English French German Spanish Russian
L'appel du glouglou - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 [fr] 

Ce que je vais vous raconter m'est arrivé avant le Second Essaim, alors que je voyageais vers Pyr pour me joindre à l'Exode vers l'Oasis Secret des Kami.
Je m'étais arrêté à Thesos pour faire étape, et bien sûr j'étais allé au bar. C'était sûrement son dernier jour d'ouverture avant longtemps, et seul un autre groupe de client s'était attardé ici.

Ils étaient trois, deux fyros et un tryker, qui semblaient dans une querelle d'ivrogne sans importance.

- C'est la shooki qui est la meilleuuure
- Mais an, c'est la bière !
Mais alors que je me concentrais sur mon propre verre, ce que j'entendis distraitement éveilla ma curiosité :
- La shooki que j'te dis ! Elle a permis au prophète de poursuivre son périple, la bière lui doit tout.
- Justement ! .... La shooki est bonne, oy ! Et comme le prophète l'a créée après avoir bu la shooki, la bière ... elle est forcément encore meilleure.
- Dey dey dey ... Il y avait tellement d'eau autour qu'il y en a forcément plus dans la bière que dans la shooki, donc la shooki c'est meilleur glouglou !
...
- Excusez moi, dis-je alors que je m'approchais, mais quel est ce prophète dont vous parlez, si ce n'est pas trop indiscret.
Les trois homins se tournèrent vers moi comme un seul, et leur regard torve, ou peut-être simplement affecté par l'alcool, était difficile à soutenir. Je m'apprêtais à retourner au comptoir, quand le tryker me sourit de tous ses chicots :
- An, venez donc vous asseoir tous les deux, histoire comme glouglou, Sella !
De son long discours, car oui je vous ai épargné les hésitations et les reprises, je n'ai saisi que la raison pour laquelle il pensait que j'étais deux, la quantité de bouteilles vides sur la table faisant foi. Je m'installais avec eux néanmoins, curieux et n'ayant rien de mieux à faire.
- C'est vrai ? Vous ne connaissez pas le prophète et son histoire ? Lui qui a enseigné à ses disciples Ba'Naer et Lydix ? Lui a qui furent révélés les mystères ?
- Heu .... non
- On va vous raconter ça.

Et alors qu'il me servait son histoire, un des ses comparses me servait à boire.

Edited 2 times | Last edited by Jorluka (6 years ago)

#2 [fr] 

Or il advint que le Grand Glouglou était dans sa cave.
Le Grand Glouglou regardait le glouglou et pensait qu’il allait devoir le boire seul.
Alors, le Grand Glouglou dit :
- « Cela ne sera point, car il n’est pas bon que le glouglou soit bu seul quand on peut le boire à plusieurs. »
Et le Grand Glouglou fit venir son Prophète et lui commanda :
- « Toi qui es mon Prophète, va de par l’Ecorce, et partage le glouglou avec les homins. »
Et le Prophète fit comme il lui était ordonné.

Mais bientôt, le Prophète revint et dit au Grand Glouglou :
- « Ô Grand Glouglou, ô toi qui m’as tiré de la sobriété où je me morfondais, ô toi qui m’as choisi et enfoncé sous la multitude jusqu’à ta cave, ô toi qui a partagé avec moi le glouglou, je t’en prie, viens à mon aide. »
Alors le Grand Glouglou dit :
- « Qu’y a-t-il mon Prophète ? »
Et le Prophète dit :
- « Je ne peux pas emmener le glouglou aux homins. Il coule entre mes doigts et se répand dans la sciure sans abreuver aucun gosier. »
Le Grand Glouglou vit cela et dit :
- « Cela ne sera point. »
Et le Grand Glouglou fit le verre.

Le Grand Glouglou vit le verre et dit :
- « Cela est bon. »
« Maintenant, va mon Prophète, et abreuve les homins de mon glouglou. »
Et le Prophète fit comme il lui était ordonné.

Mais bientôt, le Prophète revint et dit au Grand Glouglou :
- « Ô Grand Glouglou, ô toi qui distribue l’ivresse bienfaisante, ô toi qui peint les ploderos en rose et annihile la ligne droite, ô toi qui rend la parole facile aux plus timides, je t’en prie, viens à mon aide. »
Alors le Grand Glouglou dit :
- « Ouais, ouais, ça va. Qu’est-ce que tu veux ? »
Et le Prophète dit :
- « Je ne peux pas partager le glouglou avec les homins. Le verre se renverse dans mon sac et ce sont mes vêtements de rechange qui trinquent. »
Le Grand Glouglou vit cela et dit :
- « Cela ne sera point. »
Et le Grand Glouglou fit la bouteille.

