ROLEPLAY


uiWebPrevious12uiWebNext

#17 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]

Depuis ce premier "rendez-vous" les jours se sont enchainés et elle n'a jamais été en retard.
Le Grand Matis l'a testé durement. Mais comme il continue à la recevoir tous les Matins à 08h00 précise Canillia en arrive à penser qu'elle ne l'a toujours pas déçu.
Elle ne compte plus les taloches venant souligner le moindre de ses écarts de langage. La main de l'homin est plus lourde que l'éventail de Serae Baeline. Ainsi, un jour ou la "taloche" l'envoya au sol:

"NEC Canillia-Wivan! Ne Nec peut entendre d'autres mots dans cette demeure que Notre Filira Mateis! Si Lye nec comprenez cela..."

Le Grand Matis surprend le fugitif regard tueur de l'homine. Il Sourit:
"Lye voudriez éteindre ma graine de vie en ce moment, n'est-ce pas?"

Canilla d'une voix sourde:
"Nec Ser-Kin et si c'était le cas Ne Lye l'avouerais certainement Nec!"

Le Matis retient un sourire satisfait:
"Laye Maie.
Toute fois, admettons que cela rentre dans vos projets: comment Lye y prendriez Lye?"


Sans hésiter Canilla montre un petit flacon oublié sur une tablette:
"cette médecine, que vous prenez régulièrement et qui semble Lye être nécessaire.
Il suffirait de la remplacer ou de lui ajouter un additif "amusant" ".


"Ne le saurais!"

"Lye pensez aux marqueurs comme le grain de poussière posé sur le bouchon?"

Le Matis sourit satisfait:
"l'avez-lye fait?"

"Nec Ser-Kin"

"Pourquoi?"

"pourquoi le ferais-je alors que N'ai encore tant à apprendre de Lye Ser-Kin?"

#18 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Canillia se presse elle a encore tellement de choses à préparer avant son départ.
Le plus dure est fait, elle a réussi à faire avaler au vieux Veka son absence.
En contrepartie elle devra ramener des spécimens des plantes étudiés.

Son toub est en forme bien nourris. Elle a des vivres pour combler les jours sans et de bon amplis.
Sa selle est revenue de chez le bourrelier, elle est comme neuve.

Elle partira demain et fera une étape chez les gardes frontières.

Canillia se demande ce qu'elle trouvera au bout du chemin?

Sa conversation avec Ser Nilstilar a renforcé sa conviction.
C'était nécessaire pour assurer ses arrières.
Maintenant Nils sait quoi faire maintenant en cas d'absence inexpliquée.

#19 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]

Canillia est partie tôt d'Yrkanis ce matin.

Le voyage pour arriver au camps des Gardes frontières fut simple et sans histoires.
A peine Arrivée, elle se présente devant le commandant du Camps.
Le vieux soldat "rugueux" qui l'avait autorisé à rejoindre l'Ordre Alkiën la salut avec respect et considération.
il l'autorise à séjourner dans le camps l'invitant à sa table le soir.
Elle se voit attribuer la chambre réservée aux personnages importants.
En traversant le camps elle croise le vieux sous officier qui la salut avec amitié.
Plus loin, elle aperçoit son belle officier en train de nettoyer un fusil.
Il la salut d'un geste discret lui envoyant un sourire séducteur.

Edited 2 times | Last edited by Canillia (4 days ago)

#20 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
la soirée fut amicale et plaisante.
il y eut de la boisson et une nourriture simple mais abondante.
Canillia fit honneur à son hôte et aux convives.
Contant quelques anecdotes pour faire sourire ou instruire.
Elle a ri aux plaisanteries, buvant avec une discrète parcimonie les verres que le belle officier lui servait.

Elle garda, cette fois ci, la tête claire.


Aussi, devant la porte de ses quartiers, elle se laissa embrasser par le fougueux matis, puis le remercia en souriant:

"Demain Ne dois partir tôt, E puis il serait Nec convenable que N'abuse de l'hospitalité du commandant"


Ce nuit là, l'homine s'endormit seule avec ses regrets...

C'était mieux ainsi, on ne fait pas revivre le passé impunément.
Et-pis, le chemin vers le camps des matis arides sera bien plus difficile:

la source cachée n'est pas un lieu de villégiature sans dangers.

Edited 2 times | Last edited by Canillia (3 days ago)

#21 Multilingual 

Multilingual | Français
[FR]
Canillia ouvre les yeux, elle est devant le vortex de la source cachée.

"Pt'ain de cutler!

Ne l'ai nec vu arrivé celui-la...
Il est sortie de D'sous la sciure et Pan!

Fila Nya Mère..."


Après s’être laissée le temps de récupérer, elle se met en marche vers le camps des Matis arides.
Son abrutit de toub doit être en train de brouter à proximité.
Elle avance avec précaution au milieux des prédateurs occupés,
contourne discrètement le camps de l'infame Sergio.
Evite les Torbaks et les Kitini qui infestent ce misérable bout du royaume.
Après un voyage exténuant et laborieux le camps est enfin en vue...

comme quoi: il est des lieux où les souvenirs d'amour sont mortels!
uiWebPrevious12uiWebNext
 
Last visit Mon Sep 28 01:41:39 2020 UTC
P_:

powered by ryzom-api