English French German Spanish Russian
Les Disciples De Somaé - GUILD REGISTRY - Ryzom Community ForumHomeGuest

GUILD REGISTRY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Nous sommes arrivés au cours des temps anciens, que les jeunes Homins et Homines d'Atys n'ont pas connus, et d'autres n'ont plus souvenir. Souvenir qui devrait pourtant être pérenne de père en fils.

La Karavan par un stratagème et guidée par sa foi, entreprit par des navettes incessantes de souiller nos terres, pour en extraire les richesses qui foisonnaient en ces temps.
La plupart des Homins et Homines furent aveuglés par les oratoires des prêtres de La Karavan. Ces prêtes qui nous prédisaient un avenir radieux pour notre peuple, grâce à leur technique très avancées; une vie heureuse et paisible, une protection contre toute attaque, et contre toutes maladies.
Mais ces belles paroles n’étaient en fait que la partie visible qui cachaient leur réelles intentions. Ces bonnes paroles aveuglaient la plupart des Homins et Homines de notre belle terre d'Atys.
Plus les Oracles clamaient les bienfaits de leur Déesse, plus La Karavan détruisait et pillait notre belle vieille terre, qui avait vu se perpétuer depuis des temps anciens, une harmonie entre tous les peuples d'Atys.
Cette harmonie qui fit que notre bonne vieille écorce d'Atys en retour, nous nourrissait, nous éblouissait de sa luxuriante végétation. Ses lacs étaient tellement limpides, que certains par des nuits de pleine lune, on rapporté avoir vu, au fond du Lac De La Liberté, notre belle vieille écorce respirer, tel un cœur d'un jeune Homin insouciant de l'avenir sombre qui s'approchait à grand pas vers lui.
Les trépans étaient à perte de vue, nos forêts détruites, laissant place à ces tours métalliques. Des tours Métalliques que Les Karavaniers semblaient vénérer presque autant que leur Déesse. Par les forages incessants et de plus en plus fréquents, notre vieille écorce souffrait de plus en plus. Cette racine qui avait jusque là résisté à toutes attaques, laissait apparaître des signes de faiblesses très inquiétants.

Beaucoup se souviennent des mariages dans Les Landes Majestueuses. C’était des fêtes à n'en plus finir. La végétation était d'une rare beauté. Les amoureux de la nature y venaient très souvent pour s’émerveiller et s’enivrer des essences qui embaumaient tout ce jardin féerique.
Mais un jour ce paradis fut découvert par La Karavan. Cet endroit était pour eux une mine d'or en minéraux et plantes médicinales. La Karavan y installa plus que de raison leurs tours métalliques. De jour comme de nuit notre paradis sombrait dans l'horreur. De jours en jours notre Éden perdait de son charme. Les plantes moururent peu à peu, ou furent détruites par les allées et venues des pilleurs de La Karavan. Les Landes Majestueuses, au fur à mesure que son sol était pillé sans vergogne par nos envahisseurs, s’assombrissaient à vu d’œil. Notre bonne vieille écorce avait beau produire de La Sève De Somaé, mais les failles et les destructions étaient plus ravageuses que les soins apportés à notre Paradis. Nos sages par des incantations ancestrales et des décoctions de plantes, firent de même. Ils produisirent mais à très faible dose cette Sève de Somaé bienfaitrice. Mais ce fut peine perdue. La destruction fut inévitable.

