ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Folie : http://app.ryzom.com/app_forum/?page=topic/view/9557/4# 4

Souffrance: http://app.ryzom.com/app_forum/?page=topic/view/9635/1#1

La lame s’enfonça dans le biceps de l'homin. Il parlait à voix basse en fixant la pointe de sa dague.

« J...u...l...y .»

Les lettres de sang fraîchement écrites luisaient à la lueur des quelques torches. Méticuleux, le Zorai retira soigneusement la lame ensanglantée pour la planter doucement dans son avant bras. Réitérant l'opération, il découpait sa peau en murmurant, inscrivant de nouvelles lettres dans sa chair.

« R...o...r...y. »

Du sang coula de son bras, gouttant sur le le sol crasseux de l'abri. Le Zorai baissa la tête et ferma les yeux. Son visage se crispa et le timbre de sa voix changea :

« Que fais-tu Kiriga ? Crois-tu pouvoir les faire revenir en te faisant saigner ? Je t'ai dit de les oublier, c'est ce qu'il te reste de mieux à faire. Ils t'ont déjà assez fait souffrir comme ça, arrête de te torturer ... »

Un tic nerveux parcouru le masque du Zorai qui reprit la parole avec son timbre habituel :

« Tu sais ? Il parait qu'ils ont perdu la mémoire … Je ne les crois pas, ils mentent. Ils n'ont pas pu oublier … c'est impossible ... »

Kiriga se mit à rire doucement, un air de folie dans la voix:

« Et ce n'est que maintenant que tu t'en rends compte ? Oui, ils te mentent ! Ils te mentent depuis toujours ! »

Le Zorai retira la pointe de sa dague et l’enfonça minutieusement un peu plus bas. Son visage se crispa à nouveau.

« Je n'ai pas réussi à les faire rester. J'ai échoué, j'étais seul. Sans Damakian je ne pouvais rien faire … Damakian ... »

La lame aiguisée découpait l'épiderme, gravant le nouveau nom dans la chair brûlante. Mais brusquement, la main du Zorai dérapa. Une entaille s'ouvrit jusqu'au poignet. Il lâcha son arme et laissa échapper un cri de douleur. Le bras ensanglanté goutta abondamment sur le sol, formant une petite flaque .

Kiriga tomba à genoux et s'attrapa le visage. Les larmes qui coulaient sur son masque ne tardèrent pas à rejoindre la flaque de sang.

« July, Rory, Acour, Clemi … Ils m'ont trahi. Je les hais tous ! JE LES HAIS ! »

Toujours à genoux, Kiriga brisa le plancher violemment avec ses deux poings. Il posa son front dans la flaque de sang, toujours en pleurs.

« Damakian, Roekin, Minisu, Docman, Kalbatcha, Sh...Shaori … Ils m'ont abandonné. Je les hais aussi … j...je les hais ... »

Comme la première fois, un tic nerveux parcouru le masque du Zorai. Le timbre de sa voix changea à nouveau.

« Oui … Hais les pour tout ce qu'ils t'ont fait subir … Fais leur payer, venge toi ! »

Kiriga se redressa en regardant ses mains tremblantes couvertes de sang.

« Me... me venger ? »

Edited 5 times | Last edited by Belenor (9 years ago)

---

Bélénor Nebius, compagnon de vie de Pü Fu-Tao et auteur des Chroniques de la Première Croisade. Grâce à lui, le Culte Noir de Ma-Duk ne fut jamais oublié, et les Rôdeurs d'Atys purent reprendre le flambeau depuis les Nouvelles Terres.

#2 [fr] 

Elle avait longtemps parcouru l’Ecorce en quête de son frère disparu, guidée par Ma-Duk. Jamais elle n’avait perdu espoir, elle sentait que le grand géniteur guidait ses pas. Elle finit par trouver un abri, d’où émanaient des râles, des cris… c’est alors avec effroi qu’elle le découvrit.

Ce n’était plus qu’un amas, se confondant avec le sol de sa retraite, sa sève nourrissant l’écorce. Il ne cessait de marmonner des mots sans cohérence. Entendre de sa bouche le nom de ses frères la parcourut de frissons. Comment osait-il prononcer leurs noms en ce lieu de dépravation. Elle distinguait non loin de lui, des traces de goo, ce poison tant recherché par les faibles.
Elle le regarda avec dédain, le regard empli de pitié. Comment avait-il pu tomber si bas, comment avait-il pu quitter la voix de l’illumination. Toute sa force guerrière l’avait quitté. Il n’était qu’un homin sans foi, un homin sans esprit.

Elle était heureuse qu’il ne porte plus le blason des Rôdeurs, au moins n’avait-il pas souillé ce nom.

Elle pensait que l’achever serait pour lui une délivrance, mais sortir son arme pour un fou, perdu à jamais pour Ma Duk, n’était pas digne d’un guerrier noir. Il ne méritait plus que l’on s’attarde pour lui. Se refusant à combattre sans gloire, elle tourna le dos à l’homin. Pour elle, le Porteur de Gloire avait disparu depuis longtemps.

En pensant à ce dernier, lorsqu’il arborait encore les couleurs de ses frères, son cœur se serra. On pu distinguer une lueur au coin de ses yeux, rapidement chassée par un mouvement de tête.

Ma-Duk les avait mis à l’épreuve et certains n’avaient pas réussi.

Elle fit brusquement demi-tour, en sortant sa dague de son fourreau. Le regard noir, elle posa un genou à terre, à quelques centimètres seulement de l’homin, et enfonça avec force la dague dans le sol en hurlant avec hargne « Ten Ma-Duk », espérant le sortir de sa torpeur.

Se relevant avec rage, elle sortit de son sac un pacte de téléportation. Un halo de runes l’entoura alors, illuminant brièvement la sombre demeure. La dague captant cette brève lueur, révéla une inscription qui se refléta sur le masque de l’homin.

Oui, Ma-Duk les avait mis à l’épreuve, et nombreux étaient ceux qui avait échoué. Mais le porteur de gloire était plus fort, elle l’espérait ; elle le sentait dans toute sa sève.

---

______________________________________________________________
Elliana, Lueur du Crépuscule des Rôdeurs d'Atys
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Sat Oct 24 02:51:49 2020 UTC
P_:

powered by ryzom-api