ROLEPLAY


uiWebPrevious12uiWebNext

#16 [fr] 

Shepeng m'a invité chez elle. Des résultats de l'étude de la Sève Noire ? Étrange. Quoiqu'il en soit, je dois m'éloigner d'elle. Je dois m'éloigner de ma sœur. Je n'ai pas eu le temps d'infiltrer la Karavan comme je le voulais. Ce n'est plus important.
Je frappe à la porte de son appartement. La zorai m'ouvre avec un sourire.
- Entres, Rook.
Je m’exécute. Shepeng me fait signe de m'asseoir et me sert un verre de… Je ne sais quoi. Ça n'a aucun goût de toutes manières. « Comment vas-tu ? » me demande Shepeng mi-inquiète. J'invente des trucs sans intérêts.
- Tu peux me parler, Rook. Je suis là pour t'aider.
M'aider. Greed se marre : ça faisait un moment que je l'avais pas entendu.
- Des résultats sur mon sang ? Je demande.
- A vrai dire, Rook… L'étude est peu concluante. Il semble que d'autres substances dans ton sang empêche l'isolation de la Sève Noire. Si tu pouvais me procurer un échantillon plus… pûr ?
Je hausse un sourcil. Ma main fouille dans ma poche, et j'en sors une seringue à moitié remplie qu'Ezek m'avait donné.
- Ce genre d'échantillon ?
Shepeng semble stupéfaite, pendant que je joue avec la seringue entre mes doigts. Une sorte de tic.
- Je… oui, répond Shepeng, confuse.
Je n'arrive pas vraiment à lui donner la seringue. J'en ai trop besoin. Elle tend sa main vers la seringue avec un sourire d'encouragement.
C'est à ce moment que le Dément a décidé de faire son apparition.
- Oh… Je n'étais pas invité ?
Shepeng sursaute, je me lève avec flegme et range la seringue dans ma poche. Par réflexe, je me place entre elle et lui.
- Salut, le moche, me dit Ezek avec un sourire.
- Ezek ! Je suis content de te voir.
- Ah oui ? Et qui est ton amie ?
- Tu t'en fous, je réponds.
- C'est pas entièrement faux.
- Comment êtes-vous entré ici ?! Demande Shepeng, sous le choc.
Je lui fait comprendre d'un signe qu'elle n'est pas censée parler.
- Disons que les glands qui… gardent… vos portes sont loin d'être les meilleurs, il répond.
- Que me vaut l'honneur, sale gueule ? Je lui demande.
J'essaie de garder son attention. Ça réduit les chances qu'il fasse une bêtise avec son fusil.
- Tu crois qu'elle m'intéresse ? Comme tu l'as dit, je m'en fous. Je passais par là et j'ai senti ta sale odeur, je me suis dis qu'il fallait que je dise bonjour.
Je ne comprends pas ce qu'il fait là. Réfléchir, rapidement.
- Voilà qui est fait, alors. Tu vas pouvoir bien dormir cette nuit.
Son expression change, il me scrute. Bordel Ezek, casse-toi.
- Je voulais d'abord te demander pourqu-
Il s’interrompt et se cambre. Un truc violet sort de sa bouche et s'étale sur le sol. C'est dégueulasse.
De la goo.
Il est mal en point.
- Tssk. On se verra plus tard, le kwai.
Sur ces mots, Ezek saisit son cristal et disparaît.

Je soupire, soulagé. Shepeng saisit ma main.
- Rook, je te remercie. Tu t'es mis devant Ezek. Je savais bien que je ne m'étais pas trompée sur ton compte. Tu es bon.
Bon. Bon ? Je suis bon ?
- Je ne peux plus rester, Shepeng. Un homin comme moi ne peut pas vivre entouré. C'est un bonheur que je ne peux avoir. Je vous mets tous en danger. Je dois partir.
- Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour te convaincre de rester ? Me demande Shepeng désespérément.
- Non. Il n'y a rien. Adieu.
Je sors de chez elle rapidement et quitte la ville.
Retour à zéro.

