EVENTS


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Geehrte Homins der Vier Länder,
Geschwister in Harmonie und Kunst,
Freunde der Poesie und Lyrik,

es ist mir eine Freude, heute das erste Treffen der Barden auszurufen.

Es soll die erste Gelegenheit sein, für all jenen die Interesse zeigen, die eigenen Werke vorzuführen. In angenehmer Atmosphäre wollen wir Gedichten und Liedern lauschen, sowie Geschichten und Legenden.

Nach langer Zeit möchte ich diese Tradition meiner Jugend wieder aufleben lassen. In den vergangenen Jahren Jenas habe ich bei verschiedenen Gelegenheiten erfahren dürfen wie viele Homins den schönen Künsten dienen und mit ihnen den Homins.
Somit ist ein Jeder herzlich eingeladen teilzunehmen oder auch nur zu lauschen und zu schauen.

Es soll stattfinden am (06.02.2021, 20:00 Uhr CET) 23h - Holeth, Fallenor 30, 1st AC 2612.
Als Ort der Zusammenkunft habe ich die Bar von Ba‘Naer Liffan am Eingang nach Fairhaven gewählt. Da sie bekannt ist als Treffpunkt friedliebender Homins und auch junge Homins sie leicht erreichen sollten.

Weitere Treffen werden an anderen Orten stattfinden. Mir kam die Idee, diese passend zu Themen zu wählen, welche wir vielleicht als Inspiration für weitere Werke aussuchen. Dies können wir an jenem Abend, vor Ort besprechen.

Als Zeitraum habe ich einen Zyklus von (zwei RL-Monaten) vorgesehen. So dass jeder von uns genug Zeit habe ein neues Werk zu kreieren.

Jede Art von Werk ist willkommen.
Wir sollten keine Unterschiede machen, ob ein Werk eine Eigenkreation ist, oder von einem Anderen inspiriert. Ob es krude und zotig sei, lyrisch, romantisch, zum Weinen oder Lachen anregt. Kreativität zählt, Spaß an der Freude und daran zusammen mit Anderen der Kunst zu frönen.

Ausdrücklich sei kein Wettstreit ausgerufen!
Es sei nur ein Treffen unter Gleichgesinnten.

Das Tragen von Waffen jeder Art sei verboten und auch die Aufforderung zum Kampfe sei nicht erlaubt. Zweikämpfe jeder Art seien untersagt und führen zum Ausschluss aus dem Treffen.

Ich freue mich auf euch und eure Werke.

Edited 6 times | Last edited by Maupas (4 weeks ago)

---

Lylanea Vicciona
Bard of the Four Lands

#2 [en] 

(please correct language set by your post so translator can be used)

#3 Multilingual 

Oops, sorry.

Done :)

INFO! Ich musste leider den Termin verschieben, da ein anderes Event am selben Tag stattfindet.

Last edited by Lylanea (3 months ago)

---

Lylanea Vicciona
Bard of the Four Lands

#4 Multilingual 

Kurze OOC Info:
Ich werde erst wenige Minuten nach 08:00 pm vor Ort sein können.
Macht es euch schon einmal gemütlich. ;)

Cu
Lylanea/Acridiel

---

Lylanea Vicciona
Bard of the Four Lands

#5 [de] 

Geehrte Homins der Vier Länder,
Geschwister in Harmonie und Kunst,
Freunde der Poesie und Lyrik,

erneut möchte ich euch einladen, zu einem Treffen der schönen Künste.

Kommt und erzählt Geschichten und Märchen, Wahres oder Erfundenes, Lustiges oder Spannendes.
Singt oder Rezitiert. Ganz egal, wir möchten es hören.

Diesmal soll das Treffen stattfinden am 5en - Tria, Mystia 9, 4th AC 2612+*
Es wird Winter sein, also kleidet euch entsprechend,
bringt Decken und warme oder wärmende Getränke.
Für ein warmes Feuer wird gesorgt.
Denn dieses Mal wollen wir uns in meiner geliebten Heimat treffen.
An einem Ort der mir viel bedeutet und an dem wir einen wunderbaren Ausblick genießen können,
während wir den schönen Worten lauschen.

Kommt zum Turmbrücken-Weg.
Dort in jenem jungen Ast Atys' befindet sich eine Höhle, welche groß genug ist unserer Gruppe Unterschlupf zu gewähren.
Sie ist recht einfach zu erreichen, wenn man weiß wonach man schauen muss.
Begebt euch auf des Königs Straße bis kurz hinter die Grenze der als „Hügel der Abtrünnigen“ bekannten Region in Matia.
Dort werdet ihr unweit des Weges einen jungen Ast erblicken, welcher in den Himmel ragt.
Hinter jenem Ast liegt ein Lager der matisianischen Grenzwächter, dort mag ein jeder dem die Matis wohl gesonnen sind sein Reit- oder Lasttier unterbringen.
Vom Lager aus ist es ein leichtes den Ast zur Höhle hinauf zu erklimmen. Ich werde dort auf euch warten.

Jede Art von Werk ist willkommen.
Wir sollten keine Unterschiede machen, ob ein Werk eine Eigenkreation ist, oder von einem Anderen inspiriert.
Ob es krude und zotig sei, lyrisch, romantisch, zum Weinen oder Lachen anregt.
Kreativität zählt, Spaß an der Freude und daran zusammen mit Anderen der Kunst zu frönen.

Ausdrücklich sei kein Wettstreit ausgerufen!
Es sei nur ein Treffen unter Gleichgesinnten.

Das Tragen von Waffen jeder Art sei verboten und auch die Aufforderung zum Kampfe sei nicht erlaubt. Zweikämpfe jeder Art seien untersagt und führen zum Ausschluss aus dem Treffen.

Ich freue mich auf euch und eure Werke.




(*03.04.2021, 21:00 Uhr CET)

---

Lylanea Vicciona
Bard of the Four Lands

#6 [fr] 

Serae Barde,

C'est avec joie que je vous rejoindrai à Towerbridge pour la seconde édition de la Rencontre des Bardes. Et je profite de l'occasion que m'offre votre invitation pour vous indiquer que j'ai renoncé à déposer à la Grande Bibliothèque (où j'ai d'ailleurs encore maintes traductions - dont de vos écrits - en souffrance) les chansons, poèmes et histoires qui ont fait mon régal lors de la première.
En revanche, sachez que, dès avant votre présente annonce, je me suis attelé à la transcription de cette première Rencontre dans son intégralité. Ce dans l'intention d'en publier ici-même un compte-rendu aussi vivant que possible (quoique dans le seul dialecte d'Avalae…).

Deles aiye, Serae

---

#7 [fr] 

Azazor finit de lire l'annonce d'un haussement d'épaules. Il a bien plus important à faire que d'aller réciter des poèmes. Puis, se ravisant, il se dit qu'il ira peut être y faire un tour. Après tout, c'est là l'occasion de montrer que les fyros aussi savent être lyrique. Il faudra juste qu'il remette la main sur ses poèmes en fyrk écrits il y a de ça quelques années...

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
biographie

#8 [fr] 

Enregistrement (caviardé un tantinet) de la
Rencontre des Bardes – I
tenue le Holeth 30 Fallenor 2612-1 (Samedi 6 février 2021)
à Fairhaven, bar de Ba’Ner Liffan
————————————————————————————————————————————————————————————————— ———————————————————————

