ROLEPLAY - Ryzom Community Forum http://app.ryzom.com//app_forum/ Tue, 17 Jul 2018 21:23:07 +0000 ryApp::FeedBuilder 15 ROLEPLAY - Ryzom Community Forum http://app.ryzom.com/app_forum//images/rz_ryzom_logo-144x47.png http://app.ryzom.com//app_forum/ <![CDATA[The truth is out there]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28768/1#189273 Sun, 08 Jul 2018 19:45:47 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189273 Lacuna <![CDATA[A cold fire]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28765/3#189268 Sun, 08 Jul 2018 17:04:29 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189268
She wonders...

Where is Lacuna?

She needs some old fashioned punishment for her heretic words against the Matis..

Star searches all over atys to punish Lac, the slave-master Lac...

At last; Matis can be freed again.]]>
Northstar
<![CDATA[An Open Statement Concerning Zo-Kian Outpost Situation]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28710/35#189213 Fri, 06 Jul 2018 07:59:32 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189213 * / steals popcorn / *]]> Leeisnecyene <![CDATA[[FR] Réflexions d'une petite Tryker.... [/FR]]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/21146/23#189167 Tue, 03 Jul 2018 12:23:03 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189167 Pom est à Thesos.
Elle entre dans la tour et après quelques hésitations dans cet appartement qu'elle ne connait que dans ses rêves...
La conversation avec Eolinius et Kyriann l'a troublé: vivre dans son rêve est extrêmement perturbant.

Dans l’appartement, elle découvre la pique offerte par Nair'Ingfarah, plus loin, les amplis cadeau d'Ezekiel...

Assise sur le lit: elle feuillette l'album de lucios:

les équipements Karavaniers, leurs véhicules,
Grisabella, Ezekiel,
Chon, Yragael,
Les Justes,

Ni'Rook, Ni'Jyrvie...


Ses notes sur les écrits Trytonistes.

Celles sur le livre noir, la potion trouvée au camps de la source cachée après la capture d'Ezekiel...

Sa rencontre avec Kai Ho-Ko-Sukio: la Sorcière.
La grotte dans les Primes et l'arrivée de Leeis...

les traces de la Sève Noire sur sa gorge...


Gubani blanc, Alyss, Le Roi de Pique, la Couturière folle, le Papillon,

...la Sève Sauvage en son cœur... ...Ba Drakhan...

...tout lui reviens:
les joies...
...la douleur.


]]>
Ubhal
<![CDATA[Atys mag numéro spécial / Atys mag Special issue]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28752/7#189143 Sun, 01 Jul 2018 21:11:25 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189143 Jahuu
Moniq
Great work! Everyone who missed botanic events should read it!

..or weren't allowed to join...

It was your choice of side...]]>
Moniq
<![CDATA[Chroniques de la Firme]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27459/7#189079 Thu, 28 Jun 2018 09:43:13 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189079
Il avait besoin de voyager pour sortir d'un quotidien trop morne et faire prendre un nouveau tour à son existence. Des conversations en ville évoquaient de nouvelles voies d'exploration, comme celles qu'empruntaient les rangers. Atys était certainement encore pleine de surprise. Les racines n'étaient pas figées mais pleines de sève et bien vivantes, Duke en était certain, et depuis longtemps il pensait à repousser les limites de ses connaissances de l'écorce. Beaucoup d'homins avaient entamé un tel périple avant lui. Certains étaient revenus, d'autres pas. Seraient-ils morts ? Condamnés pour toujours par les Puissances ? Ou avaient-ils réussis à trouver un ailleurs salvateur ? Les anciennes terres, les nouvelles terres, des terres inconnues ?

Après avoir planifier son départ, étudier les cartes et préparer le paquetage de ses mektoubs, il restait au matis quelques affaires à régler avant de se mettre en route.
Il commença par remettre à la Firme l'emblème de Premier Officier qu'il avait porté avec fierté pendant tellement de cycle. Il laissa à son amie Shepeng le soin de s'occuper de sa Maison sans douter qu'elle le ferait avec la sagesse et le courage qui la caractérise. Tant de bons moments et de travail à la tête de la Firme ne seraient pas en vain.
Ensuite il écrivit à Stevano-Karan et fit porter son message au Palais sans tarder.

Duke ajouta son nécessaire d'écriture dans son sac avant de le refermer. Peut-être écrirait-il sur le passé, le présent ou l'avenir au cour de son périple. Tout était prêt désormais, mais il se laissa encore quelques jours, en attendant le bon moment pour quitter la Forêt...]]>
Dukenono
<![CDATA[Qu'est ce qu'un bon fyros?]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28746/1#189064 Wed, 27 Jun 2018 18:32:32 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/189064

Le bon fyros

Essais d'Azazor sur comment se comporter pour être un bon fyros
   
Vous êtes de race fyros et vous êtes également patriote jusqu’au bout des cheveux ? Alors suivez bien ces conseils qui feront de vous un bon fyros, fier et robuste, le digne descendant des premiers fyros issus des flammes de fyrak.

* Pour commencer, un bon fyros, ça maitrise la hache (une main et deux mains) et le lance-grenade. Le reste, c’est du folklore. Bien sur, ça maitrise la magie offensive (vive le feu!). Le heal n’est que peu utile à un bon fyros. En combat, laissez les autres vous soigner et continuez de taper.

* Un bon fyros, ça combat toujours en lourde, ou alors à poil. Car si on n’a pas besoin d’une lourde, alors on n’a pas besoin d’armure du tout. La légère est réservée uniquement pour l’esthétique lors de certains rendez-vous (akenak, les celiakos, carnaval etc).

* Un bon fyros n’esquive pas, il pare. Donc même en légère, il vous faut une légère parade. Et bien sûr, il vous faut être maitre en combat à mains nues. Il est évident que l’artisanat fyros est de mise en toute circonstance. Seules les armes kamistes sont à la rigueur tolérables lors des combats, mais à condition de les avoir plongées dans du sang ennemie avant. Le sang de matis est conseillé.

*Les couleurs acceptables pour un bon fyros sont le rouge (comme le sang), le noir (comme la cendre) et le beige (comme la sciure). Pas de blanc surtout, ça rappelle trop les matis. En règle générale, méfiez-vous du blanc !

* Le feu est à utiliser en toute occasion (sauf cas très particulier pour les bestioles immunisées, dans ce cas, onde de choc ou élec, jamais de poison, c’est pour les matis). Le feu tue bien sûr, mais il guérit également (plaies, maladies quelconques). Toujours concernant le feu, un bon fyros a toujours sur lui de quoi allumer un feu de camp.

* Un bon fyros, ça préfère crever sur place que de fuir. S’il y a une chance, aussi infime soit-elle, de gagner un combat, alors il reste sur sa position plutôt que de faire demi-tour.

* Rappelez-vous bien qu’impossible n’est pas fyros. Si quelque chose n’a jamais été tenté, ne vous dites pas que c’est parce que c’est impossible, mais seulement parce que personne n’a osé. Un fyros ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît. Vous pensez pouvoir tuer une reine kizarak à mains nues ? Alors faite le ! Et si vous échouez, recommencez. Attention, un fyros n’essaie pas, il fait ou il ne fait pas. Il n’y a pas d’essai.

* Un bon fyros, ça ne parle pas, ça gueule. Une phrase sur dix au moins doit être dite en criant afin d’affirmer sa présence. Donc n’hésitez pas à crier, surtout quand la personne en face de vous n’est pas d’accord avec vous.

* Voici la procédure à suivre pour convaincre quelqu’un : 1) criez vos arguments 2) menacez 3) levez-vous et criez une dernière fois 4) tapez sur la personne à convaincre jusqu’à ce que votre argumentation rentre dans sa tête. Quand la personne ne peut plus bouger, elle est con-vaincue.

* Mais attention, un bon fyros n’est pas un bourrin ! Un mauvais fyros, c’est un fyros, quand il voit un ennemi, il tape. Alors qu’un bon fyros, quand il voit un ennemi, il tape, certes, mais c’est un bon fyros. Il y a une façon de taper fyros. Une façon disons… avec tact et respect pour son adversaire, sauf si c’est un matis bien sûr.

* Un bon fyros se déplace comme le feu, c’est à dire de front ! Ainsi, pour aller d’un point A à un point B, le plus court chemin, et donc celui privilégié par le bon fyros, c’est la ligne droite. Donc on oublie le contournement de monstres et on fonce dans le tas en criant. Et s’il y a un mur devant vous et que vous êtes un fyros extrémiste, dites au mur de dégager fissa.

* Le forage est une activité interdite à tout bon fyros. Il est réservé uniquement aux enfants fyros ou aux esclaves. Un fyros avec une pioche à la main, c’est qu’il n’a rien de plus intéressant à faire, donc c’est qu’il a une vie inintéressante, et donc ce n’est pas un bon fyros. Si un bon fyros s’ennuie, il préfère taper dans des trucs (vivants ou non) que d’utiliser une pioche. Ou alors c’est qu’il a perdu un pari, car le bon fyros est joueur.

* Un bon fyros aime la viande. Tout bon fyros se doit de maitriser l’art de la boucherie. Évidemment, la boisson officielle est la liqueur de shooki, à boire matin midi et soir entre deux repas. Au menu du bon fyros, outre la viande de tout ce qui traine à la surface d’atys (bébé matis compris), on trouve aussi quelques plantes et poissons. Mais c’est plus pour l’assaisonnement qu’autre chose. Tout bon fyros a sur lui de quoi manger et boire. Un tonneau de shooki plutôt qu’une bouteille est recommandé afin de mieux partager avec ses camarades. Car le fyros est partageur, que ce soit les coups ou la nourriture.

* Un bon fyros, ça connaît l’histoire de son peuple et ses coutumes. Potasser à l’académie impériale est recommandé pour s’instruire. Par ailleurs, un bon fyros maitrise le fyrk et doit connaître au moins trois façons d’insulter un matis. Enfin, connaître quelques chansons populaires est un plus, car cela permet la cohésion d’un groupe et l’exclusion de ceux qui sont différents.

* Un bon fyros, c’est kamiste ou neutre. C’est même plus neutre que kamiste. Les karavaniers ne peuvent faire de bon fyros, car la karavan est contre la recherche de la vérité. Et chacun sait que la vérité est l’un des quatre piliers des fyros.

Pour conclure, un bon fyros ne cesse de tendre vers plus de fyrositude. Car on n’a jamais fini d’être plus fyros qu’on ne l’est déjà.

En annexe, je vous joins une liste des tribus à côtoyer si vous voulez être un bon fyros.

