Embassies


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Salutation Ba'Wity Codgan,

Nos entreprises progressent lentement mais sûrement.

Du côté des tribus avec qui nous sommes en relation, tout se passe bien.

Discuter avec les Illuminés est toujours aussi laborieux. L’une de leurs artisanes m’a toutefois fait part d’un élément intéressant : cela fait plusieurs années à présent que la Théocratie se tient à distance de leurs affaires, depuis qu’ils fournissent une certaine drogue à Supplice. De ce fait, ils arrivent à renouveler leurs effectifs sans être inquiétés pour quelques disparitions suspectes. Une partie de leurs recrues vient bien sûr des récoltes de leurs alliés Chlorogoo. J’ai effectué quelques patrouilles avec les Maraudeurs dans cette région des Primes et c’est vraiment un endroit où les gens se volatilisent facilement et discrètement. De plus l’attrait des Primes ramène régulièrement de nouveaux homins. Si nous avions à nouveau besoin de cobayes, ces trois groupes pourront probablement nous fournir, tout en attirant moins l’attention que les Esclavagistes ou les Antekamis. Ces deux tribus attendent d’ailleurs avec impatience nos prochaines commandes.

Dans le Royaume, tout va bien pour les Matisagoo et nos chargements arrivent sans problème. Leur relation avec la royauté reste au beau fixe. C’est la nation la plus ouverte à la science et les gardes ont suffisamment oublié mes frasques de jeunesse pour que je puisse de nouveau entrer à Yrkanis. J’ai récemment rencontré une chercheuse qui est aussi vassale, un contact des plus utiles ; nous avons rapidement abordé les sujets les plus passionnants, sans ces réactions pitoyables qu’on peut trouver ailleurs. Elle promet d'être une véritable alliée.

Concernant les réactions pitoyables, je t’avais parlé dans mon compte-rendu précédent des Drakani, dont un des membres révélait un certain attrait pour le savoir. J’avance doucement avec ce groupe ; ils sont susceptibles, pétris de valeurs insensées et d’un illogisme déroutant. Pour autant, ils voient peu à peu leur intérêt à baisser leur niveau d’ignorance. Cela est grandement facilité par le fait que certains d’entre eux ont été contaminés lors de la destruction de la pompe ; d’un mal peut sortir un bien. Ces infections les font s’interroger sur la pertinence des actions de la Théocratie et sur l’état de la science concernant la goo, mais aussi sur le rôle que les Puissances peuvent avoir par rapport à leurs graines de vie. Il y aura un long chemin avant qu’ils abordent les vraies questions et encore plus pour qu’ils comprennent l’intérêt de certaines de nos recherches, mais ils devraient déjà réagir avec un peu plus de délais la prochaine fois que quelqu’un les sollicitera pour ruiner quelque chose nous appartenant. Peut-être même qu’ils nous protégeront, qui sait ? Après tous, ils représentent les forces armées des Lacs et sont toujours prêts à défendre qui demande leur aide. Cela pourrait soutenir mes actions si vous les receviez sans bombes à goo, une autre fois. Ils sont, certes, horriblement agaçants, mais ils sont des alliés potentiels et utiles. Et puis ils sont trop stupides pour comprendre qu’il est temps de déguerpir lorsqu’on sort une mesure de dissuasion de ce genre : ce serait à la limite plus efficace de les envoyer aux Puissances le plus rapidement possible.

Du côté des maraudeurs, tout est aussi pitoyable pour la science. Il n’y a que des brutes et des enfants au camp de la Source Cachée, et même les décisions de leurs chefs semblent être motivées par le seul attrait des bagarres. C’est à se demander comment ils ont pu mettre en place leur technologie ; mais j’en ai déjà parlé dans un compte-rendu précédent. Je regrette vraiment que les vrais scientifiques maraudeurs soient si difficiles d'accès. Les maraudeurs ont l’avantage de ne pas s’effrayer de la goo et des diverses expériences : ils sont d’une neutralité absolue sur le sujet. Par ailleurs, les nations n’osent pas se frotter à eux. Mon laboratoire là-bas est peut-être dans un milieu bruyant, mais c’est finalement là où mes instruments auront été le moins brisés, et j’apprécie la sécurité que ces gardes braillards peuvent offrir.

Ils vont probablement poser la question de notre affiliation. Leur cheffe veut étendre son emprise sur les Nouvelles Terres, et cela passe par l’assimilation du maximum de tribus. Les Maitres de la Goo les ont ralliés depuis un bon moment maintenant et ne s’en plaignent pas, mais ils partagent la même vision guerrière de la reconquête des territoires. De notre côté, cela pourrait peut-être nous profiter aussi ; sans forcément rejoindre les maraudeurs, nous pourrions nous servir de cette pression pour motiver la Karavan à nous transmettre un peu plus d’informations. Les maraudeurs pourraient également décider de nous contraindre par la force, il faudra opérer avant qu’ils n’agissent dans ce sens. Si c’était le cas, nous ferons comme d’habitude, mais il me semble que la situation peut facilement tourner à notre avantage. D’autres de nos alliés vont peut-être aussi modifier leur affiliation, mais je ne pense pas que cela changera grand-chose à nos relations avec eux.

