English French German Spanish Russian
La Sorcière - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]

Vous venez de trouver un cube d'ambre visiblement ancien. celui-ci se trouvait au milieu d'un fatras d'objets hétéroclites. Une fois rentré chez vous, vous ouvrez le cube et commencez à l'étudier:
La Sorcière
Toi qui as ce cube d'ambre entre les mains, tu ne me connais pas et je ne te connais pas.
Je grave dans cet objet matériel des pensées et des souvenirs qui me permettront de m'ancrer dans cette « réalité » dont je suis issue.
Mon isolement me fait oublier beaucoup de choses, j'ai oublié de me présenter à toi l'Homin qui tient ce cube translucide entre tes mains.

Les Zoraïs m'ont nommée « celle qui regarde le Néant » : Kai-Ho-Ko Su Kyo.
D'autres m'appellent plus simplement : « La Sorcière ».

J'explore depuis si longtemps ce monde de ténèbres et de froid que j'ai oublié le nom que me donnèrent les racines dont je suis issue.
Je suis une Homine, les puissances séculières me sont indifférentes.
Il y a bien longtemps la violence et la révolte contre les kamis m'ont conduit à amputer les cornes de mon masque. Je me souviens encore de la douleur ressentie quand j'ai tenté d'enlever ce symbole de ma subordination à Atys.
Ici, je regarde avec indifférence les cicatrices laissées par ce geste et cette révolte adolescente.

Si je suis une voyageuse, je voyage sans bouger.
Le monde obscur est l'univers que j'arpente depuis des cycles.
Je dois essayer de te parler de ce monde afin que tu comprennes ce que je suis.

Commençons par le début.

Les Éveillés m'ont montré la route.
Leur enseignement m'a fait prendre conscience de ce qui enveloppe vôtre « réalité ».
Toutefois, les Maîtres Zoraïs sont craintifs, ils ont peur de dépasser les Limites qui leur ont été fixées par Atys.
Ils refusent de franchir ce « mur » de lumière qui les sépare de ma « réalité ».
Après mon éveil, j'ai étudié durant des cycles d'Atys ce Mur Lumineux qui nous terrifiait tous.

Il m'attirait…


J'ai rapidement touché les limites de l’Éveil et de mon esprit. Avec d'autres, Je me suis alors adonnée à des pratiques que la Théocratie réprouve gravement.
Avec ceux que je croyais dans le vrai, je me suis opposée à Atys : J'ai consommé des drogues , asservi et tué des Homins. J'ai détruit des étrangers, mais tout cela était vain. Cela ne me permettait pas de voir au-delà du mur. Petit à petit Atys gagnait : elle me faisait perdre de vue mes objectifs. En m'opposant à ses serviteurs, je faisais son jeu, je restais les pieds englués dans la glèbe de votre « réalité ».
C'est pour cela que je me suis éloignée peu à peu des Homins avec qui je partageais ma révolte.
Finalement, me trouvant trop molle avec leurs ennemis, mes « amis » de l'époque m'ont tuée alors que j'étais sous l'emprise d'une nouvelle substance. Ce produit à base de Goo m'a portée si proche du mur de lumière que j'en étais devenue une partie . La mort offerte par les opposants aux serviteurs d'Atys fut la clé qui me permit de franchir l'obstacle pour la première fois.

J'étais enfin dans l'autre réalité, le Monde Obscur.
J'étais enfin seule.
Du moins, je le croyais encore.

Le néant est vaste sans limite. Il ne faut pas croire que le monde obscur soit vide. Les rêves sont des portes vers cet espace. Aussi, cet univers est plein de choses à observer. Lorsqu'on réalise que la volonté seule permet d'agir sur cet univers fantasmagorique et donc sur les psychés de ses visiteurs nocturnes, l'ivresse du pouvoir peut vous prendre un temps.

