English French German Spanish Russian
12 énigmes de plus - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

.
Eolinius entra dans la bibliothèque des archives de Fairhaven d’un pas décidé. Ça faisait maintenant trop longtemps que traînait cette histoire et il fallait agir. Il descendit les quelques marches et longea les rayonnages d’ouvrages.

Sous la lumière pâle des éclairages et la lueur verte et blafarde des hublots, il commença à feuilleter en premier les index et les tables des matières mais ne trouva rien qui correspondait. Il continua en épluchant les registres du commerce mais là rien non plus. Il se doutait que la recherche allait être longue et avait pris heureusement en réserve quelques bières et un stock de tranches de pain d’épices dans son sac.

Après plusieurs heures de recherche infructueuse, il déboucha une bière, s’assit sur une vielle chaise en bois et réfléchit. Ce nom étrange occupait son esprit.

« y ne connais pas bien le langage Fyros mais ce nom me fait penser à du Fyros très ancien, Y ne dois pas prendre ça par le bon bout »

Eolinius retourna vers les étagères et prit sous son bras tous les ouvrages et documents ayant trait aux terres anciennes, ainsi que les récits plus exotiques des voyageurs s'aventurant dans des contrées sauvages et inconnues. Il prit même les fables et les histoires jugées peu crédibles et posa le tout sur un des bureaux de bois destinés à la lecture. La pile de livres paraissait plus grande que lui. Il commença à lire prenant de temps en temps quelques tranches de pain d'épices.

Heureusement à cette heure, il n'y avait pas grand monde. L'archiviste qu'il avait rencontré à l'entrée, lui avait dit que, malheureusement, de moins en moins de Trykers s’intéressaient à l’histoire d'Atys. Eolinius sortit son carnet et notait parfois une phrase ou un mot sur l'écritoire qui était surchargé de livres. Au bout d'un certain temps, son esprit se relâcha et il se mit à s'imaginer explorant des contrées lointaines et des cités étranges faites d'ambres et de sèves, au milieu desquelles évoluaient des ombres étrangères.

Au bout d'un certain temps, il s’affala sur le bureau. Eolinius ne se rappela plus à ce moment s'il rêvait ou pas, mais il eu l'impression qu'un énorme poisson le regardait à travers le hublot de la salle de lecture.

Son esprit était empli de ce nom étrange qui résonnait dans sa tête.
.

#2 [fr] 

Kyriann déboula à ce moment là dans la bibliothèque, en interpellant Eolinius de loin, s’attirant des regards courroucés des quelques habitués de l’endroit.
- Ah enfin y t’ai trouvé !
Et deux bises de claquer sur les joues d’Eolinius.
Et Kyriann d’enchainer avec son babil incessant, qui, il faut bien le dire, avait tendance à exaspérer rapidement.
- Sul as bien travaillé ? Y, y ai terminé ce que Ny-Jazzy m’avait demandé. Y ai écrit les uns à la suite des autres les messages des dagues.
C’est super depuis qu’on rencontré le Maraudeur, y me rappelle jamais son nom, grâce à Ny-Jazzy, on a l’ensemble des textes. Alors y les ai tous mis les uns à la suite des autres, eny y n’y comprends toujours pas grand chose, hihihi, eny ça ça n’est pas très étonnant, sul crois que sul pourras les retranscrire sur un joli parchemin, sulem écriture est bien plus belle que la mienne, y ai tendance à faire des pâtés al comme c’est plein de mots que y ne connais pas, y ai toujours peur de mal les écrire. C’est quoi que sul lis ? Sul pourras y le prêter après ? Al tous ceux là, sul les as déjà lus ?
Le bibliothécaire finit par faire taire Kyriann d’un Chut ! impérieux.
Kyriann ferma la bouche et se tint coite cinq minutes.
Elle commença par jeter des regards à la ronde puis, prenant un air mystérieux, se pencha pour murmurer à l’oreille d’Eolinius :
- sul crois que ça pourrait être un message de, sul sais, ceux qui doivent rester tout le temps cachés, comment ils s’appellent déjà…
Kyriann réfléchit un moment :
- les tryt...
Eolinius haussa les sourcils et mit un doigt sur sa bouche.
- Y pense à eux car depuis le décès de Lopyrèch, on entend beaucoup parler d’eux al puis cette défiance envers les puissances…
Eolinius répéta son geste et Kyriann finit par fermer la bouche pour de bon.

