Lore & Chroniques


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingue 

Multilingue | English | [Français] | Deutsch | Español

Découverte du procédé de création des bijoux irisés augmentant la force physique des gibbaï du Nexus

[HRP] Publications en lien avec la séquence nommée "Le Secret des Gibbaïs du Nexus", visant à découvrir le secret de fabrication de colliers augmentant la puissance physique. [/HRP]

Rapport conjoint des quatre Académies nationales, rendu public le 19h - Holeth, Folially 24, 4e CA 2613.

Étude préliminaire : rapport des Académies sur le Salina Majestueux et son environnement

Académie Impériale, pour l'Empire fyros

L'analyse du sol au niveau des failles révèle que son aspect et sa composition différent énormément de ce qu'on observe ailleurs sur Atys.

Collège Royal, pour le Royaume matis

L'étude botanique comparative du Salina Majestueux et du Salina commun révèle que :
- le Salina Majestueux est une nouvelle variété de salina apparue au Nexus Mineur suite aux tremblements d'écorce de 2608. Il pousse exclusivement à proximité des failles alors apparues. Aucune tentative visant à le faire pousser ailleurs n'a abouti.
- le Salina Majestueux, bien que semblant n'être qu'une version géante du salina commun, produit une sève d'un aspect fort différent : elle est plus colorée et visqueuse que celle de ce dernier.

Temple du Savoir, pour la Théocratie zoraï

La comparaison de la sève du Salina Majestueux et de celle du salina commun révèle qu'elles ont des propriétés différentes.

Centre CREVETTE, pour la Fédération tryker

Diverses expériences réalisées sur la sève de Salina Majestueux confirme qu'elle a des propriétés différentes (réactions différentes aux divers traitements effectués).

Conclusion des Académies

Le Salina Majestueux se nourrit de substances spécifiques au sol à proximité des failles, ce qui donne à sa sève des propriétés uniques. Il reste à déterminer comment traiter cette sève pour la rendre irisée, puis comment l'appliquer sur un bijou pour lui donner un « pouvoir » spécial.

Rapport des Académies sur le traitement à appliquer à la sève de Salina Majestueux pour l'iriser

Temple du Savoir, pour la Théocratie zoraï

L'observation de l'activité des gibbaï révèle que la sève de Salina Majestueux, une fois récoltée par incision de son tronc, est mise à sécher à l'air libre. La distance d'observation ne permet pas d'observer la suite du traitement.

Centre CREVETTE, pour la Fédération tryker

La sève fraîche de Salina Majestueux a été séchée naturellement, puis réduite en poudre avant d'être mélangée à diverses substances.
C'est le mélange de sève sèche et d'eau qui s'est révélé le plus concluant ; en séchant, il se forme un suc irisé ressemblant à celui recouvrant les colliers des gibbaï, mais se craquelant en séchant.

Conclusion des Académies

La sève fraîche de Salina Majestueux doit être séchée à la chaleur de l'astre du jour, réduite en poudre puis mélangée à un peu d'eau  pour se transformer en suc irisé.
Il reste à définir le bon degré de dilution puis à expérimenter les effets de ce suc sur les bijoux.

Rapport des Académies sur les essais d'enrobage d'un bijou dans le suc irisé de Salina Majestueux

Collège Royal, pour le Royaume matis

Diverses expériences permettent de définir le dosage idéal pour obtenir un suc irisé stable, ne se craquelant pas au séchage.

Temple du Savoir, pour la Théocratie zoraï

L'enrobage, par trempage dans le suc irisé de Salina Majestueux, de bijoux de qualités diverses, créés par un bijoutier,  donne en séchant des bijoux irisés semblables à ceux des Gibbaïs, mais sans aucun « pouvoir » spécial.

Académie Impériale, pour l'Empire fyros

Le trempage dans le suc irisé de Salina Majestueux d'un bijou gravé d'une allégorie donne en séchant un bijou irisé semblable à ceux des Gibbaïs, et l'effet de l'allégorie se trouve augmenté.

Conclusion des Académies

Le trempage dans le suc irisé d'un bijou gravé d'une allégorie permet d'augmenter l'effet de celle-ci.
Sur les homins, l'effet n'est pas une augmentation de la force physique comme chez les gibbaïs, mais une augmentation du pouvoir de l'allégorie.

Edité 6 fois | Dernière édition par Chronicles of Atys (il y a 3 ans).

#2 [fr] 

En lisant le rapport, Azazor ne peut s'empêcher de sourire. Bon, se dit-il, une fois de plus, c'est l'Académie Impériale qui nous apporte des informations utiles concernant ces bijoux. Un bijou gravé d'une allégorie voit son pouvoir augmenté par trempage dans le suc irisé.

La partie concernant les sols le laisse songeur. Le Maître de xylologie Ulyton Meros lui a fait comprendre que les primes racines (des cavités en fait, a-t-il doctement précisé) n'ont pas une composition de sol différente des quatre autres biotopes. Ce ne peut donc être les racines du 5ème symbole.
Mais ici, le rapport parle d'un type de sol au niveau des failles différents des autres sols d'Atys. Ce peut-il que ce qui est apparu au niveau des failles lors du tremblement d'écorce soit une parti de ces racines du 5ème symbole?

Dernière édition par Azazor (il y a 3 ans).