Heureusement, cela passe vite.
On se lasse de jouer avec les phobies et les peurs de ces voyageurs. On aspire à vivre des choses moins futiles. Hors donc, un Jour, on croise un voyageur plus intéressant que les autres, orienter ses pas prends alors tout son sens. On le guide et le conduit dans la direction qui nous intéresse :
réduire notre solitude en l'amenant vers nous. Cette homine ouvrait des perspectives, alors je l'ai guidée vers les carnets des disciples de Triton et vers mon corps matériel.

Toi qui tiens ce cube d'ambre, si tu es prêt à lire, il contient le récit de cette histoire.

Edited 2 times | Last edited by Kaihokosukyo (3 years ago)

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#2 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Vous êtes dans endroit tranquille où vous vous posez des questions sur ce que vous avez lu.
Vous vous demandez quel plaisantin as pu gaspiller un artefact comme ce cube d'ambre juste pour rire.
Mais surtout, quand cette plaisanterie a-t-elle commencé ?
N'y résistant plus, vous ouvrez à nouveau L'objet Translucide pour découvrir la suite :

la rencontre avec l'homine

Tout a commencé il y a peu.
L'homine était une enfant, elle vivait avec son frère dans le camps Ranger de Silan. Il était artisan et prospecteur. Elle l'aimait mais quelques chose lui manquait…

Je l'ai vu très vite, ses rêves était peuplés de combat et d'actes héroïques. Je l'ai encouragé dans ce sens. Je lui ai montré les Grands guerriers et les batailles du passé mais aussi de l'avenir. Et chaque jours elle s'aventurait plus loin faisant face au remontrance de son tuteur…

Elle recherche l'aventure mais son age ne lui permet pas de s'aventurer très loin pour le moment. Elle néglige les corvées qui lui incombe pour aller combattre avec d'autres enfants des ennemis imaginaires. Elle chasse les Yubos et apprends à se cacher.
Elle vie sa vie d'enfant turbulent…

Son Frère vient de la retrouver, il semble très en colère :

« Pom, où étais-tu ? Y suppose que tu n'as pas trié les graines dont nous avons besoin pour la commande ?!? »
L'enfant baisse les yeux l'air coupable.
« De toutes façons ce n'est pas très grave nous partons à la fin de la semaine, Nair'Cheng me juge apte à rejoindre le continent, nous partons bientôt »

Les yeux de l'enfant se lève :
« c'est vrai ? Fleur ?
Nous partons bientôt ? Et où irons nous ? »

« Y n'ai pas encore décidé »

L'homin décide, d'aller sur les terres du dragon qui ravagea Atys il y a longtemps.
Là bas, la vie est difficile pour un homin devant élever seul une petite homine.

Il travaille dure et parvient à subvenir à leurs besoins. Mais pour cela il la néglige et la laisse livrée à elle même. Elle court toutes la journée dans les rue de la capital des homins du Feu. Elle s'acoquine avec de petits vauriens qui comme elle vivent plus ou moins en autonomie.
Toutes les nouvelles inquiétantes passent sur elle sans laisser de traces. Elle est heureuse et j'emplis ses rêves d'aventures, de victoires et de découvertes.
Mais je vois qu'Atys se réveille et ne supporte plus ce que lui font subir certain de ses habitants.

Les Kitins se répandent et l'essaim détruit tout ce que les homins avaient mis tant de temps à reconstruire.
Les Arcs en Ciel sont au rendez-vous, des héros de toutes les sèves gagnent du temps au prix de leur vie, permettant ainsi à beaucoup de rejoindre l'Oasis de salut.

Le jour de l'apocalypse, l'enfant est avec sa bande explorant les Dunes alentours. Jouant la grande Guerrière toujours victorieuse avec son épée de bois.

Du danger elle ne sait rien, avec son groupe de vaurien elle s'endort dans un trou après avoir manger des fruits et des insectes trouvés aux alentours.

