English French German Spanish Russian
Contes et Légendes d'Atysoël - Lore & Chroniques - Forum Communauté RyzomAccueilInvité

Lore & Chroniques


Contes et Légendes d'Atysoël

Conte dit par Anyume - Veillée des contes d'Atysoël de l'année 2576 de Jena (22/12/2013)

Le gentil Gibbaï

C’est l’histoire d’un gentil gibbaï.

Oui, la plupart des gibbaïs sont malpolis, mal lavés et un peu brutaux, mais quand ils courent vers vous les bras grands ouverts, c’est en fait pour vous faire des câlins.
Mais nous, homins, n’aimons pas trop les câlins gibbaïs.

Ce gibbaï-là était encore plus affectueux que les autres.
Il rêvait de se faire câliner, caresser, gratouiller et épouiller.
Aussi quand il voyait des homins en train de forer tranquillement, ou de pique-niquer dans la jungle, allait-il toujours les saluer, dans l’espoir qu’ils l’invitent à partager leurs activités.
Mais en le voyant, les homins s’enfuyaient, quand ils ne lui lançaient pas des armes pointues.

Le gibbaï était très triste.

Il tenta un moment de se teindre en roux, car les homins vont parfois voir les gibbaïs roux, mais hélas, ils ne leur font pas plus de câlin.
Et puis le roux tient mal sur le noir du pelage gibbaï.

Un soir d’Atysoël, il entendit rire et chanter.
Il s’approcha, et vit nombre d’homins rassemblés, assis pour écouter l’histoire d’une fyrette.
Sans faire un bruit, il s’approcha pour entendre mieux.

Nul ne vit qu’il était là.
Seul au milieu du monde, seul et triste, mais essayant de croire, un instant, qu’il était vraiment avec eux.

Il partit avant que les homins ne le remarquent. Il n’aurait pas voulu que ce moment de paix se termine avec les armes sorties.

Je dédie ce conte à tous les gibbaïs, qui malgré leurs manières brutales et le fait qu’ils sont complètement indésirables en société, prennent parfois plaisir au rêve et à la douceur, sans jamais pouvoir le partager avec d’autres.
Montrer le sujet
Last visit jeu. 18 juil. 2019 19:53:36 UTC UTC
P_:

powered by ryzom-api