English French German Spanish Russian
Quand dansent les sèves ... - ROLEPLAY - Ryzom Community ForumHomeGuest

ROLEPLAY


Quand dansent les sèves ...

Thermis, 4e CA 2575

Fey-Lin venait de recevoir un pli cacheté. Ce qu'elle lut était de mauvaise augure, mais elle aurait du s'y attendre, en fait, d'une certaine manière elle s'y attendait. La nécessité de protéger sa famille était déjà inconsciemment admise, et même prévue.
Il y a de cela quelques cycles, Fey-Lin avait déjà commençé, et terminé, la couture de deux haï-phon*. Tissés dans des fibres de base, il ne payait pas de mines, mais était solide, et c'est tout ce qu'on lui demanderait.
Il aurait été inconvenant de fabriquer un objet de luxe, l'usage - pendant la cérémonie d'Adoption - serait important, certes, mais l'importance n'est pas une raison pour faire étalage de richesse.

Ils n'avaient encore que douze ans, et un cycle, mais An-Haï et Haï-Laï étaient en âge de participer à la cérémonie après tout. D'autres l'avaient fait plus jeunes, et s'ils ne réussissaient pas du premier coup, ce serait tant mieux. Ils seraient plus longtemps loin du danger, abrités dans l'Arbre Eternel, sous la protection des Kami.


- Mi, niu kai Pa ayumé ? demanda Haï-Laï
- Né, nu'o mayué fi, lu'o Pa o Kami, paï né Kami-le akaba, né taka **

Haï-Laï prit un air triste, mais sa soeur An-Haï lui mit un coup de coude, tout en souriant :
- Niu kai y taki o Ma-Tal ayumé. Bini-sek !
Haï-Laï se frotta un peu les côtes, mais esquissa un sourire.

Fey-Lin regarda ses enfants rejoindre les autres qui allaient au devant de la Cérémonie. Elle leur sourit en leur faisant des signes, espérant qu'elle les reverrait bientôt, porteurs d'un masque dont elle détaillerait les caractéristiques avec plaisir, les écoutant argumenter du tatouages qu'ils y apposeraient.
Mais cette anticipation se mêlait à une anticipation plus funeste : elle pourrait très bien aussi ne jamais les revoir. Elle restait, et pas vraiment en sécurité, elle.

Une fois qu'ils fussent hors de vue, Fey-Lin s'empara d'un nécessaire d'écriture, et commença par rédiger une missive à l'attention de Chiang Le Fort, afin qu'il prenne soin de ses enfants et de leur entrainement à leur retour de la Cérémonie d'Adoption. Puis elle écrivit à quelques amis, il était temps de prendre un certain nombre de mesures.


* Haï-Phon : sac servant de réceptacle rituel lors de la cérémonie d'adoption
** grand concours : arriver à traduire ce court dialogue en taki zoraï. Propositions à envoyer en izam :) Je sais, je n'ai pas dit ce qu'il y avait à gagner, c'est normal :p

---

Fey-Lin Liang
Li'laï-ko
Talian-Zu
Show topic
Last visit Sat May 25 00:55:26 2019 UTC
P_:

powered by ryzom-api