D’après les livres des anciens, le dernier jour des Landes Majestueuses, produisit un cataclysme sur toute la terre des Lacs. Au moment même ou la dernière ressource fut extraite, la Lande s'assombrit à une vitesse vertigineuse. Nous étions dans une nuit noire, malgré que nous étions en début de matinée. Des gaz toxiques firent leur apparitions, comme pour détruire ce qui ne le serait pas encore. Les gaz firent beaucoup de mort chez Les Karavaniers encore sur place. Ces gaz firent aussi beaucoup de dégâts sur les esclaves qui récoltaient les essences pour Les Karavaniers. Une fois toute vie détruite dans les Landes Majestueuses par les gaz, il y eu un grand silence. Pas un souffle de vent, pas un pleur, pas même un souffle de respiration ne vint troubler ce silence. Cela ne présageait rien de bon. Nous étions tous inquiets.
C'est alors qui nous sentîmes sous nos pieds notre écorce bouger. S'en suivit une énorme faille, et un énorme raz de marée, qui pour un temps détruisit toute construction de notre envahisseur La Karavan. Nous vénérions notre écorce pour les bienfaits qu'elle nous procurait depuis des temps anciens. Mais par ce raz de marée, elle nous montra enfin notre chemin à suivre. Il fallait combattre, repousser les envahisseurs de notre terre nourricière. Nous avions pris conscience que seule, notre écorce ne pourrait venir à bout De La Karavan.

Petit à petit le nombre des contestataires se faisait légion dans les différentes contrées. Nous étions qualifiés de Rebelles par les Karavaniers. Les Chefs De Clans, lors des nuit de pleine lune, se réunissaient dans les grottes sur les monts abruptes de contrées lacustres. Nous avions d'ailleurs baptisé le lac crée par le raz de marée, le Lac De La Liberté. Lors de nos réunions entre clans, le Lac De La Liberté nous donnait la possibilité d'avoir une vue sur l'horizon, que même l’œil de l'Homin ne pouvait en déterminer la fin.
Cela nous donnait un avantage certains. Une attaque Karavaniere ne pouvait rester indécelable très longtemps. En cas d'alerte, nous empruntions des sous-terrains creusés dans la roche. Ces sous-terrains nous menaient directement aux anciennes Landes Majestueuses. La nuit y était permanente depuis le cataclysme, et nous y enterrions nos morts. Nous avions alors surnommé à contre cœur notre ancien Eden "Les Landes Obscures".
Il arrivait parfois que La Karavan nous pourchassait dans les Landes Obscures. Mais seuls les Vieux Sages pouvaient alors nous guider dans cette nuit noire. Ils nous conduisaient dans des sous-terrains connus uniquement d'eux. Les entrées leurs étaient transmises lors de leur intronisation dans Le Cercle Des Sages. Lors des excommunions, les sages étaient déchus de leur droit, et ils étaient exécutés. Il ne fallait en aucun cas, que ces entrées soient divulguées à nos ennemis de la Karavan. Ces entrées, même de nos jours, ne sont sur aucune carte. Nous les appelions les sous-terrains de Somaé.

Malgré les interdictions des Sages, certains intrépides firent une découverte lors d'une inspection dans les fin fonds de nos labyrinthes de survie. Ils découvrirent les précieux trésors des Anciens: La Sève de Somaé. Les bienfaits de cette sève étaient connue de tous, mais son endroit était sauvagement gardé. Aucun livre des Anciens n'en faisaient référence. Certains Érudits affirment, qu'à certaines saisons, la Sève De Somaé, tel un geyser, surgit dans les Racines Primaires. Les retombées de cette sève, d’après toujours ces Érudits, donneraient la fertilité à la terre qui la reçoit. Des Matières Divines ferait leurs apparitions et prolifèreraient un court instant. "Le Point Du Milieu" serait t-il le lien manquant entre nos labyrinthes et les Racines Primaires? Seuls Les Grands Sages gardent secrètement la réponse. Cette substance verte visqueuse serait-elle à l'origine de la vie sur notre écorce? Elle aurait le pouvoir de redonner la vie, mais malheureusement notre bonne vieille écorce n'a pu en produire en quantité suffisante pour préserver notre Lande.

