English French German Spanish Russian
[Nations & Neutres] Congrès Académique de Pyr - EVENTS - Forum Communauté RyzomAccueilInvité

EVENTS


uiWebPrevious12uiWebNext

#16 [en] 

Deles silam Serae Euphanyx Apotheps!

My sincere thanks for the invitation. I will with pleasure speak at the Congress in regard to the Dragon Quest.

As I sadly missed the opening of the Kitin Congress - are there any rules and local traditions, apart from the natural laws of good manners, which should be addressed in advance? I wasn't in the Desert for a long time - for reasons certainly known to you - and, as you also know, only fools rush in where the Karavan fears to tread. Thank you very much in advance.

Yours,

Salazar Caradini
Filira Matia
Royal Historian
Member of the Royal Academy of Yrkanis
First Seraph of the Order of the Argo Navis

---

#17 [fr] 

Lettre envoyée au sénateur impérial Ibiphan Dynix.
oren pyr celiakos

Nous avons eu la visite surprise de l'ancien secrétaire de Dexton Epus Xalaus lors du congrès des historiens à l'académie. L'historienne Euphanyx Apotheps l'a alors fait emmené par un garde car il avait été banni de l'empire lors de l'éclatement de l'affaire Atreus.

J'aimerai avoir de ses nouvelles. En effet personne ne veut me dire ce qui lui est arrivé et le congrès a été clôt de manière prématurée juste après qu'Epus fut emmené de force malgré notre opposition. Celui-ci était sur le point de révéler certaines choses et vous savez comme talen est important pour nous légionnaires.

Pouvez-vous me rassurer en faisant jouer vos relations et me dire au moins s'il ne lui est pas arrivé malheur? Epus ne voulait rien de mal, il ne faisait que suivre talen, à un congrès où la recherche de la vérité sur fyrak était le maitre mot.

En vous remerciant par avance, votre dévoué akenak Azazor.

sharük pyrèküd! sharükos pyrèküd!

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
biographie

#18 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

[Congrès des Historiens] Introduction par Euphanyx Apotheps

Euphanyx Apotheps
L'histoire est au cœur des travaux de l'Académie Impériale depuis sa fondation par le sharükos Abylus l'Erudit.

Pour ce congrès j'ai fait appel à d'éminents historiens des Nouvelles Terres pour intervenir à mes côtés. Chingi Te-Wuan, la Conservatrice de Jen-Laï, et Salazar Caradini, l’Historien Royal, nous font l’honneur de représenter leur nation respective.
J’ai choisi comme thématique de ce congrès la Quête du Dragon.

Comme vous le savez, le Grand Dragon est une créature mythique mentionnée dans une ancienne prophétie délivrée par la Karavan aux homins. Notre peuple a, de tous temps, tenté d'en percer le mystère.
Nous sommes réunis pour faire un état des lieux de cette quête qui a occupé des générations de Patriotes jusqu'à aujourd'hui.

Pour ce faire je vous demande de réserver un accueil chaleureux à Chingi Te-Wuan, la Conservatrice de Jen-Laï, qui va nous parler d'une secte tristement célèbre : le Culte du Grand Dragon.

Elle applaudit Chingi Te-Wuan.

Dernière édition par Chronicles of Atys (il y a 1 an).

#19 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

Intervention de Chingi Te-Wuan


Chingi Te-Wuan
Kamia’ata ! En tant que Conservatrice des Archives de Jen-Laï, j'ai été amenée à travailler sur un cube d'ambre portant sur l'histoire du Culte du Grand Dragon.

Son auteur ayant été assassiné par le Culte en 2553, je suis repartie des travaux de la précédente Conservatrice pour restaurer le cube d'ambre altéré. Cela a pris du temps mais il m'importait d'offrir à l'Académie Impériale cet ouvrage à l'occasion de ce Sommet.

Il remet un cube d’ambre à Euphanyx Apotheps.

Maintenant, venons-en aux faits. Que nous apprend ce cube d'ambre ?

Le Culte du Grand Dragon est une secte apparue dans le Désert des Anciennes Terres en 2435, suite au Feu de Coriolis. Il a failli disparaître une première fois à l'occasion du Premier Grand Essaim puisque les dirigeants du Culte ne l’ont pas fui et sont tous morts en priant Fyrak, le Dragon, de les épargner.

Les fyrakistes (adeptes de Fyrak) ayant pu rejoindre les Nouvelles Terres ont vécu à Pyr avant d’être bannis de l'Empire en 2504 par Dexton pour s'être opposés violemment aux conversions à l'Ordre de Ma-Duk. Ils ont alors été accueillis au Pays Malade.