Annexes

Tribus des bons fyros :

* Les taxeurs (kamistes, veulent taxer les produits non fyros et les produits fyros à l’export, sont roux)

* Les chasseurs de frahars (kamistes, font le taf contre les frahars, n’aiment personne à part les fyros)

* Les veilleurs (veillent sur le feu sacré et surveillent le réveil de fyrak)

* Les pyromanciennes (kamistes, très bonne relation avec l’empire, vivent fosse aux épreuves donc forcément badass)

* Les pillards du désert (kamistes, fyros expansionnistes à la source cachée, font la nique aux matis)

Tribu bof mais ça peut aller :
* Les percécorces (100 % fyros et grands services rendus à l’empire par le passé (travaux dans le désert comme les cités, routes, ponts et canaux) mais karavaniers et un peu fâché avec l’empire)

Tolérable, mais de loin, voir de très loin :

* Les saigneurs de racines (bonne relation avec l’empire, mais karavaniers, potes avec tout le monde, acceptent les trykers. Un peu trop peacefull pour des fyros)

* Les sauvages (kamistes et 100 % composé de fyros mais ne reconnaissent pas l’empereur et ça, c’est mal)

* Les dresseurs d’eau (kamistes mais composé de fyros et de matis, beurk)

* Les puisatiers (composés uniquement de fyros mais karavaniers, potes avec les matis et pacifiques)

* Les fraiders (pas agressifs contre l’empire, font le taf contre les bandits dans le couloir brûlé et font un peu partie du folklore du désert, mais karavaniers et moches comme des tyranchas. Et puis bon, c’est pas des vrais fyros, juste des ratés de la nature)

Les autres tribus, quelles qu’elles soient, sont à exterminer si le cœur vous en dit. Aucun bon fyros ne vous en tiendra rigueur.

Pour finir, n’oubliez pas que les fyros sont les plus forts et les plus beaux de tout atys. C’est un fyros qui vous le dit, donc c’est forcément vrai !

Azazor

kamaï fyros!
]]>
Azazor
<![CDATA[Une enquête énigmatique...]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28728/1#188997 Sat, 23 Jun 2018 13:52:35 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188997
Pour les besoins d'une enquête, nous cherchons à établir une liste des fyros roux aux yeux bleus, peu importe leur sexe ou leur lieu de vie. Si vous voulez participer, merci de remplir cette liste au fur à et mesure, avec le nom complet de l'homin, le lieu où on peut le trouver, ainsi que si possible sa fonction.

- Azazor Eridan Miridus (akenak à Thesos)
- Cekos Lyseus (patrouilleur tours de frahars)
-
-
-
-
-

kamaï fyros
]]>
Azazor
<![CDATA[Zo-Kian Ruins Workshop in Ranger Possession -- Free Materials .]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28700/10#188981 Fri, 22 Jun 2018 07:39:05 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188981 Bitttymacod
That's it.  The experiment is over.

And Ryzom is poorer for it's end.]]>
Neela
<![CDATA[An OP for Phaedreas Tears]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28685/11#188967 Thu, 21 Jun 2018 06:32:48 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188967 https://en.wiki.ryzom.com/wiki/Rangers )  It is not part of what Wuaoi has been saying, in fact he has contradicted it on several occasions.  You should be aware that the Ranger page in the wiki is not canonical Lore, but generated by players, who may have their own agendas. 

Your statement that the Rangers are neither pacifists nor police, however, falls into my understanding of what Wuoai has said.]]>
Bitttymacod
<![CDATA[un curieux vagabond]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28686/4#188899 Mon, 18 Jun 2018 08:23:09 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188899 Il est très agité, son teint normalement rubicond tire sur le blanc crayeux...
Avec ses gestes saccadés il renverse beaucoup de choses...

"faut qu'Y dégage... ...Al p'us vite que C'la...

Y'va me planquer chez Yem Tallai en Loria, L'chemin est An-Lor Eny I'viendront An Y chercher là bas..."

"A'pis il font une Bire très correcte... ...Quand I'donnent pas tout aux Bolobis".

"Toub D'Toube où y ai planqué Yem Magot?

Kami, elle m'a Lors foutu les ch'tons cette Bi'witch...
...Y ai toll laché... B'wa.. ça M'regarde An, si Lé'poilus puants D'la Légion Y cassent d'la faces D'craie... ap'ès c'est D'leurs habitudes...
Al Y ai rien à faire avec ça!

Al cette face de craie d'la haute qui arrêtait pas d'en R'mettre...

...ha Lor!... La Mère soit béni! ...L'v'la: mon précieux."

l'homin fourre dans un sac moisi: une petite bourse, une vielle couverture crasseuse, quelques vivres et un flacon d'alcool à la couleur suspecte .
Puis sans se retourner disparait dans la nuit...

]]>
Otallbire
<![CDATA[Ténèbres des soleils passés]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28654/6#188889 Mon, 18 Jun 2018 02:57:07 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188889 La Masure de l'Hérétique

Depuis plusieurs jours, ses nuits la hantait. Elle faisait des cauchemars
et refusait d'admettre quelle en faisait depuis sa rencontre. Chaque fois
qu'elle se réveillait, sa délicate peau bleue était recouverte de sueur
et son rythme cardiaque était instable. Rencontrer la destiné lui avait
fait peur. Le tryker avait perdu la tête, la fyros à deux doigts de sauter
au visage du sombre matis maraudeur alors que lui et sa clique étaient
en supériorité numérique. Et Eux…les Sèves Noires…elle ne voulait même
pas y penser...

- Ki'gan, tu es un poison pour Vao et pourtant, je ne peux pas m'empêcher
de croire que tu es la solution à sa guérison en même temps. L’un et l’autre,
vous avez peurs, peut-être plus peur de vous-même que moi de toi. 

Lai'Suki en était persuadée, un tel monstre ne pouvait pas apparaitre
comme ça, par hasard. Toutefois, elle ne pouvait pas faire ce choix à la place
de son ami. Ce combat était le sien et tout ce qu'elle pouvait faire, était tenir
sa promesse et lui offrir son amitié. 

Et chaque nuit elle rêvait... les songes étaient toujours plus perturbant
que le précédent. Elle avait cette impression que les ténèbres apportaient
parfois la lumière avec eux. Elle ressentait des choses qui ne lui appartenait
pas. Des paroles qui ne lui étaient pas destinés. Des images d’endroits
où elle n’était jamais allée. 

-Qu’est-ce qui m’arrive?

Lai’Suki remettait du bois dans le feu. La Masure de l’Hérétique était
silencieuse. Ils avaient fuit Aeden et se déplaçaient constamment, rester
trop longtemps au même endroit était trop risqué. Entre les quatre nations
qui voulaient la peau de Vao et les maraudeurs qui voulaient la sienne,
les options étaient limitées...

-Sage Sens, qu’est-ce que je dois faire? Qu’est-ce que vous feriez à ma place?
Pourquoi est-ce si compliqué de vouloir être en paix et rentrer à la maison?

Ce qui effrayait par dessus tout l'homine était l'apparition imprévisible de
Ki'gan. Combien de temps avant que Vao s'endorme paisiblement et que
l'autre prenne sournoisement sa place? Elle ne savait que ce qu'elle avait lu
et ne pouvait pas se faire une idée précise sur ses aptitudes à la ruse.

-Tu es fort comme une montagne, mais qu'en est-il de ce qui se passe entre
tes deux oreilles? Est-tu malin comme Vao ou juste agressif comme un gingo
enragé?

Lai'Suki chassa cette pensée, elle avait eu sa dose de gingos pour un bon
moment. Elle regardait le torse de l'autre zorai, se soulever et redescendre
pendant qu'il dormait. Souvent il s'agitait lui aussi dans son sommeil,
elle n'était pas la seule à faire des cauchemars.]]>
Laisuki
<![CDATA[Ranger Aspirant looking for a team to do the Rite / Cherche une équipe]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28694/7#188787 Fri, 15 Jun 2018 07:21:42 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188787 Bitttymacod
((OOC comment))
Revvy
Why is this in Roleplay section?


Why not? The Ranger Rite is a roleplay activity.

[OOC]
Agreed; why is it your problem Revvy?

Since there's no OOC sub-forum like there is for events, this is the logical place for it since, as Bittty rightly said, the Rite is RP.]]>
Neela
<![CDATA[La gazette du désert n°20]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28672/5#188786 Fri, 15 Jun 2018 07:01:32 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188786 Zendae <![CDATA[[GvG] Alkiane part en Croisade | Alkiane goes on Crusade]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28683/1#188672 Mon, 11 Jun 2018 17:03:46 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188672 “Zagabranth... Zagabranth wake up... The Matis Kingdom is about to collapse..."

"Wake up, Zagabranth! If the situation gets any worse, the world will collapse!”

These phrases resonated in the head of the Herën of the Alkiane Order while he slept. Scared and breathless, still half lost the limbo because of these words of bad augury, he made his bed-plant straighten whose big fluffy leaf rolled it up. It was dark outside, but he had the impression that he had been told this in his ear, in his apartments. With a touch of his hand on a sap vein in his room the luminescent vegetable lamps were illuminated, which allowed the Herën to regain its calm.

That voice, a woman's voice of benevolence and omnipotence, continued to repeat itself in her head. He was convinced, Jena had just spoken to him. What did she mean by those words, what did she want from him? Subject to questions for several hours without finding acceptable answers for a matis on what had just happened, he decided to wait until daylight to meet exceptionally the Tribën Council.

Without realizing it and while he was preparing a third very strong tea to try to clarify his thoughts, the first rays of the morning pointed through the multicolored amber stained-glass windows of his home. The Herën prepared himself, then put on his over-plant skin before attaching his Alkiën uniform. The apartment of Herën and the buildings of the Alkiane Order sharing the same tree house of Avalae, he took the elevator to go a few floors higher in his offices.

Ser Tapco, was already on the place, putting order in the chests to make some space there in anticipation of his drilling expedition in the upper prime roots with the Serae Ayala. A brief exchange took place between the Herën and its Tribën.

"- Deles silam Ser Tapco, you're up early.

- Deles silam Filira Zagh, you are as much as I would seem. Besides, as long as I have you... can I suggest that you bring the Alkiën together to review our active members, our projects and our allies?

- I was planning a meeting of the Tribën Council to discuss a sensitive subject, but you are right. Let's get the Alkiëns together, and our Selsym too. Let's say the 24 of Pluvia of this cycle."

Ser Tapco was somewhat surprised by the reaction of his Herën and especially by the proximity of the meeting date. He agreed and promised to pass the information on to the other Alkiën.

The few days that separated the exchange between Tapco and Zagabranth and the meeting had allowed the latter to understand what that voice had told him. During this meeting several subjects were discussed and while the Alkiën were all present, at least those who had answered the call, Herën placed on a round table, which had been made for the event, a map of the Kingdom. It was then that he spoke in a serious and authoritarian tone while positioning nicely carved spines on certain places on the map.

"See Alkiën and Selsym, this is our Kingdom and the thorns represent its outposts in activity. Do you know how many of them belong to a Noble House or some homin organization fighting for Karavan? Absolutely none. At the moment, some are being squatted by marauders, others are being exploited by kamis organizations, none of which are domiciled in the Kingdom. Only one of these outposts is managed by a company of rangers."

