avec inquiétude les environs.
l'homine semble inquiète, quand l'homin pointe du doigt des mouvements lointains...
" Regardez Serae: Ne Pense que Ne les vois "

Ayala plisse les yeux, puis sourit soulagée:
"Sil Nya Herën, c'est bien Seraei Canillia E Amaris, Jena Aiye..."


Plus tard, Dans la Salle du conseil Tribën:
le Conseil est réuni et accueille Canillia E Amaris qui se sont changées.
Dans leur mains, une épée Tekorn avec des effluves violettes et une étrange gomme de rubbarn raffinée ...

Last edited by Canillia (1 month ago)

#2 [fr] 

(HRP : Ce rapport détaillé a été remis au Karan, donc à moins que vous ne soyez Stevano ou que ce dernier vous le remette, vous n'y avez pas accès. Il est posté ici afin que tout le monde puisse profiter de ce qui est produit dans un but RP.)

Rapport d'expertise sur la lame saisie dans le campement maraudeur

Par ser Markanjio di Segafredo, Noble Matis et maître artisan d'épées à une main.

Liminaire

Le présent rapport a pour objet l'analyse de l'épée longue saisie par la maison Alkiane dans le campement maraudeur de la Source Cachée.

I Construction de la lame

La forme elle-même est directement inspirée des modèles traditionnels que nous utilisons. La lame commence par une base relativement large avant de s'affiner au centre pour enfin s'élargir de nouveau et finir en « trailing-point ». Ses dimensions la classent dans la catégorie des épées à une main. Environ la moitié de la largeur de la lame présente une émouture plate, cette dernière étant présente sur l'ensemble de la longueur de la lame. Cette construction permet un fil « en V » caractéristique.

Il est à noter que, contrairement à ce à quoi l'on pourrait s'attendre, le contre-tranchant de la partie en « trailing-point » n'est pas aiguisé.

La lame n'a pas un niveau de finition équivalent à ce qui est habituellement attendu dans les ateliers du Royaume, bien qu'elle cherche à s'en inspirer par certaines caractéristiques. Elle ne présente ni gouttière, ni ricasso, ni guillochage, ni dentelure. Aucune inscription ou autre décoration n'est présente.

Fait important, la lame ne comporte aucune soie. La lame est directement reliée au manche par des liens. Cette construction peut sembler extrêmement fragile, mais est en réalité cohérente avec les propriétés magiques de l'arme expliquées infra.

Le manche est à première vue assez classique, réalisé en bois recouvert de fibres facilitant la prise en main ainsi que d'un pommeau équilibrant le tout. Il n'y a cependant pas de mitre ni de garde.

II Propriétés de la lame

Du fait de sa construction, cette épée est très tranchante. Des coups portés correctement peuvent provoquer des hémorragies particulièrement graves.

Lorsque l'arme est prise en main, le manche est pris d'un sursaut magique qui se propage à la lame. C'est ce lien magique qui explique l'absence de soie qui, sans cela, rendrait l'arme inutilisable. Au maniement, il est aisé de se rendre compte que cette magie est caractéristique de l'utilisation d'une ronce de Tekorn, ce qui donne à la lame la capacité d'infliger des coups particulièrement dévastateurs capables d'handicaper la cible.

Le point le plus troublant avec la magie liée au Tekorn réside dans la nature des émanations du manche. Les armes forgées avec des matières « Jen » suivant les principes enseignés par la Karavan émettent des pulsations de teinte bleutée ainsi qu'une traînée magique composée du symbole de la Karavan. À leur opposé, les armes hérétiques dites « Duk » ont une teinte jaune-orangée et leur traînée est composée du symbole kamiste. La présente arme ne présente aucune de ces deux caractéristiques connues. À la place, la teinte des pulsations est violacée et la traînée magique est composée d'un obscur symbole païen.

III Conclusion


De toute évidence, cette lame est une réplique de nos épées Tekorn-Jen, mais en utilisant une variation propre aux maraudeurs et liée à leurs cristaux dits « Zinuakeen ». Il est à noter que, comparé à ce que les artisans Matis produisent, la réalisation reste grossière et manque de finesse, ce qui se ressent sur la qualité générale de l'arme.

Cependant, contrairement à ce que nous connaissions jusqu'à présent, il devient évident que les maraudeurs ont rattrapé une partie importante leur retard technologique en matière de fabrication d'armes magiques et peuvent donc en réaliser à l'aide des matériaux d'avant-postes d'une manière similaire à ce que la Karavan et les hérétiques enseignent aux homins depuis fort longtemps. S'ils sont capables d'en produire avec des ronces de Tekorn, il est plausible qu'ils sont également capables d'en produire avec d'autres matières du même type, par exemple du suc de Vedice ou des lianes de Maga.

Les conséquences de cette nouvelle indépendance technologique restent à éclaircir. Cependant, elles semblent limitées dans la mesure où, précédemment à cet événement, les maraudeurs arrivaient à se procurer des armes de ce genre, Jen ou Duk.

---

Markanjio di Segafredo
Alkiane
Noble Gardien des Matis - Noble Matis Guardian
Fléau de l'Empire - Scourge of the Empire

#3 [fr] 

Rien à dire vraiment bravo :)
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Wed Dec 1 22:04:46 2021 UTC
P_:

powered by ryzom-api