English French German Spanish Russian
[Fyros] Le Bouclier de l’Empire : « Tours ! » (28/01/2019) - EVENTS - Forum Communauté RyzomAccueilInvité

EVENTS


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

Attiré par des grognements et autres vitupérations, Euton Krinn lisait une affiche sur les murs de Pyr.
Oren pyr,
Patriotes, habitants du Désert et amis de l’Empire, il est temps de lancer la dernière tranche des travaux pour la plus grande gloire de l’Empire. Retrouvez-moi à la forteresse de Thesos le 2h - Holeth, Pluvia 6, 4e CA 2601(*). Sous la rigoureuse supervision de la strategos Ibiritis Ibirus, je vous dévoilerai les plans des dernières fortifications de Thesos et nous lancerons la campagne de récolte des matériaux en vue de la construction.

Iribitus Iribus, Stratège de Thesos
Gramald Xarius, Académicien Impérial, Chambre de l'Honneur

Il éclata de rire mais, après un regard anxieux autour de lui, il reprit très vite une mine soucieuse. Il valait mieux ne pas se moquer, les citadins pouvaient être très susceptibles. Il serait bientôt de retour dans sa tribu des Percécorces et pourrait rire tout à loisir des soi-disant patriotes qui rechignaient devant la construction de quelques tours. Comment auraient-ils fait pour construire Pyr sans les Percécorces ?


* [HRP]Le Lundi 28 Janvier 20:00:00 UTC (il y a 6 mois).[/HRP]

Edité 3 fois | Dernière édition par Arionasis (il y a 6 mois).

#2 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]
Voici un résumé de ce qu'il s'est passé dans la première partie de l'événement : Le Bouclier de l'Empire : Tours !

Gramald Xarius a rassemblé les patriotes à Thesos pour leur annoncer les quantités de matériaux nécessaires pour la construction des onze tours restantes :
300 000 bois de choix de Motega ou Tama, 60 000 sèves de Visc ou Silverweed, 170 000 huiles de choix, le tout en qualité 200 ou supérieure et 4000 ligaments de Varinx, 2500 peaux de Timari, de qualité 150 ou supérieure.



Du fait des énormes quantités, certains patriotes ont décidé de demander l'aide des Percécorces.
Pour les patriotes prêts à creuser, Gramald Xarius a promis qu'ils pourraient commencer à déposer les matériaux à Thesos d'ici quelques jours.




Pebus Iriraan, le chef des Percécorces, a demandé aux patriotes de les aider à retrouver Icala Perimenix, une de leurs contremaîtres, qui a disparu. Ils se chargeront alors de fournir le matériel de forage. Les patriotes s'occuperont des matériaux issus de la chasse.



Les patriotes se sont rendus dans le Couloir aux Écorces pour parler à Iocamus Miros, un vieux contremaître. Pendant qu'ils discutaient, les foreurs ont déclenché un kamiblast, heureusement sans trop de dégâts. Finalement, ils ont appris que Icala avait été envoyée, quelques jours auparavant, faire des sondages dans le Canyon Interdit en compagnie de Xycaron Theron.




Dans une des descentes vers le Canyon Interdit, les patriotes ont trouvé Xycaron Theron dans un état lamentable. Ils avaient été attaqués quelques jours auparavant par les Sans Loi, il avait réussi à s'enfuir mais Icala était probablement toujours détenue là-bas.

Pour que le scénario reste équilibré, nous vous proposons de repartir de là, même si il y a déjà eu quelque chose chez les Sans Loi.
Le point de rendez-vous est fixé au TP Kami des Mines de Sciure le Mardi 29 Janvier 20:00:00 UTC (il y a 6 mois).

Edité 4 fois | Dernière édition par Ptitbill (il y a 6 mois).

#3 Multilingue 

Multilingue | Français | English | Deutsch | [Español]
(Event fyros) El escudo del Imperio: ¡Construyendo las torres!
Aemodon Apotis está a su disposición en Thesos para almacenar los materiales que usted le traiga.

Edité 3 fois | Dernière édition par Drecyan (il y a 5 mois).

---

.
P'tit Bill
Level-Design Team Manager [FR]
ptitbill@ryzom.com

#4 Multilingue 

Multilingue | [Français] | English
Voici un résumé de ce qu'il s'est passé dans la seconde partie de l'événement : Le Bouclier de l'Empire : Tours !


La prochaine étape pour les Patriotes et leurs alliés était donc limpide : se rendre dans le camp des Sans-Loi et libérer Icala Perimenix de leur griffes.