Kyriann tient la main de son homin.
Lylanea, souriante : Si personne ne veut commencer, je le ferai.
Ostium serre la main de son homine.
Nilstilar : Deles silam, Bards.
Kyriann et Wixarika, Lorlyn, Lylanea et Muetze font un signe à Nilstilar qui s'incline respectueusement.
Kyriann : Lordoy Nair !
Ostium, toussant : Lor… Lordoy Nair.
Wixarika tapote le dos d’Ostium.
Nilstilar : Me permettez-vous de me joindre à vous ?
Krill : C'est un bar, le marquis ! Si vous buvez, vous pouvez vous asseoir.
Lylanea : Deles Silam. Asseyez-vous.
Kyriann : Et en plus Ba'Naer ne fait pas payer très cher ce soir !
Lylanea sourit.
Husyrech fait à Nilstilar une petite place près de lui : Venez par ici marquis, on est bien.
Muetze : C'est la saison des visites libres. Personne n'a besoin de demander.
Ostium chuchote à Wixarika : Y ai eu le droit de sortir pour la soirée, à condition que ce soit calme.
Nilstilar, souriant : Mais il ne vend pas de chaï, Nair Kyriann.
Krill fredonne : ♫Allez venez, Marquis.♪Vous asseoir avec nous.♫Il fait si froid dehors…♫
Ostium : Oy. Ici c'est confortable.
Kyriann sourit à la chanson de Krill.
Nilstilar : Je ne suis pas barde… D'où ma question.
Muetze pouffe : Moi non plus. Et c'est mieux comme ça.
Krill : Les bardes ont besoin de public.
Lylanea : Et je vous l’ai déjà dit Nilstilar : tout le monde peut venir pour écouter aussi.
Kyriann : Les bardes adorent avoir un public, sinon à quoi sert de raconter !
Lorlyn, l’air innocent : Si vous voulez de la byrh, j'en vends toujours, hein…
Lylanea rit : Maintenant, asseyez-vous.
Nilstilar, soulagé : Parfait, alors !
Wixarika regarde de loin les pupilles de Krill et y voit reflétée une chope de bhyr. Lorlyn regarde le tonneau de bière d'un air coupable.
Nilstilar : Mais, en revanche, je transcrirai vos chansons et poèmes, si vous le souhaitez, pour la Grande Biblothèque.
Lylanea : Vous êtes le bienvenu pour le faire, pour autant que cela m'importe.
Lylanea, souriante : Alors, encore une fois, qui voudrait commencer ?
Haokan : Vous, Lylanea !
Kyriann : Hum… je n'ai pas eu le temps de préparer une nouvelle histoire.
Rizyinshi, avec un sourire : Je vais me reposer un peu l'esprit ; à bientôt mes amis.
Eeri arrive, essouflée, en criant : 'Doy tout le monde !
Nilstilar : Lordoy !
Lorlyn, Wixarika, Muetze et Lylanea font un signe à Eeri. Wixarika fait un signe à Bastien qui essaie de lancer une ola..
Eeri : J'suis en retard, non ?
Lylanea : Non, non. Pas de problème.
Lorlyn fait un signe à Chenli. Dattie aime Nizyros.
Nilstilar, bas a Eeri : Tenez, le flacon d'ocyx. Muetze est là.
Wixarika, tout bas à Ostium : Y ai une chansonnette que sul va aimer.
Eeri, bas à Nilstilar : Passez lui !
Lylanea sourit. Chenli s'incline respectueusement.
Ostium, chuchotant, à Wixarika : Ah oy ?
Lylanea secoue la tête avec amusée : Eh bien, alors…
Lorlyn fait un signe à Ashgan. Lylanea prend son luth en main.
Nilstilar, bas à Eeri : Soit !
Wixarika, tout bas à Ostium : Oy oy…Ça te donnera des forces.
Lorlyn est reconnaissante envers Ashgan et crie : Merci Ash !
Lylanea, au luth : ♫♪♫♫♪♪♫♫♪
Nilstilar : Ser Muetze ? J'ai quelque chose pour vous de la part de Dame Eeri.
Ostium, bas à Wixarika : Y ai hâte alors. Après les contes.
Ostium écoute Lylanea. Husyrech fait un signe à Bastien.
Eeri, râlant, à Nilstilar : Pas de « dame »...
Nilstilar tend un flacon rougeoyant à Muetze.
Lylanea, regardant autour d’elle : Puis-je, donc ?
Lorlyn encourage Lylanea. Nilstilar se tait, confus. Ostium hoche la tête. Muetze prend le flacon avec un sourire joyeux, se dit décidé à se taire pendant un moment et fait un signe de tête à Eeri en souriant. Eeri sort son propre flacon d'ocyx et boit en silence.Nilstilar, Lylanea et Muetze font un signe à Chanchey. Husyrech fait un signe à Bastien. Krill sirote tranquillement sa bière.
Lylanea, souriant : Bon, voyons voir…
Meubli salue tout le monde. Jyrvie fait un signe à Meubli. Nilstilar se rend compte soudain qu'il est assis près du pire ennemi de l'Ordre.


LA FAUNE D’ATYS

Lylanea joue un air accrocheur et enjoué et commence à chanter doucement en prenant des airs de conspirateur :
Dans les Quatre Contrées,
Vit un animal très spécial.
Vous ne le trouverez qu'ici, qu’ici.
Il est duveteux, moche et véloce.
Il est un peu potelé, vraiment mignon,
Mignon comme un bouton…
Mais son derrière vous saute à la face !
Alors, homin, mieux vaut ne pas l’irriter, non !
Mieux vaut ne pas le taquiner !
Lylanea poursuit à haute voix avec un air de regret feint :
J'aimerais être un yubo.
J'aurais alors beaucoup d'amis, je ne serais jamais seul,
Je me promènerais et serais populaire partout.
Je serais le plus petit de tous,
Mais pisserais sur la jambe de tout homin à portée !
Lylanea cligne de l'œil. Kyriann sourit.
Lylanea reprend sa voix douce et conspiratrice :
Dans les Quatre Contrées,
Vit un animal très spécial.
Vous ne le trouverez qu'ici, qu’ici.
Il va sur quatre pattes,
Tout comme les autres animaux.
Mais les siennes sont longues et fuselées.
Il a de grandes oreilles, des yeux ronds,
Un long nez, une large bouche,
Mais il est quasi sphérique, quasi sphérique !
Lylanea reprend sa voix claire et son air de regret appuyé :
J'aimerais être un bolobi.
Jamais alors les torbaks ne me courseraient,
J'aurais la paix et serais populaire partout.
Je serais le meilleur de tous,
Mais par mon rot mettrais tout homin à genoux !
Eeri chuchote en se penchant vers Husyrech : Les bolobis, c'est pas les trucs qui puent ?
Kyriann rigole franchement.
Husyrech, discrètement à Eeri : An, c'est ceux qui utilisent mal la crème de bothaya qui puent.
Lylanea, encore une fois sur un ton mystérieux :
Dans les Quatre Contrées,
Vit un animal très spécial.
Vous ne le trouverez qu'ici, qu’ici.
Il est très grand et très fort,
Et a d’énormes dents ! Aaaaaah !
Il a piétiné maints homins…
Accidentellement, bien sûr.
Il grogne et rugit terriblement.
C'est vrai, c'est vrai.
Kyriann hoche la tête.
Lylanea reprend plus haut, avec une feinte conviction :
J'aimerais être un shalah.
Je porterais fièrement ma chevelure hirsute,
Je serais placide, indolent, tel un rebelle blasé !
Je serais le plus grand de tous,
Mais tout homin pourrait chanter mon nom !
Krill : Shalah !
Jyrvie : Shalalala
Muetze encourage Lylanea.
Wixarika : Lalalalh.
Ostium commence à crier « Sha… » mais tousse et s'arrête.
Lylanea joue un court solo au luth et sourit à la ronde puis se remet à chanter, plus fort :
Mais je suis heureuse d'être une homine.
Je peux être et faire tout cela.
Je peux être aimable, grande ou petite.
Je peux être forte ou fragile.
Je peux chanter, danser, être joviale.
J'ai beaucoup d'amis chers et plein de connaissances,
————————————————————————————————————————————

Lylanea laisse la mélodie s'éteindre puis s'incline respectueusement : Alors ?
Krill : Bravo !
Kyriann : Bravo !!!
Wixarika : Bravo!
Faultyschema est reconnaissant envers Lylanea. Kyriann applaudit Lylanea à tout rompre. Jyrvie et Ulymorus applaudissent. Kyriann applaudit de nouveau Lylanea à tout rompre. Wixarika applaudit avec joie. Ostium sourit à Lylanea et applaudit faiblement. Haokan applaudit, ravi.
Muetze, applaudissant très fort : C'était une très belle chanson ! Bravo !
Lorlyn, applaudissant : Bravoo !!!!!!
Lorlyn n'a retenu que les yubos et les bolobis, parce qu'ils sont trous choux.
Eeri, applaudissant : Sha sha sha shalah !
Husyrech, applaudissant : Plo plo plo !
Kyriann : Surtout le refrain sur le shalah.
Lylanea : Merci !
Krill fredonne : ♪Shalah lah lah...♫
Kyriann : ♫Shalalala♫
Lylanea, riant, fait un clin d'œil à Kyriann : Je savais que ça te plairait.
Muetze : ♫Shala la la la lah...♪
Nilstilar : Jolie chanson,Serae Barde !
Kyriann, rigolante, à Lylanea : Forcément !
Wixarika lève le doigt.
Lylanea : Suivant, s'il vous plaît.
Kyriann continue de fredonner : ♫Shalah lah lah...♪
Jyrvie se lève : Tant qu'on est dans les chansons légères…
Wixarika : Si je peux me permettre Serae Lylanea… quand vous me direz.
Nilstilar sourit à Jyrvie. Wixarika et Lorlyn encouragent Jyrvie.
Lylanea : Ah, Jyrvie vous a devancé.
Jyrvie s’éclaircit la voix : Hrmm hrrmm
Wixarika : Pas de problème !
Kyriann écoute attentivement. Lylanea sourit joyeusement à Wixarika.
Jyrvie : Alors, si vous voulez reprendre le refrain avec moi, ça fait :
Jyrvie : ♪Gare au gibba-a-a-a-a-ï♫
Kyriann répète : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Lylanea : Comme c'est approprié.

LE GIBBAÏ

Jyrvie :
C'est à travers de larges vrilles, que les matisses du canton
Contemplaient un puissant gibbaï, sans souci du qu'en-dira-t-on.
Avec impudeur, ces commères lorgnaient même un endroit précis
Que rigoureusement ma mère m'a défendu de nommer ici.
Gare au gibba-a-a-a-a-ï !
Krill chante, hilare : ♪Gare au gibba-a-a-a-a-ï♫
Kyriann, Lylanea et Ostium : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Jyrvie :
Tout à coup la prison bien close où vivait le bel animal
S'ouvre, on n'sait pourquoi. Je suppose qu'on avait du la fermer mal ;
La bête, en sortant de sa cage « C'est aujourd'hui que je le perds! »
Il parlait de son pucelage, vous aviez deviné, j'espère !
Gare au gibba-a-a-a-a-ï !
Eeri se marre : ♪Gare au gibba-a-a-a-a--ï---eu♫
Kyriann, Lylanea, Muetze, Ostium, Nilstilar et Wixarika : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Jyrvie :
Celles-là même qui naguère le couvaient d'un œil décidé,
Fuirent, prouvant qu'elles n'avaient guère de la suite dans les idées.
D'autant plus vaine était leur crainte, que le gibbaï est un luron
Supérieur à l'homin dans l'étreinte, bien des homines vous le diront !
Gare au gibba-a-a-a-a-ï !
Krill a du mal à chanter tellement elle rigole : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Kyriann, Muetze, Lylanea, Ostium et Nilstilar : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Jyrvie :
Tout le monde se précipite hors d'atteinte du gibbaï en rut,
Sauf une vieille décrépite et un jeune juge en bois brut.
Voyant que toutes se dérobent, le quadrumane accéléra
Son dandinement vers les robes de la vieille et du magistrat !
Gare au gibba-a-a-a-a-ï !
Muetze et Lylanea : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Jyrvie :
« Bah! soupirait la centenaire, qu'on puisse encore me désirer,
Ce serait extraordinaire, et, pour tout dire, inespéré ! »
Le juge pensait, impassible, "Qu'on me prenne pour une guenon,
C'est complètement impossible. » La suite lui prouva que non !
Gare au gibba-a-a-a-a-ï !
Lylanea fait un large sourire.
Krill, pleurant de rire : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Kyriann, Muetze, Ostium et Lylanea : ♪Gare au gibba-a-a-a-a-ï♫
Jyrvie :
La suite serait délectable, malheureusement, je ne peux
Pas la dire, et c'est regrettable, ça nous aurait fait rire un peu.
Car le juge, au moment suprême, criait « Maman ! », pleurait beaucoup,
Comme l'homin à qui, le jour même, il avait fait trancher le cou.
Gare au gibba-a-a-a-a-ï !
Ostium : ((Pour ceux qui ne connaissent pas, ce que vient de chanter Jyrvie est l’adaptation atysienne d'une chanson française que vous pouvez écouter ici.))
————————————————————————————————————————————

