ROLEPLAY


Canillia Altae Di Sylengi homine aux doigts agiles

[FR]
ça y est j'ai livré.

Cela m'a paru étrange de ne pas traiter moi même la cible.
Mais cette arrangement était pour le moins amusant.

Je lui ai donné rendez-vous dans les bains de vapeurs de Pyr...
Afin que nous ne soyons pas dérangées j'ai graissé la patte de l'employé.
J’imagine le regard égrillard qu'il a dus lui lancer quand l'ancienne patriote est arrivée et a demandé à accéder au hammam.

C'est dans ma tenue de naissance que je l'ai accueilli,
cela a semblé la rassurer de me découvrir sans défenses,
comme quoi...


Eeri devait crever de chaud, mais elle est restée habillée.
C'est vrai qu'ils ont l'habitude de la chaleur.

Même si l'ancienne Légionnaire n'a pus retenir ses quolibets sur le raffinement Matis de la boite de transport.
Elle est resté attentive à mes explications.
La procédure est si simple que le pire Ktheros doit réussir à la comprendre.
Il suffit de tremper la dague vivante dans le flacon de produit actif. Quand elle a finit de "boire" l'arme est prête.
Le flacon contient suffisamment de produit pour une dizaine d'utilisation.
Une simple éraflure suffisant il convient de la manier avec les gants fournis et une très grande prudence.

Pour les seringues : si on veut éviter des séquelles il ne faut pas trainer et injecter l'antidote directement dans une des artères de la gorge.

En dégainant, sans précaution, la dague de son fourreau la Guerrière c'est piquée la main sur l'aiguille qui protège l'arme.
J'ai aimé voir dans ses yeux, la surprise devenir de la panique.
J'aurai pus rester sur l'idée initiale de lui injecter le produit qu'elle convoitait.
Elle en aurai ainsi connu les effets dans sa chaire.

A la place, J'ai préféré qu'elle s'injecte une infime dose du produit n° 10 cela lui a marqué la main.
J'ai même pu observé la propagation immédiate du produit.
Mes expériences ont montré qu'à très petite dose : les effets sont comparable à un produit énergisant très efficace.

Elle en sera quitte pour de la fièvre ce soir et débordera d'énergie demain et les quelques jours qui suivront.

Je ne sais si elle a cru aux fables que je lui ai servi sur la marque des Yennés.
Mais découvrir la cicatrice dans ma main l'a rassuré.

Cette duperie était doublement nécessaire:

Elle démontre que vouloir se protéger de notre Art est vain.

Enfin, s'il était dans ses plans de m'incriminer dans un quelconque méfaits:

qui croira une nouvelle Maraudeuse porteuse de la marque infamante:

Show topic
Last visit Tue Aug 9 17:14:38 2022 UTC
P_:

powered by ryzom-api