English French German Spanish Russian
[HRP] F.A.Q Lore - Lore & Chroniques - Forum Communauté RyzomAccueilInvité

Lore & Chroniques


uiWebPrevious1uiWebNext

#1 Multilingue 

Multilingue | [Français] | English | Deutsch | Español

La reproduction, la gestation et l’enfance

Q : Y a t-il des enfants sur Atys ? Pourquoi ne les voit-on pas ?
R : Oui, les homins se reproduisent et ont des enfants. Ceux-ci ne sont pas visibles en jeu car leurs modèles 3D n’existent pas à l’heure actuelle.

Q : Combien de temps dure une grossesse sur Atys ?
R : La durée moyenne d'une gestation est de trois cycles atysiens, soit trente-six mois atysiens. Cette durée correspond aux trois quarts d'une année de Jena. Trois cycles atysiens durent environ 54 jours IRL.

Q : Existe t-il un corps de métier spécialisé dans l’accompagnement des grossesses et des accouchements ?
R : Oui. Les homines enceintes ont accès à ce type de soins sauf si elles se trouvent isolées, loin des villes.

Q : Qu’en est-il des enfants métis ? Y a t-il une règle ?
R : A ce sujet, il existe une règle de probabilité qui peut servir à des joueurs qui souhaiteraient déterminer la race d'un enfant métis à naître :
Un enfant né d'un parent Zoraï et d'un parent Matis a neuf chances sur dix d'être Matis contre une chance sur dix d'être Zoraï.
Un enfant né d'un parent Tryker et d'un parent Matis a six chances sur sept d'être Matis contre une chance sur sept d'être Tryker.
Un enfant né d'un parent Zoraï et d'un parent Fyros a six chances sur sept d'être Fyros contre une chance sur sept d'être Zoraï.
Un enfant né d'un parent Fyros et d'un parent Matis a quatre chances sur cinq d'être Matis contre une chance sur cinq d'être Fyros.
Un enfant né d'un parent Zoraï et d'un parent Tryker a quatre chances sur cinq d'être Tryker contre une chance sur cinq d'être Zoraï.
Un enfant né d'un parent Fyros et d'un parent Tryker a quatre chances sur cinq d'être Fyros contre une chance sur cinq d'être Tryker.

Q : Les enfants vont-ils à l’école ?
R : Oui, dans chaque ville fyros, matis et zoraï, les enfants suivent un enseignement commun. Les écoles zoraï sont sous l'autorité du Temple du savoir. Les écoles fyros dépendent de l'Académie Impériale. Les écoles matis sont administrées par le Collège Royal. Les Trykers, en revanche, n'ont pas d'école et l'éducation des enfants est assurée par leur famille, voire par un maître d'apprentissage.

Q : Les enfants Zoraï ont-ils des masques ?
R : Non. Ils n’obtiennent leur masque qu’au cours de leur Cérémonie d’Adoption qui marque leur passage à l’âge adulte. Ce rite n’intervient pas à un âge fixe. Certains enfants Zoraï sont prêts plus tôt que d’autres.

Q : A quel âge survient la puberté ?
R : L’âge auquel un enfant atteint la puberté et se transforme pour devenir un adulte varie d’un individu à l’autre.

Q : La ménopause existe-t-elle sur Atys ? A quel âge intervient-elle ?
R : La ménopause (tout comme l’andropause) existe mais peut survenir plus ou moins tard d’un individu à l’autre.

Q : Qu’en est-il du cycle de fécondité chez les homines ?
R : Le cycle de fécondité ne se fait pas de manière mensuelle mais saisonnière. Il y a donc 16 cycles au cours d’une année de Jena (puisqu’il y a quatre saisons pour chacun des quatre cycles atysiens d’une année de Jena).

Discussion autour de la FAQ Lore

Edité 5 fois | Dernière édition par Tamarea (il y a 2 ans).