Au réveil :

« ...hmmm… Oulla y suis en retard !
Al Y n'est pas fait le travaille que Fleur m'a donné.
Y vais me faire punir encore….

Vite il faut que Yrentre , peut être que Fleur ne sera pas encore rentré. »

mais en approchant de la ville elle voit que les choses ne sont pas ce qu'elles devraient être :

Comme dans ses rêves, des Kittins gigantesques détruisent la ville et massacre les habitants encore présents.

Elle cherche son frère mais aucune trace de Fleur.
Elle se cache pour éviter les Monstres kitineux.
Au fond de la forge, personne ne l'a jamais trouvé. Elle y reste plusieurs Jours.. Sortant parfois pour trouver de quoi boire et manger. Elle évite les patrouilles monstrueuses et les Pillards qui sont pire que les Kittins…
Quand elle dort, je l'instruit animant ses rêves de leçons où elle est l'héroïne et où elle est toujours victorieuse à la fin.
A son réveille elle se souvient et survie.

Vos années passent…
Elle grandit seule, se méfiants des créatures d'Atys et des homins ignobles qui arpentent les ruines pour trouver richesse et de quoi manger.
Elle est Silence et sable mais toujours elle cherche des traces de son frère…
Dans ses rêves je lui montre son frère fuyant des kittins.
Je lui montre aussi comment les Kittins le dévorent,
je luis montre la souffrance de l'impuissance quand son frère est déchiqueté par ces monstres.
A chaque réveille la haine des kittins augmente elle y gagne une raison pour survivre….

Petit à petit les Kittins se retirent.

Dans le Monde obscur, je lui montre le chemin vers Sylan…

...Ce chemin, elle finit par l'emprunter avec l'espoir fallacieux de retrouver son frère…

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#3 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Vous êtes dans l'un des estaminets où vous avez vos habitude. Dans votre poche, vos doigts jouent avec, l'objet translucide et chaud.
Vous êtes nerveux sans savoir pourquoi. N'y tenant plus, vous regardez autour pour vous assurer que personne ne vous surveille.
Une fois rassuré, vous vous posez dans un coin et sortez l'objet pour l'ouvrir fiévreusement.
rencontre avec une homine prudente

…je suis contente que tu prennes le temps de revenir me voir.

Tu dois savoir sur le monde obscur une chose importante : on perds vite la notion du temps. Aussi ne cherche pas de chronologie dans mes propos. Peut être suis-je en train d'écrire ? Peut être l'ai-je déjà fait ou bien peut être le ferais-je plus tard…
Tu dois garder à l'esprit le monde où tu te trouves.
Es tu dans un rêve ou dans la réalité ? C'est ce qui compte !

Aussi vais-je te raconter cette histoire qui c'est passé il y a… En fait je ne sais pas quand. Je ne sais plus… mais cela n'a pas beaucoup d'importance.

[…] ”ubhal” La jeune voyageuse que je connais est dans la piètre ville qui sert de capital à ceux qui, imbus de leur savoir, furent de ma sève, les Zoraï. Elle est assise, contemplant la fontaine qui se trouve dans le temple utilisé comme porte vers le cœur d'Atis. Elle médite et s'enfonce en elle afin de chercher Rook dans le monde obscure. Cette homine est inquiète, elle sais que le temps de son presque-frère est compté… Petit à petit, porté par le son de l'eau qui ruisselle sur la souche et disparaît dans les puits, les limites du monde éveillé s’estompent. Mais un détaille la retient. Un petit signal qu'elle n'exprime pas, mais qui excite ses instincts de survie.

Une présence ! Elle ressent une vie très proche d'elle…

Se forçant à revenir, elle abandonne sa descente et remonte doucement à la surface…
Elle ouvre imperceptiblement les yeux et devine au travers de ses cils le masque souriant d'une homine : Nair'Wu She-Peng.
Elle est assise à coté les yeux dans le vague, l'esprit porté par le son cristallin de la source.