Pour le reste, rien de neuf. Les relevés dans les diverses zones du Pays Malade et des Primes sont stables et les scientifiques d’Atys sont plus difficiles à attraper que les Rois.

Que tes nuits soient fertiles,

Yon Muai-Heo

Edited 2 times | Last edited by Mazeyum (4 months ago)

#2 [fr] 

Salutation Ba'Wity Codgan,

J’ai accompagné les maraudeurs dans leur endoctrinement des Contrebandiers et des Sans Loi.

Il semblerait logique qu’Akilia cherche avant tout le soutien des tribus en rébellion contre les nations. Ces tribus les rejoindraient aisément, comme d’autres l’ont fait jusque là. Le choix des Contrebandiers est donc étonnant : le gouvernement tryker les tolère et s’en accommode même très bien, les autres pays sont en bons termes avec eux, et leur alliance avec la Karavan ne leur coûte probablement pas grand-chose. Le seul avantage tactique que je peux voir aux Contrebandiers est leur connaissance des chemins de traverse, mais ils ne partageront pas leurs secrets facilement. Sans surprise, ils n’étaient pas du tout intéressés pour changer de faction. Les maraudeurs se sont contentés de frapper jusqu’à ce qu’ils demandent grâce. Rochi Anichio a reconnu du bout des lèvres la suprématie des combattants de la Source Cachée afin de faire cesser l’affrontement, déclarant qu’ils seraient esclaves pour le moment, puisqu’ils n’avaient pas le choix, mais que leur loyauté ne leur serait jamais acquise. J’ai du mal à comprendre comment Akilia peut accepter ce genre d’alliés et comment cela est compatible avec les idéaux de liberté dont les maraudeurs parlent sans cesse. J’ai vraiment eu l’impression d’assister aux habituelles exactions des Nations et je crains que notre tribu et nos alliés subissent un harcèlement similaire si nous ne la jouons pas finement.

Il est évident que les maraudeurs se préparent des moments agités avec cette « affiliation » et je ne serais pas surpris de voir bientôt arriver des Contrebandiers dans notre tribu, en quête de certaines potions : ils ont de la ressource et ne manquent pas de dappers.

Les Sans Loi ont été plus sensibles à l’aspect diplomatique mené en amont par Chei Pui Yan. Ce n’est pas étonnant, ils sont ouvertement hostiles à tous les pays, et avaient déjà des affinités avec la culture maraudeuse. Leur cheffe a demandé de prouver la force au combat de notre troupe, en allant détruire les deux groupes de bandits de la zone. C’était une tâche extrêmement simple pour les guerriers présents. Les deux peuples sont ravis d’unir leurs forces, échangeant homins et équipements. C’est une alliance tournée exclusivement vers la guerre.

Certains de nos alliés réfléchissent aux possibilités que leur offriraient les maraudeurs. Pour le moment, la Karavan ne réagit pas, ce qui en rassure certains. Nous savons quelle puissance de feu elle peut déployer, nous savons également qu’elle recourt rarement à la violence pour convaincre : habituellement, ses cadeaux suffisent. Ici, les Maraudeurs ont autant d’arguments puisqu’ils maîtrisent la téléportation et la résurrection, et ils ont des armes et armures de bonne qualité ; ils ont aussi plus d’agressivité, ce qui motive les tribus les plus guerrières et effraie les plus tranquilles. Cependant, depuis le temps qu’ils sont là, on ne peut pas dire que leur énergie ait eu beaucoup d’impact sur les nations. Les Matis ont encore un royaume, et le passage des Maîtres de la Goo à l’affiliation maraudeuse ne leur a pas permis de prendre une ville ou même un avant-poste à la Théocratie. Quant aux Puissances… Elles se contentent de déménager leurs installations, mais cela ne change rien de fondamental dans l’équilibre.

Il faut absolument se préparer à ce que l’attention des maraudeurs se tourne vers notre organisation à un moment. Je ne pense pas qu’ils nous laisseront tranquilles, vu les armes et le savoir que nous avons. N’ayant pas de statut officiel et peu de goût pour leurs jeux guerriers, je ne peux pas faire grand-chose pour les convaincre de regarder ailleurs. Je tente surtout de me faire oublier afin qu’ils ne viennent pas trop vite à nous, pas avant d’avoir eu tes consignes.

En même temps, entre eux ou la Karavan, est-ce que cela ferait une grande différence pour nos affaires ? Nous travaillons déjà depuis longtemps avec certains maraudeurs et cela ne s’est pas trop mal passé. Peut-être que leur élite finira par accepter un échange de savoir et que nous pourrons affiner nos modèles et nos prototypes.

Je reste à ton service et en attente de tes ordres pour la suite, tout en continuant les missions que tu m’as confiées.

Que tes nuits soient fertiles,

Yon Muai-Heo
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Tue Aug 3 09:42:51 2021 UTC
P_:

powered by ryzom-api