English French German Spanish Russian
Les tribulations de Jalindra - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


Les tribulations de Jalindra

Voyage vers l'inconnu

Les recherches a pyr n'avaient pas rencontrées plus de succès, et c'est en désespoir de cause qu'elles se tournèrent vers les sages zoraïs. Il y avait peu de chance qu'ils aient entendu parler d'une insignifiante fyros, mais Jalindra n'y allait pas dans ce but. Elle cherchait simplement à être aiguillée dans ses recherches, et peut être qu'il pourraient lui donner des pistes auxquelles elle n'aurait pas pensé...



Elles rencontrèrent un grand zoraï au regard si placide qu'elles se demandèrent un moment si il les avaient vues. Après avoir expliqué la raison de leur présence, il leur donna deux idées à explorer. D'abord aller se renseigner auprès de l'administration de Pyr, qui gardait parfois des archives concernant les habitants du désert. Même si ça ne prenait pas en compte les nomades, les recensements se portant essentiellement sur les lieux d'habitation fixe, peut être pourraient-elles trouver quelque chose d'utile ?



Cette démarche donna peu de résultat, en plus de leur faire perdre beaucoup de temps. La lenteur administrative est quelque chose de récurrent quelque soit l'univers, et atys n’échappait pas à cette règle. Si au moins elles avaient eu un nom, peut être auraient elles pu avancer...



La deuxième piste du sage s'avéra plus prometteuse. Il les envoya en effet vers les guérisseurs, qui avaient sûrement croisé sa mère à un moment ou l'autre de sa grossesse. Il y avait bien des homines qui se débrouillaient seules, mais beaucoup venaient au moins s'assurer que tout allait bien, surtout si c’était leur premier enfant.



Après avoir fouillé dans les archives et avoir concerté les plus âgés d'entre eux, les guérisseurs purent en effet leur apprendre quelque chose. Il y avait plusieurs homines qui étaient venues ce cycle là, dont 3 fyros. Une était repartie accoucher dans le désert auprès de sa famille, l'autre avait donné naissance à son enfant avec l'aide des zoraïs. La troisième par contre... Elle avait eu un comportement déroutant, marquant l'esprit des homins présent, dont l'un des survivant se joignit au groupe pour raconter ce dont il se souvenait. L'homine semblait apeurée, et fuyait quelque chose, sans qu'ils n'aient pu savoir quoi. Elle n’était venue que parce que sa grossesse était difficile et mettait sa santé en danger. Elle avait brusquement disparu avant l'accouchement, et répétait souvent qu'elle ne serais jamais en sécurité nul part sur Atys...



Était elle partie accompagnée ? Les guérisseurs n'en étaient pas sur, mais elle avait du mal à se déplacer et elle projetait apparemment de retourner dans les profondeurs. Pourquoi était elle alors repartie dans le désert ? Cherchait-elle quelqu'un ? Jalindra avait l'impression que chaque réponse épaississait le mystère.. Mais au moins avait elle une piste ! Elle n’était pas sure que cette homine soit sa mère, mais elle pouvait comprendre qu'elle aie abandonné son enfant si elle savait sa vie en danger... Restait à savoir qui lui en voulait et pourquoi, et peut être pourrait elle être sure que celle dont elle suivait la trace était la bonne.



Il n'y avait pas vraiment d'alternative... Elles ne trouveraient pas d'autres informations à la surface, il allait donc falloir qu'elles fouillent dans les entrailles d'Atys. Mais comment s'y rendre ? Si le passage était ouvert durant l'exode, avec le retrait des kitins, les Kamis l'avait scellé pour s'assurer que le second essaim ne se reproduirait pas.



Il n'y avait que deux passages : Par la kitinière, qui rappelait de très mauvais souvenirs à jalindra et par Silan, le village d'arrivée des homins venant découvrir la surface. Hélas l'endroit était gardé par les rangers, et si ils laissaient tous les homins désireux de quitter les profondeurs passer, il n'en était pas de même pour ceux voulant faire le chemin inverse...



La kitinière restait donc la seule option, même si le voyage était périlleux. Elles n'auraient pas le droit à l'erreur ! Une fois au fond de l'antre des kitins, les Kamis seraient incapables de les ramener à la vie...

Si Jalindra doutait de vouloir faire prendre à son homine un tel risque pour un résultat incertain, Shaakya elle n'en démordait pas. Elle voulait poursuivre l’enquête jusqu'au bout, sûre de trouver de l'autre coté des homins fuyant la surface et qui pourraient peut être les aider.



Jalindra finit par se laisser convaincre, la curiosité l'emportant sur la raison, mais elles devaient se préparer sérieusement. Elle prit soin de leur commander de nouvelles armes et armures, ne voulant pas traverser avec de l’équipement déjà abîmé. Elle savait que les kitins, encore plus sur leur territoire, s’engouffreraient dans la moindre brèche ! Shaakya s'occupa du ravitaillement, il leur fallait emporter le plus de vivres possibles, ne sachant pas réellement ce qu'elles allaient trouver de l'autre coté, si elles survivaient à la traversée...



Elles se reposèrent sur leur île jusqu'à la levée du jour. Même si il y ferait sombre comme en pleine nuit, Jalindra préférait partir le matin. Elle savait que les voyages nocturnes étaient beaucoup plus dangereux, et préférait éviter tout risque inutile.



Elles se mirent donc en route de bonne heure, le chemin jusqu'au bois d'almati ne leur posant pas de problèmes. C'est sous l’œil blasé des rangers qui gardaient l’accès à la kitinière qu'elles s’équipèrent, abandonnant leurs vieilles armures. Les gardes ne s’opposèrent pas à leur passage, ayant vu au cours de leur carrière beaucoup d'homins défier ce labyrinthe, souvent sans en revenir...