« Deles Silam serae Peat'Pom »

Hésitante :
« ...y ne vous avais pas vue, excuse y, Pacti… »

puis retrouvant ses manières :
« Lordoy Nair'Wu She-Peng. »

La Zoraï le regard lointain :
« J 'ai reçu quelques « leçons » de méditation ici... »

« sul as eu de la chance... »

« vous en voudriez Serae ? »

”ubhal” éludant la question:
“y aime Lor cette endroit, c'est calme et peu fréquenté...”

La Zoraï montrant les puits dans le sol et la faible épaisseur de sol nouricier:
“cette endroit est un mensonge... J'y ai beaucoup appris.

...quand je lui ai dit cela, mon père a été pris d'une colère furieuse.”

“y n'ai jamais connu mes parents, Mais mon frère me fachait souvent: y n'était pas tres sage...
Quand aux kamis, ils n'ont pas le monopole du mensonge”

She-peng continuant:
“je ne sais pas si c'est une chance d'avoir connu le mien?
Mais, je crois que non...
Cette endroit est parfait pour aprendre à méditer. Il faut se concentrer sur le bruit régulier de l'eau...
Les petites variations impriment un rythme que l'esprit doit suivre...
et se laisser emmener.”

”ubhal” aprouve:
“...Oy, c'est un bon moyen pour voyager.”

“ce bruit est un lien puissant vers Atys et le support de la méditation. Peat'Pom, connaissez-vous cet endroit au bosquet de la vierge, qui s'élève tel un doigt solitaire vers le ciel ?
Il y a la haut une particularité sonore très intéressante »

”ubhal” interrogative

« ...le vent produit une mélopée envoûtante à qui sait l'entendre
Je suis allée méditer la haut il y a peu, le lien est très fort
et pourrait me servir d'ancre pour le voyage vers le monde obscur.

Là bas je me sent fortement liée à Atys. »

”ubhal”: “Lor'Py...allons là bas, que y vois cela.”

subitement les pages se transforment
On est jamais tranquille voila qu'on me dérange alors que je suis en train de graver ce cube d'ambre.

“Sorcière, ...Sorcière, Y Sul vois.
Pact-sul y Tyller”

agacée:
“Que veux “Ubhal”?
...Petite pomme?”

Pom chuchotant patiente
“y vous amène Nair'Wu She-Peng qui désire vous rencontrer afin d'aider Ny'Rook”

excèdée:
“Elle n'est pas prête! Je te l'ai déjà expliqué!
Pour Rook il va faloir trouver une solution rapidement ton ami est imperceptible”

Pom inquiète:
“imperceptible?...
y comprends...
La chose qui se fait appeler Greed dit qu'elle n'est pas venu sur Atys pour le Mal...

interompant brusquement la tryker:

“que me chantes-tu là? Je m'en moque!...”

“OY! Sul t'en moque...

Tor Y, c'est important!

She-Peng veux conduire la soeur de Ny'Rook dans le monde obscur pour inciter son frère à revenir prendre sa place sur Atys.”

Kai Ho-Ko Su-Kyo marquant une pause....:

“...Guide la jusqu'au mur de lumière, nous allons essayer...

Mais, son “acair” est-elle asser forte pour la ramener sur Atys?”

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#4 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
…De surprise vous refermez le Cube. Vous ne savez plus quoi penser… Vous regarder autour de vous vous attendant à voir vos amis jouir de la bonne blague qu'il viennent de vous faire. Mais personne, le troquet s'est vidé. Le patron approche de votre table, vous cachez l'inquiétant objet.
Afin d'éloigner le tenancier, vous commandez une chope et de quoi manger. Le Regard dans le vide vous jouez avec le cube dans votre poche en attendant le retour du cafetier avec vos commandes…
Plus tard après avoir satisfait votre faim et votre soif, vous repensez au cube qui était sorti de votre esprit. L’œil méfiant, discrètement, vous ouvrez à nouveau l'objet de votre curiosité…

« Ecoute ma voix Homine »

She-Peng : « Deles silam »

« Vois tu Pom devant toi? »

She-Peng : « nec mes yeux sont fermés »

« Alors ouvre ton cœur et ton âme comme ton père te l'a enseignée »

She-Peng : « Ne préfère oublier les verrous que mon père à créé »

Le masque de la Zoraï s'éclaire au souvenir de sa mère. Elle comprend comment ouvrir son cœur.

