Lore & Chronicles


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Multilingual | [English] | Français | Deutsch | Español

Report of the Lore night of April 6, 2021 animated by Namcha.

Main theme: Swarmings and Refugees

Context

For three centuries, homins lived in a much larger set of territorries than they do now. These regions are called the "Old Lands".
The Old Lands are huge, much wider than the New Lands, but they, too, include four main areas where desert, forest, lakes (the sea) or jungle predominate. Moreover, they have features that do not exist in the New Lands, such as rivers, large sawdust dunes and a mountain range separating Trykoth from Zoran.

In 2481, the "Great Swarming" occurs: kitins in great numbers come out of the depths into Fyros territory, probably as a result of too much advanced exploration by the latter. The Fyros fight back, but the kitin wave is immense. The wave moves eastward, invades the Matis territory, then the Tryker territory, and finally the Zorai territory.
The surprise is total and the homin civilizations are swept away.
The Karavan throws itself into the battle, but suffers significant losses. The homins have seen some karavaneers die on this occasion.
Apparently, for the homins, the Kamis do not intervene, or do so very late.

Elias Tryton, whom the Karavan considers a traitor to Jena, speaks to some homins, including the Fyros Oflovak, to inform them of the presence of Rainbows.
These Rainbows bring the homins to an area of the Prime Roots that the homins have since named "Sanctuary" because the kitins have never been able to reach it.
Many homins remain in the Old Lands, however, including those who would later form the Marauders.
The homins find refuge for two years in the Sanctuary. Yasson, the Matis king, one of the last living leaders, regularly reaches the surface via a small pathway to communicate with the Karavan. But, above all, a spirit of mutual aid reigns in the Sanctuary, unknown until now to the homins. The forced stay is conducive to a great mixture of cultures, never seen before. The homin spirit has really advanced at this time.
In the meantime, the Kamis and the Karavan repel the kitins to the depths. And once the surface is cleaned up, the Karavan gives the signal for the climbing back and seals the entrance to the Sanctuary.
When the homins arrive in the New Lands in 2483, they find no kitin.

Oflovak, aware that some homins have not been able to reach the Rainbows, decides to go back to the Old Lands while all homin peoples work to rebuild their civilizations.
He has a journey of about 2,000 kilometers as the crow flies, using the stars to find his way. It takes him about two years to reach his destination in 2485. He marks the route out and thus homins who had not been able to take advantage of the Rainbows will begin to arrive in the New Lands in 2487.
The story experienced by the player characters begins in 2525.

Discussion : Who is my character ?

In the game design, the basic idea is that the player characters are refugees from the Old Lands, who come through the Oflovak road.
But by now, many years have passed since the Great Swarming and even the Second one. One might legitimately ask what is still fueling the flow of refugees. One can then propose other explanations for the origins of the player characters.
For example, it is quite credible to say that a character is native of one of the cities of the continent.
The period spent on Silan can then be seen as the time of an apprenticeship rite proposed by the Rangers to young homins. In this rite, one begins as a refugee, in a symbolic way. However, it is not a prerequisite for each homin. And as Chiang should have understood that the kitins have returned to the Jungle, since he has been told about it for a long time, we can think that the imp is pretending.
Claiming to be from a region of the Bark other than the New Lands is still possible, but this should no longer be the norm.
A famous player could say, for example, he is a marauder from the Old Lands, which would explain his advanced characteristics.

Often, upon returning to the Bark, the homin justifies his absence by a long journey to the Prime Roots or the Old Lands; but in fact, that should be seen more as a dream, as if the homin in question had experienced a "resurrection pause".
The resurrection pause of a homin would then be equivalent to his being queued up by the Powers. But the homin would not realize it. He would feel like he was traveling.

Discussion about Planet Atys

The Old Lands and the New Lands together represent a very small part of the planet.
There must be areas of very different geography. The artistic view of the planet is misleading.
The northern areas of the planet, for example, are rather sparsely vegetated, covered with tundra or even swamps. There are also zones in the penumbra, because of the lack of a bright enough star.
The vast brown plains, which can be discerned at the foot of the cliffs bordering certain regions, correspond to a smooth and compact bark. There no plant grows, except for small grasses, mosses and fungi.

The sky of Atys is, unfortunately, not at all coherent. We can't really be inspired by it.
On the other hand, the pulsating star is coherent. The fact that it is fixed in the sky is not a chance occurrence, nor a mistake. The testimonies coming from the Old Lands say that, there, the pulsating star is at the zenith.