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
biographie

#3 [fr] 

Mazé'Yum lut les rapports avec une expression cynique sur le masque. Il finit par en conclure :
— Le plus intéressant là-dedans est que les quatre académies aient réussi à partager leurs connaissances.
— Ils ont aussi obtenu quelques résultats, signala la scientifique qui lui avait transmis les documents.
— La belle affaire… Nous n’avons pas attendu les gibbaïs pour savoir comment rendre les homins plus forts. Et plus agressifs.

Le zoraï ne montrait qu’un intérêt très limité pour le Nexus et ce qui s’y déroulait. Il y était passé quelques fois, à la recherche d’une quelconque présence de goo, sans en découvrir ; à partir de là, cela sortait trop de son champ d’études pour qu’il y perde du temps. Mais ses collègues n’étaient pas du même avis.

— Ils n’ont probablement pas tout trouvé, reprit la Matisse. Nous avons là un phénomène nouveau, et nous dépendons des miettes que les Académies mettent à jour avec leurs méthodes primitives.
— Nous avons des gens à nous chez eux, qu’ils fassent leur travail pour ramener des données pertinentes.
— Ils ne sont pas à des postes de pouvoirs, ils ne peuvent pas décider de grand-chose et sont tributaires des choix de leurs supérieurs et de la bonne volonté des homins.
— La belle affaire ! Tout seul, je me débrouillerais mieux qu’eux !

Mazé'Yum pris conscience qu’il avait dit une bêtise en voyant le sourire narquois de ses collègues.
— Justement, Maz', tu pourrais nous ramener quelques échantillons.
— Un instant. Je pourrais… mais pas seul. Ça grouille de gibbaïs, là-bas. Trop pour moi, et je ne joue pas avec ces bestioles.
— Allons… Tu n’as quand même pas peur de ces boules de poils ? Ou bien tu aurais plus de considération pour tes lointains cousins que pour ta famille ?
— Stupide. Les gibbaïs sont toujours source de catastrophes.
— Nous avons des protocoles pour ça.
— Je n’ai aucune envie de sentir le torbak pendant des semaines !

Les gibbaïs avaient de la mémoire et une certaine intelligence. Et une rancune tenace. Les membres du Cercle avaient appris à leurs dépens que les expériences sur eux amenaient des représailles longues et pénibles. Mais c’était quand même des sujets utiles à l’occasion, et l’une des méthodes consistait à se parfumer à la glande de torbak pour éviter que les gibbaïs ne reconnaissent leurs tourmenteurs à l’odeur.

— De toute façon, reprit Mazé'Yum, j’ai déjà largement de quoi m’occuper. Certaines expériences ne me permettent pas de m’absenter bien longtemps.
— C’est à ça que servent les apprentis, Maz. À surveiller les expériences le temps qu’elles mûrissent. Et puis tu n’as pas lu nos idées, encore… Ça va te plaire.

Elle tendit un cube d’ambre au zoraï, qui prit ainsi connaissance des réunions qu’il avait pu manquer durant ses absences. Il finit par lui rendre, songeur :
— Intéressant. Il y a effectivement quelques théories passionnantes à expérimenter. Si cela donne des résultats, ce sera bien mieux que quelques allégories boostées. Mais cela peut aussi déclencher une réaction en chaîne. Nous n’avons pas assez d’éléments pour prendre ce genre de risque.
— Une chose à la fois, intervint un tryker qui avait suivi l’échange en silence jusque là. Tu sais ce que tu dois chercher, tu nous ramènes les bonnes données, on analyse tout ça et on avise.
— Ou tu profites de l’occasion pour tester quelques trucs simples après tes prélèvements, reprit la Matisse. Tu n’auras pas assez de matériel pour que ça tourne mal, ces arbres ont l’air vraiment énormes. Si nous avons quelques résultats, nous pourrons organiser une plus grosse expédition, persuader le chef d’engager plus de ressources.
— Il n’est pas au courant ?
— Si, mais à peine plus convaincu que toi.
— De toute façon, est-ce que vous avez des résultats sur les salinas communs ?
— Ils n’ont pas une sève spéciale. Ça marche un temps avant de les tuer, comme pour la plupart des végétaux, mais c’est sans grand intérêt…

Mazé'Yum était pensif à présent. L’idée faisait son chemin peu à peu.
— Vous parlez de ça comme si j’avais déjà accepté de le faire. Les gibbaïs ne me laisseront pas approcher, je n’ai plus assez de fonds pour payer des mercenaires pour m’escorter…
— Et tous ces amis que tu as ici et là, Maz' ? Ils t’aideront pour rien.
— Aucun allié ne bouge facilement, il faut trouver de quoi les motiver. "Rien"… personne n’agit "pour rien". Vous avez assez de ressources pour vous passer de moi.
— Mais tu es une de ces ressources, Mazé'Yum, susurra le tryker.

Le zoraï était suffisamment sensible à la flatterie pour apprécier. C’était vrai qu’il était un atout important pour la tribu, après tout. Et l’expédition ne prendrait pas si longtemps ; les frippos l’attendraient quelques jours. Il repensait à l’intérêt que les Maraudeurs avaient pour le Nexus. De ce côté-là, peut-être…

— Il y a une possibilité… J’aviserais suivant les circonstances. Je ne promets rien, mais si j’en ai l’occasion, je ferais ces prélèvements. Et j’aurais peut-être même une opportunité pour greffer un de ces Salinas.
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit mercredi 24 Avril 03:23:27 UTC
P_:

powered by ryzom-api