English French German Spanish Russian
Le jeu de rôle en France en 2019 - Français - Ryzom Community ForumHomeGuest

Français


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Bonjour à toutes et à tous.

Je viens vers la communauté française (et le staff) de Ryzom pour discuter d’un fait d’actualité qui me semble important : le renouveau de jeu de rôle papier en France.

Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu de rôle papier (ou "de plateau"), c’est un type de jeu de société dans lequel les participants conçoivent ensemble une fiction par l’interprétation de rôles et par la narration, dans le cadre des contraintes de jeu qu’ils imposent. Généralement, on distingue les joueurs, qui vont interpréter leur personnage, et le maitre du jeu, qui va interpréter les autres personnages de l’histoire (les PNJ), décrire l’univers qui s’étend autour des joueurs et la conséquence des actions qu’ils entreprennent. Pour pouvoir simuler le hasard et les caractéristiques des personnages, les règles du jeu demandent généralement de lancer dés dès et de se référer à des fiches de personnages crées au préalable. Si on devait comparer ça aux règles de Ryzom, cela correspondrait aux niveaux de votre personnage, aux statistiques de ses armes, au pourcentage de chance qu’il a d’esquiver un coup, d’absorber une attaque, etc …



En France, le jeu de rôle était en vogue dans les années 80 / 90, mais suite à la mauvaise presse qu’en a fait certains politiques, et à l’arrivée successive de Magic puis des jeux-vidéos à gros budget (et notamment les MMO), la pratique est tombée dans l’oubli. Pourtant, depuis quelques années, la donne à changé, et le jeu de rôle papier commence à réinvestir les tables. Pourquoi ? Pour en avoir beaucoup discuter avec des vendeurs spécialisés, la raison est multi-factorielle :

- le crowdfunding qui permet à des auteurs de financer la création de leur jeu plus facilement et de manière plus indépendante,
- les productions de vidéastes connus qui traitent de jeu de rôle (sur Youtube par exemple),
- l’évolution des nouveaux jeu de rôle qui proposent des systèmes de règles bien plus simple et plus ancré sur la narration,
- une potentielle lassitude du jeu-vidéo, associée à la redécouverte du plaisir que l’on peut avoir à jouer quinze heures avec ses amis autour d’une table en mangeant de la pizza et en buvant des bières plutôt que d’être connecté devant son PC avec son micro-casque.

En tout cas, la réalité est la suivante : en plus de 20 ans, le jeu de rôle papier n’a jamais été aussi présent en France qu’aujourd’hui. L’offre se renouvelle et se réinvente toujours plus, et la demande est de plus en plus grande. Pour ma part, si je connais le jeu de rôle papier depuis toujours, je m‘y suis réellement mis après avoir arrêté Ryzom, qui n’arrivait plus à me proposer des histoires de qualités (je ne blâme personne, tout est finalement dû au manque de moyen du jeu). Aujourd’hui, je pratique énormément, que cela soit en tant que joueurs que maitre du jeu, et que les histoires soient préécrites ou inventées.



Pour autant, Ryzom ne me quitte pas. Son univers est incroyable, et les souvenirs passés sur Atys restent gravés au fer rouge dans mon esprit. Je sais à quel point les finances du jeu sont au plus bas, les technologies vieillissantes et les salariés trop peu nombreux pour que Ryzom puisse atteindre la hauteur de ses ambitions. Les bénévoles sont là, et apportent de la force de travail, mais cette force est trop versatile pour qu’on puisse réellement compter dessus. Je sais aussi que l’équipe d’animation manque cruellement de membres, et que sans « maitres du jeu », l’Histoire ne peut pas être correctement racontée.



Cependant, je me devais de dire ceci au staff : depuis l’existence de Ryzom, il semble que jamais les français n’ont été aussi sensible au jeu de rôle qu’aujourd’hui ! Commercialement, c’est donc peut-être le bon moment pour surfer sur la vague et attirer des joueurs avides d’histoires et d’aventures. Ceci-dit, tout cela est valable seulement si la force de travail de Ryzom est mise sur la narration et l’animation. Ce qui ne semble pas vraiment être le cas depuis un moment. Personnellement, ça ne me convient pas, mais je comprends la stratégie : avec la fusion des serveurs, le pourcentage de joueurs jouant à Ryzom pour le rôleplay (au sens large) à assez diminué. Ce type de contenu n’est donc plus prioritaire, et les bénévoles potentiellement intéressés pour devenir animateurs ou scénaristes sont forcément moins nombreux.