Le Grand Glouglou vit la bouteille et dit :
- « Cela est bon. »
« Maintenant, va mon Prophète, que les homins partagent le bonheur du glouglou au goulot de ma bouteille. Moi, j’ai encore du boulot. »
Et le Prophète fit comme il lui était ordonné.

Mais bientôt, le Prophète revint et dit au Grand Glouglou :
- « Ô Grand Glouglou, ô toi qui as fait le verre et la bouteille, ô toi qui donne le don de double vue, toi qui… »
Alors le Grand Glouglou dit :
- « On peut plus picoler tranquille, ou quoi ? Qu’est-ce que tu veux encore ? »
Le Prophète fut ému de la juste colère du Grand Glouglou et il s’inclina devant lui et dit :
- « La bouteille est cassée. Y’aurait pas moyen d’avoir un truc plus solide ? »
Mais en vérité je vous le dis, le Grand Glouglou décida alors qu’il était temps que son Prophète gagne un peu ses galons et il dit :
- « Va de par l’Ecorce, traverse les Terres et les Lacs, descends au plus profond des Primes Racines, monte au plus haut de la Canopée, va partout annoncer la venue de mon glouglou aux homins. Et quand tu auras ainsi fait, alors tu seras vraiment l’Elu. Et tu pourras créer le Tonneau. »
Et le Prophète dit :
- « Le Ton Eau ? C’est pas un peu désalcoolisé, ça ? »
Mais le Grand Glouglou était déjà retourné dans sa cave, et le Prophète était seul.

Alors le Prophète fit comme il lui était ordonné.

Il alla de par l’Ecorce.

Il rencontra d’abord les Zoraïs, et leur parla du Grand Glouglou et de son glouglou.
Mais les Zoraïs trouvaient que le rose des ploderos n’allait pas avec le bleu de leur peau. Et puis, ils préféraient fumer les champignons.
Et ils chassèrent le Prophète.

Il alla ensuite chez les Matis. Il leur parla du Grand Glouglou et leur annonça la venue du glouglou.
Mais les Matis ne voulurent pas croire qu’un Grand Glouglou puisse exister et demandèrent des preuves. Alors le Prophète leur apprit le vin.
Les Matis goûtèrent le vin. Ils dirent qu’il était pas mauvais, mais ce n’était pas un super millésime, quand même. Et puis, la robe était un peu pâle, il n’avait pas assez de rondeur, ni de longueur en bouche. Sans parler de cet arrière-goût de pissenlit qui traînait. Non, vraiment une piquette pareille ne valait pas qu’on suive le Grand Glouglou.
Alors, ils chassèrent le Prophète. Mais ils gardèrent le vin.

Le Prophète alla ensuite chez les Fyros, et il leur parla du Grand Glouglou. Il leur annonça la venue du glouglou, et il leur apprit la shooki.
Les Fyros burent la shooki et reconnurent la Grandeur du Grand Glouglou. Et puis ils se battirent.
Le Prophète dut fuir pour ne pas se faire écraser dans la mêlée.

Or donc, le Prophète sentit le découragement le gagner.
Nul peuple ne semblait prêt à suivre la voie du glouglou.
Alors le Prophète s’écria :
- « Ô Grand Glouglou, pourquoi m’avoir envoyé loin de ton glouglou ? Cette abstinence est une terrible peine, alors que je T’ai toujours servi fidèlement. »

Mais il advint que, tandis que le Prophète se lamentait au bord de la route, il contempla son sac.
Et là, il vit le verre que le Grand Glouglou avait fait pour les homins.
Et dans le verre, il vit la shooki qu’il avait montrée aux Fyros.
Le Prophète but la shooki, et le miracle du glouglou se produisit.
Alors le Prophète se remit en route d’un pas joyeux et partit, avec force zigzags, en direction des Lacs.

Le Prophète arriva chez les Trykers et il vit l’Eau…

Et en vérité je vous le dis, le Prophète craignit l’Eau, car elle est l’Ennemi qui dessaoule, et que, de tous temps, les Abstinents y ont jeté les disciples du glouglou pour leur faire abjurer leur foi dans le Grand Glouglou.
Mais il se souvint du miracle et il avança bravement pour parler du Grand Glouglou et annoncer la venue du glouglou. Il apprit la bière aux Trykers et se recula quand même un peu, des fois qu’ils soient aussi cinglés que les Fyros.
Les Trykers goûtèrent la bière et la trouvèrent bonne.
Alors les Trykers retournèrent une barque et la remplirent de bière pour que tous puissent venir et partager la bière, et connaître le miracle du glouglou.
Et le Prophète sentit son cœur s’emplir de joie en voyant les homins partager le glouglou. Et il pensa qu’il avait bien servi le Grand Glouglou.

