Events


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Reporter | CiterMultilingue 

Multilingue | English | [Français] | Deutsch | Español | Русский
Créateur de l'event : Équipe d’animation.
Genre de l'event : Célébration.
Niveaux concernés : Tous.

Date de l'event : 18 Juin 19:00:00 UTC (il y a 2 mois).
Durée prévue : Environ deux heures.
Lieu de rendez-vous : Temple de la Karavan, Yrkanis.

Homins concernés : Nobles, Sujets Matis, ambassadeurs et amis du Royaume.
Synopsis : La cérémonie du mariage du Karin Aniro et de la Filirae Nirni di Varello se tient à Yrkanis. Tous les Matis et les amis du Royaume sont conviés à cette célébration à la fois solennelle et festive.



Edité 5 fois | Dernière édition par Jadeyn (il y a 2 mois). | Raison: Adding Russian.

#2 Reporter | CiterMultilingue 

Multilingue | Deutsch | [English] | Español | Français | Русский

Libi Freldo, the Royal Herald, had to call upon couriers to deliver the various invitations.
Karan had made the decision to open the wedding festivities to the Kingdom's allies.
Was this the influence of the Karin? In any case, the work had been amplified tenfold and the help was precious to spread this great news everywhere.
Jena Aiye !
A great happiness is coming to our blessed Kingdom of Jena, progenitor of all Life, who extends her countless blessings to the Matis People!
Indeed, the 22h - Quarta, Folially 28, 1er CA 2619 will see the opening of a day of happiness and glory for all the Matis people.
The Karin Aniro will take the Filirae Nirni di Varello as his wife under the benevolent eye of our beloved goddess Jena.

All Matis nobles and subjects as well as allies of the Kingdom are invited to join the religious ceremony that will take place at the Karavan Temple of Yrkanis and to participate in the grand ball that will be given in honor of the bride and groom in front of the Great Greenhouse.
The festivities will continue with songs and poems dedicated to Jena and the royal couple!

May Jena accompany and guide us during all these festivities!
Jena Aiye ! Stevano Aiye !

Edité 2 fois | Dernière édition par Jadeyn (il y a 2 mois). | Raison: Adding Russian.

#3 Reporter | Citer[fr] 

Rassemblement au Temple de Jena

Lylanea essaie de lancer une ola : Tout le monde maintenant !
Lylanea sourit.
Fleurdetuber : Lordoy Eolinius
Eolinius : Lordoy Ambassadeur Bei Lochi
Lylanea s'appuie contre la clôture et attend. Un gingo grondeur atteint la poitrine de Nilstilar, infligeant quelques dégâts.
Eolinius fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar : Lordoy Ambassadeur.
Eolinius s'incline devant Copal.
Belauren : Ma robe!
Lylanea : Des bêtes agaçantes.
Nilstilar : Jena ! Le Karan a aussi invité les gingos !
Belauren s'incline profondément.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Eolinius : Lordoy, Nair Collègue !
Lylanea regarde Nilstilar avec un peu de surprise.
Husyrech s'incline devant Nilstilar : Deles silam Ser ambassadeur !
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Husyrech : oren pyr, Sire Huissier.
Husyrech : Y-a-t-il un plan de table ?
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Canillia : Deles silam Serae Nindae.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar : Deles Silam Ser Nilstilar. Lye êtes très élégant.
Copal s'incline devant Eolinius.
Zorroargh fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar : Woren Siloy Nair Ambassadeur.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Zorroargh : Woren siloy, Nair Biblothécaire.
Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Canillia. Copal reconnait la voix de Ser Nilstilar mais ne le voit pas. Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar.
Copal fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar : Deles silam Ser Ambassadeur.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Copal : Deles silam, Ser Scribe.
Fleurdetuber fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar : Deles Silam Ser Nilstilar.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Fleurdetuber : Lordoy, Nair Fleur !
Fleurdetuber sourit au grand Matis : Comment allez-lye Ser ?
Ekx fait un signe à Kessler. Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Husyrech. Lylanea pose ses bras en croix sur la clôture et observe la mise en place de la cérémonie.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises et sourit à Lylanea : É deles silam (bis), Serae barde.
Lylanea sourit : Encore une fois ? Bonjour, mon ami.
Eolinius tout bas : Y croyais qu'il n'y avait que seuls les mariés pouvaient s'habiller en vert ?
Husyrech : Où voyez-vous du vert, Nair Eolinius ?
Eolinius s'éponge le front : Hum, ça doit être mon daltonisme, Husy.
Belauren remplira ses obligations.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Kessler et sourit : Heureux de vous voir, Ser Kessler.
Valdini constate que Ser Nilstilar a su éviter la tenue tryker, ce qui est presque un sans-faute. Daniellea fait une révérence des plus courtoises à Valdini.
Copal cherche toujours Serae Liosta du regard. Valdini fait un signe de tête à Belauren. Eolinius fait un signe à Zorroargh. Zorroargh fait un signe à Eolinius. Lylanea fait un signe à Liostabezephy.
Belauren : Je suis, Ser, votre dévouée.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Belauren : Oups... Deles silam Serae Belauren.

Arrivée des officiels

Stevano : Deles silam Herena. Tout est prêt ?
Antonello Antochini fait une révérence des plus courtoises à Stevano. : Deles silam Karan. Oui, tout est prêt.
Lylanea s'incline devant Stevano. Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Stevano puis à Tamiela Fera Fillia di Torani.
Stevano : Bien.
Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Manalitch à Liostabezephy. Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Tamiela Fera Fillia di Torani puis à Stevano. Zorroargh fait une révérence des plus courtoises à Stevano. Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Manalitch puis à Aniro. Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Aniro.
Aniro fait une révérence des plus courtoises à Antonello Antochini : Deles silam Herena.
Lylanea s'incline devant Aniro puis devant Manalitch et Tamiela Fera Fillia di Torani. Copal est rassuré de voir Serae Liosta auprès de la Karae. Aniro s'installe à sa place.
Antonello Antochini : Deles silam Karin.
Zorroargh copie Ser Nilstilar Torec pour éviter de faire des impairs et fait une révérence des plus courtoises à Aniro. Canillia sourit à Lylanea qui sourit et pointe un mektoub de monte. Nirni di Varello fait une révérence des plus courtoises à Aniro puis à Stevano. Lylanea s'incline devant Nirni di Varello.
Nirni di Varello fait une révérence des plus courtoises à Tamiela Fera Fillia di Torani puis à Manalitch.
Aniro fait une révérence des plus courtoises à Nirni di Varello. Nirni di Varello fait une révérence des plus courtoises à Liostabezephy puis à Rosichio di Varello. Rodi di Varello respire mieux.
Lylanea sourit à Nirni di Varello et fait une révérence des plus courtoises à Gini di Varello.
Antonello Antochini fait une révérence des plus courtoises à Nirni di Varello. Rodi di Varello sourit à Nirni. Ekx est vraiment déçu.

Aniro attend patiemment que la cérémonie commence.
Antonello Antochini : Deles silam Filirae Nirni di Varello.
Nirni di Varello fait une révérence des plus courtoises à Antonello Antochini : Deles Silam, prêtre !
Liostabezephy regarde la Karae et reste tranquillement à sa place. Nilstilar fait un signe à Liostabezephy. Nirni di Varello semble calme en apparence, mais regarde souvent autour d'elle avec agitation. Liostabezephy voit vaguement le geste de l'ambassadeur et reste concentrée sur la Karae.

