English French German Spanish Russian
Renaissance - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Une grotte obscure et poussiéreuse servait d’abri à une créature insolite pour l'endroit, venue s’y cloitrer. La profondeur était suffisante pour étouffer les incessants sanglots, gémissements et hurlements ; lesquelles étaient même parfois accompagnés du bruit sourd d’un choc contre la paroi humide.

Elle repensait à son passé...
Elle pensait à ceux qu’elle avait haïs, ...à ceux qui l’avaient trahie.
Un par un, elle les énumérait, elle jurait, elle pestait, elle imaginait la pire vengeance dans un fantasme malsain...

De la grotte se dégageait une forte odeur nauséabonde. Sans doute la raison qui décourageait les prédateurs de condamner la proie acculée et agonisante réfugiée à l’intérieur.

Elle repensait à son passé...
Elle pensait à ses amis, à sa famille, aux sacrifices inutiles... à toutes ces vies gâchées.
Un par un, elle les visualisait, elle culpabilisait, elle mutilait son pauvre corps, elle implorait pitié et pardon dans un tourment sans fin...

La grotte offrait une obscurité permanente, un air glacé mais une humidité constante et une faune importante d’insectes qui permettait à la squatteuse de survivre, tout au moins dans un état décharné.

Elle repensait à son passé...
Elle pensait à ses promesses, à ses vœux de mariage, à ses vœux de maternité, à sa cause échouée, à son clan... à ses vaines promesses de leur offrir à tous un avenir meilleur...
Elle abandonnait, elle les abandonnait, elle renonçait dans un effroyable déchirement...

La grotte restait le témoin immuable de la souffrance autodestructive de la créature et de la folie qui la maintenait dans ce cycle sans fin...

Elle repensait à son passé...
Elle pensait ses adieux manqués, à son éloignement progressifs, à son exil soudain, à son unique désir de fuir, d’en finir... de ne plus être.

Combien de temps s’était écoulé, quelques mois ? une année ? peut-être même dix années ? ...aucune différence, aucune importance.

Elle est morte.

Le rayon du soleil brille comme toujours au dessus des lacs d’Aeden et réchauffe le pied blanchâtre presque translucide d’une trykette chancelante. Le reste du corps est encore plongé dans l’ombre d'une grotte, la main squelettique devant des yeux aveuglés.
Elle avance dans la lumière ses poumons se remplissent d’un air vif et sain, puis ses yeux redécouvrent la splendeur des couleurs lumineuses du panorama des lacs d’Aeden.
Affaiblie, affamée, sa détermination à se mettre en quête d’un Yubo à rôtir lui permet d’accomplir les pas suivants...

Mais que ce passera-t-il lorsqu’elle croisera les homins qu’elle avait tant maudits ? ...ou pire, ceux qu’elle avait tant aimés ?
La Trykette chasse le doute de son esprit et se concentre sur la piste du Yubo... Ces considérations n’ont plus d’importance, elle s’offre, à partir d’ici et de maintenant, une nouvelle vie !

---

Shellyna, simple Trykette.

#2 [fr] 

Valgar passait par là quand il vu la.. ? le... ? truc ?


"Eeerk, c'est quoi ça un cute ?
C'est sans doute le plus moche que j'ai jamais vu ...

Pff je deteste les cutes...

Je le tue ou pas ? il m'a peut être pas vu ?"


(Hrp : bon retour ! ^^)
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Mon Sep 23 14:09:54 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api