#3 [fr] 

.
Après une journée presque entière de recherches infructueuses au milieu des archives, Eolinius eut le besoin de sortir prendre l'air frais et il se dirigea vers le bar. Nair-Kyriann l'avait déjà précédé et il s'assit à coté d'elle.

« Une bière Ba'Naer Pacty !
Sul voulais dire quoi en parlant des Trytonnistes et du Zoraï fou Ny-Kyriann ? Si sul penses que ce Zoraï est un Trytonniste, y pense que l'histoire doit être un poil de Yubo plus compliquée que ça. »
Eolinius sourit « Ce Zoraï n'avait plus toute sa tête. »

« Sul veux dire quand il a essayé du tuer l'ambassadrice ? » ajouta Kyriann

« Oy, y t'ai raconté comment il a poignardé Zhan-miko déjà de nombreuses fois »

« Pacty Eo, raconte moi encore l'histoire … Pacty ! »

Eolinius se mit alors a mimer avec de grands gestes théâtraux les différents protagonistes de cette histoire sous les regards médusés des clients du bar.


Le Germinally 2 3nd AC 2593 à Fairhaven

L’ambassadrice Zhan arrive au bar de Fairhaven accompagnée d'un Zoraï ayant l'air affolé

Zhan fait un signe à Eolinius.
Zhan dit : Prenez place kaibini.
Eolinius sent une étrange aura s’approcher
Zhan dit : Asseyez-vous.
Trelafriktos se déplace lourdement.
Fleurdetuber regarde fixement le zoraï
Zhan dit : Ba'Naer Liffan j'ai besoin de l'alcool le plus concentré que lu'o avez.
Zhan dit : Ari'kami.
Eolinius regarde le Zoraï d'un air suspicieux
Zhan déchire un pan de sa jupe et le trempe dans l'alcool.
Fleurdetuber dit : tu es celui dont m'a parlé la Sorcière!
Zhan soigne la blessure de Trelafriktos.
Trelafriktos regarde horrifié Fleurdetuber.
Zhan dit : Assez, cet homin est confus ne le troublez pas plus qu'il n'est déjà.
Eolinius chuchote : Jazzy en a vaguement parlé
Fleurdetuber dit : Senn... Eny c'est la surprise....
Zhan fixe la cheville de l'homin qui a doublé de volume,
Fleurdetuber regarde la cheville
Zhan pense que Fleur a un peu trop la langue pendue ce soir mais ne dit rien.
Trelafriktos dit : Que feriez-vous, si tout ce que vous saviez sur Jena, Ma-Duk, ou Atys...
Fleurdetuber hoche la tête
Trelafriktos dit : Si tout ça était faux
Trelafriktos dit : Et que derrière ces mensonges ….
Zhan fixe la blessure sans se laisser distraire par les paroles du Zorai.
Trelafriktos dit : Se cachait une vérité atroce, inavouable.
Zhan se demande ce que Shepeng ferait à sa place.
Fleurdetuber dit : pire que ce rêve?
Trelafriktos dit : Et dont la seule solution était de mourir avant qu'elle ne se révèle?
Zhan sort un baume et un bandage.
Fleurdetuber dit : la mort n'est rien...
Zhan applique le baume doucement et lentement pour ne pas faire de mal à Trelafriktos..
Trelafriktos dit : Il ne veut pas que l'on puisse fuir
Fleurdetuber dit : Y dois Sul laisser...
Zhan dit : Yui nair Fleur.
Zhan dit : Comme lu'o dites.
Zhan dit : Mata népuké.
Fleurdetuber s'allonge et s'endort immédiatement....
Trelafriktos dit : Il reviendra.
Zhan applique le bandage comme elle peut.
Trelafriktos dit : Et quand il sera là.
Trelafriktos parle avec dégout: Priez Ma-Duk que vous, vous ne soyez plus là.
Eolinius dit : qui ça sera là ? y n'ai pas bien entendu...
Zhan sourit sans se laisser impressionnée.
Trelafriktos tousse violemment.
Trelafriktos dit : Arg!
Trelafriktos dit : Non!
Trelafriktos crie : pitiééééé!!!
Trelafriktos dit : Je ne peux pas le faire!!
Zhan murmure: calmez-vous... C'est fini.