Kyriann crie : ♫Gare au gibba-a-a-a-a-ï♪
Krill entonne à tue-tête : ♪Gare au gibba-a-a-a-a-ï♫
Ostium, Muetze, Lylanea et Nilstilar : ♫Gare aux gibba-a-a-a-a-a-ï♪
Eeri crie : ♪Gare au gibbaaaaaaïiieu♫
Kyriann est écroulée de rire. Jyrvie salue l'auditoire. Lylanea, Faultyschema et Muetze sont reconnaissants envers Jyrvie. Krill applaudit en rigolant tout son saôul.
Kyriann crie : Bravo !!!!
Wixarika : Bravo ny-Jyrvie !
Eeri applaudit Jyrvie : Bravo !!
Lorlyn : Bravo !
Husyrech : selum !!
Nilstilar : Bravissima, Nair !
Ostium : Grytt ny-Jyrvie
Nilstilar : Vous manquait juste la moustache !
Krill : Et la guitare…
Eeri : … et une de ces pipes zoraï...
Kyriann a les larmes aux yeux.
Krill : Celles où ils mettent des champignons ?
Lylanea, riant : Oh, merci ! C'était génial !
Husyrech : Ah, c'est pour les champignons ? J'ai toujours cru que c'était pour la goo.
Muetze : Nous pouvons continuer comme ça aujourd'hui. L'ambiance est excellente ici. Merci pour cette belle chanson !
Kyriann grogne : Pas de goo ce soir.
Haokan jette un regard noir à Husyrech.
Lylanea : Alors, Rika… Écoutons-la !
Wixarika : Non pas de goo, non !
Ostium tousse.
Nizyros tend un verre a Nilstilar : T'inquiète ce n'est pas empoisonné !
Lorlyn encourage Wixarika.
Wixarika : Cette chansonnette est dédiée à mon cher Commandant Jazzy, et à tous les membres de ma guilde.
Nilstilar sourit à Wixarika.
Wixarika : Des homins au cœur pur, noble et courageux.
Wixarika : Prends des forces Ostium.
Ostium ayant hâte d'entendre ça, il écoute Wixarika attentivement.
Wixarika, riant : La Chansonnette du Commandant
Lylanea souriante : Je suis curieuse d’entendre ça.

LA CHANSONNETTE DU COMMANDANT

Wixarika :
Les Marauds que les mauvais vents ramènent
À Fairhaven veulent rentrer.
Tant qu'ils nous offenseront
Les Marauds ne passeront pas.
Si vous voulez nous écrire,
Vous saurez où nous trouver.
Krill murmure : Au bar…
Eeri pouffe.
Wixarika :
Dans l’armée du Commandant,
En première ligne de front,
Même s'ils nous jettent du pont,
Blessés et meurtris,
Vous nous verrez traverser les Lacs,
Tels des torbaks enragés.
Dix mille fois ils nous tomberont,
Dix mille fois on se relèvera.
Nous avons la tête dure,
Nous, les fidèles soldats du Commandant.
Lylanea hoche lentement la tête et regarde Rika avec fascination.
Wixarika crie :
Gloire aux Lacs ! Gloire aux Dragons Noirs ! Gloire au Commandant !
————————————————————————————————————————————

Wixarika : Grytt de m'avoir écoutée.
Kyriann crie : Gloire aux trykeri !
Eeri crie : Tryka !!
Haokan : Bravo !
Krill crie : Sella !
Lylanea crie : Bien joué !
Kyriann crie : Bravo Ny-Deany !!
Eeri : Bravo !!
Ostium, les yeux humides et pleins de gratitude, applaudit Wixarika. Kyriann applaudit Wixarika à tout rompre.
Husyrech, tout bas : La tête dure, et la coiffure approximative.
Lorlyn applaudit : Bravooo !!!
Lylanea et Faultyschema sont reconnaissants envers Wixarika. Kyriann applaudit derechef Wixarika à tout rompre.
Nilstilar applaudit : Longue vie aux Drakani et grytt, Dame Wixa !
Husyrech : Bravo ! Dommage que le principal intéressé ne soit pas là.
Ostium crie : Tor Lochi, tor Drakani !
Ostium tousse. Kyriann serre la main de son amn Ostium très fort.
Kyriann : Oh oy toujours on reviendra !
Wixarika : Et je n'ai pas fini !
Nilstilar, bas à Ostium : Vous avez attrapé le mal, Nair ?
Ostium, bas à Nilstilar :On peut dire oy. Y ai eu l'autorisation de quitter mon hospitalisation pour ce soir seulement.
Eeri : C'était une belle histoire aussi…
Nilstilar fait un signe à Belzemio.
Nizyros, se levant : Je dois vous laissez malheureusement. Des affaires urgentes a traiter !
Krill : Laisse-nous le tonneau, alors !
Lylanea : Quel dommage. À bientôt.
Kyriann : Bonne soirée Nizyros.
Lylanea, Lorlyn et Nilstilar, Wixarika et Kyriann font un signe à Nizyros.
Nizyros s'incline respectueusement.
Krill se dit qu’elle aimerait bien que les tonneaux se rapprochent d'elle.
Nilstilar à Krill : Voulez-vous que nous échangions nos places, An-Nair ?
Krill à Nilstilar : Oh ? Oy ! Bonne idée !
Krill, une fois l’échange de places fait, remplit immédiatement sa chope au tonneau le plus proche.
Haokan observe l'échange de places avec surprise.
Nilstilar, bas à Haokan : Woha! Kito.
Haokan sourit à son ennemi favori et tout aussi bas : Woha Ser !
Lorlyn est ravie pour le tonneau. Chanchey lève la main.
Lylanea : Chef ? Vrai, vous voulez ?
Chanchey : Oui !
Lylanea : Voyez vous ça ! Écoutons-le !
Wixarika : Fonce lor feany, on est tous avec toi.
Husyrech s'éloigne discrètement de la pique drakani.
Kyriann encourage Chanchey.
Chanchey : J'ai écrit beaucoup de chansons. Et j'en ai une gaie et une triste.
Nilstilar sourit à Chanchey.
Chanchey : Mais puisque nous avons déjà entendu quelques chansons drôles, je vais choisir la plus triste. Mais juste un peu triste.
Kyriann : Ah ! Y ai eu peur !
Kyriann est soulagée. Wixarika écoute Chanchey.
Chanchey : Mais avant ça, je veux vous rappeler une époque que beaucoup d'entre vous ont vécue.
Lylanea, hochant la tête en souriant : Très bien !
Chanchey : Vous vous souvenez de l'arrivée du Second Essaim ?
Lylanea : Oui…
Chanchey : Et comment nous avons alors tous dû fuir en abandonnant nos halls de guilde ?
Kyriann réponds qu’elle n'était pas née.
Nilstilar : Nec.
Muetze opine à la question de Chanchey. Lylanea boit et écoute.
Chanchey : À l'époque, nous avons dû fuir vers une île et tout laisser derrière nous. Nous avons perdu nos guildes et avons dû les reconstruire à notre retour d’exil. Et c’est durant cet exil avec avec mes compagnons, que j'ai écrit cette chanson.