A heavy silence settled in the room. The Herën looked at each member of the Order around the table and continued.

"I was visited by Jena a few days ago. It announced to me the collapse of the Kingdom and the world if the Kamis and their disciples continued to exploit Atys. Even though these demonic beings put obstacles in our way every time we, matis, want to advance our society, they do not intervene when the imbalance is obvious. She told me societies would collapse if we let marauders squat our outposts."

The eyes of the Alkiën were no longer bent towards the map but towards Herën. They were all waiting for the next words from their leader.

"There are too few karavan organizations to directly confront marauding clans or kamis organizations in their entirety. The Alkiane Order will act, in its title, with its resources, for the Kingdom and for Karavan. Dear Alkiën, we will claim ownership of an outpost in single combat. The Alkiane Order against the organization that owns the outpost only. Let us meet them, for honor, for the Kingdom and the Karavan."

With a blow of his arm on the map he ejected all but one of the thorns and, pointing to it, said.

"Let's attack this outpost. The Alkiane Order's War Horn will ring again. Alkiën, prepare to take the sword together. Forget the wrath, forget the ruin and let the Dawn be red!"

Ser Nilstilar, a diplomat at heart, spoke briefly.

"- What if we fail Filira?"

- If we fail, we will rise, we will have learned from our defeat and we will attack again. We have the means, we have the strength. It is sometimes more effective to hit a wall several times to crack it, weaken it and finally pass it while keeping our forces than to want to strike hard once and not be able to ensure the confrontation then Ser.

All the Alkiën proudly approved the decision of their Herën.

"For the Kingdom, for Karavan, for Alkiane! Jena Aiye!"

 

(OOC: Alkiane is declaring a GvG on OP 50 Matis. Any violation of this rule will cause our departure from the OP. We will also not tolerate a massive recruitment in the guild owner "Guildless" of the OP to respond to the GvG "in the rules" because we will not temporarily recruit other karavaneers during this GvG. To consult our active members: https://outils.alkiane.net/g/105906422 )

]]>
Zagh
<![CDATA[La Lignée Alar Kharunden | The Alar Kharunden Lineage]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28678/3#188650 Sat, 09 Jun 2018 16:43:05 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188650 Pour les chapitres 1 à 5, c'est directement tiré de l'histoire de la guilde Al Kharun (web archive de www.matis-fr.net). Cette guilde a changé de domaine peu après la release de Ryzom pour www.alkiane.net, et en même temps former l'actuelle guilde Alkiane. Colere, Boga et Syhn ne sont pas des noms inventés mais bien des pseudo de personnages qui ont existés.
Le chapitre 6 (et 7) est de ma main. 
Il n'y a pas de rattachement particulier à la lore d'aujourd'hui. J'aurais pu adapter les écrits originaux mais j'ai préféré, pour le respect de l'auteur, et l'authenticité de l'histoire, garder l'original.]]>
Zagh
<![CDATA[Spectacles of a Prime Roots Dweller]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27639/14#188643 Sat, 09 Jun 2018 09:46:38 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188643
The Roots was calm, and the area was full of small vegetation yet it was void of creatures, save one. The little tryker dreamt the same dream over and over, and now he lays still in deep sleep once more; tucked away in a hidden place, a safe place.

...Holeth, Fallenor 24, 3rd AC 2598...

Within the tryker's dream...

It was peculiar. Beyond the normal flora and fauna of the Prime Roots, the region was entirely void of homin activity, save myself. Even more importantly, devoid of Kitin activity as well. The plains eventually created a very soft "U" shape out of the region, slowly narrowing into a tunnel that led into more Prime Roots. Although, whether it leads deeper or not into the Roots is unknown, but most likely not. The tunnel has an extraordinary draft, more breezy than one would expect from a passage leading into more Prime Roots. The slightly bendy passage seemed to go on forever with the cool wind getting mildly stronger towards the end, until it opened up to a place found only in legend. 

The place was the most peculiar of any Prime Roots areas, and the stars were a spectacular sight from the Prime Roots. They enthralled my sight for a long while, amazed at the simple fact of seeing the stars from the underground ecosystem. However, when I finally tore my sight away, I thought it was strange there was still no Kitin activity. That is, until I turned around into Kincher Mandibles bearing down on my face, too close to react.

The tryker woke up with wild eyes, clearly shaken, visibly and mentally, from the dream; the image of two deep cuts going through him burned into his mind from the dream. He shut his eyes for a couple minutes, calming himself and regaining his composition. Then, he got up, his curiosity piqued, his caution heightened, and his exploration drive even more potent, despite the risks. The tryker ran off into the shadows, with more haste than usual, but also with a tinge of fright; almost out of character for the small homin.]]>
Wirroy
<![CDATA[Chroniques de la Première Croisade]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28632/3#188568 Tue, 05 Jun 2018 13:33:12 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188568 II - Mourir pour renaître
Pü courrait à toute vitesse sur la sciure du désert refroidie par la nuit noire, fuyant pour sa vie. Il avait déjà combattu des gingos alpha au cœur de la jungle, mais rien de comparable à la créature affamée qui le poursuivait. Sentant son haleine fétide se rapprocher, il se risqua à jeter un coup d’œil en arrière. C’est alors qu’il vit le gigantesque varinx noir lui bondir dessus, la gueule grande ouverte. Le zoraï esquiva son attaque d’une roulade expérimentée et dégaina sa lance. Le monstre s’était déjà repositionné et s’apprêtait à s’élancer à nouveau. Alors qu’il bondissait, Pü tenta de l’empaler avec son arme. Mais d’un coup de patte habile, il projeta la lance au loin qui alla se planter dans le sol meuble. L’enfant tenta d’esquiver à nouveau l’attaque, sans succès. L’énorme mâchoire de la bête se referma avec violence sur sa tête nue. Elle le secouait comme une vulgaire poupée de chiffon, alors qu’il se débattait et hurlait à la mort, sentant les dents du prédateur lui arracher le crâne.

- Pü, réveille-toi, tu dois lutter !

Le jeune zoraï s’extirpait de son cauchemar. Il s’était redressé et sa mère le tenait par les épaules. Recouvert de sueur, il porta instinctivement sa main au niveau de sa graine de vie. Une petite excroissance rigide était en train de perforer son os et sa chair au niveau de son front. Pü attendait ce jour depuis longtemps, et malgré les avertissements de ses proches, la douleur qui lui fendait en ce moment même le crâne était bien plus terrible que ce à quoi il s’attendait. Il repoussa sa mère et se leva en vitesse. Chancelant dans sa chambre, il s’aida du mur pour atteindre la porte et rejoindre la pièce centrale. Son père et son frère, déjà réveillés, étaient en train de revêtir leur tenue cérémonielle. Pü lu dans leur regard la confiance qui lui portaient. Il devait faire face, comme eux l’avaient fait en leur temps. Pourtant il le sentait, aux yeux de son père, il ne serait jamais que l’Ombre de son frère. Mais malgré cela, il savait le mérite qu’il y avait à porter ce titre. Le rôle qu’il aurait à jouer dans un futur proche serait fondamental. Oui, il serait l’Ombre du futur Masque Noir, et il devait en être fier. Car tout comme on ne peut entendre le silence sans le bruit, on ne peut voir la lumière sans l’ombre. Se concentrant sur cette idée, il régula sa démarche et essaya de chasser la douleur. Il fut pourtant traversé par un déchirement suraigu. Il s’écroula sur la table familiale et glissa sur le sol dur.

- Niï, relève ton frère ! Ensuite, va sonner le gong et… , cria sa mère avant que son mari ne l’interrompe.

- Ne fais rien Niï. Pü doit réussir l’épreuve seul, et tu le sais mieux que quiconque Looï. Aucune aide, même minime, ne doit lui être apportée.

Sa femme s’apprêtait à intervenir lorsque le jeune zoraï se releva.

- Père a raison mère, je dois y arriver seul. Ayez foi en moi, je saurais rendre honneur à notre nom.

Pü prononça ces quelques mots en serrant les dents, plissant les yeux pour réussir à se maitriser. Il sortit de la hutte sans regarder sa famille, et ramassa sur le seuil le seau sacré qui chaque jour était vidé et rempli de son eau, en prévention du grand moment. Se déshabillant, il se versa le contenu du récipient sur la tête, comme le voulait la tradition. En temps normal, la morsure de l’eau glacée lui aurait probablement parue insupportable. Mais alors que la brûlure de la pousse lui meurtrissait le visage, la sensation du liquide gelé fût presque salvatrice. Nu comme un nouveau-né et lavé de ses impuretés, il était enfin prêt à renaître durant le rituel. Mais fallait-il encore qu’il survive jusqu’à là.

Pü titubait en direction de l’endroit le plus sous-terrain de la souche, la place cérémoniale, s’aidant du décor pour progresser. Son affliction l’empêchait de contrôler parfaitement ses pas sur les allées tortueuses du village. Heureusement, il en connaissait tous les recoins, et savait éviter instinctivement les racines qui s’entremêlaient sous ses pieds. Il aurait pu s’y déplacer les yeux fermés, guidé par les dénivelés, l’odeur caractéristique de chacune des huttes, les cris nocturnes des volatiles qui s’étaient installés dans certaines niches végétales du plafond d’écorce, et l’écho envoûtant émit des puits d’abysses qui s’enfonçaient en direction des primes racines. S’il chérissait habituellement les promenades nocturnes, la traversée lui semblait infiniment longue, ponctuée d’impulsions de douleur qui partaient de son crâne et fendaient tout son être. L’une d’entre elle fut particulièrement déchirante. Ses jambes l’abandonnèrent au moment où il empruntait un escalier creusé qui menait au palier intermédiaire du village. Il dévala une grande pente, arrachant quelques racines au passage, et s’écrasa sur le sol de lichens froid. Il mordit son poing pour camoufler ses hurlements. Par chance, le gong n’avait pas encore sonné, et les villageois dormaient toujours. Personne ne serait en mesure de découvrir l’état pitoyable dans lequel il se trouvait.

En pleine crise de folie, Pü sentait les articulations de sa mâchoire se distendre, certaines de ses dents se déchausser et la peau de ses joues se fissurer, alors qu’il parvenait à enfoncer l’entièreté de son poing dans sa bouche. De sa main libre, il s’arracha une touffe cheveux, à sang. Ses yeux se révulsaient tandis qu’il convulsait sur le sol. Comment pouvait-il supporter une telle douleur ? C’était inconcevable, il n’y avait aucune chance qu’il y réchappe. Laissant de funestes pensées voiler sa raison, il s’apprêtait à abandonner. C’est alors qu’il le vit. Un Kami de la jungle était penché sur son corps. Ses grands yeux blancs habituellement vides ne l'étaient plus. Pü y lut la honte. Quelle misérable image était-il en train de donner à Ma-Duk ? Il salissait le nom de ses ancêtres. D’ordinaire d’un calme mesuré, le jeune zoraï éprouva une féroce colère envers lui-même. Il arracha furieusement son poing de sa gorge, emportant quelques dents sur le coup, et ne put s’empêcher d’expulser une nausée. Lorsqu’il se redressa, le Kami avait disparu. L’avait-il rêvé, ou était-ce un avertissement du Grand Masque ? Le regard de Ma-Duk pesait dorénavant sur lui, il le sentait. Pü cracha de la bile et du sang et reprit sa descente.