Étant chassés sans relâche par Les Karavaniers, nous nous sommes résignés à vivre reclus dans nos couloirs sous-terrains. Les Grands Sages nous ont donne la foi et l'espoir de repousser notre envahisseur. Nous avons pendant des années durant foré les Matières Divines. Chaque jour était un jour de plus de labeur. Les mages fabriquaient des objets appelés amplificateurs, expérimentaient de nouveaux sorts. Les forgerons sous les flammes attisées par d’énormes soufflets, ont façonné les armes et les armures de nos fiers Homins guerriers. Les Disciples De Somaé étaient enfin nés. Nous étions prêts à lutter, former et armer les Homins et Homines restés à la surface. Les Homins et Homines dont la mort était la seule délivrance à l'esclavagisme dont ils étaient la proie.
Les livres des anciens ont relaté les faits des nombreuses batailles sanglantes qui s'en sont suivies. La Karavan n'a pas été exterminée, mais à été contenue dans la forêt de Yeble, foret luxuriante et difficile d'accès. Les derniers bastions à tomber étaient ceux du désert d'Amherstia. La Karavan avait installé son plus gros avant-poste dans cette étendu chaotique. Les matières précieuses de la sciure en faisaient une contrée très productive pour les Trépans. Les pertes ont été nombreuses des deux côtés. Nos Sages priaient sans relâche pour notre victoire, et la libération d’Atys. Au bout d'une saison de rudes combats, l'ultime bastion tomba. Nous avions réussi à repousser Les Karavaniers. Nous savions que la menace n'était pas éradiquée, que des conflits seraient à craindre à l’avenir. La Karavan ne s'avouerait jamais vaincue.

Les Disciples de Somaé, après avoir combattu aux cotés des Homins et Homines d'Atys, et voyant les nations se former, se structurer, aperçurent des religions pacifiques faire peu de temps après leur apparition.
La Liberté enfin depuis de longues années, reprenait ses justes droits sur l'esclavage.
Fier de notre aide aux Homins d'Atys, il était temps pour Les Disciples de Somaé de quitter les devants de notre bonne vieille écorce. Nous avons donc entamé une longue marche dans le désert. Nous avons traversé la Faille de Coriolis, revivant tout juste avant le passage du feu ravageur. Nous n'avons rencontré aucune résistance de La Karavan. Après plusieurs dizaines de lunes de marche, nous sommes enfin arrivé à notre lieu de retraite.
Nous avons vécu en Hermite à l'Oasis Secret Des Sages. Nos Grands Sages ont obstrué l'entrée, pour éviter toute intrusion de toute part et pour préserver notre existence. Une tribu dédiée à notre cause a gardé et défendu cette entrée parfois avec rage.
Notre retraite, aux dires des plus anciens aura durée plus de 300 yars.

Nous pensions Atys enfin libre, mais à la vue des récents événements, relatés par nos éclaireurs, de grandes menaces sont à craindre dans un avenir proche.
La Karavan, d'après nos éclaireurs, reprend ses activités destructrices, et veut ronge à nouveau notre belle Écorce. Mais le pire reste à venir. Nos disciples ont parcouru Atys et nous ont rapporté des nouvelles inquiétantes. Des nouvelles avec lesquelles vous vivez déjà, et auxquelles vous vous préparez avec acharnement.
Nos Grands Sages ont donc décidés qu'il fallait intervenir au plus vite contre la menace Kitins, et la menace Maraudeurs. Il est tant pour nous de revenir dans le désert des Nouvelles Terres, et de s'unir avec les autres peuples d'Atys.

Nous avons entreprit notre retour il y a déjà presque 3 lunes de notre calendrier. Nous abandonnions donc l'Oasis Secret des Sages dans l'espoir d’être bien accueilli dans le désert. Lors de notre retour nous avons croisé peu d'Homins sur notre route, la civilisation que nous avons connu jadis serait elle en déclin?
D’après les réponses qui nous ont été données, le peuple que nous avons défendu il y a presque 300 yars et pour lequel nous revenons est le peuple Kami.
Nous suivrons donc la voix de la sagesse. Nos Grands Sages ont su nous guider jusque là. En suivant la voix de la sagesse, nous serons rester impartiaux et équitables dans toutes nos décisions.