L’EXIL

Chanchey :
Les sacs sont alignés dans le couloir.
La maison de la guilde a été vidée.
Rien ne fait plus ployer les étagères,
Les portes sont ouvertes et pour la dernière fois
J'entends les marches grincer
Une fois la porte passée.
Les rires et les pleurs,
Tout ce qui nous unissait ici,
Se sont tus désormais et n’y résonneront plus.
Les souvenirs, les bons et les mauvais,
S’attardent dans les poutres, les marches de bois
Et dans chaque mur.
Kyriann, attristée, fait un peu la grimace. Lylanea pense aux homins de l'époque, qui lui manquent, et sourit un peu tristement.
Chanchey :
Les images de tous les homins devenus une partie de nous sont décrochées,
Ne laissant là que des ombres, dans un silence étranger.
Ça fait mal de partir.
Je ne veux pas abandonner ce que nous avons créé ici,
Ni ce que nous y sommes devenus.
Combien de fois j'ai monté les escaliers à la hâte, sans réfléchir.
Maintenant je les monte en pleine conscience, tout doucement, pas à pas.
Lylanea, Jyrvie et Nilstilar font un signe à Scooby.
Scooby : Je vous salue bien bas !
Chanchey :
À chaque craquement de marche, un ami m'accompagne en esprit,
Dans ce lieu qui était notre maison, qui respirait l'amitié sincère.
Je sors sur notre allée, probablement pour la dernière fois.
La porte est lourde, elle ne veut pas se fermer correctement,
elle refuse de clore à jamais tout ce qui se trouvait là,
où notre nom se trouvait, sur l'enseigne du hall de guilde.
Et pourtant, j'en suis sûr, alors que la porte se referme
Et que mon regard humide erre encore sur son bois :
Un jour, je me tiendrai ici pinceau en main,
La vieille peinture sera refaite à neuf, on y lira à nouveau « Free Soul ».
————————————————————————————————————————————

Chanchey s'incline respectueusement. Kyriann essuie ses yeux pleins de larmes et applaudit à tout rompre.
Lylanea crie : Bravoooo !!!
Wixarika crie : Excellent !
Lylanea essuie ses larmes.
Lorly crie : Bravoo !!!
Faultyschema est reconnaissant envers Chanchey. Haokan trouve ça effectivement triste, mais touchant aussi. Husyrech tape dans ses mains. Krill, trouvant ça un peu trop triste à son goût, se ressert une bière.
Kyriann crie : Bravo !!!
Haokan applaudit.
Wixarika : Une chanson qui n'est pas triste, mais nostalgique.
Chanchey : C'est vrai.
Ostium applaudit : Grytt. Lordohl. Ver ry chanson !
Husyrech est énervé. Feinigan a le blues. Lylanea applaudit.*
Chanchey : Le ciel soit loué, nous sommes tous de retour ici maintenant.
Jyrvie applaudit.
Nilstilar : Fila, Nair Chancey. Je n'ai pas vécu ce temps, mais je comprends, ô combien, votre mélancolie.
Lylanea, avec un sourire : C'était merveilleux. Merci, Chanchey.
Lorlyn s'inquiète pour le tonneau de Nyzyros.
Lylanea : Maintenant, qui voudrait se lancer pour suivre ?
Lylanea à Chanchey, avec un clin d'œil : Je ne savais pas que vous saviez chanter, chef.
Lylanea fait un signe à Eleanide.
Chanchey : J'ai aussi une chanson amusante.
Eeri sort de ses pensées. Kyriann se sert une petite byrh pour faire passer la boule dans sa gorge. Husyrech se racle la gorge.
Eleanide sourit à Lylanea.
Lylanea : Husy ?
Husyrech : Un instant, un instant, que je retrouve mes esprits !
Copal s'incline profondément. Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Copal. Kyriann salue le nouvel arrivant.
Nilstilar : Deles silam, Ser Scribe.
Copal : Deles silam, Ser Ambassadeur.
Lylanea, Jyrvie et Wixarika font un signe à Copal.
Copal cherche un endroit où s'asseoir alors que Lorlyn le regarde avec méfiance.
Nilstilar à la cantonnade : Je me suis permis d'inviter un vieil ami parmi nous…
Husyrech : Avant que je commence... Si vous pouviez éviter de consigner cette histoire, nair marquis.
Husyrech : Mes contes n'ont pas pour vocation à mourir dans un livre oublié ou à être entendus de nouveau.
Nilstilar sourit : Je ne promets rien, Sire Husyrech.

NDLR • Conformément (ou presque) au souhait exprimé par Sire Huissier, ce qu’il a conté ce jour là n’est lisible (en cliquant sur Spoiler ci-dessous) que par ceux qui le désirent passionnément !


————————————————————————————————————————————

Lylanea : Ha ! Bravo !
Husyrech s'incline respectueusement.
Lylanea : Merci, Husyrech.
Faultyschema, Eleanide et Lorlyn sont reconnaissants envers Husyrech.
Krill rit : Toujours aussi peu convaincant sur les preuves, mais bonne histoire quand même !
Kyriann : Bravo Nair !!
Jyrvie : Bravo !
Nilstilar : akep, Husyrech ![pre]Muetze applaudit : Bravo !
Eeri : Bravo, Husy !
Wixarika : Bravo Fyros et akep !
Nilstilar à Husyrech : Vous êtes meilleur conteur qu'huissier, décidément !
Ostium : Grytt Husyrech,
Wixarika applaudit avec joie.
Haokan sourit : Bonne histoire.
Lylanea renchérit : Très bonne histoire.
Husyrech, tapotant sa bourse bien remplie, à Nilstilar : Oh, je vous rassure, de ce côté là je suis bon aussi.
Nilstilar rit.
Haokan essaie de surmonter son trac pour la prochaine histoire. Wixarika et Lorlyn encouragent Haokan. Haokan se lève. Lylanea le gratifie d’un sourire encourageant. Ostium tourne la tête vers Haokan en souriant.
Haokan : Puisque nous sommes dans les histoires fyros...
Nilstilar, bas à Haokan : Vous allez être très bien. Je n'ai pas d'inquiétude.
Haokan : C'est une histoire d'un autre temps, très, très vieille.

AVEUGLEMENT FYROS

Haokan :
Il était une fois un Fyros qui rêvait de posséder un varinx. Il avait lu dans un vieux livre que c’était la monture des rois, et il ne connaissait personne sachant monter un varinx. Mais comment faire ?Il tenta de voler un bébé varinx. Il se fit mordre les mollets et un peu plus, et resta ensuite loin de la meute. Il essaya de piéger un animal. Les varinx détruisaient ses nasses les unes après les autres.
Kyriann ricane.
Haokan :
Puis, après nombre de tentatives infructueuses, il prit le temps de se poser et d’observer. À distance prudente, car les varinx sentent de loin les intrus et ne sont vraiment pas familiers. Il notait tout ce qu’il découvrait de la horde.
Nilstilar fait un signe à Eleanide qui lui sourit en retour. Krill trouve tout ça bien intellectuel pour un Fyros.
Haokan :
Peu à peu, il apprit à reconnaître chaque individu : la matriarche qui protégeait la portée, les quelques jeunes de l’année, les trois mâles dont l’un commençait à être bien vieux… Progressivement, chaque jour, il se rapprochait, afin de mieux voir. À une certaine distance, il prit la peine d’amener une offrande. Avant d’amadouer les varinx, il allait chasser un capryni ou rapportait un yubo bien gras qu’il lâchait vers les prédateurs. Au fil des ans, les varinx se mirent à l’accepter. À présent, il pouvait dormir au milieu d’eux sans se faire mordre. Il avait leur odeur et il partageait leurs jeux.
Les chevaucher lui demanda encore beaucoup de temps. Il leur apprit à apprécier ses caresses, puis à porter un harnais. Et enfin, il put chevaucher les varinx ! Parcourant le pays, plein d’orgueil et de vanité, il semait l’effroi sur son passage. Car si les varinx se prêtaient à ses jeux, ils restaient des bêtes sauvages, aimant croquer ce qu’ils rencontraient. Le Fyros se fit bien des ennemis, mais nul n’osait l’approcher à cause des animaux qui l’entouraient sans cesse.
Cependant, sa fierté lui fit oublier que les varinx ne lui étaient pas soumis. Il ne leur amenait plus de juteux yubos et il leur imposait de plus en plus des ordres idiots. Un jour, la matriarche lui mordit le mollet. Gentiment – pour un varinx – mais fermement, juste pour dire « C’est assez !». Mais plutôt que de prendre l’avertissement pour ce qu’il était, le Fyros s’énerva contre ses animaux qui osaient se rebeller. Il leva la main sur elle…
Kyriann ricane de nouveau.
Krill fait claquer ses mâchoires : Gnap !
Haokan hoche le masque.
Kyriann murmure : Fatalement…
Haokan :
Plus personne n’entendit parler de notre héros. Seules quelques étoffes volant au vent témoignèrent de l’évènement.
La morale de cette histoire, c’est que quand vos amis sont des varinx, et que vous êtes un Fyros pas bien costaud, il faut se souvenir de qui a les plus grands crocs ; et que ce qu’on gagne lentement par le respect, on peut le perdre très vite par son arrogance.
————————————————————————————————————————————

Kyriann ricane franchement et Krill se dit que c'est valable pour d'autres que des Fyros. Lorlyn fait un signe à Utilisateur. Haokan se rassied. Wixarika hoche la tête. Eleanide applaudit. Ostium sourit, pensif.
Kyriann crie : Bravo !
Jyrvie : Grytt !
Wixarika : Bravo Haokan !
Lylanea : Très bien. Merci Haokan. Bravo !
Lorlyn applaudit et crie : Bravo !!!
Krill : Bravo !
Wixarika, Lylanea et Faultyschemas sont reconnaissants envers Haokan. Feinigan ne sais pas quoi en penser. Eeri sourit, applaudit, mais reste dans ses pensées. Elle se demande si c'est pareil avec les ocyx. Wixarika sursaute. Ostium hoche la tête à Haokan en signe de remerciement.
Husyrech : Très belle histoire, nair zoraï !
Krill : Moi, je préférais le poème… Mais c'est bien aussi.
Ostium : Une histoire qui, je l'espère, saura faire réfléchir.
Nilstilar, bas à Hoakan : Voyez, je vous l'avais bien dit.
Nilstilar, à haut voix : Erates file, Haokan Kito
Husyrech : Était-ce un ancêtre d'Aen ?
Krill, marmonnant dans ses couettes : Et au moins, c'est pas une histoire zoraï où faut deviner la fin.
Kyriann en réponse à Husyrech : Vu qu'il a été croqué je ne suis pas sûre qu'il ait descendance !
Lylanea sourit largement à Krill. Haokan semble gêné par la remarque de Krill sur le poème. Lorlyn est d'humeur renfrognée et perturbée.
Lylanea souriante : Alooors, quelqu'un d'autre ?
Haokan sourit aux encouragements de Nilstilar.
Wixarika : Moi!
Lorlyn et Kyriann encouragent Wixarika.
Lylanea : Très bien, c’est parti !
Wixarika : Les histoires fyrosses m'ont inspirée
Kyriann : Fonce Ny-Deany !!
Lylanea sourit amoureusement à Wixarika. Haokan encourage Wixarika.
Eeri sourit : Y'a que ça de vrai, les histoires fyros !
Wixarika : avec ton permis Ny-Lyl
Muetze : Excusez-moi. Je dois me retirez. Amusez-vous bien !
Lylanea sourit : Dors bien, Muetze !
Wixarika : Lorandoy Muetze.
Ostium : Bonne nuit Muetze.
Kyriann : Bonne soirée Muetze !
Husyrech : Bonne nuit !
Eeri : Nuit !
Eleanide : Nuit Muetze.
Lorlyn : Bonne nuit Muetze !)
Nilstilar : Deles necat Ser Muetze
Husyrech préfère les histoires fyrosses où il y a des matisses.
Wixarika sourit : C'est un poème brut d'une Fyra avec un brin de folie.
Wixarika : L’Oasis des Valeureux