L’Ambassadrice Zhan use de sa magie pour endormir Trelafriktos

Eolinius se demande qu'elle magie utilise Zhan-miko
Zhan dit : Lu'o êtes fatigué, c'est normal. Je vois que vous revenez de loin.
Trelafriktos change de ton : Misérable objet !
Trelafriktos dit : Tu n'as pas à t'adresser à moi de la sorte.
Trelafriktos dit : Ou je t'embraserais moi-même.
Zhan fronce le masque : Quel est votre nom, Démon ?
Trelafriktos crie : Crains mon retour!!!
Zhan dit : Ma'duk me protège.
Trelafriktos tousse violemment… arrg !
Zhan dit : Vous n'avez aucun pouvoir sur moi.
Trelafriktos dit : Pitiééé.
Zhan rattrape l'homin.
Trelafriktos dit : Je ne peux pas le faire !

Trelafriktos sort une dague de son sac

Trelafriktos dit : Noooon !
Zhan dit : Calmez-vous Zo'wang'kito.
Trelafriktos plante la dague dans le ventre de Zhan
Eolinius sursaute
Zhan écarquille les yeux, surprise.
Trelafriktos crie : Noooooon!!!!
Zhan tombe à genoux.
Eolinius crie : Zhan !

Trelafriktos disparait, enlevé par une puissance mystérieuse

Zhan pose ses mains sur la dague, tremblante.
Eolinius s’approche et examine la blessure
Zhan regarde Eolinius, le masque tordu par la douleur, un filet de sève coule de sa bouche.
Eolinius court vers le barman
Eolinius dit : vite Ba'Naer, de l'alcool !
Zhan enlève lentement la dague et s'efforce de ne pas crier.
Eolinius verse le flacon d'alcool sur la blessure
Zhan fronce le masque au contact de l'alcool
Eolinius éponge doucement avec un tissu et presse sur la blessure
Zhan récite des prières kamiques dans sa tête.
Zhan se calme et se concentre sur sa respiration.
Eolinius fouille dans son sac et sort un peu de sève pâteuse qu'il applique sur la plaie
Zhan murmure: Lu'o êtes un brave petit... Eolinius-yama.
Eolinius dit : là, ça devrait arrêter la sève de couler
Zhan évite de bouger.
Eolinius dit : y ne peux pas faire plus, y n'ai appris que les premiers secours, eny cela devrait suffire
Zhan murmure: Il y a un démon dans ce zorai.
Eolinius dit : eny il faut voir au plus vite un guérisseur
Yki qui vient d’arriver parle avec une voix de casserole : démon ou ça ?
Zhan murmure: Je dois rentrer à Zora, sortez une perle d'invocation de mon sac, kaibini.
Eolinius fouille dans le sac de Zhan et sort une perle blanche
Zhan ne se sent vraiment pas bien, la sueur perle sur son masque.
Eolinius met la perle dans la main de Zhan-miko
Zhan prend la perle d'une main tremblante et invoque les Kamis.

Zhan se lève péniblement et disparait
.

Edited 3 times | Last edited by Eolinius (7 months ago)

#4 [fr] 

.

Il longea le ponton jusqu’à atteindre le bâtiment central d’Avendale.  Eolinius venait rarement dans le hall de guilde des Drakani à moins d’être convoqué par Jazzy. Il préférait le plus souvent rester à Fairhaven autour du bar ou il avait l’habitude de se restaurer. Mais aujourd’hui il avait une pile de dossiers à classer et quelques papiers à lire.

Il entra dans le hall et referma la lourde porte de la guilde derrière lui. Il monta l’escalier et se retrouva dans la pièce centrale ou se trouvait la grande table. Au mur, une peinture représentant Nymphea, la cheffe de guilde qu’il n’avait jamais connu et qui pour lui était devenue une légende, dominait la pièce. Eolinius lui jeta un regard mais ne s’attarda pas,  entra dans une petite pièce adjacente et s’assit près d’un petit bureau rempli de papiers de toute sorte. Il déplia soigneusement le parchemin ou il avait inscrit les messages et resta songeur un moment.

« y ne peux pas garder ce message entier sur moi tout le temps. Si pour une raison ou une autre y suis tué ou capturé, il ne faut pas qu’on trouve le texte complet. Cela pourrait paraitre à certain bien trop révolutionnaire. Encore heureux que les messages aient été réunis par une guilde neutre. Même si y ne comprends pas tout le texte doit être étudié scientifiquement sans parti pris »

Après un moment de réflexion, Eolinius prit le parchemin et le déchira en plusieurs parties. Il en mit ensuite un morceau dans son carnet qu’il colla consciencieusement.

.