Il était quasiment arrivé à destination quand il entendit le gong tinter et vit les premières lumières s’allumer au cœur des huttes maintenant situées bien au-dessus de lui. Finalement parvenu sur la grande place, il s’agenouilla sur l’un de ses bords, difficilement, tant son corps était parcouru de terribles spasmes. Dans les profondeurs de la souche, la lumière se faisait plus rare, et le froid des primes racines remontait à la surface. La place cérémoniale était une large zone circulaire d’environ vingt mètres de diamètre, recouverte de copeaux d’écorces et totalement vide, hormis le gigantesque totem qui trônait en son centre. La structure était un impressionnant pylône de bois intégralement recouvert de masques zoraïs embaumés. Seuls les membres de la tribu ayant toute leur vie respecté les préceptes du Culte Noir de Ma-Duk pouvaient espérer apparaître sur le totem à leur mort. Survivre seul à la pousse du masque était l’un de ces préceptes. Il s’attarda sur chacun des visages, invoquant le nom de ses héros, et cherchant dans leur regard un moyen de diminuer son supplice. Il avait déjà répété sa prière un grand nombre de fois lorsque le premier membre de la tribu le rejoignit sur la place, alors que l’excroissance acérée commençait à transpercer ses arcades. Aveuglé par les céphalées et la sueur acide qui perlait dans ses yeux, le jeune zoraï ne réussit pas à distinguer le nouveau venu. Il dut attendre qu’il parle.

- Ne sois pas la cause d’un nouveau déshonneur fils. Si je t’entraîne tous les jours depuis que tu sais tenir une dague en main, je ne t’ai pas seulement appris à combattre.

C’était Ke’val, le frère de son père le Masque Noir, mais aussi son Ombre, à qui Pü devrait succéder un jour. Pü bénit la présence de son oncle. Il s’était arrangé pour arriver le premier sur la place et avait prodigué son conseil dissimulé à voix basse, pour ne pas risquer de se faire entendre. Le jeune zoraï devait seul surmonter cette épreuve. Toute aide acceptée serait considérée comme un acte de faiblesse et l’empêcherait à jamais de devenir un Guerrier Noir et d’espérer rejoindre un jour l’éternel totem aux visages. Comprenant le message caché de son oncle, Pü se mit en tailleur et ferma les yeux.

« Les Guerrier Noirs absorbent leur souffrance et s’ouvrent à la douleur. »

« Comme pour l’os, l’esprit devient plus solide une fois brisé. »

« Ma-Duk nous offre l'ultime douleur pour que toutes les peines du monde n'atteignent jamais ses soldats. »

Le jeune zoraï murmurait ces phrases à répétition en se concentrant sur sa graine de vie, foyer de son tourment. Comme lui avait appris son oncle, il n’essayait plus de lutter, laissant les vagues de douleur se propager de son front aux extrémités de son corps. Était-ce le secret ? Accepter la douleur comme une amie ? Ne faire qu’un avec ? Oui, c’était cela. Mourir pour renaître. Pü raffermit ses appuis et planta violemment ses doigts dans le sol pour se maintenir bien droit. Rouvrant les yeux, il s’attarda une dernière fois sur les masques de ces aïeux.

« Ne m’aidez pas à fuir ma douleur, offrez-moi la vôtre. Je la chérirais. »

À ces mots, ses ancêtres s’animèrent. Pü les vit s’extirper de leur prison de bois, tomber lourdement sur le sol et lui foncer dessus en hurlant. Un à un, ils plongèrent dans son front. Laissant la douleur le consumer, Pü perdait toute notion de réalité. Alors que ses yeux se fermaient, peut-être pour la dernière fois, il vit les grands yeux blancs du Kami noir, posé au sommet du totem. Pü y lut de la fierté et tomba en transe.

Autour de lui, toute sa tribu commençait à arriver des hauteurs du village, descendant les marches dans un silence religieux. Ils se placèrent progressivement en demi-cercle sur l’arc opposé à celui sur lequel Pü s’était agenouillé. La dernière arrivée fût Grand-Mère Bä-Bä, soutenue par la mère de Pü. La vieille dame était la seule autorisée à rejoindre l’autre demi-cercle. Se plaçant entre le petit être et le grand totem, elle leva sa main flétrie. Celle-ci contenait son jeu de dés. À son geste, toutes les lumières du village, pourtant déjà bien sombre, fusèrent dans sa paume. La petite boule de lumière, devenue rouge, captait l’attention de tous les zoraïs, qui bien qu’étant habitués, ne le lassaient jamais de cet ensorcelant spectacle. Elle souffla sur le petit astre, qui s’envola jusqu’au totem. Celui-ci s’embrassa instantanément et les orifices vides des masques s’illuminèrent. Grand-Mère Bä-Bä entama alors le rituel que chacun des présents avaient vécus dans leur enfance. Elle psalmodia de sombres incantations durant les heures qui suivirent en remuant ses mains d’une manière étrange, tandis que ses enfants fredonnaient en cœur des chants liturgiques. Au plus profond des ténèbres de l’immense souche, les ombres dansaient en cadence. Au loin dans la jungle, on pouvait apercevoir une lueur rouge sang se propager depuis l’énorme arbre-ciel mort, et deviner de sinistres murmures dans la plainte du vent. La Souche Maudite, comme on l’appelait, portait bien son nom pour les ignorants. Le spectacle hypnotisant ne semblait jamais s’arrêter, et aucun des zoraïs ne se seraient risqués à l’interrompre. Infatigables, ils fixaient le jeune enfant, toujours en transe, qui interrompait de temps à autre la monotonie du rituel avec des cris inconscients étouffés.

Un hurlant abîme crépusculaire étincelait devant les yeux de Pü. En avant, il vit le Kami noir filer à vive allure, et le suivit. Dans le vide bouillonnant qu’ils traversaient, un développement et une accélération du vague système tonal annonçait un paroxysme indescriptible et orgasmique. C’est alors qu’il l’entendit. L’explosion monstrueuse des chants liturgiques de ses ancêtres, qui concentraient dans leur sonorité immaculée toute l’effervescence primitive, fondamentale, du Grand Masque, qui couve derrière chaque fragment de matière. Jaillissant en réverbérations rythmiques qui pénètrent atténuées dans tous les niveaux d’être, et conférant partout sur Atys et par-delà sa canopée une terrible signification. Ma-Duk lui parlait, et le kami l’emmenait le retrouver dans les profondeurs du monde.

Mais tout cela disparut en un instant.

Pü se réveilla, transpirant, haletant, les sens désordonnés. Il ne savait pas où il était, ni pourquoi son corps souffrait d’une telle affliction. Autour de lui, d’étranges brumes se rapprochaient doucement. Instinctivement, il chercha son arme à la ceinture, qu’il ne trouva pas. Il se mit en position défensive, alors que ses sens retrouvaient progressivement leur place. Un corps s’échappa alors des brumes, et Pü réussit à distinguer son visage. Jamais il ne se lasserait de la beauté de sa mère. Meurtris de toute part, il s’apprêtait à se jeter dans ses bras, espérant trouver l’apaisement. Mais celle-ci l’en empêchât et prit la parole d’une voix qui peinait à voiler son émotion.

- Pü Fu-Tao, tu as réussi avec succès ton passage à l’âge adulte. Mais cette épreuve n’était que la première. Laisse-nous savoir, souhaites-tu devenir un Guerrier Noir de Ma-Duk ?

Le jeune zoraï, qui avait enfin repris ses esprits, passa pour la première fois ses mains sur son masque. Il était ferme et chaud. Malgré la douleur encore vive, il fut stupéfait de réussir à sentir les moindres circonvolutions de ses doigts. Son nouveau visage était beaucoup plus sensible que l’ancien. Voyant que sa réponse se faisait attendre et lisant le désordre émotionnel dans les yeux de sa mère, il affirma sans surprise.

- Oui, je le souhaite.

- Alors accepte ton nouvel équipement, dit sa mère.

Ke’val vint poser à ses pieds une amure légère, une paire d’amplificateurs magiques, une lance, une épée courte, une dague et un petit bouclier. Pü lut la fierté dans ses yeux. Il y a quelques années, son fils n’avait pas réussi l’épreuve de la pousse du masque. Rendu fou par la douleur, Grand-mère Bä-Bä avait dû intervenir et interrompre la cérémonie. Par ce fait, son cousin s’était interdit un futur glorieux. Pü fut très triste d’apprendre sa disparition quelque temps après, surtout lorsqu’il essaya d’en comprendre les circonstances. Et lui, son père l’aurait-il éliminé s’il avait échoué ce soir ? Chassant ces tristes pensées de son esprit, il s’équipa rapidement en silence puis porta à nouveau le regard sur sa mère.

- Voici ta stance de Daïsha, prends en soin, dit-elle. Nous sommes actuellement soixante-quatorze, et deux naissances sont à prévoir d’ici les prochains mois. Tu devras donc faire don de soixante-seize offrandes à la tribu. Tu peux y aller.

- Merci, mère, répondit-il la voix tremblotante.

Pü ne put alors s’empêcher d’écarter ses bras. Il devait enlacer sa mère. Mais surgissant de nulle part, son père s’interposa en lui attrapant le poignet.

- C’est une mauvaise idée Pü. Tu n’as pas besoin du réconfort de ta mère en cet instant. Tu dois surmonter ces épreuves seul, et trouver en toi la force pour… , dit-il sèchement avant de se faire interrompre sévèrement par sa femme.

- Sang Fu-Tao ! Le jour où tu réussiras à m’empêcher de serrer dans mes bras l’un de mes fils n’est pas encore arrivé. Jamais nous n’avons vu une performance aussi remarque, tu le sais aussi bien que moi. Alors satisfais-toi-en, car je te déconseille d’intervenir.

Le Masque Noir jeta un regard froid à sa femme, mais lui obéit sans rien dire, lâchant le poignet de son fils. Looï se jeta dans les bras de Pü qui la serra aussi puissamment qu’il put. Son masque frôla celui de sa mère, et le contact pourtant imperceptible lui procura des sensations jusqu’alors inconnues.

- Ce visage te va si bien, mon fils, murmura-t-elle. J’ai foi en toi, nous avons tous foi en toi, tu nous reviendras victorieux, je l’ai vu. Mais je t’en prie Pü, je te demande une seule chose : ne deviens pas un être assoiffé de sang. Fais-le pour Ma-Duk, mais jamais pour assouvir ton propre plaisir. N’oublie jamais. Tu peux devenir un grand soldat et rester mon gentil trésor bien-aimé.