Et le Prophète but avec les Trykers toute une nuit et toute une journée pour fêter ça.
Ensuite, le Prophète instruisit les Trykers les plus fervents dans les mystères du Grand Glouglou, et dans la juste manière de le vénérer pour les siècles et les siècles à venir.
Et tous ensemble, ils louèrent le Grand Glouglou.
Et le Grand Glouglou vit les Trykers qui le célébraient, et il fut satisfait.

Quand il eut cuvé sa bière, le Prophète repartit vers le Grand Glouglou.
Et il lui montra le Tonneau qu’il avait inventé en assemblant deux barques, et en améliorant un peu le profil, même s’il ne se souvenait plus trop de comment tout ça s’était passé au juste.
Et le Grand Glouglou vit le Tonneau, et il dit :
- « Cela est bon. Mais ne crie pas trop fort, j’ai un peu mal aux cheveux là. »

Et le Prophète fut véritablement l’Elu.
Et le Tonneau fut le signe que le Grand Glouglou posa sur lui, afin que tous sachent qu’il était Son Prophète bien-aimé et qu’il buvait en Son nom.

#3 [fr] 

L'histoire me laissait un sentiment étrange. Je fis part de mes doutes à mes compagnons :

- Mais si le Grand Glouglou existe, comment se fait-il qu'on ne l'ait jamais vu ?
- Parce qu'ensuite, le Grand Glouglou et l'Elu fêtèrent son succès. Ils burent tant de glouglou pur que le Grand Glouglou tomba dans un profond sommeil, et ne se réveilla point.
- Depuis, il cuve au plus profond de sa cave, qui porte le nom de R'lyeh.
- N'est pas mort ce qui à jamais cuve et au cours des ères peut vomir même la Mort.
- Dans sa demeure de R'lyeh, le Grand Glouglou attend en cuvant
- Ph'nglui mglw'nafh Glouglou R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Il y avait quelque chose d'horrible et d'indicible dans ces paroles déformées par un accent incompréhensible, et une haute teneur en alcool. Je pris congé des trois énergumènes qui me lançaient des regards hallucinés devant mon départ.
L'un d'eux lança alors d'une voix forte :


Le jour viendra où le Grand Glouglou s'éveillera, et alors le glouglou coulera à flot, et il en abreuvera tous les homins !

Je n'ai jamais revu ces trois personnages, mais depuis, les mots de cette terrible prophétie me hantent, et je ne trouve le sommeil que grâce aux vertus de mes petits champignons bruns, ceux avec la collerette jaune.
Vous en voulez un peu ?
Prenez, prenez, car en vérité, à la fin des temps, le Grand Champi Magique nous enverra ses spores pour que nous les respirions et qu'ils nous apportent l'Illumination.

Last edited by Jorluka (6 years ago)

#4 [fr] 

(Petit bump pour une histoire fondatrice d'une relgion dont on ne parle pas assez sur l'écorce :-))

---

#5 [fr] 

Quand Azazor entendit l'histoire du Grand Glouglou, il se sentit troublé. C'était donc lui, l'inventeur de la shooki? Cette boisson délicieuse qui rend fort et joyeux? Elle était donc magique? Il fallait qu'il essais. Mais pas juste un tonneau. Non, il fallait aussi qu'il trouve l'illumination. Il fallait qu'il se rapproche au plus près du Grand Glouglou.

Il acheta donc cinq barils chez Lydix puis s'installa confortablement au fond du bar et entreprit de soigneusement les vider jusqu'à la dernière goutte.
C'est à la fin du quatrième tonneau que le miracle se produisit. Alors qu'il regardait son dernier tonneau, celui-ci se multiplia en deux. Puis chacun d'eux encore en deux. Oui, la shooki permettait de multiplier les tonneaux!

Loué soit la shooki! Béni soit le Grand Glouglou!

Il se leva et se mis à courir pour annoncer la nouvelle dans les ruelles de Pyr. Et comme il avait chaud, il retira son armure et se retrouva en slip. Oui, la shooki réchauffait le corps. C'était bien un breuvage divin. Et il avait maintenant un nom à mettre à ce dieu: le Grand Glouglou.

Amen tonneau

Last edited by Azazor (3 years ago)

---

fyros pure sève
akash i orak, talen i rechten!
élucubrations
bibliographie
uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit Mon Apr 22 10:15:15 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api