Last edited by Eolinius (7 months ago)

#5 [fr] 

.
Toujours à la recherche d’indices Eolinius prépara son paquetage pour partir en expédition en compagnie d’Yki dans les primes racines. Partir à deux n’était pas très rassurant dans cet environnement étrange mais Yki savait se débrouiller et elle lui avait promis de lui montrer une zone qu’il ne connaissait pas. La curiosité l’emporta sur la prudence. Surtout qu’il avait repéré sur sa carte grossière un point qui l’intriguait fortement. Explorer un lac de sève dans les primes racines, en ce moment particulier ça ne se refusait pas, surtout qu’il avait une petite idée derrière la tête.

Le voyage se déroula sans trop de dommage jusqu’au refuge Kami. Enfin ils étaient toujours vivants malgré les patrouilles Kitins, donc finalement cela ne se passait pas trop mal.

«Ici on est en sécurité, Sul veux faire une pause ? » dit Yki
Eolinius en profita pour sortir des bouteilles de bières et du pain d’épices. Ils s’assirent à côté d’un étrange kami transparent qui les observait de temps en temps.
Eolinius pointa le kami « on dirait un fantôme ! »
Yki sourit « Oy, on voit son squelette, il n’est pas très rassurant »

A ce moment là une patrouille Kitin passa à quelques mètres d’eux
« ça fait toujours un peu peur quand même » dit Yki
« ils ne nous voient pas, on est transparents nous aussi ? » demanda Eolinius
« Y ne sais pas trop Eny le téléporteur nous protège de leurs sens »

Eolinius retrouva ses esprits en descendant une bouteille de bière.
Il regarda Yki «hmm... Yki, sul as déjà entendu parler d'une cité perdue dans un cratère de sève ? »
Yki secoua la tête « An, ça ne me dit rien, désolée. »
« ah, sul as tellement voyagé »
« Y ne connais que les nouvelles terres, Silan, et le domaine où y ai travaillé, Y n'ai pas tant voyagé que cela, Y ne suis jamais allé dans les anciennes terres par exemple »
Eolinius continua « peut être sul as entendu des récits étranges sur une cité avec des bâtiments hexagonaux, des bâtiments hauts jusqu'à la canopée … »
« Ouah ! Ça doit être beau al impressionnant ! »
« … des statues géantes faites de sève cristallisée, des routes dallées d'écorces… »
« y ai la tête qui tourne… ! » Yki regarda Eolinius alors que celui-ci se perdait dans ses rêves
« Sul as lu tout ça dans un livre ? »
« Euh… En quelque sorte… Y recherche si cette cité existe »

Eolinius sortit alors son carnet et l’ouvrit à la page où un bout de parchemin était collé. Il lut intérieurement quelques lignes en essayant de les graver dans son esprit avant de reprendre la route.
.


Puis il referma son carnet.
«  Sul me prêtera le livre ? Y voudrai bien essayer de le lire »
« Oy, Oy… » Eolinius répondit évasivement.

« Lor… si on allait voir ce lac ? »

Yki répondit « Oy, c’est près d’une cité engloutie où il reste des vestiges »
Eolinius tressaillit « Une cité engloutie ? »
« Oy c'est au nord, une des zones les plus dangereuses… Oh ! y n’avais pas fait le rapprochement ! Sul crois que c’est la cité que sul cherches ? »

Eolinius s’approcha du kami
« Euh… Nair-Kami, savez-vous ou se trouve la cité engloutie pacty ? »
Le kami pointa vers le nord en émettant des bruits incompréhensibles.
« grrrblll vouuui glouiiii »



Les deux Trykers se mirent en route. Ils arrivèrent bientôt au lac de sève.
Yki pointa le lac
« Il faut entrer dans le lac par le sud, le reste est inaccessible. Attention, c'est infesté de jugulas »

Après avoir traversé le lac ils s'approchèrent des ruines. Eolinius dit « c'est quoi ça ? »
« bizarre, hein ! » répondit Yki
Eolinius eu à peine le temps de sortir son appareil à lucio qu'un jugula se jeta sur eux les obligeant à courir vers le lac de sève.

« Sul as pris des lucios pour montrer à Kyriann ? »
Eolinius murmura « An, y n'ai pas eu le temps ! Le temps de régler l'appareil et hop ! le jugula»
« Prend un lucio de loin » dit Yki
« Deux patrouilles, Y crois qu'il serait sage de rentrer à FH »

Eolinuis ne distingua pas grand-chose dans l'appareil à lucios, ça ne semblait pas être la cité escompté. Comme son nom l'indiquait, celle-ci était bien engloutie. Il prit le lucio.
Eolinius sourit « Oy, Grytt pour cette ballade Yki »


.

Last edited by Eolinius (7 months ago)

uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Sun Jul 15 23:00:14 2018 UTC
P_:

powered by ryzom-api