L’OASIS DES VALEUREUX

Wixarika :
Un jour de plus, je reste ici assise,
Dans la pénombre d'un jardin si étrange.
Et le soir tombe alors qu’une fois de plus j'oublie,
De prendre ma décision…Un jour de plus, je veille en attendant une apparition,
Saisissant certains mystères au rythme des heures.
Canillia : Deles Silam Ad Tolli Tallai.
Kyriann, Jyrvie et Lylanea font un signe à Canillia. Nilstilar et Copal font une révérence des plus courtoises à Canillia. Lorlyn grogne en voyant la matisse.
Canillia riant : Ou… Seelagan Ad Tolli Tallai…
Eeri : Shhhht !
Eleanide sourit à Canillia. Canillia fait un signe à Eleanide et une révérence des plus courtoises à Copal ainsi qu’à Kyriann et Haokan, puis s'incline devant Jyrvie.
Wixarika :
Et je dessine une ellipse de feu qui restera entre le soleil et mon cœur.
Un jour de plus, je reste prisonnière de l'illusion,
Déchiffrant le langage du souffle du désert ardent.
Et j’apprends à attendre sans raison,En écoutant la lyrique de ce jardin magique.
Un jour de plus, je m’envole jusqu’à la dune,Me balançant dans les airs clairs et lumineux.
Et parfois je sens des bras imperceptibles
Qui m’escortent pour contempler cet univers végétal.Un jour de plus, je me redis que j’espère toujours.
J’ignore quel sera le destin de ma graine de vie,
Et en attendant l'éclipse, je me lève et prends ma décision…
Je m’arme de TON bouclier pour ne jamais oublier d’où je viens et qui je suis !
————————————————————————————————————————————

Wixarika : Poème dédié à deux fiertés de la race Fyros. Eeri, la plus valeureuse des guerrières…
Eeri sursaute.
Wixarika : … et Azazor le Rouge, grand auteur et poète, porté disparu à notre grand regret, et bien sûr tous mes grands amis Fyros.
Wixarika, faisant une révérence des plus courtoises à Canillia : Et, surtout à Canillia qu'on a tous bien vu !
Nilstilar grimace. Canillia s'incline devant Wixarika.
Wixarika : oren pyr Canillia
Kyriann : Bravo Wixa
Lylanea : Bravo !
Haokan : C'était vraiment magnifique
Haokan est très touché. Lolyn et Faultyschema sont reconnaissantsenvers Wixarika. Eeri est sans voix. Wixarika fait une révérence des plus courtoises à Eeri. Kyriann applaudit à deux reprises Wixarika à tout rompre.
Husyrech : Je ne savais pas que tu étais poète !
Kyriann crie : Bravo !!
Lylanea : Excellent, Rika ! Merci beaucoup !
Ostium applaudit Wixarika : Ver poétique. Un plaisir à entendre
Wixarika : akep.
Eeri : akep Wiwi…
Jyrvie : Très beau Wixa !
Krill : C'est Fyros ? T'es sûre ?
Wixarika : Je suis sûre, Krill.
Lylanea : Certainement, Krill.
Krill regarde Husyrech en rigolant : On dirait que t'as encore des choses à apprendre !
Eeri est émue, incapable de ne rien dire.
Lylanea aime Wixarika échangent des signes amoureux.
Kyriann : Ils ont des trèsors qu'ils cachent…
Lylanea riant : Dans les Lacs, Kyriann, oui.
Kyriann, serrant fort la main de son homin : C'est là qu'ils s'épanouissent le mieux !
Lylanea : C'est vrai.
Husyrech : Oh, j'ai de nombreux poèmes sur Eeri, mais je ne peux les raconter, Nair Krill.
Krill : Pas là où elle peut t'entendre, c'est sûr.
Ostium serrant en retour la main de Kyriann : Oy. Les lacs sont une bénédiction.
Lylanea, souriant à la ronde : Merci, Rika. Quelqu'un d'autre veut faire une présentation ?
Ostium : Senn ny-Lyl. Y n'ai pas eu les idées claires ces derniers temps. Y n'ai pas pu en écrire.
Lylanea : Ne vous inquiétez pas, Ny-Ostium. Je sais que vous n'êtes pas bien.
Canillia se souvient de la dernière fois où elle a voulut dire un poème.
Kyriann : Je peux vous raconter une vieille histoire que certains ne connaissent peut être pas.
Lorlyn encourage Kyriann.
Krill : Oy. Même les vieilles histoires connues, ça peut être drôle
Lylanea : Bien sûr, Kyriann.
Kyriann : Elle s'appelle La lumière des feux.

LA LUMIÈRE DES FEUX

Kyriann :
Il était une fois une jeune trykette qui était heureuse dans sa famille.
Rippie Be’Loppy, car tel était le nom de notre trykette, avait paisiblement grandi dans les lacs mais elle avait rejoint une famille qui estimait que l’hominité était plus importante que la sève ou la faction. Du coup, dans sa famille, elle côtoyait toutes les sèves et s’ouvrait aux trésors de l’amitié. Un jour, elle dansait avec un zoraï, le lendemain elle s’entraînait avec une matisse… La vie semblait s’écouler sans heurt tant la joie de vivre emplissait sa maison.
 
La cheffe de sa maison était une trykette elle aussi. Rippie adorait sa cheffe qu’elle considérait comme sa grande sœur. Parfois elle la voyait se renfermer sur elle-même, car sa cheffe avait déjà vécu des choses effroyables, avant même que les Kitins ne ravagent la surface d’Atys. Dans ces moments, Rippie était toujours là pour aider sa grande sœur et il suffisait de retrouver les membres de la famille pour que ces instants de noirceur s’enfuient devant la joie et les rires. Rien ne semblait pouvoir les atteindre.
Kyriann marque une pause, puis :
Pourtant, petit à petit, l’un après l’autre, les membres de la maison se faisaient plus rares puis finissaient par disparaître car la vie est ainsi faite que rien n’est immuable. Un jour, il ne resta plus que Rippie et sa grande sœur. Rippie essayait de maintenir la joie, mais parfois le cœur n’y était plus et sans les rires des autres, il devenait de plus en plus difficile de tenir à distance les démons de sa grande sœur. Arriva ce jour funeste, où loin de l’amitié de Rippie, la cheffe de la maison perdit son sang-froid. Rippie se sentit coupable de n’avoir pas été là et elle guetta, en vain, longuement sa grande sœur sans penser à prendre soin d’elle. Elle devint une vraie sauvage et perdit jusqu’à l’habitude de parler aux homins. Épuisée et inconsolable, Rippie revint à Avendale et prit la terrible décision de quitter cette maison qui lui rappelait trop combien ils avaient été heureux.
Elle erra longtemps sans s’arrêter car dans chaque endroit le flot de ses souvenirs menaçait de la submerger jusqu’à, un jour, tomber sur une enfant en pleurs. Elle était, une fois de plus, revenue dans les Lacs, attirée par cette douceur qu’elle aspirait, malgré tout, à retrouver. Là elle entendit pleurer, des pleurs déchirants mais réfrénés comme si l’homin qui pleurait avait peur d’attirer l’attention. Elle, qui avait tant pleuré, ne put résister à ces sanglots et, s’approchant sans faire de bruit, elle découvrit cachée dans un bosquet de bambú une petite fille toute habillée de bric et de broc. Craignant qu’elle ne s’enfuie et ne se heurte à un des cloppers qui arpentaient la plage, Rippie bondit et attrapa la petite pour la serrer dans ses bras. La petite commença par se débattre de toutes ses forces mais, visiblement exténuée, elle se laissa rapidement aller dans les bras de Rippie et les sanglots reprirent de plus belle jusqu’à ce qu’elle s’endorme d’un coup. Rippie resta là de longues heures, attendant que la petite se réveille. Quand elle ouvrit les yeux, Rippie lui sourit et ouvrit la bouche pour lui demander son nom et ce qu’elle faisait là mais elle n’avait pas parlé depuis longtemps et tout ce qui sortit fut un croassement qui fit éclater de rire la petite. Rippie ne put que serrer ce petit corps contre elle pendant qu’elles étaient toutes les deux secouées par un fou-rire entrecoupé de sanglots. Rippie avait retrouvé une raison de vivre.
Lylanea sourit. Nilstilar jette un coup d'œil à Canillia.
Kyriann :
Rippie et la petite parcouraient Atys en tout sens. Rippie parlait, enseignait, montrait, la petite écoutait, apprenait et s’entraînait. Le soir, elles s’endormaient sous la voûte du ciel et les racines de la canopée. Si l’une avait du chagrin, l’autre était là pour la consoler. Si l’une était heureuse, la présence de l’autre renforçait cette joie. Les yubos les suivaient partout où elles allaient. Même les cloppers hésitaient devant tant de bonne humeur.
Un matin, sentant une présence, Rippie se réveille en sursaut et voit en face d’elle une homine inconnue. Des yeux, elle cherche la petite mais ne la trouve nulle part et pâlit subitement. L’homine en face lui sourit gentiment et d’une voix très douce lui dit : « Ne cherche plus la petite, Rippie. Tu l’as prise sous ton aile et tu lui as enseigné sans rien lui demander en retour. Elle a accompli son destin. Pour te récompenser, je vais t’offrir deux choses. D’abord tu n’oublieras jamais ces instants de bonheur et pourras toujours y puiser la consolation pour aller de l’avant. Ensuite je vais t’apprendre à allumer des feux de camp dans lesquels brilleront les images de l’amitié. Ceux pour qui tu les allumeras seront apaisés de leurs tourments. » L’homine se lève et tend à Rippie un briquet qui semble diffuser une douce lumière. « Prends le, Rippie, et sème la joie sur Atys ! » Et l’homine disparaît.
Depuis, Rippie parcourt les chemins d’Atys. Elle en connaît tous les recoins et en fait découvrir la beauté à tous ceux qui veulent faire un bout de chemin avec elle. À la fin de la journée, elle allume le feu de camp et les homins qui l’accompagnent croient entendre un rire d’enfant et voir dans les flammes un sourire qui leur réchauffe le cœur. Et un jour, un après l’autre, ses frères et sœurs croiseront les feux de camp et reviendront dans la maison…
————————————————————————————————————————————