Secoué par ces nouvelles sensations, ses paroles, et l’idée de l’abandonner si longtemps, Pü desserra son emprise et s’élança sans un mot vers les escaliers de la grande place. Il ne devait pas se retourner, il ne pourrait pas le supporter. Il gravit alors à toute hâte les niveaux du village, passa la grande et inquiétante brèche déchirée qui servait d’ouverture et qui faisait fuir les curieux, et disparu dans l’orée de jungle. Oubliant pour la première fois sa souffrance physique, il fonçait sans s’arrêter à la lumière des astres maudits de Jena, qui éclairaient sa route au travers de la cime des grands arbres. Il ne savait même pas où il se dirigeait, bouleversé par ce dernier moment passé avec sa mère. Arrivant au bout de ses limites, il s’écroula sur le sol feuillu et humide et se mit à hurler de douleur.

Son père savait. Ce moment de tendresse privilégié était une mauvaise idée, il avait eu raison. La douleur, ce n’était pas son masque, c’était son cœur.



Notes HRP :
- Ce texte est une fiction et n'a pas pour volonté de porter atteinte à l'univers de Ryzom. Si vous avez des doutes quant à ce qui est vrai ou faux, possible ou impossible, contactez l'équipe d'animation ou faites un tour sur le wiki https://fr.wiki.ryzom.com/wiki/Accueil.
- Vous trouverez au fur et à mesure de l'écriture des chapitres les versions illustrées ici https://drive.google.com/drive/folders/1aQrEhvrzECARbHwdTcxh6zq4oDU72Dz3?usp=sharing.
- Quant à l'aventure narrant la découverte du recueil contenant cette histoire, c'est ici https://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28654/3#3
- Merci à Drumel et Namcha pour m’avoir transmis les informations qu’il me manquait à propos du masque zoraï et de sa pousse.
]]>
Lyghan
<![CDATA[[FR] journal d'une homine sans importance.]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/21190/43#188522 Fri, 01 Jun 2018 21:24:31 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188522 Neeis est fatiguée,

elle a enfin reçu sa livraison.
Ce sont des petites personnes qui ont effectué la livraison: des outres d'eau, des larves des lacs, mais surtout les feux d'artifices dont sont si friand les petites personnes.

Serae Jyrvie était la chef du convoie deux dragons noire Kyriann e Eolinius escortaient le toub...

Il manque peut être quelques fleurs, mais cela devrait aller...

Il ne reste plus qu'a établir la liste des convives, prévenir les parrains et Serae Wu She-Peng son amie...
Il faudra aussi qu'elle n'oublie pas de prévenir l'administration de Nya Karan.

la petite Matis observe son appartement.... Elle repense au chemin parcouru...
Neeis se gratte la tête, réfléchissant. Puis son visage s'éclaire.
Elle sait maintenant où organiser la réception.]]>
Leeisnecyene
<![CDATA[de l'autre coté du miroir]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/26899/38#188498 Wed, 30 May 2018 08:46:49 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188498 Alyss se promène dans le miroir...
Elle inspecte des spires qu'elle n'a jamais inspecté...

elle sent une présence, une force qui se concentre...

la Sève sauvage dans sa poitrine se recroqueville, se rétracte...
Alice voie l'horizon du miroir onduler ...

le vieux rêveur arpente à nouveau le Miroir


Alyss recule doucement, regardant autour d'elle...

"Gast O Na'Toub Ehm Syln Reshök? AnTolldoy Là Quand Y Mat Besoin O Det...
Ba Drakhan Al Ny'Cyb Mat Dus Seel Ba Tremblement"


]]>
Ubhal
<![CDATA[L'histoire Fyros racontée à travers les rues de Pyr]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28605/12#188396 Wed, 23 May 2018 18:49:34 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188396 Kigan <![CDATA[(event joueur) Renaissance de la N'ASA]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28626/1#188363 Mon, 21 May 2018 15:21:12 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188363
After a very long sleep, the N’ASA has the pleasure to invite you to its second rebirth.

The N’ASA is the research center and knowledge office of the Rangers. It was created in the spirit of sharing knowledge among all the nations or factions of Atys. It is not intended to federate the research that each atysian nation develops according to its specific interests and skills, but it is enriched, without political, financial, military and so on prejudices, by the contribution of every atysian scientist.

Because of its openness to all atysian cultures and its neutrality as a ranger institution, it was necessary to find a way of working together that suited everyone. Indeed, the N’ASA founders are coming from Avalae, Avendale, Jen lai and Thesos and are sharing the native dialect from these cities. Speaking all languages at once is difficult to manage (that's one of the reasons the N'ASA has run out of steam). Worse, homins using other dialects sometimes go to bed when others go hunting. So we thought working on a system that frees us from schedules and allows us to communicate in the languages we understand the best. And, thanks to the benevolence that the Rangers have towards the powers (Don't grind your teeth, Marauder researchers!), we were able to equip ourselves with a tool, a kind of web, which allows us to write the result of our research without constraints of time or language.
We will sometimes have short meetings, more to get to know each other and obviously try to improve this tool. We would be very happy to welcome dialect translators.

We invite you to come on - Quarta, Germinally 16, 4th AC 2598 (2018-6-12 21:00 CEST) 6 years after the first rebirth of the N'ASA. The place will be at Almati Wood, where the Rangers meet, between the Kami TP and the descent into the kitin Lair.

PS If anyone can translate this long text for DE, ES, RU... it would be fabulous :)
Kindly translated by Kyriann]]>
Zorroargh
<![CDATA[à l'attention du Karan.]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28623/1#188351 Sun, 20 May 2018 21:47:15 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188351
Cal i selak !
A l’attention du karan :
L’orskos « Tapco » est accusé de refus d’obtempérer auprès des gardes en patrouille ainsi que d’agression sur patriotes fyros.
Par conséquent, le sharük exige qu’il soit remis aux Légion Fyros afin de répondre de ses actes.
Si le karan refuse de coopérer, il sera alors considéré comme coupable, ce qui pourrait occasionner un grave incident diplomatique.
Pour ce qui est du cas de la vicomtesse d’Avalee, le sharük a décidé, dans son infiniment grande bonté, de la gracier, car c’est un fait que le poids de la culpabilité qu’elle a endurée lui a suffi.
Sharük pyrèkud !
Sharükos pyrèkud !
Cal i selak !!]]>
Naveruss
<![CDATA[One small mistake]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28466/6#188326 Fri, 18 May 2018 15:17:51 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188326
Fresh master of every weapon takes deep breath and looks around. He remembers this place very well.

It's been long time, many things have happened. New home in the camp in the Hidden Source is starting to feel like a right place to be. Living with Jellona and other Marauders has not been easy, but every day seems slightly better.

This quiet and cold autumn night gives flashbacks. Particularly one poem, that helped to keep hope up when everything was lost.
Loved
The dreams are dark;
It's hard to sleep.
Life is hectic;
It's hard to thread.

Yet,
As my eyes close,
I wish,
For you.

The cold is coming;
It's hard to move.
Work is taxing;
It's hard to win,

Yet,
As my eyes open,
I wake,
For you.

After long meditation, he wakes up from these thoughts. Holding a tiny crystal in hand, Jahuu disappears from the ponds, to home.]]>
Jahuu
<![CDATA[Qu'est-ce que tu penses que tu fais.]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28617/1#188305 Thu, 17 May 2018 13:39:33 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188305
Cybèle: Ben alors face de ragus, ça faisait longtemps qu'on t'avais pas vu.
Reshök: Mmmmh.
Cybèle: Quoi "Mmmmh"?! Ah je te dis tu es doué pour être sociable toi.
Reshök: N'avez-vous pas un tour de garde à prendre "soldat" ?
Cybèle: Bah si carrément, mais j'essaie une nouvelle approche avec les maraudeurs.

L'homine sourit à l'homin qui fronça les yeux.

Reshök: Maraudeur vous-même. Occupez-vous donc de patrouiller, je ne suis pas là pour faire du grabuge et je ne suis pas celui que vous pensez.
Cybèle: Déjà, je fais ce que je veux. Ensuite, t'es sacrément arrogant d'insinuer savoir ce que y pense.

Reshök leva le regard de son compas et regarda l'homine, d'un air curieux.

Cybèle: Comment sul va?
Reshök: Comment je vais? Je sais pas.
Cybèle: Sul a toujours ton rite?
Reshök: Non autrement je ne pourrais pas être Rift, vous le savez bien.
Cybèle: Lor, et sa se passe bien chez les Rift?
Reshök: Je ne sais pas trop, j'ai l'impression de débarquer chez les extra-atysiens. Les clans des civilisations ne fonctionnent vraiment pas de la même manière que...là d'où je viens. C'est difficile.
Cybèle: Ouais, ben continu de picoler, ça passe un peu mieux avec la bière.

Cybèle commanda un tonnelet et demanda deux choppes au barman.

Cybèle: Elle va bien la Vicomtesse?
Reshök: Je sais pas trop, elle me laisse pas vraiment l'approcher.

Cybèle donna une autre claque derrière la tête de l'homin qui cette fois-ci para le coup.

Reshök: Ce n'est pas bientôt fini, dame Cybèle.
Cybèle: Et TOI bougre de taré! Tonnerre de Winn Reshök! Elle n'est pas comme nous, il faut que tu ailles la voir et que tu t'en occupe, espèce de slaveni cuit!
Reshök: J'aime pas les filles, vous êtes compliquées ça prendrait un mode d'emploi, il faut toujours vous décoder.

Cybèle esquissa un sourire narquois.

Cybèle: Sul préfère les p'tit gars alors?
Reshök: Mais non. J'aime juste rien, j'aime pas les gens. Tout ceci n'a aucun sens, ce monde n'est qu'une illusion, une farce grotesque. Ce n'est qu'un rêve.
Cybèle: Ah non commence pas hein avec tes histoires! Je sais pas ce que tu as pris pour te péter le cerveau à ce point là mais ça ne justifie pas le flot de bêtises qui jaillit de ta bouche quand tu t'y mets! C'est fini, sul va me faire le plaisir d'arrêter, et de te la fermer une bonne fois pour toute!
Reshök: Non vous ne comprenez pas...

Cybèle attrapa Reshök par la couette et lui fracassa la tête contre le bar. L'homin dirigea son regard vers l'homine, une lueur de folie miroitait dans ses yeux. Il prit son fusil et commença à tirer dans le ventre de son adversaire.

Cybèle: RÉVEILLE-TOI! Ta vie est un mensonge, une fable alternative que TU t'es crée pour être capable de survivre et d'avancer mais sul N'EN A PLUS BESOIN! Alyss ça a toujours été sul, admets-le! Tu nages en plein dénie, y le sais parce que j'ai passé par là moi aussi! S'il faut que je te pète la gueule en boucle pour que tu comprennes, ça ne me fait ni chaud ni froid! Tu veux savoir pourquoi?! Parce que je n'ai rien fais pour toi lorsque j'étais maraudeure et que j'aurais dû! L'esclavagisme m'a toujours dégoûté et pourtant y me syln fermée les yeux à plusieurs reprises et C'EST FINI!