#17 [fr] 

L'homin assit en face de moi n'a pas fière allure. Il semble… vouloir être ailleurs. Un peu tremblant. Je fais claquer ma langue contre mon palais ; l'homin sursaute. Il a peur.
- Comment t'appelles-tu, mon ami ? Je lui demande.
- J-je… Je m'appelle Vernesson, répond-il en bégayant.
- Vernesson. Bien. Comment se porte ta famille, Vernesson ?
Son expression passe de l’inquiétude à la terreur.
- Je t'en supplie, ne fais pas de mal à ma famille…
Ça y est, je suis énervé. Je frappe du poing la table qui nous sépare, dans cette cabane sordide.
- Tu me prends pour un criminel sans pitié ni vergogne, Vernesson ?!
Il me dévisage, toujours avec son air terrifié. Il ne comprend pas. Je fais le tour de la table pour le libérer de ses entraves.
- Si tu sors d'ici sans que je t'y invite, je te massacre. Nous allons jouer à un petit... jeu, Vernesson.
- Qu-quel genre de jeu ? Balbutie-t-il.
- Pose une de tes mains sur la table.
Il s’exécute sans trop comprendre. Je pose ma main droite sur la sienne en souriant et la plaque avec force contre la table, l'empêchant de l'enlever.
Alors qu'il esquisse un mouvement de son autre main pour se soustraire à mon étreinte, je saisis une lame et la plante au milieu de sa main ; elle la traverse ainsi que la table. L'homin hurle de douleur et ne peut plus bouger.
- Je disais donc… un jeu.
Vernesson gesticule dans tous les sens pour essayer de partir. Je saisis une deuxième lame et la plante cette-fois à travers nos deux mains l'une sur l'autre. Je serre les dents pour ne pas hurler, et j'observe le visage de Vernesson. Outre la douleur, mon sang commence peu à peu à se déverser dans ses veines, le long de la lame. Il se débat comme un forcené mais ne parvient pas à se libérer. Soudainement, son comportement change ; il hurle plus fort et est parcouru d'étrange spasmes. Les veines de son bras et de son cou gonflent les unes après les autres. Après trente petites secondes, il s'effondre sur la table et ne hurle plus. Je m'empresse de retirer la lame de ma main et de me faire un bandage, j'ai pas vraiment envie de perdre tout mon sang. Une fois cela fait, je cherche le pouls de l'homin, sans y parvenir.

Il est donc bien mort.

C'est intéressant.

#18 [fr] 

Je suis retourné au camps. Je ne sais pas exactement pourquoi. C'est pas pour l'accueil que m'ont réservé mes connaissances – je suis tout de même surpris que personne n'ait encore essayé de me tuer. J'ai croisé Ezek à mon retour, il s'est montré plutôt suspicieux mais j'ai l'impression qu'il s'y attendait.

La vie continue donc… Avec ou sans amis.
Alors que je suis assis sur un rocher près d'une cascade de la Source Cachée, je me demande ce que devient Peat'pom. Je l'avais croisée lors de mon séjour à Yrkanis, mais elle n'est pas restée bien longtemps…
Je me perds dans mes pensées, et je finis par me demander ce que je vais faire. Je n'ai plus vraiment d'objectif. Ma sœur se protège très bien seule, mon infiltration dans la karavan s'est soldée d'un échec et je suis bien incapable de sauver qui que ce soit des religions. Je me trouve un peu sans issue.
Et si… J'infiltrais les maraudeurs ?
Stupide. Pour le compte de qui ? Élias Tryton ?
Ça n'aurait aucun sens.
Une raison de vivre…
« Régner. » me balance Greed sur un ton faussement innocent.
« Il n'existe pas une seule chose dans ce monde sur laquelle je voudrais régner. » je m'agace.
« Alors crée-la, cette chose. Crée une chose sur laquelle tu voudrais régner. » il répond.
Ce serait tellement arrogant.

Mais je dois reconnaître que Greed marque un point.