Kyriann : Je vous remercie de m'avoir écoutée !
Feinigan est pensif.
Lylanea avec un soupir d’aise : Très joli, Kyriann. Bravo !
Lylanea, Lorlyn, Faultyschema et Haokan sont reconnaissants envers Kyriann.
Ostium sourit : Une belle histoire ny-Amn.
Wixarika crie : Bravo Meany!
Nilstilar se lève et applaudit à tout rompre.
Krill : J'ai pas compris… Elle est passée où, la gamine ?
Jyrvie : Bravo Ny-Kyriann !
Eeri applaudit Kyriann : Bravo !!
Lylanea sourit à Wixarika et prend la main de la Fyra.
Kyriann : Elle n'était qu'une illusion !
Faultyschema marque sa surprise.
Husyrech : Une histoire qui fait réfléchir, c'est certain…
Feinigan : Je ne suis pas sûr d'aimer la fin...… parce que le reste me parlait.
Feinigan : se demande s'il devrait adopter.
Eeri jette un regard en coin au marchand et hausse les épaules.
Nilstilar : Il n'y a pas deux comme vous, Nair Kyriann. Fila mai, pour les larmes comme pour la joie.
Lylanea opine aux paroles de Nilstilar.
Kyriann sourit à Nilstilar.
Jyrvie : Y ai entendu un petit refrain qui m'a intriguée l'autre jour. Y voudrais vous le soumettre.
Kyriann écoute Jyrvie. Krill s'installe confortablement pour faire de même.

YREN

Jyrvie se met à chanter :
Yren, il s'appelle Yren.
Je suis folle d'elle.
C'est un garçon pas comme les autres.
Krill s'étrangle de rire. Husyrech tend subitement l'oreille.
Jyrvie :
Mais moi je l'aime, c'est pas d'ma faute,
Même si je sais
Qu'elle ne m'aimera jamais.
————————————————————————————————————————————

Wixarika : Uh ?
Ostium pouffe de rire. Jyrvie salue
Jyrvie, saluant l’audioire : Voila, c'est court mais je le trouve étrange.
Kyriann essaie de ne pas éclater de rire et n'y parvient pas. Lylanea rit. Kyriann applaudit Jyrvie à tout rompre.
Kyriann crie : Bravo !
Eeri : Marrant, ça me dit quelque chose, ce nom, Yren…
Ostium : Y dirais même : C'est pas ta faute à toi.
Husyrech : selum !
Feinigan regarde Husyrech du coin de l'œil, se demandant ce qu'il a encore été raconter. Eleanide et Faultyschema sont reconnaissants envers Jyrvie. Krill se ressert une bière en rigolant.
Lylanea rit : Qui chante ça sur Yren ?
Haokan : Étrange en effet !
Lorlyn : Moi aussi, c'était pas dans une histoire d'Husy ?
Nilstilar : C'est étrange dans votre bouche, surtout, Nair, après «Le Gibbaï ».
Husyrech : Si c'est étrange, c'est certainement un coup du grand manipulateur.
Wixarika : Yren… Yren, celle qui lit le destin des autres ?
Lylanea grignote doucement.
Lylanea : Oui, la diseuse de bonne aventure… Cette étrange Zoraïe.
Wixarika : Elle est intriguante oui.
Husyrech : Il s'appelait Gyazalt, le devin.
Husyrech : Prestations de qualité d'ailleurs, je recommande.
Kyriann : Pas besoin de devin, vivons notre vie !
Lylanea sourit : Bon ! Quelqu'un d'autre a-t-il quelque chose à présenter ?
Nilstilar lève le yeux au ciel : Jena, garde nous des charlatans !
Eleanide se remémore une vieille courte histoire contée par Zeynah qui avait fait rire tout le monde autant que celle de Jyrvie.
Ostium : Un devin ? L'avenir serait écrit ? On n'aurait pas son libre arbitre alors ? Hmmm… Ça pourrait faire un sujet d'histoire ça.
Il réfléchit un moment et note l’idée dans un carnet.
Lylanea : Quelqu'un d'autre veut faire une présentation ?
Kyriann : Qui n'a pas son histoire ?
Husyrech : Nair Marquis pourrait peut-être nous raconter une histoire. Nous n'avons pas entendu beaucoup d'histoire de Matis, ce soir.
Lorlyn : Tant mieux !
Haokan, sourit à l'ambassadeur : Yui, une histoire matisse !
Nilstilar : Heu… J'ai prévenu avant de vous rejoindre…
Kyriann jette un oeil à Lorlyn et rigole.
Lylanea : C'est vrai, Husy.
Nilstilar : Je ne suis PAS barde.
Lylanea : Mais nous ne voulons forcer personne.
Husyrech : Moi non plus, je vous rassure.
Krill : Rôh... Un ambassadeur, c'est un peu un menteur. Comme un conteur.
Canillia fait un signe à Eleanide.
Lylanea : Personne n'est obligé, mais tout le monde en est capable.
Eeri se fait discrète.
Haokan : Un autre jour, alors… Peut-être…
Nilstilar sourit : An-Nair a bien dit. Mais les contes d'un ambassadeur sont improvisés... donc mauvais.
Husyrech : En plus, Nair Krill me le confirmera certainement, mais il me semble que vous avez pris la place attitrée des histoires.
Haokan : Il faudrait qu'on les entende pour en juger !
Krill : Promis, je ne vous balancerai pas de bouteille vide.
Kyriann : Y suis sûre qu’un jour on y arrivera, à le faire raconter !
Lylanea souriante : Un jour, Ny-Kyriann. Pas aujourd'hui.
Krill : Faut lui donner de la byrh. Ça fait chanter, la byrh.
Wixarika : Ny-Lyl, tu n'aurais pas une autre chanson ?
Lylanea : Oui, je pense que j’en ai une.
Wixarika : Je vais chercher une coupe de vin à mon amour
Wixarika fait un signe à Ba'Naer Liffan : Ba' deux coupes de vin !
Eleanide préfère la shooki.
Wixarika : Oui, le même que d’habitude !
Lorlyn : En parlant de Byrh… On est quand même chez Ba' et ça manque de chansons de byrh je trouve. Ça vous tente ? Nilstilar sourit à Lorlyn.
Wixarika prend un plateau avec les coupes.
Kyriann : Bien sûr !!
Krill : Toujours !
Kyriann : Une chanson à boire !
Ostium chuchote à Kyriann : Y fatigue ny-Amn. Y gan m'adosser au bar.
Lylanea : Je connais beaucoup de chansons. Que voulez-vous entendre ? Quelque chose de drôle, quelque chose de triste, quelque chose d'optimiste, quelque chose de romantique ?
Feinigan : Oy, à boire !
Wixarika : Tiens ma chérie, ta coupe de vin.
Lylanea : Merci, ma fleur.
Lorlyn se prépare chanter bien haut.