Les fyrakistes réfugiés aux Pays Malade se sont divisés en 2506 lorsque Mabreka est devenu Grand Masque. Les plus fanatiques sont partis dans les Primes Racines. Ils auraient apparemment trouvé refuge dans une ville du nom de Leron, disparue depuis dans un incendie. C’est dans ces profondeurs que le Culte aurait été refondé par Aetis Mekops.

Dans les années 2530, des enlèvements et sacrifices rituels ont eu lieu sur toutes les Nouvelles Terres et ont été imputés au Culte du Grand Dragon. Un petit essaim s’est également abattu sur Pyr et certains y ont vu l'action du Culte.

Euphanyx Apotheps m'a appris qu'un livre appartenant au Culte a été découvert par l'Empire : le Livre du Dragon. L'auteur du cube que j'ai restauré laisse entendre que ce Livre du Dragon aurait été écrit par Aetis Mekops lui-même.

Plusieurs fois dans l'Histoire, on a cru à la disparition du Culte du Grand Dragon mais il a une fâcheuse tendance à renaître de ses cendres. Nous devons donc partir du principe que cette secte existe toujours.

Euphanyx Apotheps
akep Chingi Te-Wuan. J’aurais une question, pour ma part : que sont devenus les fyrakistes du Pays Malade ?

Chingi Te-Wuan
La communauté fyrakiste du Pays Malade a aujourd’hui pratiquement disparu. Certains ont dû finir par se convertir au Kamisme. On sait que d’autres, comme l’auteur de cet ouvrage, ont été victimes du Culte du Grand Dragon dans les années 2550.

En dix-sept ans d’exercice, je n’ai pas eu de collaborateur fyrakiste aux Archives de Jen-Laï, contrairement à mes prédécesseurs. Il y a fort à parier que les exactions passées du Culte sont responsables de la quasi-disparition des fyrakistes modérés…

Euphanyx Apotheps
Je vois. akep pour ces précisions.

Edité 2 fois | Dernière édition par Chronicles of Atys (il y a 1 an).

#20 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

Conte de Be'cauer Handan


Be'cauer Handan


L’enfant et le Dragon

Le peuple fyros a de tout temps été fasciné par le Grand Dragon, créature légendaire de pure destruction. Ceux qui savent en percevoir les manifestations et les combattre sont des êtres d'exception. L’histoire de l’un deux m’a été racontée lors de mon premier voyage vers le Désert Ardent. J’avais été aimablement accueilli par une petite tribu, et le soir, autour d’un feu, un vieux Fyros édenté a commencé à raconter un conte.
On nous a apporté de petits bouts de viande qui avaient du passer trop de temps sous le soleil du désert ; je n’osais pas y toucher et pour faire bonne figure, j’ai écouté avec toute mon attention en prenant des notes.

Lekos Daraan n'était qu'un enfant lorsqu'il a vu pour la première fois l'Incendiaire. Une vague de sécheresse s'était abattue sur le Désert Ardent. Un jour où ses jeux l'avaient entraîné hors de la surveillance de ses parents, Lekos perçut l'émanation d'une énergie puissante autour de lui. Il se trouvait alors à l'est de la Forêt Enflammée, dans un périmètre sécurisé par sa tribu. Alors qu'il cherchait ce qui pouvait bien provoquer cette sensation, les bothayas des alentours se mirent à rougeoyer d'étrange manière, délivrant progressivement l'Incendiaire de son entrave d'écorce.
Avant que l'enfant n'ait eu le temps de comprendre la menace et de se mettre à l’abri, les premières flammèches émergèrent d'un bothaya pour le prendre en chasse. Une voracité menaçante semblait animer le brasier naissant qui ne tarda pas à gagner en intensité tandis que l'odeur âcre émanant d'une fumerolle arrachait une quinte de toux au jeune fyros en déroute. Dans un souffle, le Dragon exhala une fumée sombre qui obscurcit la vision de l'enfant et acheva de le désorienter. Autour de lui, la combustion fulgurante des végétaux semblait mue par la volonté du Dragon dont les pas se mirent à résonner sur l’Écorce en de terrifiants craquements. Lekos sentit son cœur se serrer lorsqu'un zerx couvert de brûlures le renversa dans sa fuite éperdue. Sans parvenir à se relever, l'enfant se saisit d'une petite branche qu'il brandit vainement vers le sol, défiant courageusement le Grand Incendiaire. La sueur et la fumée qui piquait ses yeux l'aveuglaient et il crut un instant que le monstre du mythe était là, face à lui, s'apprêtant à le dévorer.
Des cris lui parvinrent soudain. Sa tribu luttait vaillamment contre les flammes. Une chaîne homine s’était formée depuis une citerne située à proximité. Des seaux d’eau s’abattaient en rythme tout autour du départ d’incendie, circonscrivant la menace dans un étau de sciure humide. Des mains puissantes se saisirent de Lekos et, avec un soupir de soulagement, son père le souleva pour le serrer contre lui. En ramenant son fils à leur campement, il lui révéla alors : « Ce que tu as vu, jamais tu ne dois l'oublier ! Souviens-toi que ta vigilance sera toujours ta meilleure arme car jamais Son feu ne faiblira. Un jour, à ton tour, tu seras chargé de veiller sur le sommeil du Dragon mais aujourd'hui tu viens d'apprendre ce que c'est que d'être un Veilleur. »