Discussion about the kitins

During the Second Swarming, the kitins didn't disappear on their own; getting them off the New Lands involved a long series of events, such as collecting termites to plug up the mounds from which they emerged. But, even if the story doesn't say under what circumstances, the great wave, as for it, did indeed retreat.
It should be noted that it was white kitins from the depths who occupied the land when the Second Swarming occured. It would be interesting to investigate the behavior of these white kitins after the Second Swarming and whether they were aggressive towards other kitins.

The current invasions seem less important than the previous ones but it is difficult to know if, should homins not react, they will not become more important. Perhaps these limited incursions are only conducted to test the reactions of the homins.

It is very likely that there are still kitins in the Old Lands, which may be the reason for the Marauders' nomadism. It is difficult to know whether current kitins are white kitins or not. Rumors spread by the Marauders suggest that the kitins of the Old Lands are much larger than those of the New Lands. But that may be just bragging.

Edited 2 times | Last edited by Namcha (2 years ago)

#2 Multilingual 

Multilingual | English | Deutsch | [Français] | Español

Compte-rendu de la soirée Lore du 13 Août 2021 animée par Namcha.

Thème principal : Géographie et Astronomie

À l'invitation de Namcha (équipe Lore), plusieurs joueurs se sont réunis, dans la soirée du 13 août 2021, au Centre de Recherche de Thesos pour en apprendre plus sur Atys et son ciel.

Les distances


En jeu, la boussole vous chiffre la distance qui sépare votre personnage d'une créature ou d'un personnage que vous ciblez. Elle indique de même la distance qui le sépare d'un lieu d'Atys lorsque, sur la carte affichée (touche M), vous cliquez sur le fanion repérant le lieu en question. Mais dans ce dernier cas, la distance est erronée. En effet, pour les longues distances (supérieures à la distance maximale permettant le ciblage direct), la boussole n'est pas réaliste : les Nouvelles Terres sont quand même un peu plus vastes qu'elles en ont l'air !

La distance réelle, entre deux villes par exemple, doit en fait être calculée à partir du temps atysien mis par votre personnage pour la parcourir effectivement en ligne droite, temps lui-même calculable grâce à l'horloge affichée sur la carte. Cependant, multiplier la distance indiquée la boussole par 20 constitue une bonne approximation de cette distance réelle à l'intérieur de chaque pays (pays = zone délimitée par des vortex), mais pas entre pays.

Ceci posé, les Nouvelles Terres couvrent une superficie d'environ 120.000 km² (carré de 300 à 350 km de côté), ce qui reste assez assez petit, beaucoup plus petit que les Anciennes Terres en tous cas. Rappellons que ce qu'on nomme Nouvelles Terres est l'ensemble des pays cartographiés par les cartes consultables en jeu, pays que les homins ont rejoints après le Grand Essaim. En fait, depuis le début du jeu, les homins vivent sur ces Nouvelles Terres et ne savent des Anciennes Terres, non cartographiées, que ce qu'en disent les textes.

Mais revenons à la question de l'usage de la boussole pour évaluer la distance entre pays. Effectivement, avec la boussole, on peut se livrer au petit jeu amusant de trianguler les positions pour obtenir une « carte du serveur » qui est très différente de la carte affichable en jeu. Il reste que c'est bien cette dernière qui fait foi pour l'histoire : la « carte du serveur » c'est juste de l'informatique. Ou si elle avait un sens, il a depuis longtemps été perdu par les développeurs qui se sont succédés sur Ryzom.

Q : Donc les pays sont correctement placés sur la carte ?
R : Oui. À ceci près que la carte est une vue « éclatée », comme une peau d'orange qu'on aurait ouverte, qui permet d'afficher aussi les pays sous l'Écorce, les Primes Racines, qui sont sous les Nouvelles Terres.

Q : Tu parles d'un carré de 300 à 350 km de côté, mais le bord nord du Désert ne semble mesurer que 80 km. Il y aurait donc une grande distance « cachée » par les vortex ?
R : Oui. Et aussi quelques régions alentours, comme les anciennes ïles pour joueurs débutants, vos ïles de guilde, etc. Tout cela c'est « dans le coin ».

Q : OK, les pays ne sont pas vraiment collés. Il y a une sorte de zone tampon quoi ?
R : Les vortex font faire un petit saut, en effet. Mais pas des centaines de kilomètres.

Q : Donc, du sud-ouest du Désert jusqu'au Pays Malade, ce n'est pas si loin ?
Q : Non. On peut même dire que, à l'échelle de la planète, les Nouvelles Terres tiennent dans un mouchoir de poche.

