EVENTS


[Fyros] The lost expedition (2021/04/25)

Où étaient ces homins ? L’inquiétude d’Haokan grandissait. Azazor avait évoqué à demi-mots les agissements d’une secte et semblait réticent à en parler plus ; le fyros ne faisant pas dans la finesse par ailleurs, cela effrayait d’autant plus le zoraï.

La veille, la recherche n’avait pas abouti à grand-chose. Ils s’étaient rendus à la tribu des Dresseurs d’Eau, où ils avaient retrouvé de nombreux homins ainsi que Pephoan Kridix, celui qui avait vu ses compagnons se faire enlever. Le jeune fyros n’avait pas réussi à en dire beaucoup plus ; après une discussion laborieuse, il pensait avoir vu partir les bandits vers le nord, et que l’homin « aux yeux rouges » était probablement un fyros. Pour le reste, rien d’utile.

Après une bonne concertation, il avait été décidé de rendre visite à plusieurs tribus.

D’abord, les Rénégats, parce qu’ils s’étaient retournés contre l’Empire et étaient dans la zone de Dyron. En ces temps troublés où des tribus rejoignaient les maraudeurs, peut-être que certains avaient voulu faire du zèle… Sinon, ils avaient peut-être vu passer les vrais kidnappeurs.

L’akenak avait une méthode bien à lui pour poser des questions : en premier, éliminer tous les gardes en hurlant « CAL I SELAK! », puis crier très fort sur le chef de tribu pour avoir des réponses. C’était sa définition de « venir en paix ». Mieux valait ignorer ce qu’il pouvait faire quand il était en guerre. Haokan n’avait rien contre les Rénégats et cela l’avait un peu dérangé, mais il n’avait rien dit et même soutenu Azazor car il envisageait une tactique similaire sur les Illuminés et les Esclavagistes. Les Rangers étaient par contre outrés, Lylanea en premier ; mais ils n’avaient pas vraiment eu le choix, ne pouvant aider la tribu ou les enquêteurs sans renier leur engagement en faveur de la neutralité.

Les Rénégats n’étaient finalement pour rien dans ces enlèvements et ne savaient rien, et après quelques échanges animés, la troupe d’homins avait quitté leur camp pour se rendre dans le Couloir Brûlé.

Là, il y avait la tribu des Écorchés, et certains pensaient qu’elle était devenue maraudeuse. Haokan avait fait un effort de diplomatie et proposé à Lylanea d’y aller seule en premier pour poser les questions, mais hélas cette tribu n’aimait personne, pas même les rangers, donc ils avaient à nouveau appliqué la méthode fyros. Ils avaient dû s’y reprendre à deux fois pour entrer dans le camp, mais avaient finalement réussi à se débarrasser des magiciens garde-maitres et à mettre le bazar dans le campement, fouillant pour trouver trace des foreurs disparus et secouant Staero Tririni pour avoir des réponses. Mais ici aussi, rien. Les enquêteurs s’étaient sauvés avant que la Karavan ne ramène les gardes-maitres, une fois certains d’avoir suivi une fausse piste. En plus, la tribu n’était même pas passée maraudeuse…

Après cela, direction le Pays Malade. Haokan était persuadé que les Illuminés étaient les bons coupables : ils avaient déjà enlevé des homins par le passé pour les convertir à leur culte odieux, leur région donnait sur l’un des vortex des Sources Interdites, ils n’avaient aucune morale et ils manipulaient la goo. Ce dernier point pouvait justifier la force inattendue des Cooky’s Cranks et le comportement étrange des vorax dans les Primes : entre ceux qui passaient les vortex et ceux qui avaient surpris Pephoan et ses acolytes…

Désireux de ne pas trop outrer les homins qui continuaient à les accompagner, Haokan avait accepté de rester en retrait pendant qu’Husyrech, le conteur-huissier, allait négocier. Le zoraï n’avait aucune confiance en lui, le jugeant menteur, escroc et indigne de confiance, mais si ça pouvait permettre d’obtenir des informations… Husyrech avait alors commencé à discuter, puis s’était soudain déshabillé pour enfiler une armure d’un violet douteux, échangeant sourires et cadeaux avec Gicha Cirinia. Haokan avait vu rouge et s’était approché assez pour déclencher l’attaque des gardes ; à partir de là, il restait à appliquer l’habituelle méthode fyros. Mais cette fois, c’était le zoraï qui criait sur la cheffe. Les réponses de cette dernière lui donnaient envie de la balancer dans la goo, ce qui aurait été lui faire trop d’honneur. Malheureusement, ici aussi, shooki blanc : pas de trace des foreurs perdus.

