Lore & Chronicles


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Multilingual | [English] | Français | Deutsch | Español

Discovery of the recipe of the iridescent jewels of the Gibbaïs allowing them to increase their physical strength

[OOC]Publications related to the sequence named "The Secret of the Nexus Gibbaïs", in order to discover the secret of making necklaces that increase physical strength.[/OOC]

Joint Report of the Four Academies of the Nations, released on 11h - Prima, Thermis 19, 4th AC 2613.

Preliminary study: report of the Academies on the Majestic Salina and its environment

Imperial Academy for Fyros Empire

The analysis of the soil around the rifts reveals that its appearance and composition are very different from elsewhere.

Royal College, for Matis Kingdom

The comparative botanical study of the Majestic Salina and the common Salina reveals that :
- The Majestic Salina is a new variety of Salina that appeared in the Nexus following the Barkquakes. It grows exclusively near the new rifts. No attempt to grow it elsewhere has succeeded.
- The Majestic Salina, although visually resembling a giant version of the common Salina, has a very different appearance in terms of its sap, which is more colorful and viscous.

Temple of Knowledge, for Zoraï Theocracy

The comparison of the sap of the Majestic Salina and that of the common Salina reveals that they have different properties.

FISHES Society, for Tryker Federation 

Various experiments carried out on the sap of Salina Majestueux confirm that it has different properties (different reactions to the various treatments carried out).

Conclusion of the Academies

The Majestic Salina feeds on specific substances in the soil near rifts, which gives its sap unique properties. It remains to be determined how to treat this sap to make it iridescent, and then how to apply it to a piece of jewelry to give it a special "power".

Report of the Academies on the treatment of the Majestic Salina sap to make it iridescent

Temple of Knowledge, for Zoraï Theocracy

The observation of the Gibbaïs reveals that the sap of Majestic Salina, once collected by incision of its trunk, is put to dry in the heat of the daylight. The distance of observation does not allow to observe the rest of the treatment.

FISHES Society, for Tryker Federation

The fresh sap of Salina Majestic is dried in the daylight heat, reduced in powder then mixed with various substances.
It is the mixture of dry sap and water which proves to be the most conclusive; while drying, it forms an iridescent sap similar to the one covering the necklaces of the Gibbaïs, but cracking while drying.

Conclusion of the Academies

The fresh sap of Majestic Salina must be dried in the daylight, ground to a powder and then mixed with a little water to become an iridescent sap. It remains to define the right degree of dilution and then to experiment the effects of this sap on the jewelry.

Report of the Academies on the tests of the coating of a jewel in the iridescent sap from Majestic Salina

Royal College, for Matis Kingdom

Various experiments allow to define the ideal dosage to obtain a stable iridescent sap, not cracking when drying.

Temple of Knowledge, for Zoraï Theocracy

The coating of jewels of various qualities, created by a jeweler, by immersion in iridescent sap of Majestic Salina, gives iridescent jewels similar to those of the Gibbaïs, but without any special "power".

Imperial Academy, for Fyros Empire

The immersion in the iridescent sap of Majestic Salina of a jewel engraved with an allegory gives when drying an iridescent jewel similar to those of the Gibbaïs, and the effect of the allegory is increased.

Conclusion of the Academies

The immersion in iridescent sap of a jewel engraved with an allegory increases the effect of the allegory.
On homins, the effect is not an increase in physical strength as with the Gibbaïs, but an increase in the power of the allegory.

Edited 6 times | Last edited by Chronicles of Atys (2 weeks ago)

#2 [fr] 

En lisant le rapport, Azazor ne peut s'empêcher de sourire. Bon, se dit-il, une fois de plus, c'est l'Académie Impériale qui nous apporte des informations utiles concernant ces bijoux. Un bijou gravé d'une allégorie voit son pouvoir augmenté par trempage dans le suc irisé.

La partie concernant les sols le laisse songeur. Le Maître de xylologie Ulyton Meros lui a fait comprendre que les primes racines (des cavités en fait, a-t-il doctement précisé) n'ont pas une composition de sol différente des quatre autres biotopes. Ce ne peut donc être les racines du 5ème symbole.
Mais ici, le rapport parle d'un type de sol au niveau des failles différents des autres sols d'Atys. Ce peut-il que ce qui est apparu au niveau des failles lors du tremblement d'écorce soit une parti de ces racines du 5ème symbole?

Last edited by Azazor (2 weeks ago)

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
biographie

#3 [fr] 

Mazé'Yum lut les rapports avec une expression cynique sur le masque. Il finit par en conclure :
— Le plus intéressant là-dedans est que les quatre académies aient réussi à partager leurs connaissances.
— Ils ont aussi obtenu quelques résultats, signala la scientifique qui lui avait transmis les documents.
— La belle affaire… Nous n’avons pas attendu les gibbaïs pour savoir comment rendre les homins plus forts. Et plus agressifs.