« Utilise ta mémoire et ouvre ta vision intérieur. Regarde ton rêve »

Wu She-Peng se rapelle de la cérémonie de l'adoption, de son masque qui pousse, de la douleur et de sa fierté

« Descend en toi, Pom t'attend pour te guider vers le mur de lumière. »

La Novice de Jena se rappelle du prêtre qui la guida vers le kami.

« Ce guide ne te mènera que vers toi... »

La grande homine voit qu'au lieu du prêtre il y a Peat'Pom.

« C'est bien, je vous vois, vous êtes proche maintenant »

She-Peng : « Peux tu me guider ? »

« Je te vois, prends ma main le passage n'est pas agréable »

She-Peng prend la main tendue. la main est chaude et accueillante.

« Avance enfant des homins »

l'homine avance timidement.

« Ne résiste pas, le passage sera plus facile »

Elle avance en suivant le rythme.

« Pense à ta mère, à des choses heureuses. Ne perd pas de vu le bruit du vent dans le totem. J'étais sur ton éminence au pied du Totem, quand j'ai franchis ce mur pour la première fois. Je me souvient encore du coup de lance qui me propulsa au-delà de ce mur…

She-Peng pense aux gens qu'elle a aimé.

« Pense à ceux que tu aimes »

L'officier de la Firme pense à sa mère, à sa tante…
… à Leeis.

« Voilà, ta main est passée...
Laisse le froid des certitudes glisser sur ton rêve
ton coude est passé… »

She-Peng écoute la musique, « leeis est elle ici ? »

« Leeis est avec Pom en ce moment, elles veillent sur toi »

Le pas de She-Peng suit la musique du vent dans le Totem en rythme.

« Maintenant, tu dois me faire confiance ou reculer... »

She-Peng avance en rythme

« Tes peurs vont t'assaillir… Tu dois les accepter… »

She-Peng : « Les accepter ? »

« Elle font partie de toi… Ne lutte pas contre tes peurs … »

Elle acquiesce.

Subitement un Grand Zoraï apparaît :
« Que fais tu ici maudite!
il est interdit de venir ici »

She-Peng rapetissant :
« Tu es mort je ne veux plus te voir. Tu n'as rien à m'interdire, car tu m'as trop menti ! »

Le Grand Zoraï : « rentre à la maison nous réglerons cela plus tard! »

She-Peng : « je suis adulte maintenant je n'ai plus à t'obéir »

« Ecoute ma voix enfant des homins »

She-Peng : « oh »

« Cette peur est en toi… »

She-Peng se concentre sur la musique du vent.

« N'écoutes pas cette hérétique! je suis ton père! Cette chose à rejeter tout ce qui à de la valeur. Tu dois m’obéir! rentre à Zora et attends ta pénitence »

She-Peng écoute la musique et regarde son père: « Tu n’existe plus pour moi »

A ces mots l'ombre se dissout doucement.…

« C'est bien fille des homins »

She-Peng effayée : « mais la peur est toujours là »

« Ne fuis pas ta peur, accepte là. Elle a fait ce que tu es aujourd'hui.

tu es forte ! »

She-Peng opine : « plus forte qu'il ne sera jamais »

« ton épaule passe… Il n'est vivant qu'en toi… »

She-Peng : « Il n'est mort qu'en moi »

« Ne le rejette pas, tu rejetterai une partie de toi. C'est pour toi la dernière occasion de reculer… »

She-Peng : « Nec ! »

« Apres ce dernier pas, plus rien ne sera la même chose… …Pour toi.
veux tu me suivre? »

She-Peng : « Sil, je te suis »

« tu franchis le mur de lumière. Sois la bien venu dans le monde obscur »

She-Peng vérifie que la musique soit toujours là. Elle remercie la Sorcière.