Ouverture par l'Herena

Antonello Antochini : Deles silam, sujets et amis du royaume !
Antonello Antochini : Pour commencer, nous avons besoin de trouver deux témoins parmi vous, un pour chaque marié. Ils auront à improviser un court éloge des futurs époux puis leur remettront leur cadeau.
Canillia lève la main.
Antonello Antochini : … et doivent naturellement être Sujets du Royaume, nobles de préférence.
Canillia baisse la main.
Eloriela fait un signe à Daniellea. Nirni di Varello regarde autour d'elle et tire sur sa robe. Lylanea regarde autour d'elle. Liostabezephy regarde Copal et lui sourit. Copal sourit en retour.

Belauren : Ser Valdini, peut être devriez vous vous proposer comme témoin ? Cela ne ferait-il pas rejaillir la gloire sur votre maison ?
Liostabezephy fait signe à Copal de lever la main.
Copal bas : Levez la main vous aussi.
Antonello Antochini : Restez vous volontaire, Serae Canillia ?
Canillia : Je ne suis malheureusement pas noble.
Copal bas : Je ne le suis pas non plus.
Antonello Antochini : Vous êtes Sujette du Royaume, donc acceptée !
Canillia : Alors… Je suis au service du Royaume.
Nirni di Varello sourit avec bienveillance à Canillia.
Antonello Antochini : Les témoins des époux princiers seront donc Serae Canillia et Ser Copal.
Liostabezephy pense que Copal le mérite largement. Copal se redresse sous le regard de Serae Liosta.
Antonello Antochini : Vous vous êtes proposée la première, Serae Canillia. Duquel des deux mariés souhaitez-vous être le témoin ?
Lylanea sourit et fait signe à Elke puis à Noga. Rodi di Varello fatigue : il n'a vraiment plus l'âge.
Canillia : Je me conformerai à la volonté des mariés.
Lylanea fait un signe à Sami. Ekx fait un signe à Pogofishmage. Sami fait un signe à Lylanea.
Nirni di Varello fait un signe de tête amical à Canillia.

Antonello Antochini : Mai. Serae Canillia sera témoin de Nirni et Ser Copal d'Aniro.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Antonello Antochini. Nirni di Varello est reconnaissante envers Canillia.
Liostabezephy se retient d'applaudir et se redresse fière. Copal hésite un peu sur l'endroit où se placer. Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Bubbason.

Eleanide arrive discrètement avec du retard, une affaire à conclure l'ayant retenue plus longtemps que prévu sur une autre écorce. Nilstilar lui fait une révérence des plus courtoises. Elle lui sourit avant de lui tendre un pantalon noir de sa confection. Nilstilar la remercie et va se changer derrière un arbre. Bubbason fait un signe à Daniellea.
Stevano ferme les yeux.

Actions de grâce

Antonello Antochini : Sujets et amis du royaume, avant de commencer, je vous demande de vous asseoir.
Stevano rouvre les yeux et rabaisse les mains. Dorothee regarde Eleanide d'un air enjoué. Nilstilar fait un signe à Dorothee puis à Elke et Feinigan.
Lylanea regarde autour d'elle et soupire doucement. Feinigan fait un signe à Nilstilar et Eolinius fait un signe à Bubbason.

Eleanide regarde bien en détail les tenues des mariés et surtout cette jolie jupe quelle n'avait jamais vu auparavant.
Antonello Antochini ferme les yeux et tourne les paumes vers le ciel, hoche lègèrement la tête, puis baisse les bras et ouvre les yeux : Jena aiye !
Manalitch : Jena aiye !
Antonello Antochini : Jena m'a parlé !
Nirni di Varello : Jena Aiye !
Antonello Antochini : Elle m'a signifié son approbation des témoins de cette union et leur envoie par ma bouche Sa bénédiction. Je demande donc à Serae Canillia et Ser Copal de nous rejoindre, Canillia derrière Nirni et Copal derrière Aniro.
Copal fait une révérence des plus courtoises à Aniro puis à Antonello Antochini.
Stevano et Aniro : Jena Aiye.
Antonello Antochini hoche la tête.
Nirni di Varello sourit à Canillia, qui s'agite, pour la rassurer. Eleanide se dit que le prêtre matis a dejà trop bu pour avoir entendu la blonde.
Antonello Antochini : Nous sommes tous ici rassemblés pour bénir au nom de Jena et être les témoins de l'union du Karin Aniro et de Filirae Nirni di Varello, dans les liens sacrés du mariage. Prions ensemble.
Antonello Antochini : Ô Jena bienveillante et toute-puissante,
Lylanea baisse les yeux. Dorothee essuie une larme. Copal lève ses paumes vers le ciel. Manalitch recherche l'illumination pour Aniro.
Antonello Antochini : Toi qui nous as créés, regarde avec miséricorde Aniro et Nirni qui sont venus chercher Ta bénédiction pour leur mariage sur Atys.
Tamiela Fera Fillia di Torani lève les mains.
Pogofishmage : MIAOU !!!
Nirni di Varello ferme les yeux en écoutant.
Antonello Antochini : Ô Jena, assiste-les de Ta grâce, qu'avec fidélité ils puissent accomplir les voeux qu'ils vont prononcer en Ton nom. Jena Aiye !
Aniro : Jena Aiye.
Zorroargh fronce les sourcils en entendant le cri de Pogo.
Nirni di Varello, Rodi di Varello, Tamiela Fera Fillia di Torani, Valdini et Manlitch : Jena Aiye !
Le choeur : Ô Jena, bénie sois-Tu pour la lumière que tu nous donnes,
Le choeur : Louée sois-Tu pour l'eau qui coule à travers ruisseaux,
Bubbason lève les yeux au ciel et aperçoit le nuage sur lequel Elias est assis.
Le choeur : Louée sois-Tu pour les plantes, les fleurs, les arbres, sans lesquels il n'y aurait pas de vie.
Le choeur : Bénie sois-tu pour toutes les créatures que tu mets quotidiennement sur notre chemin.
Le choeur : Ô Jena, préserve-nous de la fureur du Grand Dragon lors de son éveil,
Le choeur : Donne-nous la force de conserver la lumière de Ta bénédiction à chaque instant dans notre coeur,
Le choeur : Afin que nous te suivions sur le chemin que tu as béni pour nous,
Le choeur : Jena Aiye.
Nirni di Varello : Jena Aiye !
Feinigan est certain que pour éviter la fureur du Grand Dragon, il faut le réveiller avec des croissants. Canillia se tient droite.