Une autre idée pourrait alors être de créer un jeu de rôle papier Ryzom officiel, qui serait à la fois un hommage à cet univers fantastique, un moyen de continuer à y vivre des aventures, et aussi un puissant outil de communication …



On peut discuter de tout ça ici ou ailleurs :-).


PS : je ne connais pas la prospérité du marché du jeu de rôle papier à l'extérieur des frontières de la France. Mais je suis convaincu que le phénomène ne doit pas être que national. Beaucoup de vieux jeux de rôle originaires de l'étranger sont réédités en masse et des nouveautés apparaissent chaque année dans d'autres pays.

Edited 6 times | Last edited by Kigan (2 months ago)

---

Auparavant Ki'gan, dit le Dévoreur d'Espoir. Aujourd'hui, sous couvert de troubles dissociatifs de la personnalité, il se fait appeler Vao, et dit avoir rompu avec son passé terroriste. Mais qui croire ? Le monstre ou le fou ?

Previously Ki'gan, the Devourer of Hope. Today, under the guise of dissociative personality disorders, he calls himself Vao, and says he has broken with his terrorist past. But who should we believe? The monster or the madman?

#2 [fr] 

Le jeu de rôle papier ne cesse de croitre c'est vrai, en partie grâce a Stranger Things Saison 1


En france le streaming y contribue beaucoup aussi depuis Donjons et Jambons : https://www.youtube.com/watch?v=f1bqKJ5FG88

En anglais la réference reste Critical Role qui es lui aussi tres suivi: https://www.youtube.com/channel/UCpXBGqwsBkpvcYjsJBQ7LEQ

Niveau jeu video l'annonce de Baldur's Gate 3 a aussi pas mal relancer l'intérêt du RP.
Mais pour avoir fais plusieurs campagne, je sais que ce qui compte c'est un bon scénario, l'implication des joueurs et le MJ qui dois donner le ton, mettre l'ambiance, faire vivre le récit.

Donc l'univers est là, le transposer dans le jeu c'est encore difficile, en faire un jeu de role papier j'y ai souvent penser :D

Edited 2 times | Last edited by Ulukyn (2 months ago)

#3 [fr] 

L'univers de science-fantasy de Ryzom est assez riche et intéressant pour créer tout un tas d'aventures intéressantes. On en est tous témoins, qu'on parle des histoires passées référencées dans le lore, des scénarios produits par l'équipe d'animations où des histoires inventées par les joueurs.

Puis mine de rien, l'univers est aussi assez original. Je consomme beaucoup de fantasy et de SF, et de tête, hormis 3 4 exemples, peu d'univers me font penser à Ryzom.

Par contre, ça impliquerait aussi que le lore soit stable et complet. Hors à ce que je sache, il reste encore un certains nombre de choses à modifier / éclaircir / fixer côté loriste.

Dans tous les cas, le marché français n'a jamais été aussi demandeur. A la base, j'ai fais ce post principalement pour faire savoir au staff qu'en 2019, le RP est tendance en France, et qu'il fallait peut-être essayer d'en tirer bénéfice. Quant à l'idée de faire un jeu de rôle papier, c'est un vieux rêve, qui est naturellement venu après de multiples lectures, textes écrits et séances de jeu de rôle en tant que maitre de jeu.

Si créer un jeu de rôle papier représente une énorme quantité de travail, ça reste moins complexe que créer un jeu vidéo en ligne. Allez Ulu, abandonnez ! Le MMORPG est devenu mainstream, c'est un genre mort, gangréné par les free to play asiatique et les jeux mobiles. L'avenir de Ryzom c'est le rôleplay, j'en suis certains \o/.

Plus sérieusement, si l'idée fait des émules, je veux bien faire partie de l'aventure.

Edited 2 times | Last edited by Kigan (2 months ago)

---

Auparavant Ki'gan, dit le Dévoreur d'Espoir. Aujourd'hui, sous couvert de troubles dissociatifs de la personnalité, il se fait appeler Vao, et dit avoir rompu avec son passé terroriste. Mais qui croire ? Le monstre ou le fou ?

Previously Ki'gan, the Devourer of Hope. Today, under the guise of dissociative personality disorders, he calls himself Vao, and says he has broken with his terrorist past. But who should we believe? The monster or the madman?
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Tue Aug 20 16:50:44 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api