Les Sans-Loi ne leur laissèrent pas l’occasion de tenter une approche diplomatique : ils attaquèrent les Patriotes à vue.

Le combat fut âpre, mais au vu des nombreux cadavres de Sans Loi jonchant son camp, Ulythus Apocaps, leur cheffe, accepta finalement de dialoguer. Bien que très réticente, elle finit par leur révéler l’emplacement d’Icala Perimenix : le camp des Buccaneers, des bandits notoires sévissant dans la région et installés quelque part au sud de la Colonne du Dragon.

Lorsqu’il arrivèrent aux abords du camp des bandits, les Buccaneers et une poignée de Sans-Loi les attendaient.

L’affrontement fut intense, mais ils trouvèrent finalement Icala Perimenix qui avait été retenue dans une tente.

Soudain, surgissant de nulle part, de nombreux guerriers Sans-Loi se jetèrent sur eux. Il s’en fallut de peu que le piège ne soit fatal aux Patriotes et à leurs alliés, mais ils se replièrent et revinrent à la charge, éliminant les derniers gardes et libérant la prisonnière, pour de bon cette fois.

Ils l’escortèrent ensuite jusqu’au camp des Percécorces, où Pebus Iriraan, le chef de la Tribu, les accueillit avec un grand soulagement, heureux de voir son contremaître en vie.

Il leur confirma qu’il remplirait sa part du marché et que les Percécorces leur procureraient les matériaux dont ils avaient besoin.

#5 Multilingue 

Multilingue | English | [Français]

Assise à l’ombre d’un auvent, Aemodon Apotis était inquiète et cela la rendait grognon.

L’appel aux patriotes avait eu finalement un effet inespéré : un accord avait pu être passé avec les Percécorces pour la fourniture d’un grand volume de matériaux. L’immense savoir-faire de cette tribu en matière de forage était reconnu à travers tout l’empire : la grande cité de Pyr elle-même n’aurait probablement jamais vu le jour sans eux. Mais il n’était habituellement pas aisé d’obtenir leur aide.

Les jours passaient, puis les semaines, et si Aemodon était ravi de réceptionner les matériaux de construction apportés par les patriotes, on était encore loin du compte. Et les Percécorces ne s’étaient toujours pas manifestés. Qu’allait-elle bien pouvoir répondre à Gramald Xarius lorsqu’il demanderait l’état d’avancement du projet ?

Quelqu’un jura à côté d'elle, puis un autre. Les yeux écarquillés, tous les homins présents fixaient quelque chose au loin, derrière lui. Se retournant, Aemodon Apotis pris rapidement la mesure de ce qu’elle voyait. Se détachant des dunes voisines, une longue procession de mektoubs progressait en direction de Thesos.

Passés les premiers instants de stupeur, les gardes reprirent leurs esprits et sortirent leurs armes, prêts à affronter la menace en approche.

Les lèvres plissées d'Aemodon se transformèrent en un franc sourire tandis qu’il reconnaissait les couleurs portées par leurs visiteurs.
- Du calme ! dit-elle en levant la main en direction des gardes. On dirait bien que les Percécorces ont finalement décidé de nous rendre visite !

Lorsque le convoi fut arrivé à portée de voix, Aemodon s’avança et vint à la rencontre du chef de file, dont le visage lui semblait familier.

- Oren pyr !
- Oren pyr !
- Es-tu Aemodon Apotis ?
- C'est bien moi.
- Je suis Euton Krinn. De la tribu des Percécorces. Je t’apporte la première partie des matériaux de construction que tes amis nous ont demandés.

Aemodon Apotis détourna un instant le regard pour évaluer le nombre d’animaux de bâts présents, plutôt conséquent.

- La … première partie ?
- Ney. Bois, huile, sève. 15.000. De chaque.
- Bien ! … Bien ! C’est une excellente nouvelle. Je vais envoyer des gens pour aider à décharger.
- Hem. La route a été longue et mes gens et moi, on ne serait pas contre quelques rafraîchissements, si tu vois ce que je veux dire.
- Ho ! Bien sûr, évidemment !

Après une brève pause pour se rafraîchir, Percécorces et ouvriers de Thesos furent bientôt à pied d’œuvre pour décharger la cargaison et l’entreposer sous l’auvent principal, tandis qu’Aemodon Apotis invitait Euton Krinn à s’asseoir non loin afin de discuter à l’abri du soleil.

