Embassies


uiWebPrevious1234uiWebNext

#46 Multilingual 

Multilingual | Français | [English] | Deutsch
Agenda of the Nobles Assembly (18th of October)

Talk of the Ambassadors.

Domestic policy

Army and war

This assembly, as all the Nobles Assemblies, is not public. It's open only to the Matis Nobles and Matis Vassals. Ambassadors from the other nations are allowed during the first part only.

#47 Multilingual 

Multilingual | Français | [English]
[Matis] Chamber of the Nobles (2020-02-05)


An announcement was posted in all Matis cities:
Nobles and Matis Vassals, Ambassadors,

The Chambers of the Nobles will gather in the Royal Palace on 16h - Dua, Medis 14, 1st AC 2607* in the presence of the Karan Stevano.

Agenda
  • News from the Matis Houses
  • News from Ambassadors & appointments (if needed)

The rest of the Assembly will be held in private.

Jena Aiye! Matis Aiye!


* [OOC] On Wednesday, 5 February 20:00:00 UTC (10 months ago). [/OOC]

#48 Multilingual 

Multilingual | Deutsch | [English] | Français | Español

Royal Summoning to Chamber of the Nobles behind closed doors (06-08-2020)

[OOC] This event follows on from the Karae Court event, which you can read the report on here. [OOC]

The lurking shadow



The Karae Tamiela Fera Fillia di Torani came out of her husband's office with a slight rustle of dress. Nothing in her gait or in her expression revealed her state of mind, to the despair of the servants on the lookout for the slightest clue.As she headed for her boudoir, the Karan conferred with the Karin Aniro who had attended the entire interview.

"Is this a joke?!" the King whistled as he stared at his son. It is not possible that such a treasure of the Kingdom, having proved to be such a formidable weapon, even if still poorly mastered, could have been stolen so easily from the very heart of our capital? Chiaera Cuirinia is just a young fool! Does she even realize the seriousness of her irresponsible behavior?"

The Karin Aniro, looking worried, held his father's gaze.
"Father, we must not bury our heads in the sawdust. If a sample of the modified seeds for your Plant Wall was stolen from us so easily, it cannot be the fault of your Royal Botanist alone. There are, definitely, breaches in our security system, and that is what we must focus on."

New sigh.

"I know that, my Son. After the Marauders' affair and the setting up of the warning gong, how could one doubt it?
— Sil, Father... And, also and mainly, there is all what we don't see, watching for our least weakness. What is the identity of this traitor your Chief of the Guard is looking for? Could he be our clever thief? Is he the only traitor among the guards? If this is not an isolated act, are we facing an infiltration or a plot to jeopardize your crown?
— A plot against me? I'm the Chosen One of Jena, She would never allow such a thing! Stevano exclaimed, piously joining hands."

Prince Aniro, the first Priest of Jena, slowly raised his palms in a gesture of prayer and appeasement.
"The Goddess, in Her infinite benevolence, ensures that we do not rest on our achievements. Our Destiny is traced, Father. But we must be its doers, not its victims.
— You seem quite sure of yourself, Karin!
— I am, Na-Karan! The Goddess opens my eyes and guides me on this path.
— So you dream of action?" smiled the King. So be it! I offer you the opportunity to show me your ardor: I entrust this security matter to you personally, Aniro! Don't disappoint me!"

The Prince bowed to Stevano.
"I won't disappoint you, Na-Karan. Jena Aiye! »

And he left the royal office with a confident step.

* * *

The very next day, the Royal Herald made known throughout the Kingdom that a Chamber of the Nobles would be held behind closed doors on 20h - Prima, Harvestor 13, 3rd AC 2609 (*) and issued a Royal Summons for all Matis Citizens to attend.


(*) [HRP] See you on Thursday, 6 August 19:00:00 UTC (4 months ago) in the Throne Room of the Royal Palace. As the assembly will take place behind closed doors, only Matis Nobles and Matis Subjects *bearing their citizenship title* will be admitted.

Edited 4 times | Last edited by Margote (4 months ago)

#49 [fr] 

Copie du texte d'un article illustré affiché dans le Hall de l'Ordre Alkiane

Alkiane.net (https://alkiane.net)
UN RETOUR IMPRÉVU

Préambule

Tout commence voici vingt-cinq années de Jena, durant l'été du tiers cycle de 2586, lorsque Filira Zagabranth Ganancioso di Avalae, alors Herën de notre Ordre, fit état devant tous de nouvelles inquiétantes. Cet été là, en effet, le groupuscule d'agités qui se prétendit bientôt Sève Vraie inonda les cités du Royaume de tracts menaçant les Nobles des pires avanies.
Onze ans plus tard, après maints épisodes mouvementés, le groupuscule (en fait bande de crapules dissimulant leur avidité sous un discours politique anti-monarchiste) fut effacé de la surface de l'Écorce suite à l'action conjointe du Trône et des principales Maisons Nobles de la Forêt (voir bref compte-rendu de l'épisode]).
C'est, au moins, ce que chacun crut alors…