CHANSON À BYRH

Lorlyn :
Ma bonne byrh,
Meilleure des byrhs,
Seulement à neuuuuf cent daaaappeeeers !
Kyriann rejoint son homin.
Lylanea : Ah, cette chanson !
Lorlyn :
Elle est pas chèèèère,
Ce n'est pas vraiiii.
Et puis goût'laaaa, et t'approuvraaaaas !
Krill : Eh ! Qui a mis un toub là ?
Nilstilar, bas à Kyriann : Votre compagnon... Que lui arrive-t-il ?
Kyriann murmure à Nilstilar : Trop de goo…
Lorlyn :
Ma bonne byrh,
Meilleure des byrhs.
Ça vaut l'coup achète-laaaa !
Eeri n'ose pas se boucher les oreilles et sourit, crispée. Eleanide balance une pioche sur Siela la vieille branche.
Nilstilar, bas à Siela : Deles silam, Ser.
Lorlyn :
Toi qui penses
Que c'est d'l'arnaaaaque,
Tu n'es pas digne de ma byyyyrh !
Lylanea lève sa coupe et porte un toast à Lorlyn. Siela sourit et hoche la tête vers Nilstilar. Husyrech tape dans ses mains.
Lorlyn :
Magnifique byrh. Trop bonne ma byrh.
Compte pas tes Daaaa-
-ppers et paye !
Kyriann tape des mains en rythme. Wixarika regarde d'un air méfiant le marchand Feinigan. Qui ne relève même pas.
Lorlyn :
Toi quiiii penses,
Que c'est honnête,
Donne-moi donc tes daaappeeerrrs !
Lylanea se penche vers Wixarika et l'embrasse brièvement.
Nilstilar , l’air inquiet, murmure à Kyriann : Les suites de l'expédition « anti-pompe » ?
Kyriann hoche doucement la tête.
Lorlyn :
Ma bonne byrh, meilleure des byrhs, elle devrait vaaaaloir bien plus.
Donne-moi leeees neuf cent dappers et tu pourraaas te régaleeeer !
Eleanide voit Siela qui hoche la tete et du coup échappe à l’impact de sa pioche.
Wixarika regarde étrangement le toub : Ça doit être le toub de Canillia.
Nilstilar se rembrunit.
Lorlyn :
Ma bonne byrh, meilleure des byrhs, la voici elle est pour toi !
————————————————————————————————————————————

Lorlyn s'incline successivement devant le tonneau de byrh laissé par Muetze et celui laissé par Nizyros.
Krill vérifie ce qu'il reste au fond du tonneau.
Kyriann crie : Bravo Lorlyn !!
Lorlyn crie : Vive la byyyyrh !!!
Krill : Gloire au Grand Glouglou !
Nilstilar : Fila Nair Lorlyn.
Feinigan : Vive le Grand Glouglou !
Husyrech crie : Bravo !! Gloire !!
Kyriann crie : Gloire au Grand Glouglou !!
Lylanea, riant : Loué soit le Grand Glouglou ! Bravoooo !
Siela entend la pioche passer par dessus sa tête et sourit à Eleanide en la voyant à l'origine de la trajectoire. Eleanide sourit à son tour. Krill vérifie qu'elle n'est pas sur la trajectoire, à l'arrière du toub. Lorlyn boit un coup pour fêter ça. Lylanea porte un toast à l’assemblée.
Kyriann : Lylanea ! Tu nous chantes une chanson douce pour clore la soirée ?
Lylanea : Je serais heureuse de le faire. Quelle chanson, Kyriann ? Vous avez un souhait particulier ?
Nilstilar : Une berceuse Rager, Serae Barde, sil !
Kyriann : Oy une berceuse !
Husyrech : « Rager » ?
Eleanide rigole.
Lylanea : Ranger, Nils ?
Nilstilar, penaud : Ranger, sil.
Lylanea rit : Oui. J'aurais les deux… Une chanson de Ranger et une berceuse.
Lylanea : Elles sont toutes deux assez brèves… Vous voulez les entendre toutes les deux ?
Kyriann : Va pour les deux !
Nilstilar : Soyons fous, sil !
Wixarika : Bien sûr Ny-Lyl!
Lorlyn : Ouiii !
Ostium hoche la tête.
Lylanea en riant : Bien !
Wixarika et Lorlyn encouragent Lylanea.
Lorlyn encourage Lylanea. Fonce Lylanea !
Lylanea pose son luth sur ses cuisses et accorde brièvement l'instrument : ♫♪♪♫♫♪♫

RANGERS

Lylanea commence à fredonner un air lent et rythmé par les tapes de sa main sur le luth puis joue la mélodie d’un court couplet, avant de se mettre à chanter :
La froidure, le vent et la pluie,
Dure est la contrée que nous disons nôtre.
Se battre, repousser l’obscurité,
Porter tout le poids de notre devoir.
Tel est le chant des filles et fils.
Cacher le fond de notre être,
Garder la paix pour assurer l’avenir.
Forts, unis, nous travaillerons jusqu’à tomber.
Et nous nous chargeons de tout.
Et nous allons partout.
Ensemble, ensemble ! Ensemble, ensemble !
Dans la brume glaciale, jusqu’à la mort.
Ensemble, ensemble !
————————————————————————————————————————————

Lylanea joue à nouveau la mélodie, la fredonne brièvement puis se tait et s'incline respectueusement.
Nilstilar s'incline devant Lylanea. Haokan lance un « applaudoucement ».
Wixarika : Bravo Ny-Lyl!
Kyriann : Bravo Lyl.
Faultyschema est reconnaissant envers Lylanea. Ostium rouvre les yeux et sourit à Lylanea . Kyriann applaudit Lylanea à tout rompre. Eeri et Siela applaudissent. Wixarika donne un baiser à Lylanea.
Lylanea, souriante : Je vous remercie.
Nilstilar : Fila a lye Serae !
Lylanea rend son baiser à Wixarika : Merci, ma fleur.
Wixarika : Merci à toi mon trésor.
Lylanea : Maintenant, comme demandé, et pour terminer la soirée, une petite berceuse.
Kyriann sourit.
Lylanea, souriante : Je la tiens de ma mère.
Lylanea joue une mélodie lente et douce en souriant à chaque homin à tour de rôle.

ATYS VEILLE

Lylanea :
Là où il y a de l'obscurité, toujours aussi il y a de la lumière.
Voilà que tombe la nuit sur les Quatre Contrées.
D’abord vous ne pouvez distinguer la main tenue devant votre visage,
Mais bientôt, Mère Atys montre son pouvoir.
Kyriann pose la tête sur l'épaule de son homin.[/color]
Lylanea :
Pouvez-vous voir leurs lumières ?
Comme elles scintillent au-dessus de l'écorce.
Comme elles brillent, telles des étincelles de braises.
Alors ne craignez rien et prenez courage.
Ne craignez pas le dragon.
Ostium repose aussi sa tête sur son homine, les yeux fermés.
Lylanea :
Tu te réveilleras un fois de plus au matin,
Et quand tu frotteras tes yeux pour sortir du sommeil,
Atys t'aura fait un cadeau.
Peu importe ce que tu fais pendant le jour,
Sa lumière t'a protégé toute la nuit.
————————————————————————————————————————————

Lylanea laisse la mélodie s'éteindre puis s'incline respectueusement.
Lorlyn et Faultyschema sont reconnaissants envers Lylanea.
Jyrvie : Bravo !
Kyriann ouvre les yeux et sourit.
Lylanea, souriante : Merci à tous d'être venus.
Lorlyn : Bravo !
Nilstilar sourit à Lylanea.
Kyriann : Grytt Lylanea !
Eeri : Grytt Lylanea !
Ostium relève la tête, encore dans ses pensées, et murmure : Le dragon…
Wixarika : Bravo et merci Ny-Lylanea.
Haokan : Ho… Merci... C'était une belle chanson pour finir cette soirée
Ostium : Grytt Ny-Lylanea !
Kyriann : Grytt pour avoir fait naître cette soirée Lyl !
Nilstilar : Fila à vous Serae Barde, pour l'invitation.
Lylanea : Je suis heureux que vous l'ayez aimée.
Feinigan s'agite en lançant un regard à Eeri.
Husyrech : Merci pour la soirée !

À la prochaine !