Levant les yeux de mon parchemin, j’ai croisé le regard malicieux du vieux Fyros. J’allais l’interroger lorsque nous avons été interrompus par deux enfants qui s’étaient assis devant moi pour profiter du conte. Le premier s’est écrié avec emphase : « Rooaar ! Je suis l’Incendiaire ! Je vais te dévorer ! » provoquant l’hilarité de son jeune camarade qui lui a répondu sur le même ton : « Même pas peur ! D’abord, j’ai des pouvoirs de Veilleur ! » Les deux enfants ont alors fait mine de se livrer un combat épique en mimant une joute avec force détails, tout en se poursuivant autour du feu de camp. Comme vous pouvez vous en douter, l’un d’eux n’a pas tardé à se brûler sur une petite branche qui dépassait malencontreusement du foyer. J’ai aussitôt sorti de mon sac un nécessaire de soins pour lui faire un bandage. Le garçon m’a adressé un sourire carnassier en me lançant en fyrk : « akep, atalmalos »*. Sans se départir de sa moue narquoise, mon ami conteur s’est levé en prenant soin d’étirer ses articulations avant de disperser son jeune public en s’écriant : « Allez zou ! Retournez vous amuser maintenant, mais n’oubliez pas : on ne joue pas avec le feu ! »

* Merci, tonton

Dernière édition par Chronicles of Atys (il y a 1 an).

#21 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

Discours de Salazar Caradini


Euphanyx Apotheps

Puisque tout est rentré dans l'ordre, j'appelle maintenant Salazar Caradini, Historien Royal, pour nous parler de la place du Dragon dans l'enseignement de la Karavan.

Elle applaudit Salazar Caradini.

Salazar Caradini
Deles silam estimés collègues! Tout d'abord, je voudrais remercier Euphanyx Apotheps et l'Académie de Pyr pour l'invitation à ce Congrès et la proposition qu'il m'ont faite d'y contribuer activement. C'est très apprécié.

Comme Serae Euphanyx Apotheps l’a dit en introduction à ce congrès, l’existence du Dragon a été annoncé aux homins par la Karavan. Il est aussi appelé Prince des Ténèbres car il avait privé l’hominité de la lumière jusqu’à ce que la Déesse la leur rende en enfermant le Dragon dans les entrailles d’Atys.

D’après la prophétie délivrée par la Karavan, un jour viendra où le Dragon sortira de son sommeil pour consumer Atys et où la Déesse sauvera à nouveau ses fidèles en les guidant en sécurité.

La raison pour laquelle la Karavan se méfie de la quête du dragon s’explique par la capacité de ce dernier à corrompre ceux qui la cherchent.
Cette corruption n'a pas pour seul visage le fanatisme aveugle du Culte du Grand Dragon, nec ! Le danger est qu'elle peut revêtir des atours bien plus subtils.

Un membre de la Karavan a ainsi été sournoisement corrompu par le Dragon. En 2481, un dénommé Elias Tryton faisait partie des agents de la Karavan qui luttaient contre le Grand Essaim, lequel faisait partie des machinations du Dragon. Afin de sauver l'hominité de l'éradication, Elias aurait alors accepté de passer un pacte avec le Dragon.

Le pouvoir que lui octroya le Dragon eut l'effet escompté mais ne tarda pas à corrompre Elias, qui commença à affaiblir sciemment les Puissances. Il s’érigea en faux prophète, mais véritable aux yeux des quelques homins qu’il rallia et éloigna de la lumière de la Déesse.

Si ses suivants homins n'ont probablement pas conscience de servir les desseins du Grand Incendiaire, il ne font pourtant rien d'autre en déstabilisant l'ordre établi et en affaiblissant les forces de Jena avant le jour du jugement.

L’Église de la Lumière et la Karavan luttent depuis toujours pour protéger l'hominité de la menace que constitue le Dragon et estiment que la Guilde d'Elias fait désormais partie intégrante de cette menace.

En effet, dans le cas improbable où Elias et ses suivants parviendraient à empêcher la fin de la prophétie de se réaliser, le souffle du Dragon nous anéantirait tous et c’en serait fini de l’hominité.

Edité 2 fois | Dernière édition par Chronicles of Atys (il y a 1 an).