Éloges des témoins et cadeaux de fiançailles

Antonello Antochini : Vous pouvez vous relever.
Valdini et Belauren : Jena Aiye !
Dorothee murmure : Que le grand Glouglou les bénisse.
Nilstilar sourit discrètement aux mots de Dorothée. Liostabezephy reste concentrée sur la Karae mais ses yeux sont souvent attirés vers Copal.
Copal essaye de se souvenir de ce qu'implique le rôle de témoin. Ce n'était pas ce qu'il a le plus révisé dans ses études sur le mariage.
Nirni di Varello : Jena Aiye !
Eloriela bâille. Nirni di Varello soupire et regarde sa famille avec inquiétude. Bubbason éternue. Lylanea pointe un gingo vigoureux.
Antonello Antochini se tourne vers Ser Copal : Ser Copal, résumez pour l'assistance les qualités du marié.
Copal : Résumer ?
Copal se demande à quel point il doit résumer.
Antonello Antochini hoche la tête : Donnez nous ses qualités en quelques phrases.
Nirni di Varello sourit fièrement. Eleanide est appelée d'urgence ailleurs. Zorroargh se sent soulagé de ne pas être témoin. Nilstilar tend l'oreille aux mots de son collègue fonctionnaire royal.
Copal : Bien. Na-Karin est, hum, homin de goût. Et de caractère.
Nilstilar bas : Sil !
Copal : Il a su faire entendre raison à une Sage Zoraï tout en maintenant l'indépendance du Royaume.
Nilstilar bas : Pas faux.
Copal : Il a guidé avec sagesse et élégance les Chambres des Nobles auxquelles j'ai assisté.
Nilstilar bas : Siiil !
Nirni di Varello regarde fièrement Aniro.
Copal : J'ai entendu dire qu'il avait combattu vaillamment contre ceux qui avaient volés des graines à la Grande Serre.
Stevano se rembrunit en pensant à la Sève Vraie.
Copal hésite sur ce qu'il peut ajouter sans paraitre trop flatteur. Liostabezephy écoute Copal en silence. Valdini trouve que Copal s'en sort bien. Aniro paraît déjà raisonnablement flatté par cette description.
Antonello Antochini : Fila ser Copal. vous avez su rendre compte des qualités indéniables de votre Karin.
Nirni di Varello sourit à Copal avec reconnaissance. Copal fait une révérence des plus courtoises à Antonello Antochini. Zorroargh fait une moue admirative pour le résumé clair et concis de Ser Copal.
Antonello Antochini : Montrez maintenant à l'assemblée le cadeau de fiançailles offert par Aniro, et rendez le à Nirni.
Copal montre une délicate rotoa miniature. Liostabezephy admire la plante. Nirni di Varello regarde avec amour la petite plante vivante. Canillia observe avec intérêt la rotoa. Copal tend la petite plante au témoin de Filirae Nirni.
Copal : Tenez Serae.
Eolinius est amusé par le cadeau. Aniro est satisfait que son cadeau plaise.
Nirni di Varello prend la rotoa et la pose à ses pieds dans l'herbe. Eolinius toussote et se demande si la place d'un cadeau royal est de finir sur le sol.

Antonello Antochini se tourne à présent vers Serae Canillia : Serae Canillia, veuillez résumer à l'assistance les qualités de la mariée.
Canillia réfléchit un moment puis : Filirae Di Varello est d'une noble famille qui sert le Royaume depuis toujours.
Canillia : Elle est douce et bien née.
Nirni di Varello opine doucement et rougit légèrement.
Canillia : Ses talents artistiques n'ont d'égal que son amour et son dévouement au Karin.
Canillia marque une pause, puis : Elle n'a d'autre désir que d'assurer sa quiètude.
Husyrech laisse échapper un petit soupir. Nirni di Varello sourit à Aniro. Aniro sourit en retour.
Rodi di Varello trouve que Serae Canillia a été une très bon témoin.
Antonello Antochini : Fila Serae Canillia, vous avez aussi su rendre compte des qualités de filirae Nirni di Varello. Montrez maintenant, je vous prie à l'assistance le cadeau de fiançailles offert par Nirni, et rendez-le à Aniro.
Canillia sort une jolie boîte en bois précieux et l'ouvre : Nya Karin, veuillez recevoir cette parure confectionnée par les meilleurs bijoutiers du Royaume. Elle à été réalisée sous le contrôle de votre future.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Aniro et tend la boîte au Karin avec respect.
Aniro soulève délicatement la parure pour l'exposer à la lumière : Elle est magnifique.
Nirni di Varello opine avec satisfaction. Feinigan trouve que le prêtre radote, mais à son âge...
Aniro repose délicatement la parure dans la boîte.
Aniro : Fila Serae.
Tamiela Fera Fillia di Torani sourit. Nilstilar jette un œil en direction d'Eolinius.

Cérémonie

Antonello Antochini : Nirni et Aniro, asseyez-vous maintenant l'un en face de l'autre pendant que nous écouterons le choeur.
Le choeur : Ô parfaite Jena, seule mère créatrice de l'immensité de l'Ecorce,
Nirni di Varello sourit à Aniro et écoute.
Le choeur : Toi qui as enfermé le Dragon jusqu’à la fin du monde,
Le choeur : Reçois sous Ta toute-puissante protection
Le choeur : Les personnes de Tes serviteurs et la Karavan que nous servons.
Tamiela Fera Fillia di Torani se souvient de son mariage.
Le choeur : Préserve-nous de tous les dangers des démons et de la violence de leurs suivants,
Le choeur : Fais que nous protégions notre gracieuse Reine Tamiela et notre sage Roi Stevano,
Le choeur : Et que nous soyons les gardiens de ceux qui se confient loyalement à Toi.
Le choeur : Fais que les habitants des Forêts et du Royaume demeurent en paix à Ton service.
Liostabezephy dévore Copal des yeux.
Copal prend mentalement des notes en espérant ses propres noces prochaines. Nirni di Varello lève les yeux au ciel avec reconnaissance.
Le choeur : Jena Aiye.
Nirni di Varello, Tamiela Fera Fillia di Torani, Aniro, Copal, Manalitch, Rodi di Varello, Valdini et Liostabezephy : Jena Aiye !
Canillia sourit tristement.
Dorothee murmure : Glouglou soit loué.
Nilstilar pouffe aux mots de Dorothée et fait un signe à Jorgensen.
Zorroargh est très reconnaissant pour les homins qui protègent les spectateurs des gingos : Grytt, Ekx !
La déclaration de Zorroargh semble laisser Ekx perplexe.