Le zoraï ne montrait qu’un intérêt très limité pour le Nexus et ce qui s’y déroulait. Il y était passé quelques fois, à la recherche d’une quelconque présence de goo, sans en découvrir ; à partir de là, cela sortait trop de son champ d’études pour qu’il y perde du temps. Mais ses collègues n’étaient pas du même avis.

— Ils n’ont probablement pas tout trouvé, reprit la Matisse. Nous avons là un phénomène nouveau, et nous dépendons des miettes que les Académies mettent à jour avec leurs méthodes primitives.
— Nous avons des gens à nous chez eux, qu’ils fassent leur travail pour ramener des données pertinentes.
— Ils ne sont pas à des postes de pouvoirs, ils ne peuvent pas décider de grand-chose et sont tributaires des choix de leurs supérieurs et de la bonne volonté des homins.
— La belle affaire ! Tout seul, je me débrouillerais mieux qu’eux !

Mazé'Yum pris conscience qu’il avait dit une bêtise en voyant le sourire narquois de ses collègues.
— Justement, Maz', tu pourrais nous ramener quelques échantillons.
— Un instant. Je pourrais… mais pas seul. Ça grouille de gibbaïs, là-bas. Trop pour moi, et je ne joue pas avec ces bestioles.
— Allons… Tu n’as quand même pas peur de ces boules de poils ? Ou bien tu aurais plus de considération pour tes lointains cousins que pour ta famille ?
— Stupide. Les gibbaïs sont toujours source de catastrophes.
— Nous avons des protocoles pour ça.
— Je n’ai aucune envie de sentir le torbak pendant des semaines !

Les gibbaïs avaient de la mémoire et une certaine intelligence. Et une rancune tenace. Les membres du Cercle avaient appris à leurs dépens que les expériences sur eux amenaient des représailles longues et pénibles. Mais c’était quand même des sujets utiles à l’occasion, et l’une des méthodes consistait à se parfumer à la glande de torbak pour éviter que les gibbaïs ne reconnaissent leurs tourmenteurs à l’odeur.

— De toute façon, reprit Mazé'Yum, j’ai déjà largement de quoi m’occuper. Certaines expériences ne me permettent pas de m’absenter bien longtemps.
— C’est à ça que servent les apprentis, Maz. À surveiller les expériences le temps qu’elles mûrissent. Et puis tu n’as pas lu nos idées, encore… Ça va te plaire.

Elle tendit un cube d’ambre au zoraï, qui prit ainsi connaissance des réunions qu’il avait pu manquer durant ses absences. Il finit par lui rendre, songeur :
— Intéressant. Il y a effectivement quelques théories passionnantes à expérimenter. Si cela donne des résultats, ce sera bien mieux que quelques allégories boostées. Mais cela peut aussi déclencher une réaction en chaîne. Nous n’avons pas assez d’éléments pour prendre ce genre de risque.
— Une chose à la fois, intervint un tryker qui avait suivi l’échange en silence jusque là. Tu sais ce que tu dois chercher, tu nous ramènes les bonnes données, on analyse tout ça et on avise.
— Ou tu profites de l’occasion pour tester quelques trucs simples après tes prélèvements, reprit la Matisse. Tu n’auras pas assez de matériel pour que ça tourne mal, ces arbres ont l’air vraiment énormes. Si nous avons quelques résultats, nous pourrons organiser une plus grosse expédition, persuader le chef d’engager plus de ressources.
— Il n’est pas au courant ?
— Si, mais à peine plus convaincu que toi.
— De toute façon, est-ce que vous avez des résultats sur les salinas communs ?
— Ils n’ont pas une sève spéciale. Ça marche un temps avant de les tuer, comme pour la plupart des végétaux, mais c’est sans grand intérêt…

Mazé'Yum était pensif à présent. L’idée faisait son chemin peu à peu.
— Vous parlez de ça comme si j’avais déjà accepté de le faire. Les gibbaïs ne me laisseront pas approcher, je n’ai plus assez de fonds pour payer des mercenaires pour m’escorter…
— Et tous ces amis que tu as ici et là, Maz' ? Ils t’aideront pour rien.
— Aucun allié ne bouge facilement, il faut trouver de quoi les motiver. "Rien"… personne n’agit "pour rien". Vous avez assez de ressources pour vous passer de moi.
— Mais tu es une de ces ressources, Mazé'Yum, susurra le tryker.

Le zoraï était suffisamment sensible à la flatterie pour apprécier. C’était vrai qu’il était un atout important pour la tribu, après tout. Et l’expédition ne prendrait pas si longtemps ; les frippos l’attendraient quelques jours. Il repensait à l’intérêt que les Maraudeurs avaient pour le Nexus. De ce côté-là, peut-être…

— Il y a une possibilité… J’aviserais suivant les circonstances. Je ne promets rien, mais si j’en ai l’occasion, je ferais ces prélèvements. Et j’aurais peut-être même une opportunité pour greffer un de ces Salinas.
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Tue Jun 22 00:45:07 2021 UTC
P_:

powered by ryzom-api