Devant elle se tient une jeune homine de 10 saisons. Elle porte un masque!

La Zoraï s'éttonne : « oh ! tu as déjà passé le rite d'adoption à ton âge ! »

Quand elle aperçoit les cornes arrachées ou coupées.
She-Peng effayée: « Tu as déjà beaucoup souffert ! »

« C'est curieux, que tu me vois ainsi »

She-Peng : « pourquoi ? »

« personne ne m'a vu ainsi depuis longtemps »

She-Peng : « tes cornes brisées ... ça a du être très douloureux »

imperceptiblement l'enfant se transforme et devient adulte :
« oui, horrible… Mais nécessaire… »

She-Peng : « je ne voudrais pas que ça m'arrive »

She-Peng : « je te remercie de m'avoir guidée »

« Voila tu es dans le monde obscur... »

She-Peng : « la prochaine fois, je ne viendrai pas seule, je reviendrai pour guider la sœur de Rook jusqu'à lui »

« Une dernière chose, n'oublie jamais que ce monde n'est pas vide… »

She-Peng regarde autour d'elle inquiète

« des ombre l'habite, Greed est une ombre qui c'est échappée »

She-Peng : « et je devrai ramener la sœur de Rook sur Atys »

« Tu es maintenant comme moi une marcheuse des rêves
Mais cela sera dangereux pour elle. J'ai déja vu ses rêves....
Rook risque de l'ancrer dans le monde obscur »

She-Peng sourit.

« Elle ne pourra… »

She-Peng : « Je trouverai des solutions »

« hoo, je crois comprendre… Envisage tu de prêter ton corps à Rook? »

She-Peng éclate de rire.

« Si c'est le cas... c'est dangereux… »

She-Peng : « …Rook dans un corps d'homine ! »

« Mais courageux… Regarde les ombres qui tournent autour de toi...
Nous les attirons comme la lumière les moustiques… »

She-Peng regarde autour d'elle perplexe.

« Ecoute le vent… écoute la voix des ombres… »

She-Peng écoute le vent dans le totem.

Une voix : « She-Peng, je peux t'apporter la puissance »

« Ecoute moi… »

Une autre voix : « Je suis la solution à tous tes… »

She-Peng hésite.

Une troisième voix : « …prends moi et tu ne sera plus seule… »

She-Peng bat la mesure du rythme de son pied.

« Entends tu les ombres tenter de te séduire? »

She-Peng opine : « Mais, elle sont maladroites »

« C'est cela qu'a affronté Rook… Mais, il était faible et cherchait quelque chose que la sève noire ne pouvait lui apporter… Greed, cette chose est habile… »

She-Peng frissonne : « Les drogues ne servent qu'au mensonge »

« La Chose Greed est dangereuse. La sève noire apporte la vérité...
mais elle apporte aussi l'esclavage. Il est tant que tu rentre maintenant, fille des homins

She-Peng : « Sil, je reviendrai j'espère avec Valyae »

« Tu connais la route maintenant… Tu es une voyageuse… »

She-Peng inquiète : « Mais, Ne nec connais le chemin jusqu'à rook. M'aideras tu ? »

« comme pom et leeis… Je l'ai déja fait… Je serai là quand tu aura besoin de moi… »

She-Peng s'incline et me remercie.

She-Peng suit le son vers sa source.