Antonello Antochini : Relevez vous, Nirni et Aniro, pour prononcer vos vœux.
Aniro : Au nom de Jena, moi, Aniro, te prends, Nirni, pour épouse, à compter de ce jour, pour le meilleur comme pour le pire, pour la richesse comme pour la pauvreté, dans la maladie et dans la santé, pour t'aimer et te chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare.
Rodi di Varello soupire.
Aniro : Ceci est mon vœu le plus solennel, puisse Jena m'aider à l'exaucer.
Copal se sent ému malgré lui.
Nirni di Varello : Au nom de Jena, moi, Nirni, je te prends pour époux, Aniro, à compter de ce jour, pour le meilleur comme pour le pire, pour la richesse comme pour la pauvreté, dans la maladie et dans la santé, pour t'aimer et te chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare.
Liostabezephy repète les paroles dans son cœur.
Nirni di Varello : Ceci est mon vœu le plus solennel, puisse Jena m'aider à l'exaucer.
Valdini se demande où est passé le passage évoquant la soumission de l'épouse à son époux. Ekx est reconnaissant envers Noqa.
Husyrech trouve que Jena serait bien mauvaise si elle laissait ainsi un karin tomber dans la maladie voir pire, la pauvreté.
Dorothee renifle aussi discrètement que possible, et essuie ses yeux embués par des larmes naissantes. Lylanea sourit. Fleurdetuber est fier de Canillia.
Nirni di Varello regarde le prêtre avec un grand sourire et se demande s'il va trouver les alliances.
Antonello Antochini sort les alliances et les bénit. Nirni di Varello hoche la tête avec un sourire satisfait.
Antonello Antochini tend les alliances aux mariés pour qu'ils se les échangent. Aniro prend l'alliance et se tourne vers Nirni. Nirni di Varello regarde Aniro avec joie.
Aniro : Nirni, je te donne cet anneau comme symbole de mon vœu, de tout mon être, au nom de Jena toute-puissante.
Eleanide bas : Moi je suis venue que pour voir les tenues et boire de la liqueur.
Nirni : Aniro, je te donne cet anneau comme symbole de mon vœu, de tout mon être, au nom de Jena toute-puissante.
Zorroargh sourit en entendant Eleanide. Liostabezephy ne manque rien de la cérémonie.
Antonello Antochini : Ô Jena, créatrice de toutes choses grandes et petites, comme tu as donné le souffle de la vie à tout chose lors de la Poussée Verte, donne ta bénédiction à ceux-ci, tes serviteurs, afin qu'ils soient inspirés par l'amour et l'honneur, qu'ils se chérissent avec confiance et patience, dans la sagesse, et que leur foyer soit un lieu de sainteté. Bénis aussi tous ceux qui, présents ici en ce jour, témoignent de cette union devant Ta puissance. Ainsi soit-il.
Antonello Antochini : Vous êtes bénis. Vous pouvez vous relever dans la lumière de Jena.
Zamoor s'incline devant Zorroargh.
Tamiela Fera Fillia di Torani, Nirni di Varello et Rodi di Varellot : Jena Aiye !
Le choeur : Divine Jena, nous te prions en chantant,
Le choeur : Entends les suppliques de tes fidèles enfants,
Le choeur : Permets leur à chacun, dans Ta magnificence
Le choeur : De s'avancer vers Ton angélique splendeur.
Rodi di Varello est vraiment fatigué. Nirni di Varello chante doucement avec le chœur.
Antonello Antochini : Sujets et amis du Royaume, vous pouvez féliciter les mariés.
Aniro s'avance avec Nirni pour recevoir les félicitations.
Canillia encourage Nirni di Varello : Fonce Nirni di Varello !
Aranbar encourage Aniro : Fonce Aniro !
Liostabezephy crie : Jena Aiye !
Nirni di Varello sourit. Dorothee lance du riz sur Nirni di Varello.
Copal crie : Aniro Aiye ! Nirni Aiye !
Dorothee, Liostabezephy et Valdini lancent du riz sur Aniro. Canillia fait une révérence des plus courtoises à Nirni di Varello.
Lylanea : Jena Aiye.
Tatsu lance du riz pour faire la fête.
Aranbar encourage Nirni di Varello : Fonce Nirni !
Nirni di Varello : Jena Aiye !
Liostabezephy et Ekx lancent du riz sur Nirni di Varello. Belauren applaudit avec grâce.
Nilstilar : Erates file Nya Karin et Serae Di Varello !
Feinigan lance du riz sur les mariés et ses voisins. Eleanide lance du pop corn à défaut de riz qui coûte cher.
Liostabezephy : Nirni Aiye !
Ekx lance du riz sur Aniro. Nirni di Varello regarde les invités avec joie.
Husyrech crie : Yren aiye !
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Nirni di Varello puis à Aniro : Vous êtes le couple du siècle, sans conteste !
Tamiela Fera Fillia di Torani remercie Jena. Lylanea est très heureuse pour le couple
Zorroargh demande à Elea si elle peut lui donner du pop corn, car il n'a rien dans son sac hors l'énorme cadeau des Rangers.
Dorothee sort une flasque de byrh que Krill lui avait donnée pour une grande occasion.
Ekx reste perplexe devant les masques mous du nouveau couple Matis mais trouve que leurs « expressions » semblent « heureuses ».

Cadeau de la Karavan

Antonello Antochini : Aniro, la Karavan a choisi avec son soin un cadeau pour votre Altesse. Il est dans les mains de l'Aumônier de la Karavan. Il vous attend.
Eolinius lève un sourcil. Dorothee en envoie quelque gouttes non loin des mariés pour leur porter chance et amour... et boit le reste pour se réconforter.
Aniro : Fila Herena. Nous allons y aller.
Bubbason se demande à quelle heure commence le pique-nique. Feinigan regarde avec envie la flasque de Dorothee.
Liostabezephy s'apprête à suivre la Karae.
Aniro crie : Nobles et sujets matis, amis du Royaume. Suivez nous ensuite à Yrkanis !
Copal suit Aniro comme si tel était son devoir. Aniro se tourne vers Nirni pour qu'elle l'accompagne voir l'Aumônier.
Zorroargh bas à Nilstilar : Le métier d'ambassadeur n'est pas donné, n'est-ce pas.
Nilstilar bas à Zorroargh : Je ne saurais dire, car pour moi je l'ai voulu.
Zorroargh répond avec un clin d'oeil complice à Nilstilar.
Liostabezephy espère bien qu'Aniro se souviendra de son témoin. Canillia sifle. Copal suppose que son rôle est terminé.
Ekx est légèrement gêné par son smoking Silanais. Mais ce sont les seuls vêtements qu'il possède. Donc...
Aniro s'incline devant l'Aumônier Karavan du temple d'Yrkanis. L'Aumônier s'incline devant Aniro et pointe un minuscule gubani albinos.
Aniro sourit en voyant la petite bête et s'incline devant l'Aumônier de la Karavan.
L'Aumônier : Karin Aniro, veuillez recevoir ce gubani blanc.
Aniro : Fila Aumônier.
Tamiela Fera Fillia di Torani : C'est un beau cadeau.
Nirni di Varello : Oh ! Il est mignon oui !
L'Aumônier : Il a été nommé Harimini.
Aniro regarde son épouse. Lylanea sourit en se remémorant le chaos qu'a été la recherche du petit Harimini.
Zorroargh en profite pour manger les pop-corn qu'il aurait pu envoyer.
Aniro : Je crois que ce sera un cadeau commun.
Nirni di Varello et Tamiela Fera Fillia di Torani sourient.
Aniro : Fila.
Valdini trouve que c'est en fait assez commun, même si ce zig a une jolie couleur.

Retour à Yrkanis

Aniro : Et maintenant, rentrons à Yrkanis !
Stevano : Sil.
Canillia s'incline devant Aniro.
Nirni di Varello : Serae Canillia, je vous remercie du fond du cœur ! Vous joindrez-vous à nous pour notre fête ?
Tamiela Fera Fillia di Torani est reconnaissante envers Antonello Antochini : Fila Ser Antochini.
Lylanea : Woren Siloy, réfugié.
Canillia : Neis Filirae, que La Mère vous apporte le bonheur. Et sil.
Aniro attend que son épouse le rejoigne.
Gorran tend une main : Est-ce que Gibre Bendi veut danser ?
Lylanea regarde le zoraï.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Antonello Antochini.
Rosichio di Varello : Rentrons à Yrkanis ma chère. Nous sommes attendus. Utilisons nos pactes.
Gini di Varello : Sil. Allons y.
Nilstilar tente de cueillir la suvue pour la mariée... Sans succès.
Liostabezephy reste auprès de la Karae.
Nirni di Varello : Montre-moi ta ville, mon karin !
Tamiela Fera Fillia di Torani attend son fils. Nirni di Varello fait une révérence des plus courtoises à Tamiela Fera Fillia di Torani. Tamiela Fera Fillia di Torani s'éclipse dans une tente pour se reposer quelques instants.
Feinigan choppe un verre discrètement. Nirni di Varello sourit joyeusement à l'assemblée.
Nilstilar : Bigre ! La Cour a bien fait les choses !
Liostabezephy sourit à Copal. Copal sourit à Liosta.
Nirni di Varello sourit à Aniro. Aniro sourit à Nirni.
Copal est flatté.
Lylanea sourit en pensant à sa dernière rencontre avec Karin Manalitch.