[HRP] Il va de soi qu'une ancienne guilde est morte. Les Disciples De Somaé, étant pour la plupart des anciens joueurs, il est bien difficile de faire comme des novices pour notre retour. Pour situer l'histoire des Disciple de Somaé, nous avons inventé un avant Atys. Une première invasion de la karavan, une invasion donc avant celle décrite par le jeu. Car il est possible que certains ont du mal à situer notre rôle play dans le temps. [/HRP].

Last edited by Imotep (8 years ago)

---

Imotep.
Chef De Clan " Les Prophètes De La Lumière "

#2 [fr] 

[HRP]
Le texte est sympa à lire mais semble prendre un peu trop de libertés avec la lore officielle... Ca va être difficile de prendre au sérieux un RP qui réinvente tout le passé d'Atys, à moins que ce récit ne soit considéré comme une simple légende et non votre véritable histoire...

Vous semblez situer vos origines dans la région d'Aeden Aqueous (lac de la liberté, landes obscures) il y a 300 ans alors que cette région a été découverte en 2483 (il y a environ 70 ans). Quant à l'origine du nom elle est la suivante :
Lac de la Liberté (Encyclopédie)
Les Trykers découvrirent ces lieux après deux années de réclusion dans les souterrains des Primes Racines. Des sage trykers choisirent ce nom non seulement pour refléter le sentiment général d'une nouvelle libération mais également pour "rappeler à jamais à tous ceux qui oseraient nourrir des pensées violant les valeurs fondamentales des Trykers sur la liberté pour tous et tous pour la liberté". les Trykers superstitieux pensent à ce jour que la simple évocation de ce nom dans la bouche d'un agresseur potentiel éloignerait toute idée de répression.
Votre interprétation de la formation des Landes Obscures s'éloigne aussi de ce qui est communément admis (théorie des strates), quoi qu'à ce sujet il peut encore y avoir débat...

Bref c'est une belle initiative de donner une profondeur historique à votre RP, mais je crois qu'il aurait fallu d'abord proposer une première version à un animateur qui aurait pu recadrer tout ça afin que votre texte puisse être validé officiellement. Ca pourrait vous éviter de vous trouver en contradiction avec la lore connue ainsi que celle qui reste à découvrir.

Désolé pour le gros HRP
[/HRP]

---

Kaléan McFerty
Pirate of the Lakes

#3 [fr] 

Ai je ourdie un compliment à peine voilé ?

En tout cas bravo aux disciples de somaé et longue vie !

---

#4 [fr] 

Loin de nous l'idée de réinterpréter la lore actuelle ou de donner une origine différente aux noms des lieux actuels. Pour être précis, les lieux précités ne sont en réalité pas les lieux actuels, puisqu'ils n'étaient pas découverts à l'époque.

Nous avons considéré que ces noms pouvaient aussi être des sortes de noms de lieux communs qui étaient donnés à tous les ages de la civilisation (un peu comme les noms de rues, la rue Jean Jaurès à Paris ne sera pas la même que celle à Toulouse, pourtant elles portent le même nom).

Il faut plutôt considérer le background de notre guilde comme des origines parallèles à l'hominité actuelle, sans poser de contradiction. Même si la lore narre l'histoire des homins, il y a d'innombrables histoires qui ne peuvent être narré ou bien retenues historiquement, les cubes d'ambres se perdant avec le temps.

Et nous n'avons pas pensé à contacté un animateur non plus, peut être le feront nous si nous voulons approfondir notre background, mais rien n’empêche à un animateur de nous contacter si l'histoire l’intéresse.

Edited 2 times | Last edited by Harapeko (8 years ago)

---



http://www.disciples-somae.fr
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Fri Apr 19 22:43:16 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api