Surprise à la Cour de la Karae

Car, lorsque après avoir pris connaissance, au Palais Royal, des dernières observations faites au Nexus (voir compte-rendu), Tamiela Karae emmena Sa Cour visiter la Botaniste Royale à la Grande Serre… cette dernière y fut trouvée inanimée.
S'ensuivit, après les laborieuses explications d'une Chiarea Cuirina à peine ranimée, la traque par les présents d'un mystérieux garde félon lui ayant dérobé par surprise un certain sachet de graines. L'homin, bientôt acculé au nord d'Yrkanis et tombé sous les coups, notamment, des Alkiën, fut hélas transporté hors d'atteinte par les Puissances (?) avant d'avoir pu révéler l'identité de ses commanditaires.
Tamelia Karae, cependant, soupçonnant déjà la main de la clique présumée détruite quatorze ans auparavant, ne perdit pas un instant pour alerter son époux.

La traque reprend

Sur quoi Stevano Karan confia sans tarder à son fils, le Karin Aniro, mission de reprendre en personne l'enquête de Miaccia Stiazzo naguère sollicitée par l'Ordre (voir missive de l'Ordre à Miaccia Stiazzo) et convoqua en urgence ses nobles pour une Chambre extraordinaire (voir décision de convocation d'une Chambre à huis clos).
La Chambre en question fut inaugurée, comme de coutume, par la Prière à la Mère psalmodiée par le Karan lui-même (Serae Wu She-Peng n'a pas reparu sur l'Écorce, hélas, depuis plusieurs cycles…) et s'ouvrit par un épisode imprévu. En effet, témoignant d'une reconnaissance de ses mérites attendue depuis des lustres par tous les Alkiën, le Karan procèda enfin a l'anoblissement de nya Herën !
Ce n'est qu'après cette cérémonie que les circonstances de l'« incident » ayant provoqué la tenue de la Chambre toutes affaires cessantes furent évoquées et les actions qu'il commandait débattues. À l'issue des débats, il fut décidé de poursuivre, sur le champ, la traque du garde félon en interrogeant les agents de la Karavan en charge, dans le Royaume, des téléportations, dans l'espoir que l'un d'entre eux aurait vu passer l'ordure.
Ainsi les Alkiën, rejoints entretemps par le Premier Séraphin de l'Ordre d'Argo Navis (Filira Salazar Caradini) et la Vicomtesse d'Avalae (Serae Neeis), entamèrent-ils, sous la direction du Karin, le tour des des Autels de Jena de la Forêt.
Après quatre interrogatoires infructueux, c'est l'agente Karavan de la Source Cachée qui, enfin, fournit le renseignement décisif : elle avait vu passer à son poste, peu auparavant, une troupe étrange en ceci qu'elle comptait un garde d'Yrkanis dans ses rangs ! Le Karin nous entraîna donc aussitôt dans la direction qu'elle indiqua avoir vue prendre alors à ladite troupe et qui sembla à beaucoup mener à la « verrue » de la Source Cachée, tolérée on ne sait pourquoi par nya Karan : j'ai nommé le Camp Maraudeur.
Erreur ! C'est au Poste Frontière de la Gorge de Berello, que le garde félon fut, pour finir, retrouvé. C'est dans la propriété la plus choyée de notre Ordre, sil, qu'il fut surpris, en compagnie de mages-sorciers servant la soi-disant « Sève Vraie », en train (semble-t-il) de préparer des expérimentations nocives avec les graines dérobées à la Botaniste Royale. Jena soit louée, la fouille entreprise après le combat qui mit fin à leur vie à tous, permit de recouvrer le sachet volé et nous pûmes aller rendre compte à Stevano Karan du succès de l'expédition.

La fin de la Sève vraie ?

C'est donc imbu d'une satisfaction légitime (mais jugée prématurée par, entre autres, Filira Salazar) que le Roi congédia sa Chambre des Nobles ce soir là… non sans s'être défendu de concevoir, vu le lieu où s'était conclue la traque, le moindre soupçon de complicité entre l'Ordre Alkiane et les canailles.
———————
Nilstilar Thorec
Bohorën de l'Ordre Alkiane
Ambassadeur de Sa Majesté auprès de la Fédération de Naw Trykoth

Last edited by Nilstilar (3 months ago)

---

#50 [fr] 