Q : Cela signifie-t-il qu'il existe encore des pays inexplorés autour des pays connus ?
R : Oui, énormément même. Cependant il est normal que les homins ne s'aventurent pas trop loin.

Q : Mais… le Bois d'Almati, le Nexus et Silan font-ils partie des Nouvelles Terres ?
R : Oui. Même si je sais que pour certains d'entre eux, la rumeur dit le contraire, vu que les Puissances ont dit aux homins qu'ils étaient partie des Anciennes Terres. Ces lieux ont en effet été « ouverts » lors de la Guerre des Temples, par les Puissances.

Astronomie


Si le ciel n'est pas du tout cohérent en jeu, les objets célestes que nous y voyons existent bel et bien dans l'histoire. Ils sont au nombre de quatre et, puisque la nuit vient de tomber je vais les passer en revue avant de décrire leurs interactions.

- Regardons vers l'est. Une nébuleuse est en train d'y monter, elle sera bientôt au zénith. Ce corps celeste, c'est l'étoile du système atysien, son centre. C'est un soleil donc, mais qui rayonne très peu dans le spectre visible. Il est en outre voilé par un nuage de poussière celeste.

- Au nord, nous avons une magnifique planète avec un anneau. C'est une géante gazeuse, elle tourne autour de l'étoile (normalement). Et Atys est un satellite de cette géante gazeuse que la communauté des joueurs a baptisée Sagaritis.

- Au sud-ouest, nous voyons une « lune rousse ». Elle se déplace vers le sud (je rappelle que les mouvements en jeu sont completement faux). Elle tourne autour de Sagaritis, comme Atys, mais avec une orbite plus elliptique. Elle est toujours pleine et elle emet sa propre lumière, faible.

- Dernier de la liste de quatre, celui qui ne bouge pas, à l'est. C'est le seul astre qui est « juste » en jeu : effectivement, il ne doit pas bouger. C'est l'astre qui fait le jour, le luminaire. C'est un satellite d'Atys, géostationnaire. Et, comme le savent les érudits, dans les Anciennes Terres, cet astre est au zénith, à la verticale.


Q : ll y a une chose que je ne comprends pas. S'il est géostationnaire et qu'il fait le jour, ne devrait-on pas n'avoir jamais de nuit ?
R : Non. Car il pulse. Il s'allume, il s'éteint. Durant la nuit on voit la rémanence.

Atys, donc, est un satellite de Sagaritis, la planète géante gazeuse avec son anneau. Atys présente toujours la même face à Sagaritis (on parle de « rotation synchrone », comme celle de la Lune autour de la Terre). Elle fait le tour de Sagaritis en un cycle, le cycle atysien.

Q : Ce qui signifie que, sur certains endroits d'Atys, on ne voit ni Sagaritis, ni le pulsar ? Donc qu'il y fait toujours nuit ?
R : Alors c'est vrai qu'on pourrait être du mauvais coté d'Atys et ne pas du tout voir Sagaritis. Et si on continuait loin, très loin vers l'ouest, oui, on finirait par ne plus voir le luminaire. Mais... peut-être quelque chose est-il prévu pour résoudre ce problème !

Q : La Karavan est originaire d'une autre planète qu'Atys, mais cette planète est-elle dans le système Atysien ?
R : Non, le mythe Karavan dit bien qu'elle vient d'un autre monde. Et c'est grâce à ce mythe que les homins ont bien ce concept qu'ils existe des « autres mondes ». Le mot « planète » fait d'ailleurs partie du mythe.

À la conception du jeu, les astres n'avaient pas de nom. On peut presque dire qu'ils étaient là juste pour faire joli.
Comme je l'ai dit, la communauté a nommé la géante gazeuse Sagaritis (mnémotechnie : SAGA of RYzom, aTYS)
Ce nom, adopté « officiellement » depuis, fait référence à une légende terrienne, du peuple phrygien (occupant antique de l'actuelle Turquie). Sagaritis est citée dans la chronique Chrysalide, qui raconte l'évasion d'Yrkanis de Jino. Elle a aussi été évoquée par le joueur Dalcini dans un des ses poèmes. Ces deux textes font référence à la légende terrienne, avec nuances. C'est pourquoi, pour demeurer dans cette référence légendaire, je vous propose le nom de Cybèle, ou Cybel (masculin ou féminin, à vous de voir, les deux sont acceptables) pour la nébuleuse. La légende dit, en gros, qu'Atys est fils de Cybèle, et Sagaritis son amante (dans Chrysalide, les genres sont inversés), ce qui porte un sens secret pour l'histoire du jeu.