Le visage de l'homin restait froid, mais la colère plissait son visage normalement lisse et calme.

Reshök: Et si j'ai raison Cybèle Mac'Fay de la Sève Noire? Que ferez-vous?
Cybèle: Je continuerais de jouer mon rôle dans cette mascarade parce que telle est ma volontée! Si ce monde n'est qu'une illusion, ça ne m'empêcherait pas de la vivre à fond comme s'il s'agissait de ma réelle existence! Parce que de toute façon, je ne m'attendrais pas à me réveiller un jour! Tant qu'à rêver, je préfère ne pas faire de cauchemars!

Reshök sortit sa pique et chargea Cybèle, l'intention de tuer le brûlait. Cybèle lâcha son bouclier et sa lance, elle ouvrit les bras et ne fit aucun son lorsque qu'elle fût transpercée par Reshök. L'homin se calma et la regarda.

Reshök: Qu'est-ce que tu penses que tu fais.
Cybèle: Et toi Reshök, qu'est-ce que tu penses que tu fais. Regarde-toi.]]>
Cybele
<![CDATA[La Marche Noire]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28546/2#188011 Thu, 03 May 2018 15:59:41 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/188011
'tain, c'est beau quand même! Je sais pas qui c'est ce Bélénor Nébius, mais il a du style. De toute façon ça sonne fyros un nom comme ça...
]]>
Azazor
<![CDATA[Meditation à propos d'une affranchie]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28366/2#187587 Wed, 11 Apr 2018 19:57:09 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/187587 Elle comprenait que le Karan était prudent, tentant de palier à la dérive du système qu'il avait lui-même instauré.

Mais étrangement le titre collait bien à la trykette. Autant il était humiliant, autant il présumait d'un potentiel caché. Le karan le pensait-il aussi ? Et Leeis était-elle mûre ? En tout cas Zendae avait jugé qu'elle était en train de changer, ce qui titillait sa curiosité. Qui allait-elle devenir ?

Il était temps de la revoir, savoir ce qu'elle avait retenu de leur première entrevue. Elle pris de quoi écrire une autre lettre laconique, avec le même ton très direct. Mais elle réfléchit un instant trouver comment s'adresser la trykette. Elle ne voulait pas utiliser son ancien nom, ni encore le nouveau, ni son titre...
Lettre à Leeisnecyene

Deles Silam tuimenae,

Manya leis ento nyai matei ? Ereis la ende elym satia ? ne syinbaeis tana. Le tanias mai !

Tana hya mamime saneis :

Ma syias, ten le, sye came umai manyorei imi i Filire ?

An deles epenias lia mate,

Vae aiye.

Zendae

]]>
Zendae
<![CDATA[Passé douloureux]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27510/10#187427 Wed, 04 Apr 2018 02:40:18 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/187427 - Où pourrais-je trouver un expert pour m'aider ?, se demanda-t-il.
Dans la jungle sûrement, il pensa, puis il savait quoi chercher. Un bibliothécaire. Ils devaient passer leur jours à graver des cubes d'ambre ou à les fabriquer, qui de mieux pour l'aider ? Il hésita à demander à la bibliothèque à Zora directement, mais il n'étais pas sur si la création de cube d'ambre comme ça serait bien vu, surtout si ça serait un Karavanier qui demanderait. Alors un bibliothécaire, mais pas la bibliothèque officielle à Zora.
Tout à coup il se souvenait que la bibliothèque était à Jen-Laï avant. Peut-être y avait-il encore un ancien bibliothécaire qui pourrait lui aider ?

Mais Siela était fatigué, alors il se réserva la recherche pour un autre jour et se replongea dans sa méditation. Si quelqu'un le voyait à cet instant, il aurait remarqué le signe de solitude et quelques larmes qui coulèrent sur son masque.]]>
Siela
<![CDATA[For Sale]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28387/2#187313 Sun, 01 Apr 2018 02:27:49 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/187313
I thot they only got cleaned when he took a dip at Oflak''s Oasis ... ya know ... once a month whether he needed it or not.]]>
Fyrosfreddy
<![CDATA[Poems for my betrothed]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28389/1#187129 Sat, 24 Mar 2018 14:47:58 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/187129 ___________________________________

As my eyes open,
I feel you, and see you.
Everywhere.

Your arms around,
Your lips on mine.
Your hands,
Sweet... and not
Oh how I love you.

I see you in the kitchen,
Making breakfast
For me, with me.

In the bed, sleeping
Cute and sweet.
I see you in my arms,
Breathing for me.
I love you.]]>
Loved
<![CDATA[Mémoires d'homine]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27023/52#186945 Sat, 17 Mar 2018 19:16:05 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186945

Elle était donc dans une ville qui comprenait 4 camps et quelques étables :
- le sage fyros s’occupait de former l’art de la mêlée. Elle murmura « ralala ces grands et valeureux guerriers  » elle songea tiens il m’a pas montré les armes de tir, dommage elles sont mimi.
- le sage zoraï la guida en magie. Hélas, elle s’écarta du droit chemin en prenant l’entraînement de soins « même pas peur »
- le sage matis connaît « bien » l’artisanat « mais zut il m’embête lui il me fait crafter que du fyros, moi zaime bien les tites tenues zozo »
- « ah le ti tryker, il est mimi lui », lui, sans prétention lui fit découvrir le forage « hum je crois qu’il a oublié de me dire que les sources…BOUM […] rah en plus il est taquin, depuis mon level 50, je ne fore que forêt grrrr ces Matis »


L’homine découvrit aussi le territoire, grâce à sa curiosité mais aussi aux missions de ses entraineurs :
- la ville était au sud. Seuls quelques ragus menus peuvent narguer l’homine. Quoique …l’homin est parfois un vil prédateur. Un jour qu’elle forait dans l’arène elle fut bousculé « rah le vil a pas osé se frotter à ma pioche ni à ma hache »
- à l’est, les ruines dévoilèrent un passé révolu, une salle du trône, quelques pillards « pas bien riches eux, que 250 dappers par tête ttt une pacotille ». Elle se souvint alors de ce que les sages lui avaient apprit sur les différents peuples, sur la Karavane et les Kamis, sur la goo, sur les expériences faites…
- au nord-ouest, elle découvrit cette fameuse goo et sa faune « roh il est beau lui *regardant le frippo*aïe aïe mais il me mord ce polisson…. » En fait il est contaminé, c’est un nauséeux lui dira-t-on plus tard. « eh dites ça fait quoi un occyx dominant (ql 35)*demanda-t-elle d’un air innocent* je vais voir ça vite fait »
- au nord-est, une île regorge de crays dont un dominant (ql 35). Mais surtout dévoile un tunnel vers la jungle.
- Là, vous trouverez les anciens qui forent, les chasseurs. « *l’homine sautillait sur place* chouette pleins de mobs *les yeux écarquillés*, d’aggros « même pas peur », de MP et de « roh mais c’est la forêt des kiki » : kipee, kizoar et kipesta « roh et regardes là *les yeux brillants à la vue du kirosta dominant*(ql 50) je le veux, je le veux »


Ah et les homins me demanderez vous ? Et bien il y a des beaux gosses, des gentils, des pexeurs, et, des têtus. Heureusement, certains sont là pour aider, guider les jeunes réfugiés qui le désirent. Certains ne demandent qu’à écouter «ttt pas pour moi ça, pas besoin d’aide, même pas peur » et là, on entendit une tite appeler en région « heal plz aux ruines rah les vils javings »*se fait toute petite *




Mais l’homine se souvint comment était le continent, bien plus grand que l’île Silan avec ses jardins verdoyants matis dans la forêt « ah et les tites souris », ses couchers du soleil sur le désert fyros avec quelques scorpions ci et là *songe aussi au hamam et rougit*, ses levers du jour sur les étendues bleutées des Lacs tryker « et ses ti oiseaux bleus qui explosent », ou cette goo contaminant ce pays malade où les zoraïs philosophent. Elle pouvait voyager à pieds, à dos de toubs « ah mon brave kalisto qui m’attend dans l’étable »ou en TP.


C’est aussi des armes comme le lance-grenade, arbalètes ou encore d’autres armes spé , des sorts où on saute à 3m de haut et on lance de l’électricité , du feu…des Mobs « roh le miaulement du gubani que c’est mimi encore plus que le yubo qui nous fait pipi sur la jambe», des MP précieuses pour de beaux amplis à 100% « hey parle un peu des tenues» *me poussant du coude* oki pensez à cette tenue dorée tryker, et cette blanche zoraï lourde ou encore à cette tenue esquive 2 ou celle….*n’en finit plus*[…]


Alors toi « qui moi ? »*air étonnée* découvres Atys, n’hésites à poser des questions en région, écoutes le sage Chiang et ses complices. Mais, n’entends pas les moralisateurs. Et pas grave si tu es fyros, matis, zoraï ou tryker « hey qu’est ce qu’elle raconte elle, moi fyros, moi kamiste, moi pas aimé les matis, encore moins les karavaniers…ah nah c’est pas ça ? »*air taquin*. Pas grave tout ça. Et ça n’a d’importance si tu meurs, quelqu’un te relèvera ou bien, ben tampi , hop ! Tu te prends en main et tu te relèves et repars « ouais et tu refonces tête baissée »

HRP: ce texte date de l'époque où Silan a pop]]>
Eleanide
<![CDATA[Recueil de poésie matis]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/13748/38#186659 Mon, 26 Feb 2018 22:49:27 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186659 une ombre famélique épingle un morceau d'écorce
Kin,
Lie umaeiti
Ne hareis
Ne ereis firha
Ne Nec veleis ye ne ereis
Ne nec veleis lar ne ereis.
Ne nec Poleis lie veleis.

]]>
Leeisnecyene
<![CDATA[A True Map of Atys - Rebooted]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28309/1#186644 Mon, 26 Feb 2018 02:03:01 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186644 https://forums.ryzom.com/showthread.php?t=34855 . ))

A True Map of Atys:


Bitttymacod
Gentlehomins of the New Trykoth Council of Scientists (and all other interested homins):

For some time, I have been aware that the map of Atys that we are presented with by both the Karavan and the Kami is convenient (because it is approximately square), but does not reflect the actual relationship of the various lands to each other. So I set about to determine what the actual relationship was. After some time, and with some effort and expense, I collected data on distance and (approximate) direction between landmark flags. I discovered what appeared to be a N-S reference line (Between the Karavan altars at Hidden Source and at Land of Continuity) and used it as the basis for further calculations.

The result is what you see. It is interesting that while the Kitin Observer titles follow the map we are presented with, they bear no resemblance to the actual locations of the lands. Are both the Karavan and Kami attempting to hide something from us?