Cadeau de la Fédération

Nirni di Varello regarde autour d'elle avec impatience.
Stevano : Ser Nilstilar !
Nilstilar : Votre Majesté ?
Stevano : Je vous voyais observer les cadeaux.
Stevano : Savez vous si la Fédération a décidé d'en envoyer un, pour finir ?
Lylanea bouscule Eolinius.
Nilstilar embarrassé : J'ai vainement tout à l'heure posé la question à Nair Eolinius...
Nilstilar sourit : ... mais je pense que Nair Fleurdeteuber y répondra, lui.
Fleurdetuber : Sil, bien sûr, Karan.
Copal espère que Serae Liosta a fini son service auprès de la Karae. Eolinius sourit aux mots de Fleur.
Fleurdetuber : Et je suis porteur d'un modeste cadeau.
Eleanide a déposé ses cadeaux discrètement avant que tous n'arrivent près des grosses caisses.
Stevano : Modeste ?
Dorothee : Moi aussi, j'ai apporté un cadeau.
Fleurdetuber : Acceptez ce petit bolobi mécanique qui, j'espère, saura vous amuser et vous rappeler l'amitié de la Fédération des Lochi.
Feinigan note qu'il ne faut pas dire modeste mais prétendre avoir le plus gros... cadeau. Liostabezephy joue avec le cadeau dans son sac.
Fleurdetuber sort de son sac un petit bolobi tres réaliste.
Aniro prend le cadeau : Comment fonctionne-t'il ?
Jorgensen pense que ce bonsaï est possédé par les démons.
Fleurdetuber : Si lye appuyez sur ces boutons il se passera des choses…
Aniro : Je vois.
Fleurdetuber : Aussi, comme on dit chez nous…
Fleurdetuber : … LORDREEN !!!
Aniro passe diplomatiquement le cadeau à Nirni pour qu'elle le pose avec les autres sans appuyer sur rien du tout.
Fleurdetuber fait une révérence des plus courtoises à Aniro.
Eolinius est intrigué et espère que l'objet n'a pas été construit par Tepsen. Feinigan vient de comprendre une partie de l'ascendance de Lorlyn.
Nirni di Varello prend le minuscule bolobi et l'observe attentivement : Ah ! Très beau, oui !
Aniro : Nos remerciements à la Fédération.
Nirni di Varello pose délicatement l'objet sur la table.
Nilstilar sourit. Canillia jette un œil soupçonneux à Fleur.
Tamiela Fera Fillia di Torani ressort de la tente. Liostabezephy voit s'approcher la Karae et la rejoint. Copal soupire
Aniro ignore l'air mécontent de son père.

Cadeau des Rangers

Aniro : Serae Dorothee maintenant, je crois ?
Dorothee lève la main.
Steine s'excuse d'avoir roté auprès de Pecha Antochini : Il était puissant celui-là !
Aniro : Sil ?
Dorothee s'incline respectueusement devant le Karin et la Karinae : Nair Zorroargh, le délégué des Rangers n'a pu rester du fait de son grand âge.
Nirni di Varello : Bonsoir, Serae !
Dorothee : Il m'a donc chargée de vous remettre ce modeste présent, de la part des Rangers.
Lylanea sourit.
Dorothee : Il a été choisi par Barmie Dingle lui même.
Nirni di Varello : Oh !
Stevano se renfrogne de plus en plus.
Dorothee : Il s'agit d'un coussin qui a été confectionné par des artisans de tous les peuples d'Atys. Artisans dont les efforts ont été coordonnés par Serga Hamla dont vous connaissez la rigueur.
Aniro hoche la tête.
Dorothee : Il est fabriqué à partir de fibres de la Forêt les plus fines, péniblement récoltées au Nexus pour nous assurer de leur qualité.
Nirni di Varello contemple avec enthousiasme ce magnifique travail.
Dorothee : Il est brodé d'un excellent cuir de bodoc, tanné personnellement par Mio Wua-Sang. La peinture appliquée sur son tissu est entièrement fabriquée à la main à partir de pigments magnifiques frais.
Fleurdetuber se demande pourquoi le Karan n'a pas eu l'air d'apprécier le cadeau. Aniro regarde le coussin dans les mains de son épouse.
Dorothee : Le tout a été fixé par de la sève redhot et satiné à l'huile irin pour lui conférer la meilleure durabilité.
Nirni di Varello hoche la tête.
Dorothee remet le présent au Karin.
Aniro : C'est de la belle ouvrage.
Nirni di Varello le caresse délicatement et sent la grande qualité du travail. Dorothee fait une révérence des plus courtoises à Aniro et à Nirni di Varello. Tamiela Fera Fillia di Torani regarde le coussin et le trouve charmant.
Aniro : Fila Serae.
Fleurdetuber se demande si le Karan imagine la valeur de cet objet.
Nirni di Varello : Cette merveilleuse pièce d'artisanat nous apportera beaucoup de joie, ainsi qu'à tout Atys ! Merci beaucoup pour ceci, Serae ! Soyez bénie !
Dorothee : De plus, nous nous engageons a en fournir davantage si vous souhaitez récompenser vos sujets les plus méritants.
Nirni di Varello pose le coussin sur la table et le lisse.
Nilstilar bas à Dorothee : Erates file, Nair. C'est bel ouvrage, et bon choix de la Graine Tuqruoise.
Liostabezephy demande la permission à la Karae de s'éloigner. Tamiela Fera Fillia di Torani hoche la tête. Aniro lève le pied qu'Harimini était en train de renifler.

Cadeau prénatal

Aniro a reconnu la dame de compagnie de sa mère : Sil Serae Liosta ?
Sibre di Varello se sert un verre.
Liostabezephy tend à Nirni di Varello une peluche Yubo : Puis je me permettre de vous offrir cette peluche, non pas à vous destinée mais à  votre prochain enfant.
Nirni di Varello rit en regardant Liostabezephy puis prend la peluche tendue : Fila ! Que Jena bénisse aussi ta route !
Liostabezephy : Il s'agit d'une peluche de yubo albinos.
Aniro est content que sa femme s'occupe de ça : Fila Serae.
Eolinius sourit en se disant que cela aurait pu être une peluche Cute.
Liostabezephy fait une révérence des plus courtoises à Aniro et à Nirni di Varello : Fila Karin et Karinae.
Zamoor fait une révérence des plus courtoises à Yenno lequel s'incline en retour.
Copal ne quitte pas Serae Liosta des yeux
Nirni di Varello pose le petit yubo blanc à côté du coussin et imagine brièvement comment ce serait… puis lève les yeux et rit de joie.

Cadeau vivant

Valdini fait une révérence des plus courtoises à Aniro puis à Nirni di Varello : J'ai moi aussi un cadeau pour vous.
Aniro écoute. Belauren s'avance timidement en baissant la tête.
Nirni di Varello hoche la tête et, intriguée, attend la suite.
Valdini : Tout jeune couple se doit d'avoir une maison bien ordonnée. C'est pourquoi Ore Altae a décidé de vous offrir la crème de la production de notre maison. À savoir une servante formée pour l'excellence, sachant accomplir tous les travaux utiles et vous seconder efficacement dans chaque domaine de vos vies où vous souhaiterez la voir intervenir.
Valdini fait signe à Be'lauren d'approcher. Tamiela Fera Fillia di Torani sourit à sa dame de compagnie.
Valdini : En espérant qu'elle saura accompagner la prospérité de votre foyer, je vous confie Be'lauren, la meilleure de nos élèves !
Eolinius sursaute : Une servante ??
Valdini s'incline devant le couple royal et espère que Be'lauren leur fera honneur.
Nirni di Varello : Oh !
Aniro : C'est très aimable à vous.
Belauren s'incline profondément : Deles silam. Je suis, Serae et Ser, votre dévouée.
Nirni di Varello : Deles Silam, Belauren !
Stevano fait vraiment une tête sinistre désormais.
Canillia se dit que ce cadeau est bien… dans la tradition matisse.
Valdini s'incline devant le couple royal et espère que Be'lauren leur fera honneur.