Et ce qui fait les saisons sur Atys, c'est bien la nébuleuse, ou Cybèle. En fait Atys fait le tour de Sagaritis, et Sagaritis fait le tour de Cybèle. Pendant la moitié d'un cycle, on ne devrait pas voir Cybèle. Lorsqu'elle se lève, le printemps commence. La majeure partie du rayonnement de Cybèle n'est pas dans le spectre visible, mais il contient suffisament d'énergie pour créer, en s'ajoutant celle du luminaire, les saisons sur Atys.

Q : C'est elle qui apporte la chaleur alors ?
R : Non. C'est principalement le luminaire qui apporte chaleur et lumière à la planète, le rayonnement de Cybèle s'y ajoute quand elle est visible, c'est à dire présente dans le ciel des Nouvelles Terres.

Par contre la lumière que nous renvoie Sagaritis, c'est celle de Cybèle. Il y aurait beaucoup à dire sur l'aspect de Sagaritis ! Ce devrait etre un spectacle à part entière, au long d'un cycle. Elle devrait être fixe dans le ciel, je l'ai déjà dit, par contre elle n'a rien à faire au nord. Les homins ne le savent pas vraiment mais les terres habitables, Anciennes comme Nouvelles, sont sur l'équateur d'Atys, du moins sa « bande équatoriale » (ne pas trop se fier, d'ailleurs, à l'image représentant ici où là la planète : c'est une « vue d'artiste », non une photo satellite).

Sagaritis serait, si elle était « juste » en jeu, positionnée à l'ouest, un peu plus haute sur l'horizon et, comme nous sommes dans la bande équatoriale d'Atys, nous verrions ses anneaux verticaux (ou à peu près, vu qu'Atys n'est pas exactement dans le plan équatorial de Sagaritis). Alors pendant une moitié du tour d'Atys autour de Sagaritis, nous verrions une face des anneaux, pendant l'autre moitié l'autre face, et à chaque demi-période, leur tranche.

Q : Ça, ça dépend aussi de l'inclinaison d'Atys par rapport à son plan orbital, non ?
R : Oui. Cette dernière vaut environ 20°.

Sagaritis, comme la Lune vue de la Terre, devrait en outre avoir ses phases : pleine, noire, croissante, ascendante, descendante, etc. Dans la zone de nuit, on verrait souvent des flash d'éclairs et aux pôles, d'immenses aurores boréales. Dans la zone éclairée de Sagaritis on verrait s'enrouler et dérouler des volutes (semblables à celle qu'on voit à la surface de Jupiter et Saturne… pour peu qu'on s'en approche). Ses anneaux brilleraient toujours, qu'elle soit ou non noire, mais parfois une partie serait cachée par l'ombre de sa masse. Inversement, l'ombre des anneaux se projetterait parfois sur Sagaritis. Enfin, Cybèle pouvant passer derrière Sagaritis, on observerait parfois une éclipse.

Pour poursuivre la comparaison avec notre système solaire, je précise qu'Atys, satellite de Sagaritis, est d'une taille semblable à Mars et présente une gravité légèrement inferieure à 1G.

Q : Cela signifie que la proportion territoire caché est énorme ?
R : Oui. *sourire* Ça laisse la place à plein de création !

Q: Ah, alors ça ! Nos homins n'en ont aucune idée alors ?
R : Non les homins ne pensent pas que c'est si grand. Par contre, Oflovak a quand même réalisé certaines choses.

Q : Les homins sont capables de mesurer de grandes distances avec précision ?
R : Oui, grâce aux astres fixes. Mais surtout les distances le long des parallèles. S'agissant des distances moyennes, c'est plus difficile, car le déplacement observable de l'astre n'est pas suffisant.

La Lune Rousse, quant à elle, est dite aussi Lune d'Ambre, ou encore Lune Karavan, Lune Kami, Lune Tryton. Elle est toujours pleine (pas de phases) et sa taille est variable. Si elle était « juste » en jeu, elle ne serait visible, la nuit seulement, que durant les trois-quarts de chaque cycle vu que, pendant le quart restant, elle serait positionnée au dessus de l'autre face d'Atys.

Q : Elle s'éloigne et se rapproche ?
R : Oui.

Q : Elle a une orbite particulière ?
R : Elle est dans le même plan que celle d'Atys, mais différente de celle-ci.

Q : Plus elliptique ?
R : Oui. Et il y a comme une course poursuite entre les deux.



