English French German Spanish Russian
Dialogue sans visage - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Le nouveau jour allait bientôt se lever, les villes étaient calmes
et désertes. Le silence.

L'Éveillée Zhan prit une chance, d'un coup que cela fonctionnerait.
Des jours de méditations l'avaient conduite à cette idée de dialogue
sans visage.

Sur tout les panneaux d'affichages publics de tout les pays,
elle publiait anonymement le même message.


1/12:
2/12:
3/12:
4/12:
5/12:
6/12:
7/12:
8/12:
9/12:
10/12:
11/12:
12/12 : Le chaos ardent, la flamme dans le vide, la lueur dans les ténèbres.
Bientôt, il sortira de sa méditation, son esprit retrouvera son corps
embrasé et consumera l’existance. Il n'y a aucune solution...
autre que lui obéir.

---

Wu Zhan
Ambassadrice Zorai
Éveillée Zorai
Bénie de Ma'Duk

#2 [fr] 

Azazor fixe le panneau accroché à l'arrière de la forteresse de Thesos. Il observe à droite, à gauche: personne. Il est ici à l'abri des regards indiscrets. Qui a bien pu mettre ceci? Ce ne peut être l'un de ses légionnaires. Il y avait interdiction formelle d'en parler à qui que ce soit. Ce ne peut non plus être Eeri. Elle n'avait pas la dague numéro 12. Alors la guilde de Jazzy? Peut être. Il sait qu'ils possèdent une dague, voir plusieurs. Ou quelqu'un d'autre? Il hésite. Doit-on exposer cela à la vue de tous?

Talen, la Vérité, veut se montrer. Entre la chasse aux trytonnistes dans le sharük, cette histoire de dague et ce zoraï fou, Azazor sent que quelque chose est sur le point d'exploser au grand jour. Les puissances ne resteront pas longtemps silencieuses face à cela. Et bien qu'elles viennent, il est prêt.

Il part chercher ses notes dans son appartement et vient ensuite poster discrètement sur le panneau. Puis il va voir l'une de ses sources de la gazette vivant à Thesos et lui demande de surveiller le panneau: qu'il relève les personnes qui posteraient dessus la moindre chose ou prendrait la moindre note.
1/12:
2/12:
3/12:
4/12:
5/12:
6/12:
7/12:
8/12: Impossible de fuir, ces servants m'attrapent et m'emmènent, je n'ose imaginer où ! Ils me tirent vers le haut, m'emportent dans le ciel. Je vois Atys rapetisser sous mes pieds. Je suis pris de terreur, qu'est ce qui m'attend?
9/12: Nous traversons à une vitesse inconcevable l'univers, observant les océans nébuleux, les archipels d'astéroïdes et les infernales étoiles. Nous fuyons les amas célestes, toujours plus profondément dans le froid.
10/12: Notre accélération n'a d'égal que mon traumatisme, nous traversons les limites de la réalité, et entrons dans les limbes de l'existence, là où la matière n'existe pas et où tout n'est que vibrations et ténèbres.
11/12:
12/12 : Le chaos ardent, la flamme dans le vide, la lueur dans les ténèbres.
Bientôt, il sortira de sa méditation, son esprit retrouvera son corps
embrasé et consumera l’existence. Il n'y a aucune solution...
autre que lui obéir.

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
bibliographie

#3 [fr] 

En ce beau matin ensoleillé, comme presque tous les matins au pays des Lochi, Eolinius prit avec délectation son petit déjeuner fait de fromage de Capriny et de pain d’épices au bar de Ba'Naer Liffan. Puis il fit quelques pas sur le ponton en regardant l’eau à perte de vue et en respirant profondément l’air délicieusement humide.

Il s’approcha nonchalamment en jetant rapidement un œil comme à son habitude sur le panneau d’affichage public de Fairhaven. C’est alors qu’il tomba sur le message mystérieux qui était accroché.

12 numéros, 12 places pour mettre un message, dont celui qui était déjà rédigé et qui ressemblait par son ton incompréhensible au message inscrit sur une dague qu’une personne lui avait montré en lui parlant du Zoraï fou. 12 numéros, 12 dagues …..