In addition, the true map has allowed me to estimate the distance from Atys to the Sun. The sun appears to lie due east of Fairhaven (at least to within my ability to sense such things). From the Karavan altar (tp) in Void, approximately 31km to the north of FH, it appears to lie about ten degrees south of due east (again with a certain amount of error). This means that the sun is only between 150 and 250 km from Atys, introducing the possibility that Atys does not orbit it, but that it orbits Atys!

These are exciting times in for research in Atys.

Respectfully submitted --

Bitttymacod

((P.S. The full-sized (7MB) map can be had by writing me at bitttymacod@gmail.com ))
sidusar
Heh, great presentation, specially the estimating the distance to the sun.

However, like so many pieces of knowledge, this is one that has been discovered by many researchers in the past, only to always be forgotten again shortly thereafter. I have found a similar map from long ago here. ((original link leads to another photobucket blocked image))

Most researchers back then agreed that, I quote, "There's probably no real meaning to this layout. More than likely, it's just an artifact of how the overall coordinate space works and not so much a representation of the actual spatial relationships between lands."

My own theory was that it is not the map, but our compass that is at fault. Over long distances, across portals, or going from underground to aboveground, the field lines don't behave as we'd expect them too, causing our compass to point in the wrong direction.

Nevertheless, I commend your new theories on this data and hope that your work will attribute to this knowledge not being forgotten again.
dazman76
Indeed, nice work and presentation Unfortunately, I don't think ANY of the Atys maps fit together correctly. Take for example Fyros and Zorai. A portal in the far NW of Fyros leads to the N entrance of Underspring. The S exit of Underspring the leads to a portal in the far NW of Zorai. The only way for that route to physically exist, is if the two lands are on *virtually* opposite sides of the planet (NW Fyros aligned with NW Zorai by a direct line through the two portals, and the planet) and Underspring basically carves a passage right through the planet's "core", or very close to it. If this is the case, it would certainly cause compass-based measurements to look strange - because compass-based measurements assume a distance *around* the planet's surface, not *through* it in a direct line That is an assumption, and it could well be that compass distance is "as the crow flies" - but I think if you have something targeted you can see that isn't the case, because the only way to reduce the distance between a location in the desert and one in the jungle, would be to dig downwards

Another potential problem is Atys' distance measurements - although it would have no bearing on place-to-place measurement because it's all relative, distances in Ryzom are greater than they should be, when measured relatively against other objects. If you walk forwards 5 ingame metres, it would appear that you've actually only walked 2 or 3 metres - distances seem to be at least slightly overblown, as I don't believe Dazman is 3.5 metres tall heh

Bitttymacod to sidusar
Thank you for the link to the earlier work. It is humbling to know that such knowledge, once found, can be lost again in such a short time, and it is also a measure of the control that the commonly presented map has on us in our perception of the lands. I do note that I seem to have been more careful in the scaling of the maps of the individual lands, but the overall result is clearly the same.

On the matter of compass directions or distances being faulty; I don't think so, primarily because all the maps of the individual lands align perfectly. Once I had a sufficiently long N-S reference line I did not need to adjust the angle of any of the individual maps. In addition, with three reference points per area (except for Nexus, Abyss of Ichor and Underspring), ALL of the distances between points lined up perfectly, both within each area and between all areas. The relationships are also consistent with the observations I made of the direction of the sun as seen from Void and from Hidden Source as compared to the view from Fairhaven.

I was prepared to make corrections for the depth of the Prime Roots areas, but that proved not to be necessary, which means that those caverns are only a small distance (less than 200m) below the surface. This is consistent with the fact that we can occasionally see shafts of light piercing the ceiling of the caverns.

If our compasses were being affected by large distances between lands, or by some effect of the portals, I would not expect the inter-land and intra-land distances and directions to be so congruent.

With respect,

Bittty

========== OOC ==========

Quote:
Most researchers back then agreed that, I quote, "There's probably no real meaning to this layout. More than likely, it's just an artifact of how the overall coordinate space works and not so much a representation of the actual spatial relationships between lands."

Yeah, sure; but it's interesting that the coordinate system has such big vacancies in it when it doesn't need to and when there is no reason not to have laid out the coordinate system to more closely resemble the supposed relationships of the lands.

=========================
Bitttymacod to dazman76
Thank you for your commentary. However, as I noted in my response to sidusar, the inter and intra-land distances appear to all be consistent with measurements on a (nearly) flat plane, something that would not be true even if the distances and angles were directed around the surface of an (approximate) sphere (which we are shown in other pictures). Violation of this observation would be even more dramatic if compass directions were all straight-line.

As I noted before, there is also the matter of the consistency of my map with the view of the sun from locations on Atys.

What is clear, is that the portals by which we travel from land to land are just that -- portals, not tunnels. They are clearly related to the Rainbow Gates that brought us here and thus there is no necessary geographical relationship implied by such a connection. This is the case even in the "standard map" of Atys.

The question then becomes, why are the gates set in the way they are and why are there no direct gates between some lands while there are between others? The answer must be that they are set the way they are to encourage us to believe the "standard map".

I will be investigating further, you may be assured. At the same time I am also attempting to map the motion of the objects we see in the sky and attempting (as I have done with the sun) to place them in their proper place relative to Atys.
]]>
Bitttymacod
<![CDATA[La fin de l'Ordre Alkiane]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/11711/10#186639 Sun, 25 Feb 2018 16:42:07 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186639 Eleanide <![CDATA[About wood and fire]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28305/1#186632 Sun, 25 Feb 2018 00:52:07 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186632 Moniq walks around Silan again...

Grr, another unguarded campfire. And another... and another! And there is another one! Do homins realize that the forest around could flare up?

Moniq extinguished all abandoned fires

Lets hope I will not wake up on fire one day...

]]>
Moniq
<![CDATA[Loyal sujet de sa majesté]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27898/10#186396 Sat, 17 Feb 2018 14:52:17 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186396


Il ne comprend pas. Cette dague semble l'oeuvre du même homin. Pourtant, quelque chose cloche. Il n'y a pas de numéro marqué dessus. Sur celle qu'il a déjà en sa possession, on peut lire 8/12, ce qui suppose qu'il y en a 12 en tout. Mais pas sur celle qu'il a maintenant en main et que lui a refilé Naveruss.

Un faussaire qui veut semer de fausses pistes? Une énigme de plus en tout cas. Et que foutait cette dague dans un coffre dans les primes racines? Autant de questions toujours sans réponses.

Il sourit toutefois. Sa petite protégée fait du bon boulot. Il a appris dans sa dernière missive qu'elle a même pu cotoyer le karan lors d'une expédition punitive et que cet orskos lui a crié de se pousser quand elle a voulu trancher la gorge du traitre matis à sa place. Le roi matis n'est donc pas très prudent de faire venir à ses côtés sa petite trykette. Il finira par le regretter...]]>
Azazor
<![CDATA[Love her but leave her wild]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28169/1#186355 Wed, 14 Feb 2018 16:06:28 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186355
"It's time for you to leave Kami. You may continue digging more lining for me though."

The Homin gathers the pieces of his pickaxe.

"Ma'Duk forgive me, there's only room for one in my heart."


((
OOC, Happy Valentine's Day all from me and Jelly!

Piglet: How do you spell love?
Pooh: You don’t spell it, you feel it.
))]]>
Jahuu
<![CDATA[Un jugula pas comme les autres]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28165/3#186346 Tue, 13 Feb 2018 16:03:30 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186346
Encore un machin issu des manipulations génétiques de ces dégénérés, se dit-il.]]>
Azazor
<![CDATA[Bleu | Jaune | Violet]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27000/22#186267 Fri, 09 Feb 2018 10:11:34 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186267 Il affiche un masque fier.

Le grand homin enlace son épouse. Ils frottent leurs masque avec tendresse.

"Nu ai rencontré le Zoraï-Goo Siela-Kito Y plusieurs Yama Ils étaient très triste du départ de Niu'O Zhan-Poko..."

le vieux Zoraï sourit, rassurant, sous le regard inquiet de son aimée.


"...Zo'Bini Fuimuang'KioKio-Ko Aka Zhan-Laï Kami Myan-Wa Haï.

Niu'O Fia NéFuuhay Y Fuuhay hay.
Su Wang Waky Y Né Wang mizu

Zo'Li'Bini!

Ochi kami no."


le vieux Zoraï prend son homine dans les bras et la sert fort...

"Yui, Ochi kami no..."

Fuimuang ne voit pas une larme couler sur le masque du vieux Kwaï.

]]>
Wafe
<![CDATA[La Sorcière]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/24204/8#186206 Tue, 06 Feb 2018 17:20:33 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186206
vous venez de retrouver ce cube d'ambre qui vous effraye tant...

Vous l'aviez poser là où vous aviez oublié.


Sans savoir comment : il est revenu dans vos mains...

Il fait nuit. Les izams sont silencieux et les fripos se chamaillent pour des miettes...
Le Cube est chaud: il capte les rares lumières autour de vous.

Vous vous sentez attiré. Vous résistez, rongé par la curiosité.

Pour tant, vous finirez par en reprendre: le cube vous tient...

]]>
Kaihokosukyo
<![CDATA[A supprimer, c'est inutile !]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/11704/31#186093 Sat, 03 Feb 2018 19:31:53 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186093 Mendell <![CDATA[Ataa]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/28117/2#186078 Sat, 03 Feb 2018 06:52:55 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/186078 Wang shi pour vous servir.
Ochi kami no]]>
Abyh
<![CDATA[Poems from the Soul]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27824/7#185632 Mon, 15 Jan 2018 07:57:10 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/185632 If I were brave.
You make me soar.

Never known love like this.

If all was illusion,
I'd do it all again.
You make me feel.

Requited, you love like this.

I'd fly with you if
If you'll have me.
You are my hero.

Always have I felt hope.

If all was ending,
I'd stop time itself.
You show me heaven now.

Bursting, my heart is yours.]]>
Loved
<![CDATA[Dialogue sans visage]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27337/8#185380 Sun, 31 Dec 2017 18:36:21 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/185380 Sans Nom

1/12: Je m'envole à une vitesse vertigineuse. je voix défiler en bas la jungle,
puis la forêt, ma course folle ne semble pas s'arrêter, jusqu’à ce que j'arrive à
l’extrême d'Atys, et que je voix au loin un gouffre remplie de sève ou trône une
étrange cité.

2/12: j'atterris doucement devant la rampe impressionnante semblable à
de la canopée. 
Deux kamis gigantesque m'attendent et me prenne sur leurs épaules.
Rapidement, ils m'emmènent jusqu’à la terrifiante agglomération.

3/12: La ville est composée d'imposantes murailles, tours, temples
et bâtiments hexagonaux, composée d'empilement de tronc verni
de résine miroitante, titanesque, et à travers les routes dallés d'écorce,
les kamis me guident jusqu'au centre.