#22 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

Intervention d'un homin casqué


Homin casqué

La quête du Dragon est l'expression du Pilier de la Vérité. Si ce pilier peut exiger de nous que nous dérogions aux dogmes des Puissances, au risque de nous attirer leur courroux, il n'en est pas moins essentiel à notre culture. Soyons fiers d'être fyros ! Ne nous satisfaisons pas des fausses explications que nous servent la Karavan ou les Kamis et poursuivons la quête, quels qu'en soient les sacrifices !
Le mystère de la chute de Leron doit être élucidé. Il est temps que les secrets du passé de l'Empire soient levés !

Sommé de dévoiler son identité, l’homin montre son visage et il s’agit d’Epus.
Epus est arrêté par un garde. En quittant la salle, il lance une dernière phrase :

Epus
Si c’est le prix à payer pour que l’Empire renoue avec la Vérité, je suis prêt à l’ultime sacrifice ! Et toi Euphanyx, serais-tu prête à faire de même ?

Dernière édition par Chroniques d'Atys (il y a 1 an).

#23 Multilingue 

Multilingue | English | [Français] | Deutsch

Annonce

oren pyr,

Je vous convie à mon discours de clôture du Sommet Académique de Pyr qui aura lieu le 3h - Quarta, Germinally 4, 2e CA 2597 (*). Cette cérémonie sera aussi l'occasion pour les Patriotes de désigner le Chancelier qui prendra la tête de l'Académie.

sharük pyrèkud !

Lykos

(*) [HRP] Le Lundi 26 Février 2018 20:00:00 UTC (il y a 1 an) [/HRP]

Dernière édition par Ghost of Atys (il y a 1 an).

#24 Multilingue 

Multilingue | English | [Français] | Deutsch

Introduction de Lykos

oren pyr à tous,

Je me réjouis du succès du Sommet organisé par notre Académie Impériale et de la participation d'éminents spécialistes venus d'horizons divers. Nos quatre nations partagent la même soif de connaissance et il est bon de constater la saine émulation qui naît de telles rencontres.

L'Académie Impériale s'est vue réformer par mes soins et il revient désormais aux Patriotes de désigner celui ou celle qui prendra la tête de cette institution. Pour ce faire, se présentent à vos suffrages, les maîtres des chambres de la Discipline et de la Vérité.

Je vous demande donc d'accueillir Messedos Syagrus et Euphanyx Apotheps.

Messedos Syagrus

oren pyr,

En m'appuyant sur mes années de pratique en tant que Maître de la Chambre de la Discipline, je compte mener l'Académie vers une ère d'innovation.

Notre institution doit fournir à notre peuple les moyens techniques de continuer à bâtir le sharùk de demain pour les générations à venir.

Euphanyx Apotheps

oren pyr,

Mon expérience en tant qu'Archiviste Impériale me qualifie pour mener l'Académie à la recherche des mystères que recèle le passé de notre peuple et plus généralement pour continuer d'accroître notre compréhension d'Atys et de ses lois naturelles.

Lykos

akep aux candidats pour leur présentation. À présent, que les Patriotes souhaitant participer à l'élection préparent leur bulletin de vote et se placent en ligne devant moi et qu'ils me présentent un document attestant de leur citoyenneté.

Lorsque vient votre tour, veuillez me remettre votre bulletin. Seuls les bulletins mentionnant l'un des deux candidats seront pris en compte.

Lykos dépouille les bulletins de vote.

J’ai l’honneur de vous annoncer que la nouvelle chancelière de l'Académie Impériale est : Euphanyx Apotheps !

Conclusion de Lykos

Venons-en maintenant à la première mission qui incombera au Chancelier / à la Chancelière, car elle est d'importance. Elle fait suite au fâcheux incident survenu lors du Congrès d’Histoire.

La participation d'Epus à un vaste complot à mon encontre ainsi que le fait qu'il ait enfreint les termes du jugement rendu par le sharùk ne doivent pas obscurcir notre jugement concernant le propos de sa récente allocution.

J'ai donc décidé de charger l'Académie de Pyr et son nouveau chancelier / sa nouvelle chancelière de faire la lumière sur les causes de la disparition de la ville de Leron et de découvrir les secrets que recèlent les ruines de cette cité.

La flamme de la Vérité éclairera ce pan encore méconnu de notre histoire collective, telle est ma volonté et celle de l’Empire !

sharùk pyrèkud !

Mais pour l'heure, le temps est venu de clore ce Sommet Académique comme il se doit ! J'appelle donc notre Maître Pyrotechnicien, Plerilus Mecus, afin qu'il exerce pour nous son art.

Dernière édition par Chroniques d'Atys (il y a 1 an).

uiWebPrevious12uiWebNext
 
Last visit mar. 20 août 2019 02:48:05 UTC UTC
P_:

powered by ryzom-api