Eolinius s’assit sur le ponton pour réfléchir, les pieds ballants au-dessus de l’eau.
Qui pouvait bien vouloir dévoiler au grand jour les messages énigmatiques, alors que des forces obscures tournaient autour de ces dagues ? Il y avait ce zoraï dont l’esprit était contrôlé par un démon, puis cette sorcière de l’autre monde qui était rentrée un court instant dans l’esprit de Jazzy et qui voulait récupérer les messages pour accroitre son pouvoir, sans compter les autres homins qui tournaient autour. Il se demanda si la personne ayant mis cette affiche était consciente des forces qui allaient être libérées.

C’est alors qu’une idée pernicieuse s’insinua dans son esprit. Et si cette affiche était l’œuvre de la sorcière qui avait déjà retrouvé certaines dagues et voulait récupérer à peu de frais dans un dernier espoir les autres messages ?

Il connaissait entre autres deux personnes possédant une des dagues. La première, une amie proche qui lui avait montré un des messages, et l’autre qui l’avait reçu devant lui des mains même du Zoraï fou. Enfin reçu était un faible mot. Disons plutôt poignardée. Eolinius frissonna en se rappelant la scène.

Il fallait rapidement qu’il retrouve Jazzy pour lui en parler, ainsi que l’une de ces personnes. Eolinius déchira un pacte et disparu.

Edited 3 times | Last edited by Eolinius (2 years ago)

#4 [fr] 

je me promène dans le monde obscure observant les fenêtres des rêves mais je m'ennuie et je vais retourner observer la rêveuse...
Une silhouette marche dans la nuit dissimulant son visage. Elle s'approche d'un panneau d'affichage sur les pontons de Fairhaven.

l'homine sourit : "yui Nu'o ni'laï-ko Ayumé s'est décidée on dirait!
la sorcière sera contente..."

la Trykette dans son manteau sombre prends des notes sur un petit carnet qu'elle sort d'une poche secrète.

puis écrit sur le panneau à l'encre bleu :
1/12:

2/12: j'atterris doucement devant la rampe impressionnante semblable à de la canopée.
Deux kamis gigantesque m'attendent et me prenne sur leurs épaules.
Rapidement, ils m'emmènent jusqu’à la terrifiante agglomération.


3/12:
4/12:
5/12:
6/12:
7/12:

8/12: Impossible de fuir, ces servants m'attrapent et m'emmènent,
je n'ose imaginer où ! Ils me tirent vers le haut, m'emportent dans le ciel.
Je vois Atys rapetisser sous mes pieds. Je suis pris de terreur, qu'est ce qui m'attend?


9/12: Nous traversons à une vitesse inconcevable l'univers,
observant les océans nébuleux, les archipels d'astéroïdes et les infernales étoiles.
Nous fuyons les amas célestes, toujours plus profondément dans le froid.


10/12: Notre accélération n'a d'égal que mon traumatisme,
nous traversons les limites de la réalité, et entrons dans les limbes de l'existence,
là où la matière n'existe pas et où tout n'est que vibrations et ténèbres.


11/12: je suis de retour dans la réalité, la matière, la lumière, je sais la vérité,
les autres doivent savoir, ils ne peuvent rester dans l’ignorance,
il faut qu'ils sachent se qui se cache derrière les mensonges


12/12 : Le chaos ardent, la flamme dans le vide, la lueur dans les ténèbres.
Bientôt, il sortira de sa méditation, son esprit retrouvera son corps
embrasé et consumera l’existence. Il n'y a aucune solution...
autre que lui obéir.

l'ombre dans la nuit observe ses écrits, puis entendant un bruit disparait dans l'obscurité laissant la garde fédérale passée....

La Sorcière l'air grave ferme le yeux....


La Sorcière

Last edited by Kaihokosukyo (2 years ago)

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#5 [fr] 

Un homin avançait seul dans les cités de l'Empereur.

On aurait presque pu le prendre pour un fyros si ce n'était que de sa grandeur.
Il était grand pour un tryker de sève mais encore trop petit pour passer
pour un homin du Désert Ardent. 

Couvert de la tête aux pieds par son armure, il se mêlait à la masse d'homin
qui grouillait dans les rue. Dans chaques villes, il se rendait jusqu'aux panneaux
d'annonces publiques.

Il s'arrêta plus longtemps devant le panneau de Thesos, restant immobile
pendant plusieurs minutes. Les passants circulaient autour de lui,
le son ambiant n'était plus qu'un simple écho lointain.

Yahiro gravait les nouveaux messages dans son esprit.
Il prit une perle de téléportation de son sac et disparut.
Les messages 8/9/10 apparurent sur les panneaux des quatres pays.