- Sais-tu quand doit intervenir la prochaine livraison ?
- Une semaine, peut-être moins, cela dépendra d’Icala.
- … Icala ?
- Icala Perimenix, une de nos contremaîtres. Celle que vos amis ont libéré des griffes des Sans-Loi. Elle est en train d’organiser la collecte les matériaux de la prochaine livraison en ce moment même.
- Ha, excellente nouvelle ! Excellente nouvelle ! *se levant* Je vais vérifier que tout se déroule bien !

Aemodon Apotis était rassurée. La construction pourrait bientôt reprendre. Mais pour autant, son travail n’était pas terminé : elle devait maintenant s’assurer de la qualité des matériaux fournis et en faire le compte précis.

Edité 4 fois | Dernière édition par Ghost of Atys (il y a 4 mois).

#6 Multilingue 

Multilingue | English | [Français] | Español | Deutsch

Pyntis Cean compulsait les nombreux messages reçus dans la matinée. Accaparée par son travail de classement, elle sursauta vivement tandis que la porte de son bureau s’ouvrait violemment, et dans un mouvement réflexe, elle envoya voler à travers la pièce la pile de messages posée devant elle.

Sur le seuil se dressait Gramald Xarius, son patron pour ainsi dire, le souffle court et le visage empourpré dont les traits trahissaient une colère à peine contenue.

Gramald Xarius : Cean ! Où en est-on à Thesos ! aboya-t-il à sa subordonnée.
Pyntis Cean : Hé bien… nous avons reçu le… dernier rapport de l’intendante Apo…
Gramald Xarius : … Et qu’attendais-tu pour me le donner ?! Tu sais bien que j’ai la strategos Iribus sur le dos !

Sans se départir de son calme, Pyntis Cean se leva et alla ramasser le parchemin portant la marque de Thesos, qui avait traversé toute la pièce pour atterrir aux pieds de Gramald Xarius. Se redressant, elle le lui tendit en un geste mesuré, mais son regard noir et sa mâchoire crispée démentait son calme apparent.

Pyntis Cean : Tu étais déjà en entretien avec la strategos, je ne pouvais donc pas te le ...
Gramald Xarius : … Oui et bien, elle vient de me faire connaître toute la mesure de sa « patience », et je m’en serais bien passé, figure-toi !

Toujours grommelant, mais reprenant peu à peu son calme, Gramald Xarius s’empara du parchemin et le parcourut rapidement.

Gramald Xarius : Bien, au moins les nouvelles sont encourageantes…
Pyntis Cean : Plutôt ! Mais je me demande si ce n’est pas un peu enjolivé. Comment est-il possible…
Gramald Xarius : (balayant la remarque d’un revers de la main) Bah ! Ce sont les Percécorces. Leur réputation n’est plus à faire. Hmm. Cependant cette dernière livraison a été bien plus légère que les précédentes. Où en est-on depuis le début ?

Pyntis Cean se dirigea vers son bureau puis, se remémorant l’entrée fracassante de l’académicien, porta finalement son regard vers le sol encombré.

Pyntis Cean : Ha, le voilà ! dit-elle en s’emparant d’un parchemin délavé et le déroulant pour le lire.

Pyntis Cean : Les Percécorces ont effectué 4… non… 5 livraisons avec la toute dernière en date. Selon les données fournies par l’intendante Apotis, ils nous ont remis… (calculant rapidement) 190 000 unités de bois… 130 000 unités d’huile et… 30 000 unités de sève.
Pyntis Cean : À cela s’ajoutent naturellement les ressources remises par les patriotes.

Gramald Xarius : Encore environ 100 000 unités de bois et 30 000 unités d’huile, donc. (émettant un léger soupir) Bien, je retourne de ce pas terminer mon rapport à la strategos Ibirus.

Alors qu’il franchissait l’encadrement de la porte, Gramald Xarius se retourna pour regarder les documents éparpillés un peu partout dans la pièce et adressa un sourire penaud à son assistante.

Gramald Xarius : Akep ! dit-il en agitant le rapport de Thesos au dessus de sa tête.
Pyntis Cean : Oràch !

Puis il s’engouffra dans le couloir et disparut de la vue de Pyntis Cean.

Pyntis Cean : Et bien… (avisant l'état de son bureau) il ne me reste plus qu’à tout recommencer…

Dernière édition par Ghost of Atys (il y a 4 mois).

uiWebPrevious1uiWebNext
 
Last visit dim. 21 juil. 2019 01:03:57 UTC UTC
P_:

powered by ryzom-api