" Bon retour fille des homines, soit prudente…"

Last edited by Kaihokosukyo (2 years ago)

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#5 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Cela fait plusieurs saisons que, effrayé, vous avez laissé ce petit cube d'ambre de coté.
Mais vous êtes seul et vous vous ennuyez.
Depuis que vous avez découvert cet objet vos rêves sont étranges et inquiétants...
La fatigue se lit sur votre visage.
Chaque fois que votre corps vient réclamer son dus, une angoisse pernicieuse vous fait repousser le sommeil le plus longtemps possible.
Mais, à chaque fois vous finissez par sombrer et voler vers ce Monde sombre et déstabilisant.
Vous avez perdu l’innocence, vos rêves ne sont plus le lieu où vous pouviez vous sentir maître absolut...
Mais, la fatigue est là et vos yeux sont lourds et brûlants...

...Te voila, Enfant des homins, je te vois, il y a longtemps que tu résistes...
n'ai pas peur, ton passage ici est inévitable, alors accepte le voyage...
Tu arrives et tu me trouves perturbée comme je ne l'ai pas été depuis de très nombreux cycle d'Atys.
Bien sure le temps est une notion sans justifications, ici, dans le monde obscur.
Mais, il est parfois difficile de se départir de ses vielles habitudes.

...je suis inquiète, très inquiète:

Ubhal entretient une relation avec un fils des homins qui me laisse perplexe...
Celui-ci a utilisé l'esprit de ma création pour venir dans le monde obscur.
Je n'avais jamais imaginé qu'on puisse faire cela.
Je suis admirative et effrayé à la fois...

...c'est excitant...

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas craint quelque chose...

Il a utilisé une substance dérivée du sang du Dragon pour s’immiscer dans l'esprit d'Ubhal.
Celle-ci s'est laisser faire et l'a guidé jusqu'ici.
Cet homin poursuit un but que je ne comprends pas. Il fraye avec la Chose Greed.

Cet Homin semble comprendre beaucoup de choses sur ma réalité mais aussi sur la votre...

Depuis que nous avons parlé, il protège ses rêves et laisse voir seulement des choses sans intérêts .
Je ne vois plus que des images forgées de toutes pièces, il est machiavélique et puissant. Sa volonté est immense.
...Je ne comprends pas ce qui est caché dans sa psyché. Cet homin veut quelque-chose mais je ne sais pas quoi...

Je vais essayer d'induire en lui un attachement pour Ubhal. Cela a toujours été un levier puissant pour agir sur les volontés des enfants des homins.
Cela est délicat, mais je ne vois pas d'autre levier pour le moment
...nous verrons bien comment il réagira...

Il a vite compris que le Sève noire est un moyen puissant pour pénétrer le monde obscur.

Je le vois, Il essaye de revenir par le moyen du Sang noir, il augmente les doses...

...Mais, il sous estime le prix à payer...

Quand il forcera le mur de lumière entre nos univers, je me chargerai de lui faire prendre la mesure de ce qu'il devra payer...

...lorsque vous vous réveillez tout esbaudis par la lumière, vous tenez dans vos mains ce cube d'ambre.
Un nouveau chapitre gravé à l’intérieur ...

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#6 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]

Après une longue hésitation vous vous décidez à ouvrir à nouveau votre si étrange cube d'ambre.
...Ubhal sera bientôt là ou je voulais...

Mais elle va encore beaucoup souffrir...

Mais, Avant de vous raconter cela je dois vous conter comment elle m'a rencontré.

Elle cherchait, alors, à déchiffrer le manuscrit qui accompagnait une drogue conçu par Kigan. C'est à cette époque que j'ai commencé à lui parler Directement. Je l'ai mené jusqu'à la salle de la bague noire dans la porte des vents, un endroit tranquille....

"Ubhal, nous sommes arrivées, étend ta couverture au milieu de la salle. As-tu l'outre d'eau et la nourriture?

Bien, déshabilles toi et installes toi..."

Pom range ses vêtements dans son sac, sort une petite boite en bois et s’assoie sur la couverture au milieu de la salle.

"Ubhal, es-Sul toujours décidée? Comme Sul le sais, c'est une route sans retour!"