[Note hrp: Yahiro est vêtu d'une armure fyros beige et aucun blason de guilde 
apparait sur lui]

 

#6 [fr] 

Le matis passa par hasard devant une affiche vers la forteresse de Thesos, alors qu'il allai livré une commande d'épée d'entrainement au contremaitre de cette dernière qui payai bien mieux et se plainai bien moins que son compatriote en forêt et puis le matis conservai toujours son vieil appartement à la forteresse.

Hum, j'ai donné ma dague à Jazzy il y a déjà des cycles mais je me souviens encore de la phrase et du numéro graver dessus.

Osquallo resta pensif quelques secondes puis haussa les épaules et inscrivit l’énigme avec un morceau de bois brulé, qu'il garde toujours avec lui, sur l'affiche de Thesos mais ne se soucia pas de savoir si il en existait d'autre ailleurs.
Dague du Zozo zozo

1: Je m'envole à une vitesse vertigineuse. je voix défiler en bas la jungle, puis la forêt, ma course folle ne semble pas s'arrêter, jusqu’à ce que j'arrive à l’extrême d'Atys, et que je voix au loin un gouffre remplie de sève ou trône une étrange cité.

Edited 3 times | Last edited by Osquallo (2 years ago)

---

Osquallo
Les rêveries du yubo flaneur
The musings of the rambling yubo

#7 [fr] 

Alors qu'elle s'amusait à Pyr à jouer à cache cache avec son copain Edo, Abigael (qui ne savait pas comment elle s'appelait) vit le tableau avec de jolies couleurs. Bien sûr, il lui était impossible de le lire. Mais la vue des lettres la mettait toujours en joie. Elle sauta d'excitation en criant: edoooo! Puis elle retourna chercher Edo dans les ruelles de la capitale fyros.

#8 [fr] 

Sans Nom

1/12: Je m'envole à une vitesse vertigineuse. je voix défiler en bas la jungle,
puis la forêt, ma course folle ne semble pas s'arrêter, jusqu’à ce que j'arrive à
l’extrême d'Atys, et que je voix au loin un gouffre remplie de sève ou trône une
étrange cité.

2/12: j'atterris doucement devant la rampe impressionnante semblable à
de la canopée. 
Deux kamis gigantesque m'attendent et me prenne sur leurs épaules.
Rapidement, ils m'emmènent jusqu’à la terrifiante agglomération.

3/12: La ville est composée d'imposantes murailles, tours, temples
et bâtiments hexagonaux, composée d'empilement de tronc verni
de résine miroitante, titanesque, et à travers les routes dallés d'écorce,
les kamis me guident jusqu'au centre.

4/12:
5/12:
6/12:
7/12:

8/12: Impossible de fuir, ces servants m'attrapent et m'emmènent, 
je n'ose imaginer où ! Ils me tirent vers le haut, m'emportent dans le ciel. 
Je vois Atys rapetisser sous mes pieds. Je suis pris de terreur,
qu'est ce qui m'attend?

9/12: Nous traversons à une vitesse inconcevable l'univers, 
observant les océans nébuleux, les archipels d'astéroïdes
et les infernales étoiles. Nous fuyons les amas célestes, toujours plus
profondément dans le froid.

10/12: Notre accélération n'a d'égal que mon traumatisme, 
nous traversons les limites de la réalité, et entrons dans les limbes
de l'existence, là où la matière n'existe pas et où tout n'est que vibrations
et ténèbres.

11/12: je suis de retour dans la réalité, la matière, la lumière, je sais la vérité, 
les autres doivent savoir, ils ne peuvent rester dans l’ignorance, 
il faut qu'ils sachent se qui se cache derrière les mensonges

12/12 : Le chaos ardent, la flamme dans le vide, la lueur dans les ténèbres.
Bientôt, il sortira de sa méditation, son esprit retrouvera son corps
embrasé et consumera l’existence. Il n'y a aucune solution...
autre que lui obéir.

Sans nom: Je me souviens quand j'étudiais la magie,

que je suis partie découvrir Atys, que ces fyros
m'ont capturé, drogué, torturé, que je me suis forcé
à oublier. Mais les souvenir remontaient, et je voulais savoir,
puis j'ai fuis au lieu de lutter,

Je regrette. 

 

Last edited by Zhan (1 year ago)

---

Wu Zhan
Ambassadrice Zorai
Éveillée Zorai
Bénie de Ma'Duk
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Sun Apr 21 10:10:15 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api