English French German Spanish Russian
Alys - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Gubani Blanc courrait comme si une horde de kitins était à ses trousses.
En retard, en retard!

Il sprinta jusqu'au sommet des Chutes de Virginia et trouva le rassemblement d'homins en noir qui cernaient une homine nue.

Le Roi de Pique le regarda avec un air sévère et le somma de prendre sa place.
Gubani Blanc s'exécuta et se tut. Alys allait naitre...et lui, était en retard.

Le Roi de Pique et Alys conversèrent un long moment pour finalement lui offrir une dernière fois de se défiler. L'homine ne changea pas de discours.

Le Roi de Pique fit un geste et Gubani Blanc sorti de son sac un boitier d'ambre. Il somma à deux de ses Valets de maitriser l'homine et sortit de la boite, une seringue. Alys, courageuse et résignée, ne broncha pas. Elle le laissa lui administrer le contenu de la seringue sans montrer de signes de faiblesse.

Gubani Blanc se mis à chanter pendant que la cour du Roi de Pique admirait la scène avec un grand intérêt: 


Corrupt
You corrupt
Bring corruption to all that you touch

Hold
You'll behold
And beholden for all that you've done

And spell
Cast a spell
Cast a spell on the country you run

And risk
You will risk
You will risk all their lives and their souls

And burn
You will burn
You will burn in hell
yeah You'll burn in hell
You'll burn in hell
Yeah you'll burn in hell for your sins

An our freedom's consuming itself
What we become is contrary to what we want
Take a bow

Death
You bring death
And destruction to all that you touch

Pay
You must pay
You must pay for you're crimes against Atys

Hex
Feed the hex
Feed the hex on the country you love

Yeah and beg
You will beg
You will beg for their lives and their souls

Yeah and burn
You will burn
You will burn in hell
yeah You'll burn in hell
You'll burn in hell
yeah You'll burn in hell
You'll burn in hell
Yeah you will burn for all your sins [1]


La même question leur brûlait les lèvres: Est-ce que Alys s'éveillerait ou périrait dans le feu? Son corps et son esprit se consumèrent, elle cessa de bouger.

Le Roi de Pique interpella sa garde: Perdu, balancez moi le corps de cet échec dans les eaux.

Gubani Blanc prit le cadavre dans ses bras et posa sa main sur la joue de l'homine...qui soudainement chercha son souffle.
Il hurla: Gagné!

Le Roi de Pique se retourna et un sourire inquiétant se dessina sur ses lèvres.

Alys s'éveillait. Durement. Elle gerba sur Gubani Blanc et les Valets éclatèrent de rire. Ce genre de chose arrivait parfois...malheureusement.
Le Roi de Pique reconnu l'homine comme Dame de Sève Noire et lui souhaita la bienvenue dans la famille.

Elle se leva et voulu prendre la parole...aucun son ne sorti de sa bouche.
La Sève Noire avait consumée sa langue...
Le prix à payer pour le pouvoir qu'elle venait d'obtenir.

Alys demeura muette.


[1] Chanson originale du groupe Muse (Take a bow)

#2 [fr] 

Gubani blanc consultat son compas et soupira. Il allait être en retard.

 

Il se promenait autour du campement des Corsaires depuis plusieurs jours et n’arrivait pas à trouver son objectif. Il ne savait même pas son nom, simplement qu’il existait. Son outil s’obstinait à le diriger dans les Lacs de la Liberté.

 

À un moment, il l’avait guidé sur les terres des Anciens Maitres…et l’avait envoyer dans le mur. Quatre Sujets, l’avaient abattu, pensant qu’il espionnait leur conversation. Ce qui n’était pas tout à fait vrai mais pas tout à fait faux non plus. Gubani avait amèrement regretté le prétexte qui l'avait pousser à l'imprudence et la déraison.

 

Puis, le vent avait tourné, le ramenant en Aeden. Tant mieux.
Gubani Blanc cherchait. Alys prends toujours une apparence différente mais son coeur reste au final, le même. 

 

Il prit une pause, pour écouter le vent siffler et lui chatouiller le visage. Gubani adorait sentir la brise se lever. C’est à ce moment qu’il aperçut un homin… le portrait craché d’un autre Tryker qu’il avait déjà rencontré. Sauf que celui là était plus jeune et affichait un air particulièrement arrogant. La ressemblance du visage était pourtant troublante, celle avec celui du Commandant de l’Unité Fédérale Armée.

 

Pire, le jeune sosie le repéra de loin.

Comment…!? Tu me vois... Je te vois en train de me voir. As-tu senti mon aura ou l’Appel? Il regarda les aiguilles de son compas, l’une d’elle demeurait fixe, pour la première fois depuis Ubhal.

uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Wed Sep 18 20:11:24 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api