Nilstilar

Copie du texte d'un article illustré affiché dans le Hall de l'Ordre Alkiane

Alkiane.net (https://alkiane.net)
UN RETOUR IMPRÉVU

Préambule

Tout commence voici vingt-cinq années de Jena, durant l'été du tiers cycle de 2586, lorsque Filira Zagabranth Ganancioso di Avalae, alors Herën de notre Ordre, fit état devant tous de nouvelles inquiétantes. Cet été là, en effet, le groupuscule d'agités qui se prétendit bientôt Sève Vraie inonda les cités du Royaume de tracts menaçant les Nobles des pires avanies.
Onze ans plus tard, après maints épisodes mouvementés, le groupuscule (en fait bande de crapules dissimulant leur avidité sous un discours politique anti-monarchiste) fut effacé de la surface de l'Écorce suite à l'action conjointe du Trône et des principales Maisons Nobles de la Forêt (voir bref compte-rendu de l'épisode]).
C'est, au moins, ce que chacun crut alors…

Surprise à la Cour de la Karae

Car, lorsque après avoir pris connaissance, au Palais Royal, des dernières observations faites au Nexus (voir compte-rendu), Tamiela Karae emmena Sa Cour visiter la Botaniste Royale à la Grande Serre… cette dernière y fut trouvée inanimée.
S'ensuivit, après les laborieuses explications d'une Chiarea Cuirina à peine ranimée, la traque par les présents d'un mystérieux garde félon lui ayant dérobé par surprise un certain sachet de graines. L'homin, bientôt acculé au nord d'Yrkanis et tombé sous les coups, notamment, des Alkiën, fut hélas transporté hors d'atteinte par les Puissances (?) avant d'avoir pu révéler l'identité de ses commanditaires.
Tamelia Karae, cependant, soupçonnant déjà la main de la clique présumée détruite quatorze ans auparavant, ne perdit pas un instant pour alerter son époux.

La traque reprend

Sur quoi Stevano Karan confia sans tarder à son fils, le Karin Aniro, mission de reprendre en personne l'enquête de Miaccia Stiazzo naguère sollicitée par l'Ordre (voir missive de l'Ordre à Miaccia Stiazzo) et convoqua en urgence ses nobles pour une Chambre extraordinaire (voir décision de convocation d'une Chambre à huis clos).
La Chambre en question fut inaugurée, comme de coutume, par la Prière à la Mère psalmodiée par le Karan lui-même (Serae Wu She-Peng n'a pas reparu sur l'Écorce, hélas, depuis plusieurs cycles…) et s'ouvrit par un épisode imprévu. En effet, témoignant d'une reconnaissance de ses mérites attendue depuis des lustres par tous les Alkiën, le Karan procèda enfin a l'anoblissement de nya Herën !
Ce n'est qu'après cette cérémonie que les circonstances de l'« incident » ayant provoqué la tenue de la Chambre toutes affaires cessantes furent évoquées et les actions qu'il commandait débattues. À l'issue des débats, il fut décidé de poursuivre, sur le champ, la traque du garde félon en interrogeant les agents de la Karavan en charge, dans le Royaume, des téléportations, dans l'espoir que l'un d'entre eux aurait vu passer l'ordure.
Ainsi les Alkiën, rejoints entretemps par le Premier Séraphin de l'Ordre d'Argo Navis (Filira Salazar Caradini) et la Vicomtesse d'Avalae (Serae Neeis), entamèrent-ils, sous la direction du Karin, le tour des Autels de Jena de la Forêt.
Après quatre interrogatoires infructueux, c'est l'agente Karavan de la Source Cachée qui, enfin, fournit le renseignement décisif : elle avait vu passer à son poste, peu auparavant, une troupe étrange en ceci qu'elle comptait un garde d'Yrkanis dans ses rangs ! Le Karin nous entraîna donc aussitôt dans la direction qu'elle indiqua avoir vue prendre alors à ladite troupe et qui sembla à beaucoup mener à la « verrue » de la Source Cachée, tolérée on ne sait pourquoi par nya Karan : j'ai nommé le Camp Maraudeur.
Erreur ! C'est au Poste Frontière de la Gorge de Berello, que le garde félon fut, pour finir, retrouvé. C'est dans la propriété la plus choyée de notre Ordre, sil, qu'il fut surpris, en compagnie de mages-sorciers servant la soi-disant « Sève Vraie », en train (semble-t-il) de préparer des expérimentations nocives avec les graines dérobées à la Botaniste Royale. Jena soit louée, la fouille entreprise après le combat qui mit fin à leur vie à tous, permit de recouvrer le sachet volé et nous pûmes aller rendre compte à Stevano Karan du succès de l'expédition.

La fin de la Sève vraie ?

C'est donc imbu d'une satisfaction légitime (mais jugée prématurée par, entre autres, Filira Salazar) que le Roi congédia sa Chambre des Nobles ce soir là… non sans s'être défendu de concevoir, vu le lieu où s'était conclue la traque, le moindre soupçon de complicité entre l'Ordre Alkiane et les canailles.
———————
Nilstilar Thorec
Bohorën de l'Ordre Alkiane
Ambassadeur de Sa Majesté auprès de la Fédération de Naw Trykoth

---

uiWebPrevious1234uiWebNext
 
Last visit Sat Nov 28 19:07:05 2020 UTC
P_:

powered by ryzom-api