Je ne vais pas vous dire exactement quelle est la nature de ce corps celeste. Sachez seulement qu'il ne s'agit ni de roche, ni de glace. En fait sa masse est très faible par rapport à celle d'Atys. Peut-être les trytonistes lui connaîtraient un autre nom encore. Un nom qui sonnerait comme « Ryzom ». Mais je commence là à trop parler…

Q : Il faut quand même que tu nous expliques comment elle rayonne sa propre lumière.
R : Il y a comme une énergie qui en émane, mais pas suffisante pour être vue de jour.

Q : Ah OK : elle est toujours là, même de jour, mais alors trop peu lumineuse pour qu'on la repère?
R: Oui, sauf lorsqu'elle est derrière Atys. Au cours d'un cycle, elle se lève et elle se couche. Mais quand elle est au zénith, elle semble pendant plusieurs mois se déplacer au ralenti, c'est très étrange !

Pour en terminer avec l'astronomie, un mot sur le ciel étoilé. Si elle était «correctement représenté » en jeu, il ne tournerait pas durant la nuit, mais bien plus lentement, sur un cycle. Outre les étoiles filantes, on verrait parfois des objets brillants se deplacer rapidement et clignoter.

Q : Lorsque je regarde la lune, il semble y avoir une lumière qui brille directement en dessous d'elle… quelqu'un sait-il ce que c'est ? Connaît-on la source ?
R : Non. Je pense que c'est comme un effet pas tout à fait bien réalisé. En fait c'est une erreur : la lumière sur Atys vient de l'horizon comme sur Terre. De même quand le jour point : la lumière naissante ne devrait pas venir de l'horizon mais du luminaire dont l'éclat croit progressivement.

La Canopée


J'aimerais maintenant descendre d'un cran en altitude et dire deux mots sur la Canopée. Ses branches courent entre 1 et 2 kilomètres d'altitude et sont d'une épaisseur comprise entre 200 et 500 mètres. Si on s'en tenait à la « vue d'artiste » de la planète évoquée plus haut, elles auraient 300 km d'épaisseur au moins ! Il ferait nuit dessous.

Q: Des homins sont-ils déjà allés sur la Canopée ?
R : Escalader un départ de racine de Canopée serait possible en principe, s'il est pas trop pentu. Mais, à supposer qu'on atteigne le sommet de la Canopée, il y aurait complications de santé !

La surface d'Atys


Pour vous représenter la surface d'Atys, imaginez la même chose que la Canopée, mais plaqué au sol. Elle est donc formée de compartiments, et ces compartiments dessinent comme une map du jeu.

Q : Le « sol »d'Atys, ce sont des racines ? Ou c'est un quelque chose entre des racines ? Et dans ce cas, c'est quoi ?
R : Le sous-sol d'Atys est composé de nombreuses couches de racines superposées.

Q : Les racines forment donc les bords et le fond de « compartiments » ?
R : Oui. Et chaque compartiment se remplit de débris. Et la dernière couche est en altitude : c'est la Canopée.

Q : Nous sommes sur un tapis de racines avec de la sciure entre les racines pour donner une illusion de continuité ?
R : Oui. Mais dans les Anciennes Terres il y a des compartiments plus vastes. Les Nouvelles Terres, autour du Nexus, c'est particulier.

Q : Comment ça ? C'est quoi cette particularité ?
R : Le fait d'avoir plusieurs biotopes différents dans une zone très petite, et des petites étendues.

Q : Les plantes que nous voyons sur Atys, sont-elles épiphytes de ces racines qui forment les compartiments ou s'y raccordent-elles ?
R : Elles sont épiphytes à l'exception des crolices (qui en effet s'y raccordent).

Q : Pourquoi nul explorateur n'a-t-il tenté d'aller voir ce qui se trouve au delà de l'horizon ? Par delà les falaises ? Peur de pas pouvoir être relevé par les Puissances?
R : Oui. Car les Nouvelles Terres sont un eldorado du fait que les Puissances y offrent à tous la résurrection. Ce n'était pas le cas dans les Anciennes Terres, avant le Grand Essaim.

Les années de Jena


Comme vous savez, dans le calendrier nous avons des cycles, et des années de Jena et il y a une équivalence entre l'année de Jena et l'année terrestre. Mais pas seulement : en fait, pour en dire plus, la date actuelle 2614, est bien le futur de notre 2021.

Q : Atys est le futur de la Terre ! J'ai bien compris ?
R : L'histoire s'inscrit dans le futur de la Terre, oui. Mais ça veut pas dire qu'Atys est la Terre. C'est pourquoi, l'approche un peu fantasy de Ryzom cache une réalité SF.
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Friday, 24 May 00:17:48 UTC
P_:

powered by ryzom-api