Belauren fait une révérence des plus courtoises à Nirni di Varello qui interroge alors Aniro du regard. Eolinius plisse les yeux et secoue la tête.
Aniro : Il ne me semble pas que le Palais Royal manque de personnel.
Eleanide constate que l'esclavagisme existe encore en Forêt. Lylanea se montre un peu surprise. Tamiela Fera Fillia di Torani se tait. Nilstilar trouve ça louche.
Canillia sort une boîte en bois précieux : N'ai aussi un modeste cadeau…
Nirni di Varello : Belauren ?
Aniro fait discrètement signe à Serae Canillia de patienter le temps que sa femme termine.
Belauren : Sil ?
Aniro à Valdini : Je vous ferai savoir si nous avons besoin des services de Serae Be'Lauren.
Nirni di Varello à Belauren : D'où viens-tu ?
Lylanea sort prudemment son luth alors que Nilstilar approuve du chef la réaction du Karin. Ekx, mal à l'aise, s'agite en entendant l'échange.
Belauren : J'ai été adoptée par des Rangers puis je suis venue ici, dans l'espoir de retrouver mon père. On m'a dit que c'était un Matis.
Nirni di Varello hoche la tête : J'aimerais que tu viennes me voir prochainement pour un entretien.
Belauren : Le Royaume m'ayant tant donné depuis que je suis là, j'ai décidé de me mettre à son service.
Jorgensen pense que ce bonsaï devrait boire moins de café. Valdini lève les yeux au ciel et se dit que c'est bien le moment que Be'lauren raconte sa vie.
Zamoor chuchote à Yenno qu'il ne doit pas se faire remarquer par le Karin Aniro, ou il va déclencher les alarmes.
Nirni di Varello regarde Belauren : Eh bien, nous parlerons plus en détail plus tard… mais pour l'instant, profite de la soirée !
Lylanea commence à accorder doucement son instrument… ♪♫♪♪♫
Belauren baisse la tête : Tout ce que Madame voudra.
Belauren espère avoir fait bonne impression et fait une révérence des plus courtoises à Nirni di Varello.
Stevano murmure à la Karae : Pas question de laisser rentrer n'importe qui au Palais Royal. Il va falloir que vous ayez une discussion sur ce qu'une Karinae peut ou ne peut pas faire.
Aniro a manifestement entendu son père.

Cadeau d'Alkiane

Charmazur fait un signe à Jorgensen.
Lylanea à Bubbason : Range tes armes, tu veux bien ?
Bubbason : Oupss !
Lylanea sourit : Merci.
Canillia ressort sa boîte et revient à la charge : N'ai aussi un modeste cadeau… Bien plus modeste que le précédent je le crains.
Stevano n'en peut plus qu'on ose offrir des cadeaux modestes à l'héritier du trône.
Canillia : Veuillez accepter ce parfum rare que j'ai réalisé pour vous.
Eolinius sursaute encore une fois.
Canillia : Il soulagera vos fatigues et stimulera votre énergie.
Nirni di Varello observe la boîte avec intérêt.
Lylanea commence à jouer doucement une mélodie douce et calme pour détendre un peu l'atmosphère. Eolinius jette un œil vers Nilstilar.
Aniro prend la boite avant que sa femme n'y touche.
Canillia : Il a nécessité tout mon savoir.
Dorothee admire la musculature de Bubbason.
Aniro : Fila Serae. Je suis certain qu'il fait honneur à vos talents.
Canillia est reconnaissante envers Aniro.
Nirni di Varello jette un regard interrogateur à Aniro, puis à Canillia : Qu'est-ce que c'est ?
Aniro murmure à Nirni : Plus tard.
Aniro sait quel est l'emploi de Canillia au sein de l'Ordre Alkiane et ne laissera personne porter ce parfum dans l'immédiat.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Zagh.
Yenno bas à Zamoor : Il y aura de la nourriture ?

Cadeau ménager

Husyrech s'avance à son tour : En tant qu'ambassadeur de la Cellule, permettez-moi de vous remettre ce modeste présent. Il est transmis de génération en génération, et j'en fus le précédent propriétaire. Il est dit qu'il apporte joie et félicité sur le mariage de son possesseur.
Nirni di Varello hoche légèrement la tête en direction d'Aniro.
Husyrech sort solennement sa louche et la tend au Karin.

Aniro considère l'ustensile : Et vous pouvez témoigner personnellement de tels bienfaits ?
Fleurdetuber sourit en se demandant lui aussi si Husy a pu en profiter. Liostabezephy essaie de se retenir de rire.
Feinigan envie Husyrech et les mariés d'avoir accès à cet artefact. Ekx, du pied, accompagne d'un rythme subtil la mélodie de Lylanea.

Husyrech : Oy, j'en suis personnellement témoin, et je suis prêt à le jurer sur mon honneur devant toute la Cour royale s'il le faut !
Nirni di Varello rit de manière apaisante.
Aniro : C'est donc fort généreux de votre part de vous priver d'un tel objet. Je vous laisse le poser sur la table avec les autres cadeaux.
Husyrech pose la louche solennement sur la table, bien en évidence près des cadeaux de pacotille du reste de l'assistance.
Husyrech fait une révérence des plus courtoises à Aniro : Jena Aiye !
Nirni di Varello : Jena Aiye !
Belauren regarde Vladini : Maître ? Dois-je aussi aller sur la table ?
Eleanide sourit à Belauren.
Valdini espère bien que Be'lauren va éviter d'aller sur la table au milieu des cadeaux : Be'lauren ! Évitez !

Cadeau élégant

Eolinius : Je souhaiterai offrir également aux jeunes mariés un cadeau… précieux.
Liostabezephy sourit à Eolinus. Stevano regarde le Tryker avec approbation.
Aniro : Sil.
Eolinius s'incline respectueusement : C'est avec une grande émotion que je vous réitère de la part de Fédération de la Nouvelle Trykoth tous mes vœux de bonheur.
La chanson de Lylanea évoque des arbres inondés de lumière et de vertes prairies… ♪♫♪♪♫
Nirni di Varello regarde Eolinius avec bienveillance.
Eolinius : Permettez moi de vous offrir ce cadeau si délicat qui permettra d'enrichir votre collection et qui s'accordera à ravir avec vos magnifiques tenues.
Liostabezephy trouve que son ami a fière allure.
Eolinius, se courbant un peu, tend un coussin de velours sur lequel sont posées délicatement de fines ailes vertes.
Liostabezephy : Oh des ailes de papillon !
Nirni di Varello s'émerveille et prend le magnifique coussin.
Aniro admire le cadeau élégant : Fila Ser Eolinius.
Eolinius : Il n'est pas d'une grande valeur pécuniaire, mais vos sourires me disent que vous en appréciez la valeur poétique.
Nirni di Varello : Fila, Ser ! Que Jena te bénisse abondamment !
Tamiela Fera Fillia di Torani sent l'impatience de sa dame de compagnie.
Eolinius s'incline respectueusement.
Lylanea chante doucement la beauté de Matia, l'astre du jour se reflètant dans ses petits étangs, les oiseaux pourpres virevoltant à la cime de ses arbres… ♪♫♪♪♫
Nirni di Varello pose avec délicatesse le coussin sur la table et s'immobilise, perdue dans la contemplation des ailes irisées, oublieuse de tout ce qui l'entoure.
Lylanea garde les yeux fermés et se concentre entièrement sur le jeu du luth. ♪♫♪♪♫
Eolinius se dit qu'avec ce cadeau si distingué les Matis peuvent aller se rhabiller.
Aniro attend pour laisser le temps à tous ceux qui le souhaient encore d'offrir un cadeau.