#2 Multilingue 

Multilingue | [Français] | English | Deutsch | Español

Physiologie Homine

Q : De quelle couleur est la sève des homins ?
R : Lorsqu’un homin se coupe, il s’écoule de lui un fluide rouge : du sang. Il n’y a pas d’autre fluide de couleur verte ou autre. La sève est leur sang, nommé souvent ainsi à cause de ce monde à prédominance végétale.
Cependant les homins désignent aussi par « sève » quelque chose de bien tangible, quoique invisible, que les pratiquants de magie connaissent bien. Certains prétendent que c’est cette même sève qui détermine la race d’un homin.

Q : Est-ce que les résurrections effacent les cicatrices et amputations ?
R : Les homins ont naturellement un pouvoir de régénération considérable, simplement en se reposant. La résurrection, tout comme la magie de soin, efface toute blessure qui l’a immédiatement précédée. Cependant, si un homin se remet d’une grave blessure lentement, les séquelles feront « partie de lui », et sont conservées lors des résurrections suivantes.

Q : À part des variations sur les résistances naturelles à la magie, il y a-t-il d’autres différences entre les races d’homin ?
R: Les différences sont principalement culturelles. Par exemple les fyros étaient les seuls à faire cuire leur nourriture et à manger de la viande. Les trykers mangeaient beaucoup de poisson, les matis et zoraï, eux, mangeaient des insectes.
Mais durant le temps de l’Exode, après le premier Grand Essaim, où la majeure partie des homins survivants ont vécu en situation confinée, les différences se sont atténuées, par nécessité et curiosité.
Les textes de la Lore évoquent parfois des différences physiques ou de compétence suivant la race : le fyros guerrier, le zoraï magicien, etc. On retrouve d’ailleurs ces traits dans la façon dont sont incarnés les quatre entraîneurs de Silan. Mais les choix de gameplay ont mis tout le monde à égalité.

Q : La pénalité de mort a-t-elle en sens dans le roleplay ?
R : C’est un traumatisme particulier laissé par le processus de résurrection. Il n’affecte pas le corps physiquement (une fois soigné l’homin se retrouve en possession de tous ses moyens) mais cela inhibe temporairement sa capacité d’apprentissage, comme s’il devait d’abord se « resynchroniser » avec son corps.

Q : Les masques des zoraïs sont-ils soudés au crâne ou seulement accrochés aux muscles et à la peau ? Et de quelle matière sont-ils constitués ?
R : Le masque du zoraï est indissociable de son crâne au niveau du front, mais recouvre plus bas le visage un peu comme l’ongle recouvre le bout du doigt.
Le masque est fait de tissus organiques vivants, d’os et de cartilage.

Q : Dans quelle situation une infection par la goo est elle définitivement mortelle ?
R : Mourir de la contamination à la goo implique une altération définitive de la graine de vie et donc une impossibilité de résurrection. Sont absolument mortelles (sans possibilité de resurrection) l'ingestion et l'injection de goo. Par contre, tant qu'il n'a pas atteint le stade ultime de la maladie, un homin infecté peut avoir accès à la résurrection s'il est tué par un prédateur ou un ennemi par exemple. Mais ne vous fiez pas à la longévité de Supplice ou de Lenja (personnage du rite zoraï) ou encore de Pei-Ruz pour en déduire qu'on peut vivre longtemps en étant contaminé. Ce n'est pas le cas ! Supplice est un cas tout à fait unique qu'on ne peut absolument pas généraliser. Normalement, la contamination entraîne la mort bien plus rapidement. Cela dit nous n’allons pas nous risquer à vous préciser une limite temporelle qui serait certainement trop contraignante pour vous. Gardez simplement à l'esprit qu'on ne survit pas bien longtemps à cette infection.
uiWebPrevious1uiWebNext
 

Ce sujet est fermé

Last visit sam. 16 févr. 2019 02:05:46 UTC UTC
P_:

powered by ryzom-api