Lylanea : J'espère que nous pourrons répéter une telle soirée. Si vous le souhaitez, bien sûr.
Kyriann : On a vraiment passé un moment merveilleux !
Nilstilar : Et varié !
Ostium hoche la tête. Lorlyn boit encore une bouteille de byrh.
Kyriann : Oh oui, on veut le refaire !
Wixarika boit à la santé de la Barde.
Haokan : Yui, ce sera agréable de refaire une soirée comme ça.
Lylanea : J'ai beaucoup apprécié. Nous avons entendu des histoires et des chansons merveilleuses.
Lorlyn : Oh oui !
Krill : Et en plus, y'avait de la byrh…
Jyrvie : Lor Grytt Lylanea tor l'invitation
Lorlyn : C'est toujours mieux avec de la byrh !
Lylanea, clignant de l’œil à Lorlyn : Ou une autre boisson…
Lylanea : De cela, je suis très reconnaissant à chacun d'entre vous. Et aussi à tous ceux qui sont venus juste pour écouter.
Ostium, avec un clin d’œil : On pourra varier les lieux.
Krill : Euh… Tu apportes les tonneaux, alors, Ostium !
Lorlyn rit.
Wixarika, joyeuse: Et il y avait un large public.
Eeri s'étire le dos et termine son flacon d'ocyx.
Lylanea : Parfaitement, Ostium. Où souhaitez-vous que nous nous rencontrions la prochaine fois ?
Ostium : Si mon état me le permet, y vous aiderai à trouver un lieu parfait.
Lorlyn : du moment que c'est pas chez les Matis…
Lylanea : Qu'en pensez-vous ? Quelqu'un a-t-il des suggestions à faire ?
Eeri sourit à Ostium : Tu seras vite sur pieds, Osty !
Ostium sourit à Eeri : Y en suis sûr. ça dépend aussi de sul.
Nilstilar : Sur Ilonea.
Haokan : Ilonea ?
Krill : Ilonea ?
Lylanea : Ser, avez-vous eu trop de byrh ?
Husyrech : Elle sera assez forte pour tous nous porter ?
Nilstilar : …Je veux dire... L'île au nord d'ici, qui a une crique accueillante et tranquille.
Krill : Mais pas de bar...
Lylanea riant : Ah !
Nilstilar, en souriant : Mais pas si loin du bar, An-Nair.
Lylanea : Nous pouvons apporter des barils.
Haokan : On pourra faire des feux de camp, aussi.
Lylanea boit son vin : Et des bouteilles !
Nilstilar : Et du chaï !
Wixarika : Bonne idée Haokan !
Haokan : Et donc faire du chaï, oui !
Krill fait la grimace.
Nilstilar, bas à Krill : N'ayez crainte, An-Nair. Nul ne vous forcera à même goûter au chaï.
Eeri : Le bar de Thesos est toujours une bonne idée… ou chez Lydix ?
Lylanea : Mmm, chaï aussi.
Ostium souriant : Les feux de camp, ça paraît obligatoire maintenant.
Kyriann : Et faire griller des gommes de sparan ?
Feinigan : La tournée des bar de la Fédération !
Lylanea : Oh ! Thesos ! Oui, le bar là-bas est tellement agréable. Un bar tryker au Désert, un bon endroit !
Lylanea : Aussi, le bar de Thesos a certainement plus d'espace que celui de Pyr.
Eeri, avec un rire sarcastique : Et un jour, pour rire, on va dans ce qu'ils appellent « bar » à Yrkanis.
Jyrvie : Eurk !!
Nilstilar ne relève pas la pique d'Eeri… si prévisible.
Lylanea : Euh, non, Eeri. Seulement si c’est pour y raconter des histoires effrayantes.
Eeri : Si on amène des tonneaux, ils vont peut-être apprendre ? Leur barman a peut-être seulement besoin d'inspiration…
Krill : Tu parles… Leurs barmen restent dehors. Comment tu veux qu'ils apprennent ?
Wixarika surveille du coin de l'œil le marchand.
Lorlyn : Sinon vous achetez ma byrh hein ! Qualité garantie !
Lylanea : Ils restent dehors de toute façon et n'entendent rien.
Haokan, régaissant à la remarque de Llylanea : Et le jour où on raconte des histoires d'eau, on va aux bains de Pyr ?
Lylanea, en ricanant : Oui, mais tout nus !
Eeri : Aux bains de Pyr, tous à poil !
Lylanea éclate de rire.
Kyriann : Lorandoy ad toll ! Et merci encore Lylanea !
Wixarika : Seelagan Meany!
Lylanea fait un signe à Kyriann : Seelagan, Ny-Kyriann.
Ostium embrasse son homine
Lorlyn : J'y vais aussi ! Bonne nuit !
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Kyriann.
Kyriann : Fais attention à toi et rentre bien chez le sage !
Ostium serre discrètement les poings.
Eeri fait un clin d'œil à Kyriann : On s'occupe de lui.
Husyrech : 'ren fyraï, aux partants.
Lylanea à Wixarika : J'aime le bar de Thesos. Nous y allons voir ?
Haokan salue les partants. Wixarika fait un signe à Lorlyn.
Lylanea : Bonne nuit à tous !
Eeri fait un signe à Kyriann et à Lorlyn. Eleanide ronfle déjà.
Jyrvie : Seelagan !
Ostium chuchote à Eeri : Y dois rentrer fosti. Y ai de plus en plus de mal à « le » contenir.
Lylanea, iterrogeant Wixarika du regard : Alors ?
Eeri : Y t'accompagne, allons-y.
Lylanea sourit.
Siela : Deles necat aux partants.
Copal s'incline profondément.
Ostium murmure : Grytt. Allons-y.
Eeri aide Ostium à se lever. Nilstilar jette un regard inquiet à Ostium.
Copal tout bas : Deles necat.
Wixarika regarde Lylanea : Très bien la soirée.
Wixarika s'incline devant Lylanea.
Feinigan : Heu… Eeri ! Je dois vous parler. Ce sera rapide.
Lylanea : Remets-toi vite, Ny-Osty.
Ostium : Lorandoy à tous !
Wixarika fait une révérence des plus courtoises à Ostium.
Nilstilar : Davae naïa, Nair Ostium… Soignez vous !
Eeri fixe le marchand d’un œil noir : Oy?
Ostium fait un signe léger à l'assemblée.
Lylanea : Lorandoy, Ny-Osty.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Ostium.
Ostium : Grytt Nair.
Wixarika : Prends soin de toi lor feany !
Feinigan à Eeri : J'ai l'information que vous cherchiez. Il a dit qu'il serait à Thésos, dans les jours qui viennent.
Eeri répond froidement : Grytt.
Feinigan : Humpf.
Eeri : Vous savez que je ne payerai pas un tel prix pour une simple information.
Eeri sourit sans se départir de sa froideur : Mais merci.
Lylanea donne à Wixarika un petit baiser sur la joue : Vas-y avec lui.
Ostium : Ce sera bientôt fini ny-Wixa… Espérons.
Wixarika : Uh ? Aller avec qui Ny-Lyl ?
Lylanea : Osty. Prends soin de lui.
Wixarika : Pourquoi dois-je aller avec Ostium ?
Lylanea sourit : Je pensais que vous alliez vous occuper de lui ensemble. J'ai dû mal comprendre.
Ostium préfère partir avant de ressentir la moindre tension dans l'assemblée
Wixarika et Lylanea font un signe à Ostium.
Feinigan à Eeri : Je vous ai donné l'info. Que vous soyez pingre, c'est votre souci. Heureusement pour vous que d'autres sont plus généreux.
Eeri : Y dois accompagner Ostium
Lylanea fait un signe à Eeri.
Nilstilar : Loarandoy, Eeri
Eeri grogne : Pingre…
Haokan : Hooo ! Un petit ragus !
Jyrvie : Lorandoy, une bien belle soirée !
Wixarika regarde au loin partir les deux Fyros.
Lylanea : Lorandoy.
Jyrvie s'incline profondément.
Wixarika fait une révérence des plus courtoises à Jyrvie.
Siela fait un signe à Jyrvie.
Wixarika : Envoie mes salutations à ton fils Ny-Jyrvie !
Feinigan remarque qu'Husyrech n'a eu de cesse de s'éloigner d'Eeri au fil de la soirée.
Jyrvie gromelle en poussant le mektoub : Qu'est ce qu'il fout là lui ?
Wixarika donne un coup de pied au mektoub : Dégage !
Lylanea : Toujours ces infractions de stationnement…
Wixarika : Alors que de me disais-tu Ny-Lyl ? Tu m'ordonnes partir pour avendale ?
Lylanea riant : Je voulais dire le mektoub.
Wixarika : Non, tu m'as dit d'aller avec Ostium.
Krill, lorgnant le mektoub du coin de l'œil : Il a l'air de se tenir mieux que les yubos, mais quand même.
Wixarika : Et moi je vais aller prendre une autre coupe de vin au bar !
Lylanea : J'avais compris que vous et Eeri alliez vous occuper de lui. Rien de plus.
Wixarika fait un signe à Ba'Naer Liffan.
Lylanea : Juste un malentendu.
Wixarika : Oh… Peut être je ne les ai pas entendus ! Tu me distrais trop !
Lylanea riant : Ou, peut-être, l’inverse !
Feinigan baille.
Wixarika : Feinigan ?
Feinigan : Je vais vous laisser aussi… Il y avait assez d'histoires pour bien dormir.
Feinigan : Quoi ?
Lylanea, s'appuyant au bar : C'était une très belle soirée.
Nilstilar sourit : Laye mai. Je vais vous laisser à mon tour… J'ai du pain sur la planche.
Wixarika : Oui, allez dormir Feinigan…
Wixarika et Hakan font une révérence des plus courtoises à Nilstilar.
Lylanea fait un signe à Nilstilar : Bonne nuit, Ser.
Nilstilar et Feinigan s'inclinent respectueusement.
Wixarika : Toujours un plaisir de vous voir Ser Ambassadeur.
Nilstilar : Deles necat, bardes de talent !
Siela : Deles necat les partants.
Husyrech : 'ren fyraï nair ambassadeur.


NDLR • Il va sans dire que toute erreur de transcription ou de traduction ainsi que tout titre de chanson, poème ou conte qui, parmi ceux que j’ai dû choisir, serait jugé malvenu, seront corrigés aussitôt (ou presque) sur simple signalement du barde ou auditeur concerné.

Edited 10 times | Last edited by Nilstilar (4 weeks ago)

---

#9 [de] 

Schnee glitzert auf dem Boden, im Geäst der Bäume und knirscht unter den Schuhen. Die Rufe von Bawaabs, Bodocs und einigen Kipees hallen durch dem Wald. Ein leichter doch eisiger Wind streicht um den großen, jungen Ast, welcher sich aus Atys‘ Borke erhebt und treibt einige Schneeflocken vor sich her.

Während ihr euch dem Ast nähert könnt ihr bereits Licht sehen, welches die Höhle in seinem Stamm einladend erhellt.
Fußstapfen und Spuren von Mektoubs führen den schmalen, hölzernen Pfad an der rechten Seite des Gewächses hinauf und wieder hinab, zum nahen Lager der Grenzwächter.
Vorsicht, der festgetretene Schnee ist glatt.

Über die kleine, natürliche Brücke hinweg, sind einige Lampen aufgehangen und beleuchten Weg und den Eingang zur Höhle.

Am Rand des hohen, hölzernen Bogens liegt ein großer Haufen Decken und Felle, offenbar gedacht für all jene denen ein wärmendes Feuer nicht ausreicht. Der Boden ist mit weichen Bodok-Fellen ausgelegt.
In der Mitte der Höhle, auf einer freien Stelle, knistert das wärmende Lagerfeuer. Aus einem großen Fass neben den Flammen steigt der angenehm schwere, würzige Duft von warmem Bhyr empor. Ein Stapel hölzerner Becher liegt daneben auf dem Boden.
Eine Kiste mit verschiedenen Früchten steht an der linken Wand und daneben ein tönerner Topf mit mariniertem Fleisch und eine weitere Kiste mit einigen Brotlaiben. Einige angespitzte, stabile, von ihrer Rinde befreite Äste lehnen an der Wand um die Leckereien gefahrlos über dem Feuer rösten zu können.
Greift zu und seid willkommen.

---

Lylanea Vicciona
Bard of the Four Lands

uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Sun Apr 11 19:48:42 2021 UTC
P_:

powered by ryzom-api