Il restait les Esclavagistes, coupables idéaux, mais douteux : trop de choses ne collaient pas. Le groupe des enquêteurs s’était réduit au fil de la soirée, à mesure que certains fatiguaient, et ils étaient une petite dizaine en arrivant enfin au camp dans les Lacs. Cette fois, c’était Eolinius qui avait donné l’assaut, et les autres avaient suivi sans se faire prier. Se débarrasser des gardes n’avait pas été trop dur, mais l’ironie désagréable de Plerus Pelorus tapait sur les nerfs d’Haokan, d’autant qu’ils avaient trouvé des trykers esclaves dans les enclos. Le zoraï aurait bien voulu trouver un moyen d’éradiquer cette tribu de l’Écorce… à défaut il tapait avec application sur chaque esclavagiste qui tentait de faire le malin, laissant Azazor mener une diplomatie plus matis que fyros : Plerus demandait un peu de finesse. Sans surprise, pas de Dresseurs d’eau ici non plus. Les enquêteurs avaient libéré les esclaves présents et volé le « carnet de commandes » du chef (malheureusement codé), dévastant le camp et mettant une raclée aux gardes une dernière fois avant d’aller au Camp Fédéral proche.

Le bilan était triste. Nul n’avait vu les homins enlevés, et où chercher à présent ? Il restait deux pistes : la secte d’Aetis Mekops qu’Azazor évoquait à mot couvert, et les maraudeurs. Mais aller retourner le camp de la Source Cachée demandait un peu plus de guerriers qu’ils ne pouvaient facilement en rassembler… Cela demanderait une autre opération.

Logs

HRP
Voici les logs, pour ceux qui aiment lire le détail et pour les chercheurs d'histoires ; il y a eu des moments magiques et ce n'est pas évident de les rendre dans un compte-rendu ; je ne sais pas si les logs sont mieux. Merci à Husyrech qui m'a prêté sa version afin de combler mes trous ! Quelle idée d'aller courir après les gardes aussi...

J'ai corrigé quelques coquilles et fautes, enlevé les passages HRP et privilégié la version traduite (ce qui comprends certaines bizarreries de Deepl). Cela peut avoir transformé un peu certaines choses, j'en serais seul responsable...

Dans l'ensemble, DeepL a fait des choses bizarres, j'ai corrigé plusieurs phrases ici. J'espère que pour ceux qui ne parlaient pas français, ça a été possible de suivre... Cela a fait que quelques réflexions pertinentes ont été ignorées : c'était bien dans la langue originale, mais absurde une fois traduit et dans le flot de paroles et d'actions, on ne pense pas forcément à regarder la version originale et à la re-traduire. En particulier, "Tryker" a été remplacé par "Tryer", ce qui a donné dans la traduction "essayeur" (et ça ne voulait rien dire). Je n'ai compris qu'aujourd'hui ce qu'Excalibur voulait dire chez les Écorchés, en reprenant la phrase originelle...
Le plus étrange est que si je passe les mêmes phrases dans le traducteur web, j'ai une meilleure traduction que ce que nous avons eu en jeu.

Nous sommes nombreux à nous être vraiment bien amusé. Encore merci à Margote et Pavor de nous avoir suivi et de leur interprétation des divers chefs de tribus. Cela a aussi permis à certains de s'essayer au RP et j'étais vraiment content de les voir interpréter leur personnage, cela promet plus d'histoires au fil du temps ;)

Le log étant volumineux, j'ai découpé ça en chapitres, refermés grâce aux balises "spoil", et ajouté quelques commentaires sur les actions entourant nos échanges.















Show topic
Last visit Mon Jul 26 05:31:44 2021 UTC
P_:

powered by ryzom-api