4/12:
5/12:
6/12:
7/12:

8/12: Impossible de fuir, ces servants m'attrapent et m'emmènent, 
je n'ose imaginer où ! Ils me tirent vers le haut, m'emportent dans le ciel. 
Je vois Atys rapetisser sous mes pieds. Je suis pris de terreur,
qu'est ce qui m'attend?

9/12: Nous traversons à une vitesse inconcevable l'univers, 
observant les océans nébuleux, les archipels d'astéroïdes
et les infernales étoiles. Nous fuyons les amas célestes, toujours plus
profondément dans le froid.

10/12: Notre accélération n'a d'égal que mon traumatisme, 
nous traversons les limites de la réalité, et entrons dans les limbes
de l'existence, là où la matière n'existe pas et où tout n'est que vibrations
et ténèbres.

11/12: je suis de retour dans la réalité, la matière, la lumière, je sais la vérité, 
les autres doivent savoir, ils ne peuvent rester dans l’ignorance, 
il faut qu'ils sachent se qui se cache derrière les mensonges

12/12 : Le chaos ardent, la flamme dans le vide, la lueur dans les ténèbres.
Bientôt, il sortira de sa méditation, son esprit retrouvera son corps
embrasé et consumera l’existence. Il n'y a aucune solution...
autre que lui obéir.

Sans nom: Je me souviens quand j'étudiais la magie,
que je suis partie découvrir Atys, que ces fyros
m'ont capturé, drogué, torturé, que je me suis forcé
à oublier. Mais les souvenir remontaient, et je voulais savoir,
puis j'ai fuis au lieu de lutter,

Je regrette. 

 
]]>
Zhan
<![CDATA[Demande d'aide aux sommets verdoyants.]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27953/2#185296 Tue, 26 Dec 2017 16:08:09 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/185296 Sigismondo <![CDATA[12 énigmes de plus]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27890/5#185138 Thu, 14 Dec 2017 16:57:49 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/185138 Toujours à la recherche d’indices Eolinius prépara son paquetage pour partir en expédition en compagnie d’Yki dans les primes racines. Partir à deux n’était pas très rassurant dans cet environnement étrange mais Yki savait se débrouiller et elle lui avait promis de lui montrer une zone qu’il ne connaissait pas. La curiosité l’emporta sur la prudence. Surtout qu’il avait repéré sur sa carte grossière un point qui l’intriguait fortement. Explorer un lac de sève dans les primes racines, en ce moment particulier ça ne se refusait pas, surtout qu’il avait une petite idée derrière la tête.

Le voyage se déroula sans trop de dommage jusqu’au refuge Kami. Enfin ils étaient toujours vivants malgré les patrouilles Kitins, donc finalement cela ne se passait pas trop mal.

«Ici on est en sécurité, Sul veux faire une pause ? » dit Yki
Eolinius en profita pour sortir des bouteilles de bières et du pain d’épices. Ils s’assirent à côté d’un étrange kami transparent qui les observait de temps en temps.
Eolinius pointa le kami « on dirait un fantôme ! »
Yki sourit « Oy, on voit son squelette, il n’est pas très rassurant »

A ce moment là une patrouille Kitin passa à quelques mètres d’eux
« ça fait toujours un peu peur quand même » dit Yki
« ils ne nous voient pas, on est transparents nous aussi ? » demanda Eolinius
« Y ne sais pas trop Eny le téléporteur nous protège de leurs sens »

Eolinius retrouva ses esprits en descendant une bouteille de bière.
Il regarda Yki «hmm... Yki, sul as déjà entendu parler d'une cité perdue dans un cratère de sève ? »
Yki secoua la tête « An, ça ne me dit rien, désolée. »
« ah, sul as tellement voyagé »
« Y ne connais que les nouvelles terres, Silan, et le domaine où y ai travaillé, Y n'ai pas tant voyagé que cela, Y ne suis jamais allé dans les anciennes terres par exemple »
Eolinius continua « peut être sul as entendu des récits étranges sur une cité avec des bâtiments hexagonaux, des bâtiments hauts jusqu'à la canopée … »
« Ouah ! Ça doit être beau al impressionnant ! »
« … des statues géantes faites de sève cristallisée, des routes dallées d'écorces… »
« y ai la tête qui tourne… ! » Yki regarda Eolinius alors que celui-ci se perdait dans ses rêves
« Sul as lu tout ça dans un livre ? »
« Euh… En quelque sorte… Y recherche si cette cité existe »

Eolinius sortit alors son carnet et l’ouvrit à la page où un bout de parchemin était collé. Il lut intérieurement quelques lignes en essayant de les graver dans son esprit avant de reprendre la route.
.


Puis il referma son carnet.
«  Sul me prêtera le livre ? Y voudrai bien essayer de le lire »
« Oy, Oy… » Eolinius répondit évasivement.

« Lor… si on allait voir ce lac ? »

Yki répondit « Oy, c’est près d’une cité engloutie où il reste des vestiges »
Eolinius tressaillit « Une cité engloutie ? »
« Oy c'est au nord, une des zones les plus dangereuses… Oh ! y n’avais pas fait le rapprochement ! Sul crois que c’est la cité que sul cherches ? »

Eolinius s’approcha du kami
« Euh… Nair-Kami, savez-vous ou se trouve la cité engloutie pacty ? »
Le kami pointa vers le nord en émettant des bruits incompréhensibles.
« grrrblll vouuui glouiiii »



Les deux Trykers se mirent en route. Ils arrivèrent bientôt au lac de sève.
Yki pointa le lac
« Il faut entrer dans le lac par le sud, le reste est inaccessible. Attention, c'est infesté de jugulas »

Après avoir traversé le lac ils s'approchèrent des ruines. Eolinius dit « c'est quoi ça ? »
« bizarre, hein ! » répondit Yki
Eolinius eu à peine le temps de sortir son appareil à lucio qu'un jugula se jeta sur eux les obligeant à courir vers le lac de sève.

« Sul as pris des lucios pour montrer à Kyriann ? »
Eolinius murmura « An, y n'ai pas eu le temps ! Le temps de régler l'appareil et hop ! le jugula»
« Prend un lucio de loin » dit Yki
« Deux patrouilles, Y crois qu'il serait sage de rentrer à FH »

Eolinuis ne distingua pas grand-chose dans l'appareil à lucios, ça ne semblait pas être la cité escompté. Comme son nom l'indiquait, celle-ci était bien engloutie. Il prit le lucio.
Eolinius sourit « Oy, Grytt pour cette ballade Yki »


.

]]>
Eolinius
<![CDATA[Stage d'aguerrissement chez les Légions Fyros]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27910/2#185073 Sat, 09 Dec 2017 08:38:14 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/185073 Au secours !]]> Kyriann <![CDATA[les rèves du fou]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/26253/41#185013 Sun, 03 Dec 2017 22:32:57 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/185013 -Allez-vous en…
Les guerriers honteux s’inclinèrent et partirent.
-je n’en peux plus, déjà deux cycles que nous sommes sans nouvelles… et ces incapables osent se présenter devant moi bredouilles ! Je… je ne sais plus quoi faire, je n’ose espérer ce qui a pu lui arriver pendant tout ce temps…
Le majordome s’approcha :
-Ser, c’est une bonne nouvelle que nous sachions à présent le tracé de son parcours, c’est très encou…
« Une bonne nouvelle !?! » Hurla le maitre de maison. « On a perdu sa trace chez ces ktérhos ignoble ! Et tu me dis que c’est une bonne nouvelle ? Elle est sûrement morte de soif et dévoré par la faune primitive de ces régions puantes ! Ou alors brulée par ces fyros! As-tu vu l’état dans lequel sont revenus ces explorateurs, tu penses qu’elle aurait eu une chance de s’en sortir ?!»
-Ser, si je peux me permettre, force est d’admettre que nous ne pouvions rien attendre de mieux de la part de vos valets, même armés et avec des provisions, ils restent avant tout les cultivateurs de vos champs. Il serait surement plus judicieux de faire appel à des combattants professionnels et expérimentés.
Sigismondo répliqua : Et comment ferais-je pour les rémunérer ? Je suis au bord de la ruine, et Sinechale s’est déjà permit d’évaporer nos derniers biens dans ce voyage suicidaire, espérant ramener moult richesse et surtout gloire à notre famille!
-Ser, nous pouvons faire appel à la noblesse, il est fort probable que bien d’entre eux acceptent de vous venir en aide gracieusement.

Sigismondo réfléchit, il ignorait entièrement si la noblesse serait susceptible de l’aider, voir juste de lui prêter attention, car en effet, il tenait ses « titres » de noblesse de ses ancêtres, mais lui…
-Bien, nous n’avons d’autres choix…]]>
Sigismondo
<![CDATA[La gazette du désert N°19]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27878/1#184847 Sun, 26 Nov 2017 11:28:32 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/184847 Azazor
cal i selak malos! La gazette du désert N°19 est sortie!

Comme j'ai plus accès (temporairement?) au serveur de glorf/lopyrèch pour cause de "j'ai changé d'ordi mais comme un glandu j'ai oublié de faire une sauvegarde du fichier ssh pour me connecter à distance", je publie la gazette comme au bon vieux temps sur framadrop.

Pour piion boethus, le vendeur de thesos, je ne sais absolument pas comment on fait. J'ai cru comprendre que les images de chaque page étaient stockées sur le serveur de glorf. Bref, pour l'instant faudra vous contenter d'un pdf. ;)

La gazette à télécharger
La gazette en accès direct (merci Osquallo)

Lien pour les précédents numéros (disponibles aussi en odt) :
le kiosque à journaux]]>
Azazor
<![CDATA[depyr ûr bek]]> http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=topic/view/27593/13#184807 Thu, 23 Nov 2017 20:03:23 +0000 ROLEPLAY http://app.ryzom.com/app_forum/index.php?page=post/view/184807
Les maraudeurs se sont bien battus, mais eux aussi. Peut-être pas assez. C'est le surnombre qui leur a permis de gagner. Mais peu importe. C'est qui le met en joie n'est pas tant la victoire que d'avoir, pour la première fois depuis des années, ressenti la fierté d'appartenir au sharük.

Que ce fut bon de se battre au côté de sharükos en personne. Il l'avait vu lever l'épée de son père. Il avait senti dans son regard, dans ses mots, ce qu'il avait ressenti la première fois qu'il avait vu Dexton, quand, enfant, son père l'avait emmené le voir à l'agora.

Oui, ce soir, il est fier et heureux. Il a presque oublié pourquoi il s'est replié sur lui même dernièrement.

Il pose son costume d'akenak sur une chaise. Il ne le lavera pas avant longtemps. Il veut que l'odeur du combat reste imprégnée. Il veut pouvoir se rappeler que ce soir, l'empire fyros va de nouveau brûler d'un feu ardent. Celui de son sharükos qui a enfin trouvé sa voie.]]>
Azazor