Cadeau économique

Feinigan s'incline devant la famille royale.
Aniro : Ser ?
Feinigan : En tant qu'émissaire de la Synarchie des Ombres, Comte de la Vallée des Cornes du Dragon, je me devais d'être présent et de vous offrir aussi un cadeau à la hauteur de votre mugnificience.
Feinigan : Mais qu'offrir à ceux qui ont déjà tout ? Un royaume, la beauté, l'amour, et une raisonnable jeunesse…
Feinigan : Aussi nous avons préféré rester dans les choses de l'esprit, avec un court poème en votre honneur.
Feinigan s'éclaircit la voix pour déclamer.
Feinigan : Le luminaire, au milieu des rosae éternelles,
Feinigan : N'arrive pas, dans sa gloire, à vous égaler,
Feinigan : Chacun en vous voyant s'émerveille
Fleurdetuber murmure : Au moins ce cadeau n'aura pas ruiné le commerçant.
Feinigan : Est-ce vous que Jena a élu pour accéder
Feinigan : À la dignité suprême de gouverner ce pays ?
Feinigan : Assurément tout autre choix serait une hérésie
Feinigan : Et pour accompagner votre éclat sans pareil
Feinigan : Parmi tant de fleurs, la plus belle a été choisie.
Tamiela Fera Fillia di Torani applaudit doucement.
Feinigan s'incline mais son regard laisse entendre que s'il ne devait pas gagner pas plein de dappers grâce à son super poème, il prendrait ça comme une offense.
Husyrech : Ta tenue te va à ravir, Feinigan.
Feinigan : Tu n'es pas mal non plus, Husyrech.

…/…

Edité 9 fois | Dernière édition par Nilstilar (il y a 1 mois).

---

#4 Reporter | Citer[fr] 

…/…

Bal

Nirni di Varello lève les yeux lorsque le brouhaha naissant parvient jusqu'à elle.
Lylanea continue de faire planer sa mélodie au-dessus des personnes présentes et à leur raconter les merveilles de la Forêt. ♪♫♪♪♫
Aniro secoue légèrement la tête.
Nirni di Varello soupire et sourit : On danse aussi ?
Feinigan a hâte de danser.
Canillia, le visage un peu fermé, prend un doigt de punch puis s'incline devant Aniro : J'espère que mon cadeau ne vous inquiètera pas…
Nirni di Varello hoche joyeusement la tête vers Canillia : Je ne pense pas, merci encore !
Aniro : Je connais et respecte l'Ordre Alkiane Serae. Je ne m'inquiète pas.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Aniro : Je suis et serai toujours au service du royaume.
Liostabezephy : Ser Copal ?
Copal sourit : Sil Serae ?
Liostabezephy : Allons nous danser ?
Lylanea termine le morceau et en commence un autre. Une mélodie douce et enjouée qui invite à la danse. ♪♫♪♪♫
Copal : Bien sûr.
Feinigan : Vous aussi, vous avez hâte de vous dandiner, Ser Nilstilar ?
Liostabezephy se met en place sur sa marque.
Sibre di Varello : Approchez vous. Nous allons avoir une démonstration de danse.
Liostabezephy attend son partenaire.
Cavatina découvre les dalles d'écorce destinées à guider les danseurs : Jolie piste de bal !
Nirni di Varello : Viens, Aniro !
Feinigan murmure : Ce n'est pas le couple royal qui ouvre la danse ?
Sibre di Varello fait une révérence des plus courtoises à Cavatina. Cavatina fait un signe à Sibre di Varello. Tamiela Fera Fillia di Torani s'installe pour admirer son fils. Nilstilar cherche des yeux une cavalière volontaire pour accompagner sa balourdise.
Lylanea s'assied sur les marches, laisse ses jambes se balancer sur le côté et recommence à jouer. ♪♫♪♪♫
Eolinius se poste près du buffet. Copal sourit à Serae Liosta.
Liostabezephy : Ser Nilstilar, Serae Cavatina peut vous servir de partenaire.
Nirni di Varello sourit à Daniellea.
Nilstilar sursaute : Oh ! Vraiment ?
Sibre di Varello à Cavatina : Serae ? M'accorderez vous la prochaine danse après la démonstration ?
Cavatina sursaute: Moi ?
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Cavatina : M'accorderez-vous cette danse, Serae ?
Liostabezephy : Oupss ! Trop tard !
Sibre di Varello : Oh ! Ou à Ser Nilstilar, naturellement.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Zagh : Deles Silam Filira.
Zagh s'incline devant Canillia : Deles silam Serae.
Lylanea sourit en observant l'agitation et continue à jouer la joyeuse mélodie qui évoque des yubos en train de jouer entre eux.
Canillia : Heureuse de vous voir.
Feinigan voit bien Nilstilar et le duc de Varello ensemble, ils feraient un beau couple.
Cavatina fait un signe à Nilstilar qui offre son bras à la Serae.
Eolinius se demande s'ils vont danser la bourrée Tryker.
Feinigan chuchote : C'est la démonstration ou on danse pour de vrai ?
Canillia à Zagh : Elle nous surprendra je pense.
Lylanea laisse la mélodie s'éteindre.
Liostabezephy : Prêts ?
Nirni di Varello hoche la tête. Eolinius fait un signe à Eleanide. Cavatina se sent un peu tendue. Daniellea regarde attentivement Sibre di Varello.
Liostabezephy : UN !
Canillia à Zagh : Mais n'oublions pas que le royaume Matis est fait pour les homins : les homines n'y sont le plus souvent que des ornements.
Belauren : Ser Eolinius ? Vous m'accorderiez cette danse ?
Liostabezephy : DEUX !
Eolinius regarde Belauren : Hein ?? Moi ?
Liostabezephy : TROIS !
Lylanea joue une mélodie lente et rythmée mais néanmoins joyeuse puis commence à chanter. ♪♫♪♪♫
Belauren : Sil, vous. J'aime les défis.
Canillia à Zagh : Sil Filira… déplorable.
Lylanea : Le livre de l'amour est long et ennuyeux. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Personne ne peut soulever ce foutu truc. ♪♫♪♪♫
Eolinius tout bas : Vous savez comment on danse ce… machin ?
Feinigan : Aucune idée…
Lylanea : Il est rempli de diagrammes, de faits et de chiffres. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Et bourré d'instructions pour danser. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Et pourtant… ♪♫♪♪♫
Lylanea : … J'adore quand tu m'en fais la lecture. ♪♫♪♪♫
Canillia se demande quel type de poison pourrait porter Belauren.
Canillia à Zagh : Cela fait bien longtemps qu'on n'a pas offert d'homin en cadeau à un mariage. Une trykette en plus…
Belauren à Eolinius : Hmm, je me suis un peu entraînée. Mais il me manquait un cavalier. Alors… disons que c'est assez médiocre. Vous ne jurerez pas avec moi, donc. *rit*
Eolinius : Y vous suis Belauren.
Belauren : Il suffit de regarder autour de soi.
Cavatina rigole.
Nilstilar se fait du souci pour Cavatina et lui dit de se calmer.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Zagh : Laye mai ! Ne vais lye laisser Filira.
Liostabezephy : Nous sommes mal partis. Pouvons nous recommencer s'il vous plaît ?
Lylanea cesse de chanter.
Cavatina : Tout à fait Serae Liosta.
Nirni di Varello éclate de rire.
Zagh : Les coutumes se perdent.
Liostabezephy : Nous allons le faire lentement.
Lylanea sourit et regarde les danseurs.
Nilstilar : Mes excuses, Serae Cavatina.
Copal est soulagé de s'être entraîné. Lylanea fait signe à Nilstilar de se taire et rit.
Cavatina fait un signe à Nilstilar : Venez Ser. En face de moi.
Feinigan : Ha ! Mais il y a un trou !
Husyrech trouve Nilstilar et sa compagne très proches.
Copal fait signe à sa voisine : Les homines sur une ligne.
Copal : Et les homins sur l'autre.
Sibre di Varello fait une révérence des plus courtoises à Daniellea : Serae ?
Sibre di Varello : Je suis Sibre di Varello. Puis-je ?
Daniellea fait une révérence des plus courtoises à Sibre di Varello : Avec grand plaisir Ser.
Belauren à Eolinius : Gardez un oeil sur vos voisins et tout se passera bien.
Eolinius imite son voisin de gauche.
Belauren : Face à moi.
Cavatina : Mes classes ont été différentes.
Nilstilar s'incline devant Cavatina. Lylanea sourit.
Daniellea s'incline devant Sibre di Varello.
Eolinius s'incline respectueusement.
Lylanea recommence à jouer et chanter : Le livre de l'amour est long et ennuyeux. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Personne ne peut soulever ce foutu truc. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Il est rempli de diagrammes, de faits et de chiffres. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Et bourré d'instructions pour danser. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Et pourtant… ♪♫♪♪♫
Lylanea : … J'adore quand tu m'en fais la lecture. ♪♫♪♪♫
Lylanea : Car toi… ♪♫♪♪♫
Lylanea : … Tu peux me lire n'importe quoi. ♪♫♪♪♫
Feinigan envoie un baiser à Husyrech.
Lylanea : Le livre de l'amour contient de la musique.
Lylanea : Il est en fait la source de toutes les musiques.
Lylanea : Et certaines d'entre elles sont transcendantes, et belles.
Daniellea sourit à Sibre di Varello.
Belauren : Houlala...
Feinigan s'amuse comme un fou. Husyrech renvoie son baiser à son partenaire.
Nilstilar pleure doucement : Rien à faire…
Cavatina : Ser !
Nilstilar s'incline devant Cavatina et fait la moue : Nilstilar, Serae, pour… ne pas vous servir.
Aniro : Il manque quelqu'un.
Belauren : Vous savez faire le pas chassé Ser Eolinius?
Daniellea est ravie pour Sibre di Varello.
Feinigan encourage Lini Ciosti : Fonce Lini Ciosti !
Nirni di Varello fait un signe à Aniro.
Aniro : Hum…
Husyrech : Voyons Nilstilar, ce n'est pas grave ! Peut-être qu'avec une cavalière zoraï la danse serait mieux pour toi ?
Feinigan manque de marcher sur les pieds d'Aniro.
Nilstilar : Je pense, Serae Cavatina, qu'il est plus sage que je cesse d'empiler les impairs.
Eolinius s'incline respectueusement.
Aniro : Il semble qu'il y ait eu un impair.
Sibre di Varello : Karin Aniro, vous voulez prendre ma place ?
Aniro : Je vais reprendre ma cavalière Ser Copal.
Copal fait une révérence des plus courtoises à Aniro.
Belauren à Eolinius : Plus près.
Copal : Sil Na-Karin.
Liostabezephy : Mais on doit les échanger !
Belauren : Ne quitte pas trop Liosta des yeux.
Feinigan trouve Lini Linia génial. Cavatina fait un signe à Sibre di Varello. Eolinius s'incline respectueusement.
Sibre di Varello : Peut-être Serae Liosta et Ser Copal peuvent montrer l'exemple ? Nous suivrons attentivement leurs mouvements.
Cavatina à Nirni : Allez avec votre bien aimé !
Nirni di Varello regarde Aniro avec étonnement et se plie à son désir.
Daniellea : Prenez ma place Serae Cavatina.
Husyrech fait une révérence des plus courtoises à Feinigan : Très belle danse, Ser Nigan !
Feinigan : Mais qui manque un peu de pêche.
Nirni di Varello sourit à Aniro avec fierté.
Sibre di Varello : Nous commençons ! Tous les homins du même côté, sur la ligne du centre il me semble.
Dorothee semble indiquer quelque chose du doigt. Nirni di Varello pousse Aniro sur l'autre marque.
Husyrech à Feinigan : Oy, c'est plutôt la saison de la poire, en se moment.
Dorothee sourit chaleureusement.
Sibre di Varello : Serae Cavatina, approchez vous.
Dorothee et Gorran annoncent le début de la fête.
Canillia fait une révérence des plus courtoises à Copal.
Copal fait une révérence des plus courtoises à Canillia.
Belauren : On… on va dire que c'était l'échauffement.
Nilstilar se relève et, le rouge au front, s'esquive discrètement.