"Oi, Sorcière! Eny, Y veux savoir... Al il y a aucun Autres chemin Tor Y."

"Alors, ouvre la boite et fais comme je t'ai montré"

Pom ouvre la boite. Elle marque une pause, attrape le lien de cuir, sort la seringue d'ambre qui lui a couté si chère.
Enfin, elle prend un flacon contenant un liquide noir et visqueux, animé de reflets malsains.
Elle remplis la seringue, serre le lien de cuir autour de son bras pour faire saillir ses veines.
Elle prends la seringue remplis du liquide menaçant et plante l'aiguille d'ambre dans sa veine.
Après une dernière hésitation elle appuie fermement sur le piston et desserre le garrot.

Tout de suite le liquide commence à la bruler. Puis, au rythme saccadées de son cœur le produit mortifère se répand dans l'ensemble de son corps provoquant un mélange de douleurs absolues et d'extases diffuses.
Ubhal se tord en Hurlant et en appelant à l'aide....

...mais, personne ne peut l'aider.

Quand le produit atteint le cerveau de Pom un flash terrible déchire son esprit en deux.
Alors, elle me voit qui l'attend de l'autre coté de la Porte Dorée.
Je lui ouvre les bras et l'encourage à passer le dernier obstacle qui nous sépare.

"es-ce Sul Mère? Sul éxistes donc?" interroge Pom.

...groggy et effrayé vous rangez le Cube étrange en vous demandant ce dont vous venez d'être témoin?...

Edited 2 times | Last edited by Kaihokosukyo (1 year ago)

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#7 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Fébrile vous avez Le cube d'ambre dans les mains.
...
"Je ne me souviens plus du nom que m'ont donnés ceux dont je suis issue.
Les Enfants d'Atys m'ont nommé Kai Ho-Ko Su-Kyo, on me nomme aussi la Sorcière...
Mais peut importe la manière dont on me perçoit. J'ai passé la porte dorée, Je surveille les Ombres et veille sur vos rêves...
Je suis au delà du bien et du mal... cette lutte ne me regarde plus..." .

"seul le Rêve compte

Car:

J’arpente le Rêve!"


Alors que Leeis franchis la porte de son vielle arbre manoir, La sorcière est assise en tailleur dans le bibliothèque et comme à son habitude parle seule.

"Je te Salue Sorcière. Ubhal est elle dans sa chambre?"

"Non, elle Rêve votre réalité...
Elle ne vient plus guère ici... tu le sais bien."

"oui, alors dit lui que j'ai besoin de son aide...
notre lien est rompus... tu le sais bien!"

"Certainement petite pousse d'Ubhal.
Mais,tu dois grandir et forcir seule, là où tu as été repiqué..."

Leeis Grimace, mais garde le silence... elle sais que cela ne sert à rien.

...

...vous ne comprenez pas vraiment ce dont vous venez d'être témoin...
Le bien être qui vous envahis vous effraie,
vous êtes tenté de vous débarrasser de ce cube étrange, vous craignez pour votre santé mental.

Mais vous savez déjà que vous l'ouvrirez à nouveau quand vous n'en pourrez plus...

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.

#8 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]

vous venez de retrouver ce cube d'ambre qui vous effraye tant...

Vous l'aviez poser là où vous aviez oublié.


Sans savoir comment : il est revenu dans vos mains...

Il fait nuit. Les izams sont silencieux et les fripos se chamaillent pour des miettes...
Le Cube est chaud: il capte les rares lumières autour de vous.

Vous vous sentez attiré. Vous résistez, rongé par la curiosité.

Pour tant, vous finirez par en reprendre: le cube vous tient...

Edited 2 times | Last edited by Kaihokosukyo (8 months ago)

---

Que pourrais-je dire? le monde est plus vaste que ce qu'on voit.
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Mon Sep 24 10:13:48 2018 UTC
P_:

powered by ryzom-api