#19 [fr] 

Je me réveille transpirant, le souffle court. Ce n'est pas la première fois.
- Un petit cauchemard, Hanta ? Me balance Greed.
Je m'assois et prends ma tête entre mes mains.
- La ferme où je te tue, je réponds.
- Tu me tue ?! T'es bien trop faible !
Je sens la rage monter en moi. C'est ce qu'il veut. Trop tard. Mes muscles se contractent et je serre les dents – Greed décuple ma rage.
- Je t'attends, Hanta ! Viens !
Je tente de me calmer, mais rien n'y fait. Je me suis levé et ai déjà brisé une chaise d'un coup de pied. Je ne contrôle plus rien. Je me brise le poing sur le sol, et hurle – de colère.
Soudain, j'ai l'impression de chuter.




Tout est blanc autour de moi. Cela s'étend à perte de vue.
- Bienvenue chez moi ! Me lance la silhouette noire de Greed.
Je suis de retour dans ce monde étrange. Mais je ne peux plus bouger. Greed s'avance vers moi. J'ai un mauvais pressentiment.
- J'ai beaucoup apprécié mon temps ici. Mais apparemment, je vais devoir faire le travail moi même…
Greed pose sa main sur mon visage. J'essaie de parler – je ne peux pas.
- Nous allons faire un petit échange.
Il sourit.
- Je te souhaites un bon séjour ici, Hanta.
Non, non !
- Je passerais le bonjour aux homines de ta part.
NON !

#20 [fr] 

Maintenant, il fait noir. Il fait froid. Froid...


J'ai du mal à me souvenir.

La silhouette noire pose sa main sur mon visage. Je suis terrifié. Elle me dit quelque chose. C'est trop flou. Je ne sais plus.


Il fait noir, il fait froid. J'ai l'impression que ce n'est pas normal.
Un vague sentiment.


Sentiment. Sentiment...

Je ne comprends même pas ce que je pense. Tout m'échappe, absorbé par...

Il fait noir. Froid.
Maintenant.
Un vague sentiment.
Anormal.
Absorbé.

Noir.
Froid.




Qui suis-je ?

Edited 3 times | Last edited by Kyohei (5 years ago)

#21 [fr] 

J'ai l'impression qu'il fait un peu moins noir.

L'impression seulement.

A vrai dire, j'ai oublié mon nom.

Heline.

C'est quelqu'un d'autre...

Valyae.

C'est quelqu'un d'autre...

Rikku.

C'est quelqu'un d'autre...

Ezek.

C'est quelqu'un d'autre...

La Voix me souffle : Tu es Rook. Ne perd pas espoir. Ne perd pas la lumière, Rook. Hanta.

Je suis Rook. Je suis Hanta. Ça me paraît insensé. Presque idiot.

Ici, il fait juste noir. Très sombre. Il y en a d'autre, comme moi.

#22 [fr] 

Ce qui suit se passe dans la tête de Greed, qui a pris le contrôle du corps de Rook :




Je ne suis pas déçu de ce corps. Il est fort. Bien construit. Admirable, presque.

Ce sera parfait.

J'ai essayé de "recruter" quelques homins. A vrai dire, cela n'a pas été très concluant.
J'ai seulement réussi à rendre une homine amoureuse. Qui plus est, elle n'est pas des plus utiles. Peureuse, peu combative.

Mais elle a de l'esprit. Elle m'intéresse. De toutes façons, rien n'est à jeter.


J'ai rencontré le Dément. Ezek. Il a semblé comprendre immédiatement qui j'étais. J'ai cru déceler du respect dans son comportement.

Peut-être que je me trompe ?

On est encore loin du compte.

J'ai besoin de plus d'alliés. Et puis, il y a cet abruti qui ne tient pas en place dans le monde obscur. Rook. Et ses amis, Peatpom, Rikku, Jyrvie, Shepeng. Sa soeur, Valyae.

Rikku semble comprendre qui je suis et ce que je veux faire. Les autres ne comprennent rien.

J'ai besoin qu'ils comprennent.

Sinon, je vais devoir les éliminer.

Last edited by Kyohei (5 years ago)

uiWebPrevious12uiWebNext
 
Last visit Sun Oct 25 02:41:46 2020 UTC
P_:

powered by ryzom-api