Dernière édition par Nilstilar (il y a 2 mois).

---

#5 Reporter | CiterMultilingue 

Multilingue | English | Deutsch
Salazar Caradini stared at the paper in front of him. Beside it on the table lay two letters, already carefully addressed and sealed. They were easy to write; the one he was now up to was not. He had written many letters over the years, as a diplomat, as a journalist, as a historian - and he was hardly ever out of words. Actually, he loved words; you could do amazing things with words. You could create beauty, and you could provoke a war. You could make someone a compliment which was a compliment as well as one which was not, but still sounded like one. Words could be formed like a work of art by the use of your wit and brains leading either your tongue or your quill.

And yet, this was different, and his wits were of no use. This was serious. Maybe he could worm himself out of the uncomfortable situation, but that's something he had never done, and he had no intention to start now. He sighed, and then he put the quill into the inking pot and then set it on paper.

"Your Majesty,

first, let me congratulate you on the occasion of your son's marriage. It is a most joyful occasion, of course, and I wish him and his young wife all the best; I have no doubt they will do you much honour in the years to come.

Secondly, let me assure you that it is most painful for me that I wasn't there to attend the celebrations, and indeed could neither pay my respects, nor offer my congratulations in person. As I'm a Filira, and indeed the Royal Historian, this is inexcusable. I therefore cannot ask you to excuse my absence, which must be a disappointment to you, to the Karin, and to the trust your late father set into me when he enobled me. All I can do, and indeed do right now, is to offer my retirement from both the Noble's Chamber as well as the Royal Academy. However you will decide, my loyalty towards Matia, and towards the Royal family, will of course be unchanged.”


Salazar did add the usual formalities to his letter before he signed, dusted, and sealed it. He sighed again. Suddenly he felt empty, like the last reason for his sheer existence had left him – which was a heretic thought, of course. The Argonauts were gone – Thy was gone! – and his function as a historian had become almost obsolete since the Rivers of Time phenomenon had muddled up history until it was almost unrecognisable and made little sense anymore. His once fine skills as a healer did wither during his lonely watch during the Second Swarming, when he stayed behind. So being in service as a Filira was about the last thing which gave him the feeling that he still was of use, that his opinion wasn’t worthless, that he meant something in the eyes of Jena – more than just a caretaker for what remained of the Argo Navis.

Salazar rang for Menthys and gave him the three letters – one for the future Karinae, one for the Karin, and the one he just wrote to the Karan. The other two were heartfelt congratulations – the third, though slimmer, weighted a ton to its author.

“Please deliver these by hand, Menthys,” he said. “And be quick.”

“Yes, Seraph.” Menthys, half way out of the room, stopped in the door and had another look at Salazar. “Are you well, Seraph?”

Menthys meant well, but the gaunt Matis couldn’t help being sarcastic when he quipped, “Quick, I said. You don’t have to wait for an answer.” It will come, he thought. Whatever it will say, it will come in time.


(OOC: Sorry. Should have been posted already a week ago)

---

Salazar Caradini
Filira Matia
Royal Historian
Member of the Royal Academy of Yrkanis
First Seraph of the Order of the Argo Navis
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit dim. 14 août 2022 16:39:40 UTC
P_:

powered by ryzom-api