C'est avec appréhension que Jalindra s'engouffra dans le dédale de tunnels, se faisant aussi silencieuse que possible. Elle était à l’affût, les mains crispées sur sa pique, les yeux et les oreilles aux aguets. Elles avancèrent un moment ainsi, profitant de la brève accalmie apportée par l'aube. Les kitins étaient en général des animaux nocturnes, et ils devaient sûrement se reposer pour se remettre de leurs chasses, surtout si ils avaient mangé à leur faim.



Cela ne durerait pas, Jalindra le savait, car plus elles s’enfonçaient dans les profondeurs de leur antre, plus leur odeur devenait détectables, l'air se faisant plus stagnant. Elles redoublaient de prudence, les sons de leurs pas résonnants de plus en plus alors que les tunnels caverneux leur renvoyaient leur propre écho. Elles devaient s’arrêter de plus en plus souvent pour prendre des repères et noter leur progression sur le plan sommaire donné par les rangers.



La difficulté était que les kitins creusaient sans arrêt de nouveaux tunnels, rendant compliquée l'orientation malgré toutes leurs précautions. Si les créatures semblaient évoluer dans ce labyrinthe sans difficulté, rien ne ressemblait plus à un tunnel qu'un autre pour les homines évoluant dans l'obscurité. Elles auraient pu allumer une torche, mais auraient de ce fait alerté les kitin aussi sûrement que si elles elles s’étaient mises à danser nue en criant : « A table! »



Cette fois, ce fut un bruit de grattement qui les arrêta. Jalindra posa doucement la main sur l’épaule de son homine pour lui signaler le danger et resta immobile, les oreilles aux aguets, alors que le bruit devenait de plus en plus fort. Une kitin était en train de creuser un tunnel qui débouchait droit sur elles ! Elles n'avaient pas d'autres issue, et si elles avaient pu éviter le combat jusqu'à présent, ce ne serais plus le cas ici.



Jalindra attendit le dernier moment pour attaquer, voulant prendre la kitin par surprise. Pour l'instant elles étaient protégées par la terre qui les séparaient encore et qui camouflait leur odeur. Il ne restait plus qu'a espérer que la kitin soit seule...



Shaakya se tenait prête à soigner alors que son homine, voyant la bête émerger de son tunnel, lui bondit dessus sans que la kitin n'aie eu le temps de les repérer. Jalindra mis toutes ses forces dans les premiers coups, espérant l'abattre avant qu'elle n'aie le temps d'alerter les autres. Mais la créature était coriace, et le combat commençait à traîner en longueur. Elle commençait sérieusement à fatiguer. Elle se demandait pourquoi elle ne recevait plus de soin, et se retourna juste une seconde, le temps de voir que son homine était à terre, à bout de force. Elle se retourna vers la kitin, la peur de voir Shaakya mal en point lui donnant un sursaut de courage. C'est dans un même mouvement qu'elle acheva la bête et lança un enchantement vers son homine pour lui redonner des forces. Avec soulagement elle la vit se relever et se précipita pour l'aider, bien qu'elle ne fus pas très vaillante non plus.



Alors qu'elles reprenaient leur souffle, elles entendirent du bruit venant de derrière elles. Il n’était plus question de passer inaperçu, et malgré leur fatigue, elles se dépêchèrent de s'enfoncer plus profondément. Vu le vacarme assourdissant qui les suivait, il était évident que toute la kitinière était passée en alerte, et c'est en courant qu'elles continuèrent, espérant bientôt franchir les derniers mètres les séparant des profondeurs.



Jalindra lança un sort pour repérer le passage étroit et profita de la brève clarté pour regarder derrière elle. Elle vit dans un frémissement d'horreur toute une armée de kitin qui les avaient prises en chasse ! Chassant les images du second essaim, elle essaya de réfléchir. Il n’était plus question de combattre, si les bêtes les rattrapaient, elles ne pourraient pas lutter et seraient mortes avant même d'avoir eu le temps de leur porter un coup...



Apres un dernier regard au plan, elle pris la main de son homine et se mis à courir à toute jambes, espérant que l’accès aux profondeurs était bien à l’endroit indiqué. Haletant sous l'effort de leur course soutenue, s'attendant à chaque instant à sentir une patte de kitin les transpercer, elle gardait une main contre le mur pour se repérer, la terre s'effritant sous ses doigts. Enfin ! Elle ne sentait plus que du vide et s'engouffra dans le passage alors que les kitins, plus rapides qu'elles, les talonnaient. Surprise par la pente soudaine, le sol se déroba sous ses pieds et c'est en dégringolant qu'elles franchirent le sas délimitant les profondeurs. C'est un peu sonnées qu'elles se relevèrent, le sol étant redevenu plus stable.



Sans essayer de reprendre ses esprits, Jalindra se mis à récupérer de la terre pour boucher le passage, comme elle l'avait fait lors du second essaim. Shaakya se hâta de l'aider, et c'est avec soulagement qu'elles s’éloignèrent de cet endroit maudit.



Elles savaient que ça ne tiendrais pas longtemps, mais cela leur laisserait le temps de s’éloigner. Si les kittins ne sentaient plus leur odeur, elles abandonneraient sûrement la poursuite...



Elles avancèrent le plus possible, n'ayant même plus le courage de se réjouir de s'en être sorties sans blessure grave. A bout de forces, elles s'effondrèrent à même le sol sans pouvoir ôter leurs armures. Elles sombrèrent directement dans le sommeil, et c'est ainsi qu'elles passèrent leur première nuit ( où était-ce encore le jour?) dans les profondeurs...

---

Jalindra, Hoodo-jin
Son histoire : jalindra
Show topic
Last visit Fri Apr 26 03:43:59 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api